Les r f rences d epp dans la 2 me proc dure d accr ditation certification
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 34

Les références d’EPP dans la 2ème procédure d’accréditation / certification PowerPoint PPT Presentation


  • 65 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les références d’EPP dans la 2ème procédure d’accréditation / certification. Démarche qualité et EPP. Historique et concepts. Qu’est-ce qu’un soin de qualité ?. Institute of medicine- 1998 Efficace Efficient Conforme aux données actualisées de la science Adapté au patient et à ses choix.

Download Presentation

Les références d’EPP dans la 2ème procédure d’accréditation / certification

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les références d’EPP dans la 2ème procédure d’accréditation / certification


Démarche qualité et EPP

Historique et concepts


Qu’est-ce qu’un soin de qualité ?

Institute of medicine- 1998

  • Efficace

  • Efficient

  • Conforme aux données actualisées de la science

  • Adapté au patient et à ses choix


Dans les établissements de santé

Plusieurs cas de figures

  • Sous utilisation de ressources manque de soins

  • Sur utilisation de ressources excès de soins

  • Défaut de réalisation d’un soin adéquat

    effet indésirable évitable

Pour faire apparaître les animations utiliser la roulette de la souris ou ou cliquer dans la diapositive


Sous utilisation de ressources : manque de soins

  • 44 % des patients hospitalisés pour infarctus du myocarde n’ont pas eu de prescription d’aspirine à la sortie

  • 37% des patients hospitalisés pour pneumonie n’ont pas eu d’hémoculture

  • 58 % des patients hospitalisés pour insuffisance cardiaque n’ont pas eu d’inhibiteur de l’enzyme de conversion

    N Engl J Med 353; 255- 264, 2005

    site du « the new england journal of medicine » : http://content.nejm.org/


Sur utilisation de ressources : excès de soins

  • 52 % des patients ASA 1 auraient eu un bilan préopératoire non justifié

    CCECQA ANAES juillet 2004

  • 20% des radiographies de la cheville seraient inappropriées dans les traumatismes légers de la cheville

    CCECQA ANAES juillet 2004

  • 4 à 27 % des indications des coloscopies seraient inappropriées

    ENDOSCOPY 2005:375 (9) 840- 846


Evénements indésirables

  • 35 % des événements indésirables survenus durant l’hospitalisation sont évitables

    Enquête DRESS mai 2005

  • Quelques exemples :

    • Bloc auriculo-ventriculaire au décours d’un remplacement valvulaire

    • Endophtalmie après chirurgie de la cataracte

    • Thrombose fémoro-ilaque après chirurgie des varices

    • Compression per opératoire du sciatique poplité externe

    • Arrêt cardiaque à l’induction pour une lobectomie pulmonaire


Que devons nous faire ?

  • analyser nos pratiques professionnelles et nos organisations,

  • les améliorer,

  • sans perdre trop de temps ,

  • sans consommer trop de ressources,

  • sans décourager les bonnes volontés.

Pour faire apparaître les animations utiliser la roulette de la souris ou ou cliquer dans la diapositive


QUELQUES DATES

1996-1998 : Mise en place de l'accréditation

  • Ordonnance du 24 Avril 1996

    • La régionalisation : Création des ARH

    • La contractualisation : le COM

    • La coopération inter-hospitalière

    • L’accréditation (Décret d’application du 8 avril 1997)


DÉFINITION

Manuel d’accréditation:

«s’assurer que les établissements de santé développent une démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins délivrés aux patients,»


Finalité de l’accréditation

  • Un incitatif à la mise en œuvre de démarches qualité en établissements de santé

  • Un outil de mesure du niveau de la qualité des établissements de santé


L’EPP dans la 1ère procédure

Première procédure (1999)

  • EPP existante (OPC 9, 10, 11,14, 15, …, QPR 3, 4, SPI, VST, etc.)

    Mais

  • Faible utilisation de ces références et critères (Établissements, EV, Collège)

  • Faible évaluation constatée des pratiques médicales

    Globalement plus ciblée

  • Maîtrise des organisations (assurance qualité)

    Dynamique d’amélioration des organisations


Changement de terme

Loi 13-08-04

  • Accréditation des ES  Certification des ES

  • Accréditation des médecins et des équipes

    (actes à risque)

    À ne pas confondre avec la certification ISO …


Objectifs

  • Renforcer l’évaluation de la qualité du service médical rendu par l’accréditation

  • Promouvoir les démarches d’EPP

    • Politique institutionnelle d’EPP

    • Projets d’EPP et déploiement de la démarche qualité sur les secteurs cliniques et médico-techniques

  • Impliquer les équipes médicales dans la démarche d’accréditation

    • Renforcement, réécriture et précision des exigences

    • Obligation de conduire des projets d’EPP


La refonte des références

Elle s’effectue selon 4 axes :

  • le renforcement de la dimension politique et du rôle des dirigeants (chapitre 1),

  • une approche ciblée sur les fonctions transversales majeures (chapitre 2),

  • des exigences sur les différentes prises en charge (chapitre 3),

  • un accent sur les démarches d’évaluation et les dynamiques qualité (chapitre 4).


Les exigences de la deuxième version :

le cadre (1)

  • Une politique institutionnelle (Réf. 6)

    «l’établissement définit une politique d’amélioration de la qualité et de la gestion des risques»

    • Définition de priorités

    • Intégration de l’évaluation des pratiques professionnelles

    • Identification des responsabilités

  • L’organisation des activités transversales de maîtrise de l’environnement des soins (Réf. 14,15,16)

    • La gestion des risques

    • Le dispositif de veille sanitaire

    • La surveillance et la prévention du risque infectieux


Les exigences de la deuxième version :

le cadre (2)

  • Accent sur des domaines clés de la prise en charge

  • Référence 30

    • Prise en compte état nutritionnel

    • Identification des conduites addictives

    • Prévention maladie thrombo-embolique

    • Prévention des chutes

    • Prévention des escarres

  • Référence 32

    • Prise en charge de la douleur


Les activités spécifiques d’EPP

  • Évaluation de la pertinence (Réf. 44)

  • Évaluation des risques liés aux soins (Réf. 45)

  • Évaluation des prises en charge des pathologies ou problèmes de santé principaux (Réf. 46)


Référence 44

  • Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

    • La pertinence des hospitalisations est évaluée

    • La pertinence des actes à risques est évaluée

    • La pertinence des prescriptions médicamenteuses est évaluée

    • La pertinence des examens de laboratoires ou des examens d’imagerie ou d’exploration fonctionnelle est évaluée


Référence 44

Objectifs

  • Mesurer l’adéquation des indications d’hospitalisation et des actes aux besoins des patients

  • Analyser les causes de dysfonctionnement

  • Proposer des actions correctives


Référence 45

Les professionnels évaluent le risque lié aux soins

  • Les professionnels identifient les actes, les processus et les pratiques à risques et évaluent leurs conditions de sécurité

  • L’analyse des évènements indésirables et la mise en œuvre des actions de prévention et d’amélioration correspondantes sont assurées.


Référence 45

Objectifs

  • Modalités d’évaluation des risques mises en œuvre dans les différents secteurs d’activité cliniques et médico-techniques.

  • 2 approches complémentaires

    • Démarche a priori

    • Démarche a posteriori


Référence 45

  • Méthodes

  • Approche par processus pour l’identification des risques a priori

  • Méthodes d’identification et d’analyse des risques a posteriori

    • Identification

      Signalement des évènements indésirables

      Enquêtes, revue morbidité-mortalité

      Risques identifiés dans l’établissement

    • Analyse et traitement

    • Méthodes de résolution de problème

      Méthodes d’analyse des causes


Référence 46

  • La prise en charge des pathologies ou des problèmes de santé principaux fait l’objet d’une évaluation

    • 6 critères structurent cette référence


Référence 46

  • a)Les enjeux liés à la prise en charge sont identifiés

    • Choix du thème

    • Justification de ce choix

      • Fréquence

      • Dysfonctionnement

      • Impact potentiel en terme de santé publique

      • Amélioration possible

      • Faisabilité du projet

      • Pathologie transversale ou mono disciplinaire

    • Définition d’objectifs


Référence 46

  • b)Les processus et les pratiques liés à la prise en charge sont analysés

    • Choix de la méthode (audit clinique, audit clinique ciblé, chemin clinique …)

    • Définition du champ d’application de la méthode

    • Implication des professionnels

    • Communication autour du projet

    • Diagnostic de l’existant


Référence 46

  • c)Les recommandations et les données de la littérature sont prises en compte

    • Recommandations professionnelles,

    • Conférence de consensus,

    • Référentiels,

    • Publications dans les revues professionnelles (mises au point et textes généraux),

    • Dispositions réglementaires


Référence 46

d)Les objectifs d’amélioration sont définis et les actions mises en œuvre

e) Les données et indicateurs sont définis et permettent le suivi des actions d’amélioration

 définir des indicateurs et suivi des actions d’amélioration

f)Les processus de prises en charge et leurs résultats font l’objet de comparaisons

avec ceux d’autres secteurs d’activité internes et/ou externes à l’établissement

 et/ou avec ceux de la littérature


Les invariants d’un projet d’évaluation et/ou d’amélioration des pratiques

  • Le choix d’un sujet porteur de potentialités d ’amélioration

  • L’analyse de l’organisation et des pratiques

  • Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques d’autres équipes)

  • La définition d’objectifs d’amélioration

  • La conduite d’amélioration

  • La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs)


Récapitulatif des exigences

* Si une prise en charge < 10 lits, possibilité de regroupement avec une autre prise en charge


L’EPP dans les étapes

de la procédure de la certification ES

  • Des projets d’EPP

  • Conduits par des groupes de travail

  • Auto-évaluation

  • Coordonnée par un groupe de synthèse


L’EPP dans les étapes

de la procédure de la certification ES

La visite

  • Les temps spécifiques de l’EPP

    Étude des documents EPP

     Rencontre du groupe de synthèse EPP

  • Les autres temps

    Parcours par type de prise en charge

    (Rencontre des équipes)


L’EPP dans les étapes

de la procédure de la certification ES

Le rapport

  • Mention de la réalisation des travaux d’EPP

  • Confidentialité des résultats et de certains aspects de la démarche (ex : analyse des événements sentinelles)


  • Fin du diaporama

  • Vous pouvez revenir en arrière

    OU

  • Cliquez sur la porte de sortie pour fermer le diaporama…


  • Login