Pr Christophe Louvet
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 13

La surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi ? Comment ? PowerPoint PPT Presentation


  • 76 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Pr Christophe Louvet Hôpital Saint Antoine, Paris. La surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi ? Comment ?. Partie 1. Pourquoi?.

Download Presentation

La surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi ? Comment ?

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La surveillance sous chimioth rapie pourquoi comment

Pr Christophe Louvet

Hôpital Saint Antoine, Paris

La surveillance sous chimiothérapie.

Pourquoi ?

Comment ?


Partie 1

Partie 1

Pourquoi?


Partie 1 pourquoi

Une fois le diagnostic de cancer effectué, un traitement par chimiothérapie peut être décidé en réunion de concertation pluridisciplinaire par les différents spécialistes qui s’occupent de vous.

Partie 1Pourquoi?

  • Cette chimiothérapie est faite en situation dite «adjuvante» lorsqu’elle suit une opération qui a retiré la tumeur. Son but est alors de réduire le risque de rechute.

  • Cette chimiothérapie est faite en situation dite « métastatique » lorsque la tumeur a donné des métastases et que la chirurgie, si elle a été effectuée, n’a pas pu retirer l’ensemble de la maladie. Son but est alors de contrôler la maladie le plus longtemps possible, et dans les meilleures conditions possibles.

4Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


Partie 1 pourquoi1

Dans tous les cas, une surveillance s’impose pendant et après cette chimiothérapie, car ce traitement comporte des risques et doit être évalué régulièrement.

La surveillance va bien sûr dépendre du type de la maladie, du type de

la chimiothérapie à administrer, et de la situation propre de chacun des patients.

Partie 1Pourquoi?

Elle peut se faire selon des habitudes de « bonne pratique clinique », c’est-à-dire selon des règles basées sur la rigueur et l’expérience, puis validées. Elle peut également être plus intensive dans le cadre de protocoles de recherche clinique, pour lesquels un nombre plus important de données sont nécessaires.

Le principe et la réalisation de la surveillance doivent vous être expliqués avant le début du traitement, soit oralement, soit sous forme de documents qui vous sont remis.

5Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


Partie 2

Partie 2

Comment ?

Surveillance pendant la chimiothérapie


Partie 2 comment surveillance pendant la chimioth rapie

  • Buts :

    • s’assurer de la faisabilité et de la bonne tolérance du traitement

    • adapter éventuellement les doses de chimiothérapie

    • adapter les traitements des effets secondaires

Partie 2Comment ?Surveillance pendant la chimiothérapie

Avant chaque cycle de chimiothérapie

Interrogatoire

état général, symptômes, douleurs, moral, évènements particuliers…

prises de médicaments

recueil des effets secondaires du cycle précédent +++

Examen clinique (Poids, tension artérielle, cathéter…)

Vérification des examens biologiques:

Globules bancs, globules rouges, plaquettes +++

Selon le type de chimiothérapie (fonctions rénale, hépatiques, ….)

Décision médicale

Feu vert chimio sans changement

Adaptation des doses de chimio

Adaptation des médicaments accompagnant la chimio

Chimio reportée

7Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


Partie 2 comment surveillance pendant la chimioth rapie1

Entre chaque cycle de chimiothérapie

Tenir un « carnet » à jour

Evènements particuliers, symptômes, douleurs, appétit, …

Effets secondaires

nausées, vomissement

troubles du transit intestinal (diarrhées)

fièvre

neuropathie

….

Examens biologiques parfois nécessaires

Contact téléphonique avec le médecin généraliste et/ou avec l’équipe

de soins en cas de problème ++++

Partie 2Comment ?Surveillance pendant la chimiothérapie

En cas de fièvre > 38,5°, faire une prise de sang et contacter l’équipe de soins +++

8Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


Partie 2 comment surveillance pendant la chimioth rapie2

A intervalle régulier (tous les 2 à 3 mois) : évaluation de l ’efficacité

Consultation médicale avec résultats d’un bilan

Interrogatoire, examen clinique

Analyse de la tolérance

Biologie et marqueurs tumoraux

Imagerie (Scanner / IRM / Echographie, …)

Partie 2Comment ?Surveillance pendant la chimiothérapie

But : décision médicale stratégique

1- En situation adjuvante

Pas d ’évolutivité et bonne tolérance : aller au terme du

programme établi

Pas d ’évolutivité et mauvaise tolérance : adaptation ou arrêt

Evolutivité quelle que soit la tolérance : changement de traitement

9Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


Partie 2 comment surveillance pendant la chimioth rapie3

  • 2- En situation métastatique

  • Réponse ou stabilisation et bonne tolérance

    • poursuite jusqu’au prochain bilan

    • pause si stratégie « on-off »

  • Réponse ou stabilisation et mauvaise tolérance

    • Adaptation des doses

  • Progression quelle que soit la tolérance

    • Changement de traitement

    • Arrêt du traitement (soins de confort)

  • Partie 2Comment ?Surveillance pendant la chimiothérapie

    10Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


    Partie 3

    Partie 3

    Comment ?

    Surveillance après la chimiothérapie


    Partie 3 comment surveillance apr s la chimioth rapie

    • Buts :

      • s’assurer de la récupération des effets secondaires

      • rechercher une éventuelle évolutivité (rechute)

      • dépister une éventuelle nouvelle maladie

    • Fréquence des bilans :

      • adaptée au risque de rechute

      • en général, tous les 3 à 4 mois pendant les 3 premières années qui suivent la fin de la chimiothérapie, puis tous les 6 mois les deux années suivantes, puis une fois par an jusqu’à la 10ème année.

      • Cette fréquence peut être plus rapprochée dans certains cas, en particulier dans le cadre de protocoles de recherche clinique.

    Partie 3Comment ?Surveillance après la chimiothérapie

    12Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


    Partie 3 comment surveillance apr s la chimioth rapie1

    • Réalisation du bilan :

    • Examens biologiques (prise de sang)

      • fonction hématologique

      • fonction rénale

      • fonction hépatique

      • marqueurs tumoraux

      • examens spécifiques si nécessaire

  • Examens d’imagerie (Scanner / IRM / Echographie)

  • Si nécessaire : examens plus spécialisés (TEP-Scan, scintigraphie, …)

  • Examens fibroscopiques (coloscopie ou gastroscopie)

  • en général tous les 3 à 5 ans

  • Partie 3Comment ?Surveillance après la chimiothérapie

    13Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


    Partie 3 comment surveillance apr s la chimioth rapie2

    Consultation médicale avec les résultats de ce bilan.

    Décision médicale :

    Partie 3Comment ?Surveillance après la chimiothérapie

    Bilan satisfaisant :

    poursuite de la surveillance simple

    complément de bilan

    Bilan douteux :

    proposition d’une nouvelle stratégie de traitement, après concertation pluridisciplinaire.

    Bilan montrant une récidive :

    14Surveillance sous chimiothérapie. Pourquoi? Comment?


  • Login