Nouveaut s en urologie
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 16

Nouveautés en Urologie PowerPoint PPT Presentation


  • 110 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Nouveautés en Urologie. Prostiva dans l’adénome prostatique Hexvix dans les tumeurs de la vessie . Drs LANDE et SOUSSI Le 19 janvier 2010 CMEPU Senlis Creil. PROSTIVA. Nouveau traitement de l’HBP 1990 Europe 09/2007 CCAM Radiofréquences (micro-ondes).

Download Presentation

Nouveautés en Urologie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Nouveaut s en urologie

Nouveautés en Urologie

Prostiva dans l’adénome prostatique

Hexvix dans les tumeurs de la vessie

Drs LANDE et SOUSSI

Le 19 janvier 2010

CMEPU Senlis Creil


Prostiva

PROSTIVA

Nouveau traitement de l’HBP

1990 Europe

09/2007 CCAM

Radiofréquences (micro-ondes)


Indication alternative au traitement m dical

INDICATION : alternative au traitement médical

HBP non compliquée

Homme plutôt jeune

Echec ou effets secondaires des TT médicaux

Eviter TT au long cours

Eviter RTU de prostate (éjaculation rétrograde)


Sp cificit s et atouts du prostiva

Spécificités et Atouts du PROSTIVA

Technique chirurgicale

Mini-invasif ++

Ambulatoire ++

Incidence économique


Protocole hpc ambulatoire

Protocole HPC : Ambulatoire

Antibioprophylaxie et Normacol

Neurolept (15’) : confort du patient

Reprise du TT médical à J 0 poursuivi 2 mois

AINS de J 0 à J 7

Si rétention : SAD + sortie (patient prévenu) et réhospitalisation à J 3 pour sevrage

Sinon, évaluation / 2 mois : débimétrie et RPM


Complications et r sultats hpc

Complications et Résultats (HPC)

Rétention : 26 % (Caen 2007 21 %)

Œdème post op précoce et transitoire ++

Pas de rétention définitive

Pas de RTUP secondaire

Pas d’hématurie significative

Pas de prostatite


Conclusion

Conclusion

75% de patients sans TT / 5 ans (étude européenne)

Faible morbidité (rétention transitoire fréquente / information patient ++)

Réduction des coûts du TT de l’HBP


Diff rentes options de tt de l hbp symptomatique

Différentes options de TT de l’HBP symptomatique

  • Abstention – Surveillance (aucune gène du patient, pas de complication)

  • Phytothérapie (Permixon, Tadenan)

  • Alpha-Bloquants (Xatral, Zoxan, Omexel, Mecir)

  • Inhibiteurs de la 5 alpha reductase (Chibroproscar, Avodart)

  • Association Alpha-Bloquants/ Inhibiteurs de la 5 AR (validé)

  • Association Alpha-Bloquants / Phytothérapie (non validé)


Tumeur de vessie int r t de la lumi re bleue

Tumeur de vessie : intérêt de la lumière bleue

Nouvel outil pour mieux visualiser les polypes lors de la résection de vessie


Hexvix qu est ce c est

HEXVIX : qu’est ce c’est ?

  • Hexaminolevulinate : produit « inactif» se fixant sur les cellules tumorales urothéliales

  • Les lésions urothéliales mises en contact avec l’Hexvix deviennent fortement fluorescentes sous l’effet d’une lumière bleue


Protocole technique

PROTOCOLE TECHNIQUE

  • Instillation endo vésicale de 50ml d’Hexvix 1 heure avant la RTUV

  • Dans l’heure qui suit la vidange vésicale, la RTUV est réalisée

  • Le premier temps en lumière blanche puis en lumière bleue


Hexvix gadget ou avanc e r elle

Hexvix : gadget ou avancée réelle ?

  • Inconvénients : sondage pré op, coût de l’Hexvix (pris en charge), investissements dans une colonne vidéo spécifique et une source de lumière bleue

  • Avantage 1 : meilleure visualisation des lésions papillaires (roses fluo sur fond bleu)

  • Avantage 2 : mise en évidence +++ de lésions planes de CIS (mauvais pronostic) fréquemment non repérées


Cons quences th rapeutiques

Conséquences thérapeutiques

  • Selon les études, 17 % de lésions vésicales Ta T1 détectées en plus

  • Pour le CIS, le taux de détection supplémentaire est de 46%

  • En corollaire, baisse des récidives de 21% +++


Conclusion1

Conclusion

  • Progrès technique sur la visualisation

  • Mieux voir, c’est mieux réséquer

  • Mieux réséquer, c’est être complet et mieux stadifier

  • L’amélioration des résultats thérapeutiques (récidives) est très significative (moins 21%)


  • Login