Place de l echographie au cours de la prise en charge de l hypofertilite feminine
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 23

PLACE DE L’ECHOGRAPHIE AU COURS DE LA PRISE EN CHARGE DE L’HYPOFERTILITE FEMININE PowerPoint PPT Presentation


  • 106 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

PLACE DE L’ECHOGRAPHIE AU COURS DE LA PRISE EN CHARGE DE L’HYPOFERTILITE FEMININE. Achour N, Kraiem NH, Ghomadi S, Bouaziz K, Jamoussi M Service de Radiologie, Hopital Aziza othmana - La Kasba nh.kraiem@hotmail.com. INTRODUCTION .

Download Presentation

PLACE DE L’ECHOGRAPHIE AU COURS DE LA PRISE EN CHARGE DE L’HYPOFERTILITE FEMININE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


PLACE DE L’ECHOGRAPHIE AU COURS DE LA PRISE EN CHARGE DE L’HYPOFERTILITE FEMININE

Achour N, Kraiem NH, Ghomadi S, Bouaziz K, Jamoussi MService de Radiologie, Hopital Aziza othmana - La Kasbanh.kraiem@hotmail.com


INTRODUCTION 

  • l’hypofertilité féminine est un motif fréquent de consultation en gynécologie; ses causes sont très variées et l’échographie intervient à différents niveaux de sa prise en charge.


OBJECTIF

  • montrer l’apport de l’échographie au cours de l’exploration et de la prise en charge de l’hypofertilité féminine.


MATÉRIELS ET MÉTHODES

  • À travers la revue de dossiers d’hypofertilité colligés à l’hôpital Aziza Othmana, l’échographie pelvienne s’avère constante au cours du bilan, réalisée par voie sus pubienne et endovaginale, parfois complétée par un écho-doppler.


RÉSULTAT

L’échographie intervient dans :

  • le diagnostic des causes organiques qu’elles soient d’origine utérine ( fibrome, polype, malformations, adénomyose), tubaire (post infectieuse ou post chirurgicale : hydrosalpynx) ou endométriosique et les causes fonctionnelles (dysfonctionnements endométriaux : atrophie, hypertrophie, dysfonctionnements ovariens : ovaires micro ou macropolykystiques, ovaires multifolliculaires et insuffisance ovarienne primitive)


RÉSULTAT

  • l’estimation du pronostic : en évaluant la réserve folliculaire ovarienne et la qualité de l’endomètre.

  • le suivi thérapeutique : en évaluant la réponse ovarienne à la stimulation, en permettant le monitorage folliculaire et le guidage de ponction d’ovocytes et en détectant une éventuelle hyperstimulation ovarienne.


DISCUSSIONCAUSES ORGANIQUESCAUSES UTERINES

  • La prévalence des anomalies utérines congénitales dans la population est estimée entre1% et 4 % selon les études , elles représentent environ 10% des causes d'hypofertilité .

  • Outre l'examen clinique de réalisation plus ou moins aisée selon la malformation causale, l'examen de première intention est l'échographie par voie abdominale complétée par la voie vaginale.


DISCUSSIONCAUSES UTERINES

  • MALFORMATIONS

    Echographie pelvienne doit être réalisée en 2° partie du cycle associée à une échographie rénale( recherche de malformation urinaire fréquemment associée)

    *Utérus bicorne bicervical avec hémi-vagin borgne: rarement découvert lors du bilan d’infertilité, diagnostiqué devant une dysménorrhée (rétention menstruelle)

    *Utérus unicorne (agénésie unilatérale):

    – Latérodéviation utérine importante

    – Forme ellipsoïde

    – Agénésie rénale homolatérale souvent associée

    –Plus souvent responsable de FCS que d’infertilité

    Rôle dans l’infertilité mal expliqué: trouble de la vascularisation utérine


CAUSES UTERINES

*Utérus cloisonné:

- Volume utérin global normal avec deux cavités assez petites

-Angle de divergence inférieur à 60° mesuré sur une vue frontale vrai(incisure fundique)

-Distance inter cornuale inférieure à 4 cm, et l'absence d'échancrure du myomètre fundique

- Cloison médiane pas ou peu vascularisée

en Doppler couleur

- Pas de malformation rénale associée

  • Implantation difficile sur la cloison fibreuse,

  • La résection endoscopique de la cloison permet la diminution du nombre de FCS


CAUSES UTERINES

  • FIBROME

    – 10% des femmes consultant pour infertilité ont un fibrome: Fibrome= cause isolée d’infertilité dans 2-3 %

    – Fibrome responsable de l’infertilité s’il est:

    – sous-muqueux

    – interstitiel déformant la cavité utérine

    – Taille ≥ 5 cm

    – Situé prés d’une corne utérine ou isthmique

    - Pathogenèse: interfère avec la nidation dans la cavité utérine

    – Encombrement

    – Étirement de l’endomètre

    – Compression vasculaire

    – Modification de la contractilité du myomètre


CAUSES UTERINES

POLYPE

Réalisation de l’échographie en 1° partie de cycle

  • Intérêt de l’hystérosonographie+++

  • – Lésion hyperéchogène, peu absorbante au sein de la cavité utérine, ovalaire ou arrondie, parfois kystique (polype glandulo-kystique)

  • – Doppler: pédicule vasculaire fin et unique

  • Rôle dans l’infertilité discuté


CAUSES UTERINES

SYNECHIES

  • Secondaires à une infection ou à un traumatisme utérin (curetage…), souvent associées à des fausses couches répétées.

  • Échographie souvent insuffisante: image endométriale hypo ou hyperéchogène, parfois calcifiée.


CAUSES TUBAIRES

Séquelles infectieuses-Endométriose-Adhérences

responsables d’obstructions tubaires

Échographie= mauvais examen pour l’étude de la perméabilité tubaire sauf en cas d’hydrosalpinx

Hydrosalpinx: image tubulée latéro ou rétro-utérine, anéchogène ou finement échogène,avec cloisons incomplètes (plicatures) et/ou pseudo-végétations non hypervascularisées

Une échographie normale n’exclut pas une obstruction tubaire


ENDOMETRIOSE

L’adénomyose= endométriose

utérine réalise des invaginations

de l’endomètre dans le myomètre:

cryptes anéchogènes à la jonction

myomètre- endomètre

Échographie performante pour le diagnostic deslocalisations ovariennes (spécificité et sensibilité équivalente à l’IRM)mais examen plus délicat pour la détection des autres localisations

Endométriome:Lésion liquidienne, arrondie, finement

échogène, homogène+/- niveau déclive de sédimentation

Renforcement postérieur modéré

Pas de flux doppler

Bilatéraux dans 10% des cas


DYSFONCTIONNEMENT OVARIEN

Devant un trouble de l’ovulation:

  • Syndrome des ovaires micropolykystiques (SOPK)

  • Ovaires multifolliculaires (OMF)

  • Insuffisance ovarienne primitive(IOP)

  • Ovaires macro polykystiques (OMP)


DYSFONCTIONNEMENT OVARIENSOPK

Critères diagnostiques de Rotterdam:2 critères sur les 3 suivants:

–1 Oligo-anovulation

–2 Hyperandrogénie: clinique et/ou biologique

–3 Critères échographiques: Volume ovarien ≥ 10 cm³ ou surface ≥ 5.5 cm², nombres de follicules de 2-9mm ≥ 12/ovaire

Autres critères échographiques:

– Hypertrophie et hyperéchogénécité du stroma ovarien (critère subjectif)

– Répartition périphérique des follicules

– Ovaires sphériques: largeur/longueur ≥ 0.7

– Longueur ovaire ≥ 4cm, largeur utérus / longueur ovaires <1


DYSFONCTIONNEMENT OVARIENOMF

Contexte clinique:

– Anovulation hypothalamique fonctionnelle (anorexie, sport

intensif, stress…)

– Fin de puberté

Échographie:

– ≥ 6 follicules de 4-10 mm par ovaire

– Signes négatifs:

Ovaire de taille normale

stroma ovarien normal

Ovaire de forme ellipsoïde

Répartition anarchique des follicules au sein de l’ovaire


DYSFONCTIONNEMENT OVARIENIOP

  • Contexte clinique:

    Aménorrhée secondaire:

    - Ménopause précoce: survenant avant l’âge de 40 ans,

    intéresse 2% de la population féminine

    - Iatrogène: radiothérapie, chimiothérapie

    - Auto-immunes

    Critères échographiques:

    – Surface ovarienne inférieure à 2.5 cm²

    – Nombre de follicules ≤ 4 à 6 pour les 2 ovaires

    – Follicules statiques, restant inférieurs à 10 mm

    – Atrophie de l’endomètre

    – Augmentation des résistances des artères utérines (IP≥ 3)

Ces patientes sont hypo-répondeuses au traitement

inducteur de l’ovulation (FIV)


DYSFONCTIONNEMENT OVARIENOMK

Contexte d’endométriose, péritonite, infection génitale, postchirurgical

Pas de rôle pathogène propre mais

association statistique avec l’infertilité

Échographiquement:

– Ovaires volumineux, contours

polycycliques

– Multiples kystes de taille supérieure à 15mm

– Asymétrie des 2 ovaires

– Variation d’un cycle à l’autre


CONCLUSION 

L’échographie est un outil incontournable lors de l’exploration de l’hypofertilité féminine notamment d’origine utéro-ovarienne, de par son innocuité, son coût abordable et la richesse des renseignements prodigués.


REFERENCES

  • Echographie Et Imagerie Des Malformations Utéro-vaginales Y. Ardaens ( LILLE)

  • Echographie Etinfertilite Feminine M. Dewailly (1)c. Chaffiotte (1)d. Dewailly (2)c. Lefebvre (2)e. Poncelet (1)(1) Service de Radiologie et d’Imagerie médicale Jeanne de Flandres(2) Service d’AMP Jeanne de Flandres

  • Imagerie et Hypofertilité féminine Dr Nathalie Rocourt N Mazet, M Viala-Trentini, M Filhastre, H Deechaud, E T Devigne- Lavit- Journées Françaises de Radiologie 2007

  • D.E.S.C. de Médecine de la Reproduction. Hypofertilité féminine Fév 2006

  • Imagerie de l’hypofertilité féminine Imagerie de l’endométriose C. Balleyguier a,b,*,C. Chapron c,D. Eiss a, O. Hélénon. EMC-Radiologie 1 (2004) 36–49

  • Diagnostic échographique échographiquedesdesMalformations utMalformations utéérinesriDr F.Vaudoyer Hôtel Dieu Lyon

  • Fertil steril 2005;83:846-52. Larsen U .Resarch on infertility:wich definition should we

  • AH.Diagnosis of uterine anomalies:relative accuracy of MR imaging,endovaginal ultrasound and hysterosalpyngography;Pellerito JS,Mccarthy SM, Doyle MB, Glickman MG,DeCherney 1992;183:795-800.

  • How to discriminate between normal and polycystic ovaries:transvaginal US study. Pache TD,WladimiroffJW,Hop WC,Fauster 1992;183:421-3.

  • I.Trans-vaginal ultrasonographyin the diagnosis and treatment of fertility.J Clin Ultrasound 1990;18:248-56.Itskovitz J,Boldes R,Levron J,Thaler


REFERENCES

  • Larsen U .Resarch on infertility:wich definition should we use?Fertil steril 2005;83:846-52.

  • Pellerito JS,Mccarthy SM, Doyle MB, Glickman MG,DeCherney AH.Diagnosis of uterine anomalies:relative accuracy of MR imaging,endovaginal ultrasound and hysterosalpyngography.Radiology 1992;183:795-800.

  • Pache TD,WladimiroffJW,Hop WC,Fauster BC.How to discriminate between normal and polycystic ovaries:transvaginal US study.Radiology 1992;183:421-3.


  • Itskovitz J,Boldes R,Levron J,Thaler I.Trans-vaginal ultrasonographyin the diagnosis and treatment of fertility.J Clin Ultrasound 1990;18:248-56.


  • Login