module d couverte l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Module découverte PowerPoint Presentation
Download Presentation
Module découverte

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 127
waldo

Module découverte - PowerPoint PPT Presentation

175 Views
Download Presentation
Module découverte
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Module découverte T. Atzeni F. Bara

  2. Aspects pratiques • 10 séances • 20 heures de cours • examen

  3. F. Bara (6 h) L’activité de lecture 1) Aspects cognitifs 2) Les modèles de lecture chez l’humain 3) Apprentissage de la lecture Le développement de l’enfant T. Atzeni (14 h) Introduction : la psychologie La perception 1) Comment on perçoit 2) Différence perception / sensation La mémoire sémantique 1) Organisation des connaissances 2) Troubles de la mémoire sémantique La soumission à l’autorité Le conflit socio-cognitif La comparaison sociale Plan du cours

  4. De quoi parle-t-on ? • Définition de la psychologie Psukhê Psychologie Logos Connaissance de l ’âme La psychologie est l’étude du comportement, y compris de la conscience.

  5. De quoi parle-t-on ? Biologie Philosophie Médecine Psychologie Histoire ? Mathématiques Théories de la complexité Neuropsychologie

  6. Définition de la psychologie : multiplicité du concept • Selon son objet : en relation avec ce qui est étudié. • Selon le type de sujets étudiés : psychologie animale, de l’enfant, adulte… • Selon la fonction étudiée : langage, perception, mémoire… • Selon l’application qui en est faîte : scolaire, du travail, du sport…

  7. Définition de la psychologie : multiplicité du concept • Une discipline = un objet + une méthode + un corpus théorique Le critère de classification que nous utiliserons sera l’objet d ’étude. En ce sens, la psychologie peut-être diviser en trois grandes disciplines.

  8. Les grands champs de la psychologie • La psychologie clinique : investigation de la personnalité. Elle est basée sur la compréhension des processus affectifs • La psychologie sociale : elle s’intéresse aux transformations des comportements de l’individu en groupe (en société). • La psychologie cognitive : c ’est l’étude des fonctions cognitives ; elle vise à mettre en évidence des lois générales de fonctionnement des processus cognitifs

  9. La psychologie clinique Objectif de la psychologie clinique : diagnostiquer un trouble de personnalité et y remédier à l’aide de méthodes propres à différents courants de pensée. La psychopathologie C ’est l’étude des maladies mentales. Les méthodes utilisées sont l’entretien et l’observation des conduites. 3 types de maladies mentales : 1. Les névroses 2. Les psychoses 3. Les états limites La psychanalyse Méthode curative fondée sur la verbalisation des pensées et des associations d ’idées Freud : travail sur l’hystérie. Considère que les symptômes névrotiques expriment des conflits psychiques dont le sujet n’a pas conscience.

  10. La psychologie sociale L’objectif principal de la psychologie sociale est de comprendre les comportements des individus dans des situations sociales. C’est une tentative de comprendre et d’expliquer comment les pensées, les sensations, les comportements des individus sont influencés par la présence actuelle, imaginée ou sous-entendue d’autrui (Allport, 1968) Il s’agit donc de comprendre - L’individu en groupe - Le fonctionnement du groupe - Le fonctionnement de plusieurs groupes en interaction Psychologie sociale : l’approche clinique Psychologie sociale : l’approche appliquée Psychologie sociale : l’approche expérimentale

  11. La psychologie cognitive Un peu d’histoire : Descartes (1596-1650) : introduit le dualisme de l’esprit. Deux méthodes pour étudier le corps et l’âme. Locke (1632-1704) : fondateur de l’empirisme. Toutes nos idées proviennent de l’expérience et sont une représentation des choses. La psychologie expérimentale Fondée par des physiciens et des physiologistes Fechner : premier ouvrage de psychologie expérimentale (1860) Wundt (1832-1920) : premier institut de psychologie à Leipzig (1879). La psychologie devient une discipline officielle. Il s’efforce de mener des expériences où le contrôle des variables est sa première préoccupation. École qui donnera naissance à la gestalthéorie (psychologie de la forme, 1912).

  12. La psychologie cognitive Le béhaviorisme Courant de pensée qui va révolutionner la psychologie. La psychologie passe de science de la conscience à une science du comportement (Watson, 1878-1958) Principes : 1) L’approche subjective ne permet pas de vérifier les données 2) Pas de possibilité de faire des expériences hors laboratoire 3) L’esprit est une boîte (boîte noire) dont on ne sait rien et dont on ne doit pas se préoccuper. 4) Il y a une relation entre un stimulus et une réponse comportementale S R c ’est la base du conditionnement

  13. P (ex : lexique mental) S (ex: mot entendu : TABLE) R (ex: mot écrit La psychologie cognitive Observation des comportements pour en déduire les mécanismes qui en sont à l’origine La psychologie cognitive suppose qu’il n ’est pas possible d’expliquer le comportement humain sans créer de variables intermédiaires ou des constructions hypothétiques qui permettent de passer d ’une description objective à une interprétation théorique. Les mécanismes psychologiques sont donc définis par inférence et déduction à partir de l ’observation des comportements

  14. La psychologie cognitive L ’homme comme système de traitement de l ’information La psychologie cognitive s’est appuyée sur la métaphore de l’ordinateur. Les être vivants : - captent de l ’information - traitent l ’information - modifient cette information Cela suppose des organes récepteurs qui saisissent l’information de façon sélective, pour ensuite lui faire subir différentes opérations. Cette métaphore à mener à l ’introduction de 3 concepts fondamentaux - le concept de représentation - la notion de procédure - la notion de ressources limitées

  15. La perception 1. Introduction 1.1. Définition 1.2. Distinction entre perception et sensation 1.3. De l’objet au percept 1.4. Les tâches perceptives 1.5. Conclusion

  16. Définition La perception est l’activité au moyen de laquelle l’organisme prend connaissance de son environnement sur la base des informations prélevées par les systèmes sensoriels Fonction d’interprétation des données sensorielles Activité de traitement de l’information

  17. Systèmes sensoriels

  18. Systèmes sensoriels • Les cinq systèmes sensoriels n’ont pas la même : • Valeur écologique Ne produit pas le même handicap, l’adaptation se fait plus ou moins facilement • Valeur fonctionnelle Informations plus ou moins précises, plus ou moins limitées

  19. Type de Perception • L’intéroception • Informations sur les organes internes • La nociception • Informations sur la douleur • La proprioception • Informations sur la position du corps et ses mouvements • L’extéroception • Informations parvenant du milieu extérieur

  20. Sensation et perception Les perceptions réfèrent toujours à des objets externes Les sensations sont des expériences personnelles du sujet

  21. Sensation L’excitation par un stimulus approprié d ’un organe sensoriel Modifications physiologiques Perception Opération (mentale) portant sur des sensations Accorde une signification à la source responsable de la sensation Sensation et perception Connaissances primaires Connaissances élaborées

  22. Synthèse • Les sensations sont à la base des perceptions • L ’interprétation des sensations produit la perception • La perception a essentiellement une fonction cognitive d ’interprétation des informations sensorielles

  23. Outil de la reconstruction • L’attention • L’intelligence et le jugement • La mémoire • L ’imagination

  24. Où est la limite ? Une mélodie Sensation : Entendre une suite de notes Perception : En déduire qu’il s’agit d’une mélodie Sensation : Entendre des vibrations Perception : En déduire qu’il s’agit de notes

  25. Conclusion Variations externes ? Comportements Sensations Perceptions

  26. De l’objet au percept Aires sensorielles et aires associées R E C E P T E U R S Objet Percept Énergie envoyée aux récepteurs sensoriels Codage transmis par voies nerveuses

  27. Les tâches perceptives • Détection • Présence ou non du signal • Identification • Signification du signal • Discrimination • Est-ce le même signal ? • Estimation • Mesure

  28. Conclusion • Un stimulus fournissant des informations • Un récepteur sensible aux informations • Un système de traitement de l’information (système perceptivo- cognitif) Perception

  29. Plan 2. Perception des formes. 2.1. La théorie de la forme : Le mouvement Gestaltiste 2.1.1. Origine 2.1.2. Notions fondamentales et principes de base de la Gestalt 2.2. Ségrégation figure / fond 2.2.1. Point de vue de la Gestalt 2.2.2. Propriétés perceptives de la figure. 2.2.3. Influences objectives et subjectives dans la ségrégation figure / fond 2.2.4. Conclusion 2.3. Lois d ’organisation des formes

  30. Origine de La Gestalt • Courant structuraliste allemand • Opposition au courant associationniste • Le tout est différent de la somme des parties.

  31. Le tout est différent de la somme des parties

  32. Origine de La Gestalt • Courant structuraliste allemand • Opposition au courant associationniste • Le tout est différent de la somme des parties. La forme et non les éléments fonde l ’unité perceptive. Von Ehrenfels (1890)

  33. Notions fondamentales de la Gestalt • La structure • Relation entre les éléments • Le champ perceptif • Groupement des éléments selon des processus d'attraction ou de répulsion.

  34. Notion de champ perceptif

  35. Notions fondamentales de la Gestalt • La structure • Relation entre les éléments • Le champ perceptif • Groupement des éléments selon des processus d'attraction ou de répulsion. • Le fond • Selon le fond la perception de la figure peut varier.

  36. Notion de fond

  37. Notion de fond X X

  38. Principes de base de la Gestalt • La perception est structurée d'emblée. • Il n'y a pas de distinction entre perception et sensation • Le tout est perçu avant les parties • L'organisation en ensemble ne se fait pas au hasard.

  39. Ségrégation figure / fond • La ségrégation : • Innée • Déterminée par des propriétés du système neurosensoriel • Hétérogénéité de la stimulation • Micro- mouvements oculaires

  40. Propriétés perceptives • La figure paraît plus proche que le fond. • Le fond semble se continuer derrière la figure. • Le contour appartient à la figure et non au fond.

  41. Influences subjectives • L’intention consciente • Rubin (1920), Koffka (1935)

  42. Influences subjectives • L’intention consciente • Rubin (1920), Koffka (1935) • L’attention • Hebb (1958) • L ’expérience antérieure • Leeper (1935)

  43. L’orientation La grosseur L’inclusion L’articulation interne La symétrie Influences objectives

  44. Conclusion La perception de la forme exige de grouper en organisation perceptive les portions d'image (figure) qui appartiennent à la forme en les dissociant de celles qui constituent l'environnement (fond).