Manifeste de Chris Date
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 72

Manifeste de Chris Date sur modèle Objet Relationnel (Modèle de données OBJETS) PowerPoint PPT Presentation


  • 72 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Manifeste de Chris Date sur modèle Objet Relationnel (Modèle de données OBJETS). Professeur Serge Miranda [email protected] Directeur Master2 « MBDS ». www.mbds-fr.org. Plan Partie 1. Plan. Evolution de l'informatique et paradigme Objet : vers le modèle OR et propriétés TIPS des BD

Download Presentation

Manifeste de Chris Date sur modèle Objet Relationnel (Modèle de données OBJETS)

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Manifeste de Chris Date sur modèle Objet Relationnel(Modèle de données OBJETS)

Professeur Serge Miranda

[email protected]

Directeur Master2 « MBDS »

www.mbds-fr.org


Plan Partie 1

Plan

Evolution de l'informatique et paradigme Objet : vers le modèle OR et propriétés TIPS des BD

  • Modèle de données orientées objet ?

    • " L'insoutenable légèreté de l'objet " :

    • Les définitions

    • Les propriétés RICE de l’Objet

  • Modèle de Données OR (Objet relationnel)

    • Les 2 approches de base

      • le manifeste de Stonebraker

      • Le manifeste de Chris Date

    • Exemples : Thésaurus/2D

  • Recherches TIPS


Exemple de « table » et « objet » (Oracle)

Police

Nom

Adresse

Conducteurs

Accidents

Age

Conducteur

Accident

Rapport

Photo

24

Paul

Paris

Paul

45

134

Robert

17

219

037

Table ? Objet ?Police Assurance


MODELE DE DONNEES DU FUTUR ?(BD du futur ? futur des BD ?)

  • 1- BASE (99 %) :

  • MARCHÉ RELATIONNEL SQL

  • AVEC 3 "Éléphants"...

  • ==> compatibilité ascendante

  • facilité d'apprentissage (teachability),..

  • "EVOLUTION" >> "REVOLUTION" !


MODELE DE DONNEESDU FUTUR ?

  • 2- NOUVELLES FONCTIONNALITES

    MODELE DE DONNEES ?

     NOUVELLES NICHES

    ==> NOUVEAUX BESOINS ?


MODELE DE DONNEESDU FUTUR ?

  • NOUVELLES INFOSTRUCTURES

     mainframe / centralisées

    • ==> 2-tier : « Client-serveur (données) »

    • n-tier :

      - « client-

      - serveur web (mobile)-

      - serveur (application)-

      - serveur (données) »


NOUVEAUX DOMAINES APPLICATIFS(OLTP ET OLCP)

  • * GESTION RESEAU (TELCO,..)

  • * EDITION ELECTRONIQUE

  • Multimedia (NIM , Groupware...)

  • * FINANCE ( gestion portefeuilles…)


NOUVEAUX DOMAINES APPLICATIFS(OLTP ET OLCP)

  • * Data mining, one-to-one marketing (Datawarehousing,..)

  • *SIG (GIS) * CAO (CAD)

  • * e- Commerce (CAL), VOD sur Internet, Internet sans fil (TEL WAP/GPRS/UMTS, PDA, WIFI/Bluetooth..)


PROFIL MODELE DE DONNEES et SGBD ?

  • Gestion de très grandes BD :

  • vers les BD de l'ordre du ... petaoctets (10**15 )

  • ==> évolutivité du serveur

  • (« SCALABILITY »

  • UP vs OUT)

  • (SMP>>MPP ? pour.. raisons logicielles et VLRAM)


PROFIL MODELE DE DONNEES et SGBD ?

  • 1-données FORTEMENT STRUCTUREES (schéma)

  • - objets métiers -Génie progiciel

  • - objets complexes imbriqués

  • (Types définis par l'utilisateur/

  • USER-DEFINED DATA TYPES/ FUNCTIONS)

  • - compatibilité ascendante (standard SQL)

  • ==> EXTENSIBILITE DES DONNEES /TYP


PROFIL MODELE DE DONNEES et SGBD ?

  • 2- Données NON STRUCTUREES (énantiodromia du MD !)

  • - objets volumineux BLOBS (video,..)

  • - objets à sémantique riche

  • (hyperliens,..)

  • - MULTIMEDIA (DVBH, Mediaflow,..)

  • - Objets « vivants » (RFID, NFC,..)

  •  interfaces navigationnelles et associatives-

  • SQL++ (SAT)  OAT

  • ==> interfaces nouvelles basées sur le contenu (hyperbase, neuronale, multimedia, VOCALES ...)


Concepts Objets ?

  • « OBJET » ?

  • - « Modèle de données Objets »

  • - « Modèles OR » ?

  • TROIS familles de modèles de données

  • Informatiques (IMS, DBTG,..)

  • Mathématiques (Codd,..)

  • Sémantiques (OBJETS,…)


Faiblesses du modèle

relationnel

  • Opérations séparées des données

    • procédures stockées non intégrées DM

    • absence d'attributs cachés

  • Support de domaines atomiques

    • 1ère forme normale de Codd

    • inadapté aux objets complexes

    • (documents structurés)

    • introduction des BLOB….

  • Mauvais support des applications non gestion :

    • CAO, CFAO, BD Géographiques,

    • BD techniques


Modèle OR ?

Modèle Relationnel

de Codd (V1)

Langage Prog.

OBJET

Propriétés

TIPS

Propriétés

RICE

Modèle OR

(Objet- Relationnel)

Compatibilité ascendante

Propriétés TIPS + RICE


Evolution de l'informatique et

OBJET

1965

LP

OS

OS : Operating SERVICES ?

1970

LP

IA

SGF

SGBD


Evolution de l'informatique

1970

SGF

OS

SGBDR

  • Services OS :

  • Gestion des ressources physiques

    • algorithme de pagination

  • Sécurité

    • Confidentialité

    • d'ACCES

    • Contrôle de

    • Synchronisation (sémaphores,verrouillage,

    • deadlock, ... )

  • Modélisation :

  • (" processus ")

  • .... pas de langage de

  • programmation

  • Services SGBD-R

  • ( Propriétés TIPS ):

  • (P) GestionPersistance

    • LRU ++

  • (T) Sécurité &

  • Transactionnel

    • Intégrité

      S) Structuration/Schéma via des modèles de données

  • (I) Interface utilisateur

  • Non procédurale(SQL)


Evolution de l'informatique

et OBJET

198O

OS

SGBD-R

LP

SGBD-R

OS

IA

1990

OS

LP

Objet

SGBD-R

IA


Evolution de l'informatique

2000 ?

" Il est dur de prédire, particulièrement ... le futur "

N.Boehr

?

?

?

  • SERVICES ?


Evolution du logiciel et OBJETS

DONNEES TRAITEMENTS

SGBD-R L.P

( SQL ) ( Prog. structurée )

OBJETS

GENIE LOGICIEL

COMMUNICATION


Approche Objet et

développement d'application

Intégration

Objet

INTERFACE

Approche

Objet

APPLICATION

SGBD

DB

  • PB : " IMPEDANCE MISMATCH « 

    et productivité du développeur


Marché BD et standards ?

(Stonebraker 96 et Gartner)

Traitements

SQL

SGBD-OR

SGBD- R

(1)

(2)

SQL3

SQL2

SGF

SGBD- OO

(3)

Non

SQL

ODMG

Simples

Complexes

Données

(1) : 8 G$ en 1995 (30 % de croissance)

(3) : 1/100 de (1) en 1995 et 2008

(2) : 1/2 de (3) en 1995 ; 2*(1) en 2008 !


Visions de l'Objet

  • VISION DOUBLE :

  • (i) LP : objet "encapsulé”

    • Opérateurs SPECIFIQUES (classes,

    • propriétés)

      • héritage (instantiation)

      • Polymorphisme

  • (ii) BD : objet "structuré”

    • opérateurs GENERIQUES (algèbre, ...)

      • Persistance

      • Concurrence / reprise sur panne

  • Dualité des concepts structurels


Propriétés RICE d'un

SGBD OBJET

(Miranda, 2002) Dunod

(Incrémentales par rapport à un SGBD relationnel)

R (Réutilisabilité) :

"Héritage" ou "polymorphisme"

==> Graphe héritage

I (Identification système)

C(Constructeurs d'objets complexes)

Orthogonalité TUPLE et SET

==> Graphes d'agrégation

E ("Encapsulation")

"Messages", "Méthodes",

"CLASSES d’Objets »


Classe d’Objets ?

  • DEFINITION : Une CLASSE d ’OBJETS

    - est un (« valeurs potentielles »)

    - possède un (« valeurs réelles »)

    TYPE de DONNEES qui vérifie les propriétés RICE....


LES 3 VAGUES vers l ’

Infostructure en réseau

Client-Serveur

SQL

SYSTEMES

OBJETS

REPARTIS

Groupware

Serveurs de

fichiers

Moniteur

TP

1980 1990 2000


Une évolution vers leMiddleware

( " l' empire du milieu " )

HARDWARE

SOFTWARE

MIDDLEWARE

Middleware par couplage fort (CORBA) et ou faible (Services WEB)

Priorité : inter-opérabilité des plates-formes hétérogènes.


WWW et Multimédia :l'ELDORANET ?

  • 15 % des données au monde sont ... digitalisées!

  • ( Edition Multimedia demain et fin Hollywood ? Effeuiller la Marguerite...... )

  • ==> CONTROLE DES DONNEES

  • COMPLEXES

  • SGBD-R : Données simples et structurées avec

  • un typage stable.

  • SGBD multimédia / WEB ? :

    Gestion de Données complexes et non -

    • structurées avec un typage extensible.

    • Recherche sur contenus dynamiques avec

    • de nouvelles interactions

  • ==> BESOINS d'un SGBD-OR

  • ( Objet-Relationnel )


Objets ?

  • Naturels : L'homme traite des " Objets "

    • ( l'ordinateur des ... " Données " )

  • Appréhension de la Complexité : ( ATT a inventé C++ pour la réalisation des concentrateurs de 200 000 lignes de codes )

  • Réutilisation et flexibilité ( " programmation en Kit ")

  • L'Encapsulation : ( données + traitements )

  • Productivité du développeur ( le but ultime ! )

  • Un concept ( flou ) ... UNIFICATEUR !


L'insoutenable légèreté de l'objet!

  • " Objet ? "

  • " Un objet est une chose identifiable ... qui joue

  • un rôle en regard d’une demande d’opérateur ...« 

  • (X3-SPARC, SEPT.91, OODBTG, pp 3.6)


Objet ?

  • Définition 2

    (MIRA96) 3ième édition Livre Eyrolles sur le Modèle Client-Serveur et livre Dunod sur les BD Objets (Oct 2002)


Propriétés RICE d'un

SGBD OBJET

(Miranda, 1996) Eyrolles

(Miranda, 2002) Dunod

(Incrémentales par rapport à un SGBD relationnel)

R(Réutilisabilité) :

"Héritage" ou "polymorphisme"

==> Graphe héritage

I (Identification système)

C(Constructeurs d'objets complexes)

Orthogonalité TUPLE et SET

==> Graphes d'agrégation

E ("Encapsulation")

"Messages", "Méthodes", "CLASSES d’Objets »


Classe d’objets ?

  • DEFINITION : Une CLASSE d ’OBJETS

    - est un (« valeurs potentielles »)

    - possède un (« valeurs réelles »)

    TYPE de DONNEES qui vérifie les propriétés RICE....


MODELE de données « RICE »

2 approches :

NOUVEAU MODELE : OO (ODMG)

Manifeste de Bancilhon

ENRICHISSEMENT MODELE RELATIONNEL: OR

Manifeste de Stonebraker

Manifeste de Date


SQL3 et Modèle OR ?

  • SQL3 intègre les 2 Manifestes OR !

    • CREATE TYPE (« Date »)

    • CREATE TABLE (« Stonebraker »)


Propriétés RICE d'un

SGBD OBJET Relationnel

(Incrémentales par rapport à un SGBD relationnel)

I

R

C

Modèle relationnel de Codd

E


Exemple Graphe Structurel Objet (cf IFO)

E ENOM ADR

Employe

adresse

NOTATION :

Héritage

Rue Ville NO

Pilote

Hotesse

SET-OF

Tuple

AVNOM CAP

NBHV DN VOLS

attribut

Avion

Vols

Classe

V VD VA HD HA AVION

Agrégation


Retour vers le futur avec leTroisième Manifeste de Date

(C. DATE, H. DARWEN, “Data Base Programming and design” January 1995, pp 25-34)

"Object features are orthogonal to the Relational DM and therefore RDM eeds no extension, no correction, no subsumption, no perversion in order for them to be accommodated "

Chris DATE

  • 1er manifeste “manifeste des SGBD orientés-objet” (Bancilhon et al) est basé sur approche objet des LP

  • 2ème manifeste “le manifeste de la 3ème-génération des SGBD” (Stonebraker et al) est basé sur SQL


Modèles relationnels de CODD

" L' homme n'est qu'un noeud de RELATIONS

seules les relations comptent pour l'homme."

Antoine de Saint-Exupéry


Modèle Relationnel de CODD (V1)

DOMAINE ("Domain")

SQL2

VILLE = { NICE, PARIS, LYON, TOULO USE}

PILOTE PILNO PILNOM ADR

100 SERGE NICE

101 JOHN PARIS

102 PETER TOULOUSE

  • LIGNE = N-UPLET ( "TUPLE" )

  • COLONNE = ATTRIBUT ("ATTRIBUTE")


Modèles relationnels

  • Les modèles relationnels de CODD

    • V1 ( 1970 ) " b.c. " 1970

    • RM-T ( 1980 ) et

    • V2 / V3 ( 1990 ) " a.c. " 1970

  • SQL :

    • SQL1 ( 1989 )

    • SQL2 ( 1992 )

    • SQL3 ( 199X, 200X )

      ....


Modèles V2 et V3 de CODD

  • MODELE V2 :

  • Inconvénient de SQL : manque de fermeture

  • et de complétude ( Group By => "Framing";

  • connect => "Join Récursif" )

  • MODELE V3 :

    • Fonctions ( systèmes et utilisateurs )

    • Join Récursif Généralisé

    • Hiérarchie de types


« Structuration » Modèle RParadigme « VALEUR »

  • "STRUCTURATION" (comme le "S" de SQL )

  • 100Peter A300 VALEURS

  • 500John A320

  • Toulouse Nice

  • 1ère phase de structuration : constructeur SET : "Domaines" = ( ensemble de VALEURS )

    • PL#PLNOM DOMAINES

    • 100,200,300,500, ... Peter, John, Serge, ...

    • VILLEAVNOM

    • Toulouse, Nice, ... A300, A320, ...


Structuration (Suite)

2ème phase de structuration : constructeur TUPLE

  • " Relations" = " ensemble de tuples "

    RELATIONS

    AVION AV# AVNOM CAP LOC

    100 A300 200 Paris

    101 A320 250 Nice


Vue des bigots de l'OBJET

  • Tout ce que le Relationnel peut faire

  • l'Objet peut le faire mieux.

  • Une relation est un objet particulier

  • avec les opérateurs de l'algèbre

  • comme méthodes

  • Il existe d'autres objets d'autres types


Vue des bigots du RELATIONNEL

  • les avantages de l'OBJET peuvent être obtenus en appliquant correctement le modèle RELATIONNEL V1

  • Evolution en douceur du relationnel en intégrant les propriétés RICE au niveau :

    • du Domaine (SQL3, DATE, DB2, Oracle 8)

    • des relations (UNISQL, NF2)

    • des deux (Illustra)

  • Domaine ou Relation ? = classe d'Objets et RICE


3 possibilités de RICEpour le modèle OBJET et BD

  •  1ier manifeste de BANCILHON (ODMG)

  • 3ieme manifeste de DATE (OR)

  • 2ième Manifeste de Stonebraker (OR)

VALEURS

Const. SET

DOMAINES

Const. TUPLE

RELATIONS


Deux Possibilités pour le modèle OR

  • 1-RELATION ?

    • Approche « type » (UNISQL, NF2, POSTGRES,...)

  • EX : CREATE OBJECT CLASS PILOT

  • PUBLIC (PL# NUMERIC, PLNOM CHAR, ADR CHAR) ;

  • Avantage : concept commun unique :

  • CLASSE-RELATION

    • PB1: objets = tuples (non encapsulés) !

    • PB2: Opérateurs génériques et spécifiques

      • Algèbre Complexe? Opérateur pour parcourir les

      • graphes (hiérarchie structurelle) expression de

      • chemin ?

    • PB3: propriété de fermeture

      • Reinterprétation des opérateurs relationnels ?


2ième approche OR ?

  • 2- DOMAINE ?

    • Avantages :

      • vision double de “l’objet” : dualité de concepts

        ( encapsulation : “domaine” avec fonctions

        structuration : “relation” avec SQL )

      • Sous-utilisation des DOMAINES

        (lesquels apparaissent partiellement dans SQL2)

    • Approche suivie par Oracle depuis la 8, DB2,

      et .. , SQL3


Deux Possibilités pour les

classes d'objets

  • Manifestes OR et RICE :

    • Manifeste de Stonebraker

      • « RIC » au niveau des TABLES

      • Héritage structurel au niveau des tables

    • Manifeste de DATE

      • « ICE » au niveau des Domaines

      • Héritage avec opérateur «  » entre valeur

        de Domaine primaire et tuples

        (index domaine)


EMPNO

100 103

100

103

PILNO

Héritage entre domaines

Graphe d’héritage entre domaines primaires

HotessNO


Héritage double dans BD

  • HS : Héritage « structurel » (attributs)

  • HM Héritage « méthodes »

  • Dans modèle de Stonebraker : HM + HS au niveau des tables

  • Dans modèle de Date

    • HM au niveau des domaines

    • HS au niveau des tables ‘avec opérateur de mapping noté « «  » entre domaines primaires et tuples


Héritage dans DATE

«  » ?

SELECT E# (EMPNO)  NOM, SALAIRE,NBHV

FROM EMPLOYE

WHERE E#  NBHV >

( SELECT NBHV FROM PILOTE

WHERE E# NOM = ‘Jean’) ;

TABLE EMPLOYE (E#: EMPNO, ENOM, SAL)

TABLE PILOTE (P#:PNO, NBHV)

EMPNO

100 103

100

103

PILNO


Langage D

  • ( " D " pour " Domain "?, " C++"?," DATE"?)

  • Regroupement d'objets dans des domaines

  • relationnels

  • " DOMAINE Relationnel" ( CODD 1970) à

  • utiliser complètement pour modéliser les

  • classes d'objets

  • " Types de données encapsulés définis par l'utilisateur,

  • de complexité arbitraire et représentant une partie

  • de l’univers réel" ( avec les fonctions définies par l'utilisateur).

    • Les propriétés RICE au niveau du

    • Domaine


Langage D

  • " SUB-DOMAIN" et "SUPER-DOMAIN" pour

    l'héritage des données et fonctions.

  • Note : Résultat du 2ème manifeste : " Les types de données,les fonctions définies par l'utilisateur" et "l'héritage" sont " orthogonaux au Modèle Relationnel"


Langage D

Exemples illustrant ( R ) ICE

avec le langage D :

- 2D

- Thésaurus

Note : héritage à valider avec les

domaines primaires (Opérateur «  »

entre valeur de domaine primaire et

tuples…)


(0,1)

(1,1)

y2

y1

(1,0)

Example1 2D

( M. Stonebraker et Date 95 )

x1

x2

(0,0)

CREATE TABLE RECTANGLES

(RECTID, x1, x2, y1,y2)

PRIMARY KEY (RECTID)

UNIQUE (x1, x2, y1, y2)


Question 2D

  • Q: Trouver les rectangles en intersection

    avec le carré (0, 1, 0, 1)?

    SELECT * From RECTANGLES Where

    (x1>=0 AND x1<=1 AND y1>=0 AND y2<=1)

    OR (x2>=0 AND x2<=1...)...OR...

    OR (x1<=0 AND x2<=1 AND y2<=0 and y2<=1)


Avec des DOMAINES COMPLETS("user-defined data types of arbitrary complexity")

  • CREATE DOMAIN RECTANGLE REP

    ( ... RTREE ... )

    CREATE FUNCTION MAKE-RECT

    (A FLOAT, B FLOAT, C FLOAT, D FLOAT)

    RETURNS ( RECTANGLE )

    AS BEGIN

    DECLARE R RECTANGLE

    R.x1 = A; R.x2 = B; R.y1 = C; R.y2 = D;

    RETURN (R)

    END;

    CREATE FUNCTION OVERLAP

    ( R1 RECTANGLE, R2 RECTANGLE )

    RETURNS ( BOOLEAN )

    AS BEGIN ... END;


Exemple 2D en Date

  • CREATE TABLE RECTANGLES

    ( RECTID, R RECTANGLE, ...)

    PRIMARY KEY ( RECTID ) UNIQUE ( R ) ;

  • Q:

    SELECT *

    FROM RECTANGLES R

    WHERE

    OVERLAP (R, MAKE_RECT(0,1,0,1))= TRUE;


« DQL »

Rajout Nouvelle fonction

ROTATION (X1, Y1, ANGLE) et TRANSLATION …sur le domaine RECTANGLE

Quels sont les rectangles qui après une rotation de 30 degrés sur le coin gauche sont en intersection avec le carré (0,1,0,1) ?

Composition de fonctions

  • Overlap (Make(0,1,0,1),

    Rotation (…, 30, ..)..)


Exemple2 : Système de recherched'informations Multimédia

THESAURUS

  • Indexation uniforme

  • Raffinement des outils pour la recherche (extension ou réduction du champs de recherche)

  • Réseaux sémantiques pour une navigation intelligente (“hyperbase”)

    • Exemple d’un thesaurus dans le domaine informatique


Thésaurus

Computer Science

Program / Software Hardware

Programming DB / Database Computer Peripheral

language

Cobol Basic Pascal C DB Micro Memory

Machine Processors

/Lien de synonymie

Lien de VoisinageLien Hiérarchique


Exemple 2 Thésaurus : Système de recherche d'informations Multimédia

  • Entité DOCUMENT ( DOC#, TITRE,EDITEUR, PAGES, {AUTEURS}, {MOTS-CLES} )

    Multi-valués

  • 1) Entité dans le modèle relationnel V1:

    DOCUMENT (DOC#, TITRE, EDITEUR, PAGES)

    DOC-AUTEUR (DOC#, AUTEUR)

    DOC-MOT-CLE (DOC#, MOT-CLE)

  • 2)


Thésaurus (suite)

  • Thésaurus dans le modèle V1 :

    (i)Une relation :

    THESAURUS (MOT-CLE1,MOT-CLE2, TYPE)

    DB Data Base synonymie

    Software Data Base hiérarchie ...

    (ii) OU 3 relations :

    SYNONYMIE(MOT-CLE1,MOT-CLE2)

    Data Base DB ...

    HIERARCHIE(MOT-CLE-GEN, MOT-CLE-SPEC)

    Comput.Scie Software ...

    VOISINAGE(MOT-CLE1, MOT-CLE2)

    DB DB Machine


Exemple 2 : Système de recherched'informations Multimédia

  • Q/ Quels sont les documents concernant le software (utilisant les liens sémantiques pour étendre la recherche) dont le titre commence par “CONCEPTS” ?

    SELECT *FROM DOCUMENT, DOC-AUTEUR, DOC-MOT-CLE

    WHERE DOCUMENT.DOC#=DOC-AUTEUR.DOC#

    andDOCUMENT.DOC#=DOC-MOT-CLE.DOC#

    and TITLE=“CONCEPT%”

    and(DOC-MOT-CLE.MOT-CLE = “Software”

    or DOC-MOT-CLE.MOT-CLE IN

    (SELECT MOT-CLE2 FROM SYNONYMIE

    WHERE MOT-CLE1 = “Software”) <+ INVERSE>

    or DOC-MOT-CLE.MOT-CLE IN

    (SELECT MOT-CLE-SPEC FROM HIERARCHIE

    WHERE MOT-CLE-GEN = “Software”)

    or DOC-MOT-CLE.MOT-CLE IN

    (SELECT MOT-CLE2 FROM VOISINAGE

    WHERE MOT-CLE1 = “Software” ); <+ INVERSE>)


Avec des Domaines encapsulés( Langage D )

  • CREATE DOMAIN THESAURUS ( ... )

    CREATE FUNCTION SYNONYMIE

    (MOT-CLE THESAURUS)

    RETURNS SET-OF (THESAURUS)

    CREATEFUNCTION HIERARCHIE

    (MOT-CLE THESAURUS)

    RETURNS SET-OF (THESAURUS)

    CREATE FUNCTION VOISINAGE

    (MOT-CLE THESAURUS)

    RETURNS SET-OF (THESAURUS)


Modèle de DATE (Suite)

CREATE FUNCTION THESAUR

(MOT-CLE THESAURUS)

RETURNS SET-OF (THESAURUS)

AS BEGIN

< composition des fonctions SYNONYMIE

/ HIERARCHIE /VOISINAGE > END


Avec des Domaines encapsulés( Manipulation DQL )

Entité/relation unique DOCUMENTS avec constructeurs SET-OF sur attributs…

  • Q :

    SELECT *

    FROM DOCUMENTS

    WHERE TITRE = “CONCEPT%”

    andMOT-CLE IN {SOFTWARE,

    THESAUR (SOFTWARE) }


Ex Héritage sur cet exemple

  • « Document » [ fonction PRET]

    • « Livre »

    • « Poly » [ Fonction COPY]

  • Hiérarchie de domaines primaires

    Utiliser l’ Opérateur  (Héritage domaine de Date)


Recherche en BD (TIPS)

  • T

    • Transactions longue durée et bursty

    • Protocoles de synchronisation de mode diffusion

  • I

    • Interfaces multimedia, hyperbase, vocales

    • XQL

  • P

    • Distribution (JINI/BD, middleware,..)

    • parallélisme,

    • ELDB multimedia

    • Algo.de pagination


Recherche en BD (TIPS)

  • S

    • Modèle objet relationnel (conception via UML, migration, héritage dans modèle de Date, interfaces SQL3-ODMG..)

      Applications et recherches pluri-disciplinaires

    • Datawarehouse, data mining, Groupware

    • Ontologie multimedia personnelle

    • AGDM

    • ERP

    • Very Light DB (mobile computing, smart card DB, RFID…)


Surfeurs sur la vague OR….

Modèle OR ?


  • Login