L gionellose nosocomiale
Download
1 / 9

Légionellose « nosocomiale » - PowerPoint PPT Presentation


  • 92 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Légionellose « nosocomiale ». Dr JC DELAROZIERE. Introduction (1). Problématique dans les Ets de santé et EHPAD : Personnes fragiles avec des FdR Réseaux d’eau chaude collectifs +++ Définition Infection Nosocomiale ou Infection Associée aux Soins :

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha

Download Presentation

Légionellose « nosocomiale »

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Légionellose « nosocomiale »

Dr JC DELAROZIERE


Introduction (1)

Problématique dans les Ets de santé et EHPAD :

  • Personnes fragiles avec des FdR

  • Réseaux d’eau chaude collectifs +++

    Définition Infection Nosocomiale ou Infection Associée aux Soins :

  • Infection contractée dans l’établissement et non en incubation lors de l’admission

  • Rappel : incubation 2-10 jours

  • Souvent difficile à définir


Introduction (2)

Lieu de contamination : données INVS 2009


La légionellose

Pensez au diagnostic devant une Infection Respiratoire Aigue :

  • Antigène soluble urinaire +++

  • Mise en culture (LBA, expectoration) pour envoi au CNR

  • Traitement

    En cas de légionellose « nosocomiale » :

  • Déclaration obligatoire

  • Signalement d’infection nosocomiale si Ets de santé

  • Faire une investigation (si possible comparer souche environnementale avec souche patient)

  • Prendre des précautions pour éviter d’autres cas (filtres terminaux)


Prévention (1)

  • Pour les établissements de santé, les mesures préconisées dans la circulaire du 22 avril 2002 devront être mise en place en concertation avec le CLIN, l’EOH et les services techniques.

  • La circulaire du 28 octobre 2005 s’applique elle aux établissements sociaux et médico-sociaux d’hébergement des personnes âgées.

  • Arrêté du 1er février 2010 relatif à la surveillance des légionnelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d’eau chaude sanitaire.

    Une installation à risque est une installation susceptible d’exposer des personnes à des aérosols d’eau contaminée, inférieurs à 5 m. Ce ne sont pas les grosses gouttes qui peuvent contaminer, mais les gouttelettes très fines sous forme d’aérosols.

    Attention aux réseaux d ’eau froide.


Prévention (2)

Pour prévenir la transmission humaine de légionelles potentiellement présentes dans le réseau d’eau chaude, il faudra :

  • Limiter le développement des légionelles dans les réseaux

  • Contrôler son niveau de risque : mesurer la température du réseau, faire des recherches de légionelles

  • Entretenir le réseau en particulier au niveau des points d’usage (prioritairement douches et douchettes) pour éviter de produire des aérosols

  • Mettre en place des mesures correctrices en cas de concentration élevée de légionelles (filtres, nettoyage, désinfection)


Prévention (3)

Pour limiter le développement des légionelles dans le réseau d’eau chaude, il faut agir à 3 niveaux :

  • Eviter la stagnation et assurer une bonne circulation de l’eau

  • Lutter contre l’entartrage et la corrosion par une conception et un entretien adapté de l’installation

  • Maintenir l’eau à une température élevée d’au moins 50-55C dans les installations jusqu’aux points d’usage (prolifération des légionelles entre 25 et 43C) +++++


Prévention (4)

Il est nécessaire d’agir préventivement notamment par une bonne conception des installations ainsi que par la maîtrise de la température de l ’eau afin d’utiliser le moins possible de moyens curatifs ultérieurement (destruction réseaux, réinfestation).


Conclusion

Bonne conception du réseau d’eau (boucles, bras morts)

Maintenance de ce réseau

Surveillance : t° ++++, bactériologie

Eviter les traitements curatifs : temporaires et qui détruisent le réseau.


ad
  • Login