Concurrence firmes innovations et politiques
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 20

Concurrence, firmes, innovations et politiques PowerPoint PPT Presentation


  • 51 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Concurrence, firmes, innovations et politiques. Sylvain Zini. Plan. Les formes du marché Les politiques de concurrence Le rôle des entrepreneurs et des firmes. Les types de marché. Le marché. Définition Le lieu de rencontre La structure juridique et institutionnelle

Download Presentation

Concurrence, firmes, innovations et politiques

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Concurrence firmes innovations et politiques

Concurrence, firmes, innovations et politiques

Sylvain Zini


Concurrence firmes innovations et politiques

Plan

  • Les formes du marché

  • Les politiques de concurrence

  • Le rôle des entrepreneurs et des firmes


Les types de march

Les types de marché


Le march

Le marché

  • Définition

    • Le lieu de rencontre

    • La structure juridique et institutionnelle

    • La quantité d’acteurs

    • Le type de stratégies


Le mod le id al n oclassique la cpp

Le modèle idéal (néoclassique) : la CPP

  • Concurrence pure et parfaite :

    • rationalité

    • Transparence (information)

    • homogénéité (pas de différenciation, substitution, choix)

    • mobilité

    • atomicité (multitude d’acteurs),


Un critique des principes de cpp

Un critique des principes de CPP

  • Rationalité

    • Absence de souveraineté du consommateur (Galbraith)

    • Importance des normes sociales dans la définition des comportements économiques (Veblen)

  • Transparence (information)

    • Asymétrie d’information (Stiglitz, Akerlof)

  • Mobilité

    • Faible mobilité

    • Mobilité différenciée (modèles à facteurs spécifiques)


Critique de la cpp 2

Critique de la CPP (2)

  • homogénéité

    • Différenciation du produit

    • Choix technologique

    • Concurrence monopolistique (Chamberlin, Robinson)

  • atomicité (multitude d’acteurs),

    • Concurrence imparfaite


Les types de march s

Les types de marchés


Le monopole

Le monopole

  • Une firme offre à une multitude d’acheteurs.

  • Elle peut jouer sur les prix.

  • Elle connaît la demande.

  • Fixe les prix et les quantités de manière à maximiser les profits.

  • Capacité de discriminer par catégories d’acheteurs.


La concurrence monopolistique

La concurrence monopolistique

  • Pas concurrence pure et parfaite ni situation de monopole.

  • Importance de la différenciation du produit.

  • La concurrence ne se fait pas par les prix mais par la différenciation du produit, d’où l’importance du marketing (gaspillage).


L oligopole

L’oligopole

  • Quelques firmes dominent le marché.

  • C’est le cas de la plupart des industries aujourd’hui.

  • Chaque entreprise peut agir stratégiquement, notamment sur les prix et sur les stratégies des firmes concurrentes.

  • Les entreprises doivent prendre en considération les stratégies des autres.

  • Intérêt d’une coordination oligopolistique

  • Il y a concurrence et coopération entre les entreprises.


Monopole contestable

Monopole contestable

  • Liberté d’entrée et de sortie : situation où toutes les entreprises sont libres d’offrir leurs produits et de quitter le marché sans coûts irrécupérables.

  • Absence de barrières à l’entrée et à la sortie. Prix proches de l’équilibre concurrentiel.

  • Hypothèse : les concurrents potentiels et menaces d’entrée forcent les firmes établies à établir les prix au niveau du prix concurrentiel. La concurrence pure et parfaite n’est qu’un cas de marchés contestables.


Les politiques de concurrence

Les politiques de concurrence


Politique de concurrence

Politique de concurrence

  • Une politique de concurrence vise à contrer les pratiques anticoncurrentielles.

  • Elle interdit, de façon générale

    • Les ententes 

    • Les positions dominantes

    • La concentration


Joseph bain cole de harvard

Joseph Bain - École de Harvard

  • barrières à l’entrée

  • pouvoir monopolistique

  • Constat : intervenir à un niveau de concentration = seuil de sensibilité

  • Indicateurs de concentration : application de la loi (démantèlement, blocage des fusions….)

  • Élargissement de l’action antitrust


Cole de chicago

École de Chicago

  • Le monopole est le résultat de l’adaptation plus efficient de l’entreprise aux conditions du marché (Sélection naturelle)

  • Agir contre le résultat (structure) d’une conduite plus efficiente revient à punir les plus efficaces.

  • La firmes remplace le marché pour réduire les coûts de transactions

  • Agir réduit la compétitivité les entreprises


Les entrepreneurs et les firmes

Les entrepreneurs et les firmes


L entrepreneur et les cycles schumpeter

L’entrepreneur et les cycles : Schumpeter

  • Entrepreneur = innovation

  • Monopole = pouvoir de marché = profits

  • Commande, euphorie, immitation = emballement des marchés

  • Limite des débouchés = crise

  • Élimination des moins productifs, dépression

  • Destruction créatrice

  • Retour à une logique d’innovation…


La firme une organisation comme alternative au march

La firme, une organisation comme alternative au marché

  • Coase, Williamson

    • Une alternative marché (= contrat)

    • Vs organisation (firme = commandement)

    • Résultat des imperfections (information, transaction, opportunisme)

    • Intégration d’activité = internalisation

    • Vs externalisation


La firme un r seau de connaissance

La firme, un réseau de connaissance

  • Nelson et Winter, Cyert et March, Simon, Penrose

    • Une sphère d’accumulation de connaissance et de savoir faire

    • Une sphère de partage des savoirs

    • Un objet de formation de routines dérivant en fonction des changements


  • Login