toux chronique n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
TOUX CHRONIQUE PowerPoint Presentation
Download Presentation
TOUX CHRONIQUE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 14

TOUX CHRONIQUE - PowerPoint PPT Presentation


  • 298 Views
  • Uploaded on

TOUX CHRONIQUE. EPU HAGUENAU 19 2 2009. Une toux est chronique lorsqu’elle existe depuis 3 semaines au moins Elle est souvent bien plus ancienne

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'TOUX CHRONIQUE' - yeshaya


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
toux chronique

TOUX CHRONIQUE

EPU HAGUENAU

19 2 2009

slide2
Une toux est chronique lorsqu’elle existe depuis 3 semaines au moins
  • Elle est souvent bien plus ancienne
  • Quelques chiffres: - 5° motif de consultation en médecine praticienne - 20 % des consultations en pneumologie - fréquence augmente avec l’ âge ( 16% pour les 55 – 74 ans )
slide3
Toux native à opposer à une toux évoluant dans un contexte de pathologie connue. Attention il peut y avoir des surprises.
  • Le tabac avec deux hantises - la BPCO - le Cancer
slide4
Quelques données chiffrées : - 15 à 20 millions de fumeurs en France -4 à 7 millions de tousseurs -2 à 4 de BPCO -28 000 nouveaux cancers / an
algorithme d cisionnel
Algorithme décisionnel
  • 1° Y-a-t-il des signes de gravité - EG altéré +/- signes d’ infection - Hémoptysie, dyspnée d’ effort - Dysphonie, dysphagie - sphère ORL : fausses routes, gg cervicaux ou sus-claviculaires
  • Si oui: explorations complémentaires indiquées
si non voquer une toux m dicamenteuse
Si non, évoquer une toux médicamenteuse
  • Les IEC:10% des cas – toux sèche – disparition assez rapide après arrêt
  • Les sartans
  • Les béta-bloquants ( collyres )
  • Interféron alpha, methotrexate

WWW.PNEUMOTOX.COM

si non voquer une toux post infectieuse
Si non, évoquer une toux post-infectieuse
  • Anamnèse – toux sèche parfois ++ ennuyeuse, atteinte familiale- orl
  • Coqueluche avec ses particularités: contage - quintes émétisantes –spasmes du larynx.

Sérodiagnostic

TTT SYMPTOMATIQUE ( asthme )

faire une radio f p
FAIRE UNE RADIO F + P
  • Il y a des anomalies localisées -cancers -infections:tuberculose – aspergillose -médiastin : gg ( BBS ) tumeurs -broncho-parenchymateuses: DDB - bulles -pleurales : épanchements – masses ou épaississements ( douleurs )

SCANNER ( si néo: cérébral et surrénales )

slide9
Il y a des anomalies diffuses ( bilatérales – asymétriques ) -Pneumopathies interstitielles: crépitants - hippocratisme – dyspnée à l’ effort ( collagénoses, pneumoconioses ) - DDB diffuses

- Insuffisance cardiaque: contexte , dyspnée(décubitus ), lignes de Kerley et cardiomégalie - Immuno-déprimés : infections opportunistes

la radio est normale
La radio est normale
  • Orientation ORL: symptômes souvent latents,pharynx,nez (rhinite postérieure) examen paroi postérieure du pharynx. Traitement rhinorrhée postérieure: 3 sem Sudafed Dimegan.
  • Si échec : avis orl exploration des sinus
la radio est normale1
La radio est normale
  • Orientation Pneumo - EFR trouble ventilatoire obstructif plus ou moins réversible ou encore recherche d’ HRBNS (hyperréactivité bronchique non spécifique)
  • Pour faire la différence entre BPCO et asthme ( toux spasmodique )
  • Voir plus loin :tests allergologiques
  • TTT d’ épreuve à discuter
la radio est normale2
La radio est normale
  • Orientation oeso-gastrique: le reflux gastro-oesophagien
  • Faire un traitement d’ épreuve: ne pas hésiter à doubler les doses d’ IPP
  • Si signes de gravité recommander des explorations spécifiques gastroscopie voire PH métrie
la radio est normale3
La radio est normale
  • Indication à des explorations plus poussées de 2° ligne: - scanner du thorax et fibroscopie bronchique
  • DDB – pathologie interstitielle débutante –médiastin etc..
  • Histoires de chasse : gougerot, suture bronchique (post-op de néo ) psi …
conclusion
CONCLUSION
  • Progresser par étapes
  • Le fumeur: attention au néoplasme
  • Faire facilement une radio du thorax
  • Attention : possibilité d’étiologies multiples.