Evolution du traitement des lesions musculaires l.jpg
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 23

EVOLUTION DU TRAITEMENT DES LESIONS MUSCULAIRES PowerPoint PPT Presentation


  • 77 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

EVOLUTION DU TRAITEMENT DES LESIONS MUSCULAIRES. C.Baudot ICOS 13 samedi 25/09/2010. Quelle évolution dans la prise en charge des lésions musculaires. Toujours pas de traitement basé sur des preuves (EBM) Doute sur la meilleure prise en charge Perplexité anxieuse du praticien. diagnostic.

Download Presentation

EVOLUTION DU TRAITEMENT DES LESIONS MUSCULAIRES

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


EVOLUTION DU TRAITEMENT DES LESIONS MUSCULAIRES

C.Baudot

ICOS 13 samedi 25/09/2010


Quelle évolution dans la prise en charge des lésions musculaires

  • Toujours pas de traitement basé sur des preuves (EBM)

  • Doute sur la meilleure prise en charge

  • Perplexité anxieuse du praticien


diagnostic

  • Meilleure connaissance des mécanismes lésionnels

  • Meilleure prise en charge initiale

  • Meilleure connaissance des sites lésionnels à pronostic péjoratif


3zones de faiblesse

La jonction myo-tendineuse


Zones de faiblesse

La jonction myo-aponévrotique

au niveau de

l ’aponévrose périmusculaire


3 zones de faiblesse

La jonction myo-aponévrotique

au niveau des cloisons

centro-musculaires


diagnostic

  • Mécanisme excentrique prédominant (swing phase)

  • action concomitante des muscles lombaires, pelviens et tronc ( schumanov, journal bioméch.2007)

  • Lésion par étirement (dance) ou lésion à haute vélocité (sprint)


diagnostic

  • Diagnostic clinique +++

  • Intérêt de l’échographie : confirme le siège et signale la présence de sang

  • IRM : intérêt dans les lésions profondes

  • Intérêt pronostic probable (taille et volume de la lésion ) pourcentage de volume lésé (cross sectionnal aréa) ( koulouris,Am j sportrs med.2007)


échographie


irm


  • Recherche de valeurs prédictives du pronostic

  • Cross sectional aréa longueur lésion

  • Pas de valeurs prédictives pour les récidives ++ (Slavotinek .Semin Musc Radio.2010)


traitement

  • Rice

  • Limiter saignement

  • Limiter la fibrose

  • Compromis cicatrisation et restitution des qualités contractiles. Intérêt histologique.

  • Stimulation du foyer lésionnel après une phase de repos la plus courte possible (Jarvinen et Lehto.Sports med 1993)


traitement

  • Intérêt d’une rééducation générale

  • Retour précoce sur le terrain

  • Travail en secteur de mobilité protégé

  • Analyse biomécanique

  • Prise en charge analytique (.. excentrique, étirements) mais aussi des muscles du tronc et du bassin (Sherry et Best. J Orthop sport phys ther.2004)


traitement

  • Intérêt d’un travail isocinétique précoce vitesse très lente

  • Réathlétisation +++

  • Ramener le sportif dans une série de gestes connus en variant amplitudes et vitesses d’exécution

  • Analyse de la tâche , du risque lésionnel et les filières énergétiques


PRP


PRP

  • Libération de facteurs de croissance ( tgf béta…) contenus dans les granules alpha intra- plaquettaires ,stimulation collagène type 1 et stem cells…

  • Techniques avec ou sans activation des plaquettes

  • Pas de travaux suffisants pour assurer la validité parfaite de ce TT dans les lésions musculaires


PRP

  • Travaux in vitro +++

  • ERC épicondylite et fasciite plantaire (Mishra .Sports med 2006 et Barret podiatry today 2004)

  • Intérêt des PRP pour nombreux praticiens mais nécessité de preuves ( Sanchez M. Sports med 2010)

  • Une étude (ERC) contradictoire tt tendinopathie achilléenne (De Vos Rt , Jama 2010)


PRP

  • Actuellement présomption d’un réel intérêt

  • Difficulté d’ERC

  • Lésion musculaires chronique ou DMA

  • Conditions d’asepsie


Combien de temps faut-il pour cicatriser ?

  • Dépend du degré lésionnel

    • Grade IAtteinte de quelques fibresPerte minime de la forcePas de restriction de la mobilité

    • Grade IIAtteinte partielle des faisceauxPerte importante de la capacité à contracter

    • Grade IIIRupture complètePerte de la fonction musculaire

  • DÉPEND DE VOTRE TRAITEMENT


Parcours de validation

  • Examen clinique initial +++

  • Examen clinique régulier

  • Apport de l’imagerie

  • Tests à la course

  • Tests de contraintes sur le terrain

  • Test isocinétique


prévention

  • Intervention sur facteurs éthiologiques modifiables

  • Raideurs ischios-jambiers +++

  • Rapport isocinétique ISCH/QUA (Croizier jl .Sports Med 2004)

  • Échauffement inadapté

  • Fatigue Musculaire (Drezner .Clin J Sports med 2003)


Conclusion

  • 48 premières heures ++

  • Diagnostic lésionnel

  • Amorce de cicatrisation puis mobilité en secteur protégé

  • Réathlétisation précoce

  • Évaluation des PRP

  • Recherche de facteurs prédictifs des récidives


MERCI


  • Login