La recherche thermale l ments scientifiques
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 16

La recherche thermale - éléments scientifiques - PowerPoint PPT Presentation


  • 62 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

La recherche thermale - éléments scientifiques -. Pr Christian-François ROQUES Faculté de Médecine – Université Toulouse III Service de Médecine Physique & de Réadaptation CHU de Toulouse. Cinq questions. 1° Pourquoi une recherche thermale ? 2° Qu’est ce qui a été fait ?

Download Presentation

La recherche thermale - éléments scientifiques -

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La recherche thermale l ments scientifiques

La recherche thermale- éléments scientifiques -

Pr Christian-François ROQUES

Faculté de Médecine – Université Toulouse III

Service de Médecine Physique & de Réadaptation

CHU de Toulouse


Cinq questions

Cinq questions

  • 1° Pourquoi une recherche thermale ?

  • 2° Qu’est ce qui a été fait ?

  • 3° Qu’est ce qui reste à faire ?

  • 4° Quel est le lien avec le Service Médical Rendu ?

  • 5° Quelles sont les implications ?


Pourquoi une recherche thermale parce que la cr noth rapie est une th rapeutique m dicale

Pourquoi une recherche thermale ?Parce que la crénothérapie est une thérapeutique médicale

Raisons éthiques et économiques

* Colloque singulier médecin-malade, sanction financière directe (honoraires librement fixés), interventions d’efficacité et de dangerosité limitées

Expérience et conscience du praticien

Faire ce que l’on juge en conscience le mieux

  • Equipe médicale et para-médicale, ordonnance de dépenses publiques (contributions sociales + fiscales), efficacité et dangerosité réelles

    Expérience collective et réflexion éthique structurée

    Faire ce qui a été démontré comme étant le mieux


Les conditions de la preuve

Les conditions de la preuve

Concept d’études contrôlées

* Efficacité : comparateur représentatif

* Certitude : éliminer hasard (tirage au sort)

* Objectivité : aveugle (évaluation, traitement)

* Significativité : puissance statistique

- tests utilisés

- taille des échantillons

* Ethique : protection et information des personnes

* Validation : acceptation pour publication


Les conditions de la preuve 2

Les conditions de la preuve 2

Concept d’études contrôlées - Essais

  • Sur les interventions pharmacologiques

    • Méthodologie cadrée

    • Financement organisé

    • Intérêt des organismes de recherche

  • Sur les interventions non pharmacologiques(chirurgie, rééducation, crénothérapie, systèmes et appareils, …)

    • Méthodologie complexe

    • Financement incertain

    • Faible intérêt des organismes de recherche


Qu est ce qui a t fait 259 publications crites r centes

Qu’est ce qui a été fait ? 259 publications écrites récentes

  • Essais thérapeutiques thermaux 87

    (randomisées 31)

  • Etudes de thérapeutiques voisines24

  • Etudes pharmacologiques43

  • Etudes méthodologiques42

  • Etudes économiques5

  • Revues52

  • Divers6


Qu est ce qui a t fait 2 nombre essais randomis s

Qu’est ce qui a été fait ? 2(nombre essais randomisés)

  • Rhumatologie114 (26)

  • Dermatologie34 (1)

  • Vasculaire25 (4)

  • Infectiologie20

  • Neuro Psy14

  • Digestif9

  • Voies respiratoires8

  • Uro-gynécologie7

  • TDE1


3 qu est ce qui reste faire essais cliniques

3° Qu’est ce qui reste à faire ?Essais cliniques

  • Rhumatismes65 %

  • Affections respiratoires15 %

  • Aff. Digestives et urinaires8 %

  • Affections circulatoires 7 %

  • Affections de la peau 4 %

  • Tr. Psycho-somatiques 2 %

  • Autres 1 %

    Minimum : 1 étude contrôlée randomisée par indication pathologique (maladie)


3 qu est ce qui reste faire essais m dico conomiques et conomiques

3° Qu’est ce qui reste à faire ? Essais médico- économiques et économiques

  • Etudes coût efficacité

    • Permettent de comparer thérapeutiques

    • Situent thérapeutiques les unes par rapport aux autres

  • Etudes économiques

    • Étude d’utilité sociale et économique

      • Emplois créés

      • Contributions produites (sociales et fiscales)

      • Indispensables pour comparer thérapeutiques d’efficience et de coût voisins

        Thérapeutique citoyenne ?!


3 qu est ce qui reste faire

3° Qu’est ce qui reste à faire ?

  • Etudes de iatrogénicité (problèmes infectieux et autres)

  • Etudes de type biologique (actions des produits thermaux sur les systèmes du vivant)

  • Etudes méthodologiques (essai portant sur une intervention non pharmacologique)

  • Etudes de synthèse type méta-analyse, …/…


Quel est le lien avec le service m dical rendu

Quel est le lien avec le Service Médical Rendu ?

  • L’affection est-elle fréquente, est-elle grave (vital, fonctionnel, qualité de vie) ?

  • L’efficacité de la cure thermale y est-elle prouvée ?

  • Les alternatives thérapeutiques existent-elles ?

    • médicamenteuses sont-elles efficaces, sont-elles dangereuses ?

    • La chirurgie est-elle possible ?


Rhumatismes 65 des cures fr quence lev e gravit fonctionnelle et qdv

Rhumatismes (65 % des cures)Fréquence élevée, gravité fonctionnelle et QDV


Affections des voies a riennes 15 fr quence lev e graves vital fonctionnel et qdv

Affections des voies aériennes (15%)Fréquence élevée, graves (vital, fonctionnel et QDV)


Affections vasculaires 7 fr quentes graves vital fonctionnel qdv

Affections vasculaires (7%)Fréquentes, graves (vital, fonctionnel, QDV)


Quelles sont les implications

Quelles sont les implications ?

  • Pour le patient

    • Efficacité

    • Sécurité

  • Pour le monde thermal

    • Engagement dans la recherche avec une politique et une stratégie

    • Et des moyens (Fondation)

    • Standardisation des pratiques et de l’organisation des soins

  • Pour les payeurs (Assurance maladie, Etat)

    • Respect du contrat de soins passé avec le patient

    • Respect du contrat passé avec les producteurs de soins


Conclusion

Conclusion

  • Les traitements thermaux doivent continuer à apporter la preuve de leur efficacité, de leur utilité,de leur caractère écologique

  • Ce qui pourrait aider les stations thermales à devenir le lieu privilégié de la réadaptation (et de la rééducation) de patients autonomes porteurs d’affections incapacitantes chroniques – schéma national d’organisation sanitaire

  • Nécessité d’une démarche ouverte et constructive entre monde thermal et décideurs (Etat, Organismes d’Assurance Maladie, Collectivités territoriales)


  • Login