slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Jean-Marc Fontan Sociologie – UQAM CRISES Février 2011 Montréal

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 11

Jean-Marc Fontan Sociologie – UQAM CRISES Février 2011 Montréal - PowerPoint PPT Presentation


  • 92 Views
  • Uploaded on

Savoir faire l’économie du libéralisme : la recherche-intervention en contexte de lutte contre l’exclusion . Jean-Marc Fontan Sociologie – UQAM CRISES Février 2011 Montréal . PRÉSENTATION. Fondements théoriques modernes de la « recherche action »

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Jean-Marc Fontan Sociologie – UQAM CRISES Février 2011 Montréal' - yazid


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Savoir faire l’économie du libéralisme : la recherche-intervention en contexte de lutte contre l’exclusion 

Jean-Marc Fontan

Sociologie – UQAM

CRISES

Février 2011

Montréal

pr sentation
PRÉSENTATION
  • Fondements théoriques modernes de la « recherche action »
  • Recherche intervention – l’exemple de Parole d’excluEs
  • La science en question : refonder le projet scientifique
connaissance entre pouvoirs et contre pouvoirs d agir
Connaissance – entre pouvoirs et contre pouvoirs d’agir

La connaissance humaine permet :

  • De séparer de façon adaptative le vrai du faux et le faux du vrai – elle représente :
    • Un outil extensif au code génétique d’identification des qualités « en soi » et « pour soi » de l’univers qui nous entoure (nommer – désigner – s’approprier – localiser)
    • Et, culturellement, elle correspond à un appareillage discursif pour rendre légitimes ou illégitimes les qualités désignées de composantes du monde qui nous entoure
  • Des lors, elle permet de séparer ceux qui sont investis du pouvoir de savoir et ceux qui ne le sont pas(profane/sacré – savoir scientifique/savoir populaire)
  • Mais aussi, un outil qui par le verbe permet de « dominer les uns » et de « s’émanciper des autres », donc un moyen pou définir (justifier) ou contester (rendre justice) les contours et les contenus des rapports sociaux
l a connaissance objet de r flexion la k est issue
La connaissance : objet de réflexion // la K est issue
  • De la matérialité (l’illusion matière) – dès l’antiquité
    • perspective empiriste
    • perspective structuraliste
  • De l’esprit (l’illusion être) – dès l’antiquité
    • suprême : perspective religieuse
    • humain : perspective idéaliste
  • De leur combinaison (enfin l’action !) :
    • dans l’expérience : perspective pragmatiste (19e siècle)
    • dans la construction sociale : perspective constructiviste (20e siècle)
un contexte historique particulier de la fin du 18 e au d but du 20 e
Un contexte historique particulier – de la fin du 18e au début du 20e
  • La modernité se déploie (nouvelle économie, nouvelle politique, nouvelle socialité)
  • Un nouveau discours narratif : science et darwinisme
  • Recomposition de la « question sociale » : grande pauvreté & grande richesse (couple au quotidien) par l’inégalitarisme – dans le travail, la différentiation sexuelle, via la racialisation…
  • Formulation de projets révolutionnaires et de réponses réformistes à cette question sociale par l’émergence d’un mouvement de critiques, des exigences de justice : sous la forme de revendications et de luttes sociales
  • Concrètement ce mouvement contre hégémonique (Polanyi) se traduit sous différentes formes dont un activisme sociopolitique et des actions réformistes :
    • Les utopies socialistes : familistère (Godin)…
    • Les extensions universitaires (Toynbee)…
    • Le mouvement Arts and Crafts (Morris)…
innovation cognitive sous la lunette pragmatiste fin 19 e
Innovation « cognitive » sous la lunette pragmatiste – fin 19e
  • Peirce (un universalisme)
    • Qu’est-ce que connaître ? Une pensée-action, i.e.

« une croyance » qui forme l’opinion élaborée comme probabilité de sens construite à partir de signes (construction relative et évolutive) pour agir

    • Qui produit des croyances ou des opinions ?

« tous et chacun » via différents modes de production ou méthodes

        • Scientifique – doute et soumission de la probabilité à la démonstration
        • Autoritaire – probabilité de sens imposée par la force ou par dogme
        • Ténacité – probabilité liée à la volonté de croire que ce doit être ainsi
        • À priori – probabilité de sens associée à ce qui est agréable à la raison
  • Dewey (une méthodologie fondée sur la démocratie)
    • Comment connaît-on (perspective universitaire) ?

Dans l’expérience et par l’enquête – à partir de publics – dans un contexte démocratique de combinaisons de savoirs

  • Addams (une praxis)
    • Comment connaît-on (perspective activiste) ?

Par le laboratoire social « connaître avec » pour « agir avec »

un kaleidoscope d exp riences en sol qu b cois
Un kaleidoscope d’expériences en sol québécois
  • 1910-1979 – UniversitySettlement of Montreal (Uni. McGill jusqu’en 1960 puis Centraide 1970)
  • Bureau d’aménagement de l’Est du Québec (1963-1966)
  • Projet de l’île de Hull (≈ 1966, sur une dizaine d’années)
  • Projet de l’Institut Parallèle (Montréal ≈ 1970-1977)
  • Coopératives de recherche-action de l’Est du Québec (1976-79)
  • Service aux collectivités - UQAM (≈1974-
  • Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale (2000-2009)
  • Projets de recherche de type « Partenariat au sein de centres affiliés universitaires  » (2001-
  • Collectif de recherche sur l’autonomie collective – Concordia (≈ 2003-
  • Projets de recherche collaborative (Québec et Sherbrooke… / 1995-
  • Incubateur universitaire Parole d’excluEs– UQAM (2007-
parole d exclues un projet de mobilisation par le logement social
PAROLE D’EXCLUES – Un PROJET de MOBILISATION par le LOGEMENT SOCIAL

Parole d’excluEsune organisation de mobilisation socialepour lutter contre l’exclusion

  • Un partenariat avec la Société populaire d’habitation de l’est de Montréal (SHAPEM) : un avoir « bâti » et des espaces communautaires
  • Un partenariat avec l’Accorderie du Québec : un avoir en termes de « marché alternatif » : http://www.accorderie.ca/
  • Un partenariat avec l’ARUC-ÉS puis le CRISES de l’UQAM, en lien avec le SAC – UQAM, pour la mise sur pied d’un Incubateur universitaire : un avoir en termes de croisement des savoirs et des pratiques – études citoyennes…
le r le de l universit
LE RÔLE DE L’UNIVERSITÉ
  • Via l’IUPE
    • Lieu d’implication sociale en participant à la gouvernance du projet d’intervention (s’impliquer)
    • Accompagnement dans l’action par le croissement des savoirs et des pratiques (exercer une expertise)
      • Espace de production de connaissance et de systématisation de savoirs et de pratiques
      • Lieu de réflexion critique sur les « institutions »
      • Lieu de formation étudiant et de mise en pratique de connaissances par des stages et des contrats de recherche
    • Suivre les innovations en vue :
      • De comprendre leur portée ;
      • De permettre leur transférabilité sur d’autres territoires (mettre à jour les connaissances)
    • Nourrir le projet scientifique…
c onclusion
Conclusion

Paradigme pragmatiste piste forte pour explorer la fonction symbolisation dans le développement des sociétés modernes

  • Exige une méthode scientifique engagée partagée entre
    • Une communauté scientifique organique et qui agit comme tel à partir d’
    • Un projet cognitif lié à
    • Une approche civilisationnelle proposant un pacte social inclusif, altère et écologique
  • Permettrait de développer une théorie de la connaissance non hégémonique et fournirait un référent éthique pour une responsabilisation sociale de la science
  • Suppose d’investir de façon intégrée le développement des dimensions « appliquée et fondamentale » de la science (science par et dans l’action)
merci
Merci

Jean-Marc Fontan

[email protected]

ad