les d serts n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les Déserts PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les Déserts

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 64

Les Déserts - PowerPoint PPT Presentation


  • 114 Views
  • Uploaded on

Les Déserts. Marine Colasse Annabelle Corron Céline Crotet. Le Bulletin Officiel. Le programme de Géographie a pour objectifs de décrire et de comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs territoires.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Les Déserts' - tekli


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les d serts

Les Déserts

Marine Colasse

Annabelle Corron

Céline Crotet

le bulletin officiel
Le Bulletin Officiel
  • Le programme de Géographie a pour objectifs de décrire et de comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs territoires.
  • Le programme de Géographie contribue, avec les Sciences, à l’éducation au développement durable.
le socle commun
Le Socle Commun
  • Compétence n°. 5 : la Culture Humaniste.
  • Capacités : l’élève doit être capable :

_ de lire et d’utiliser différents langages (tableaux, graphiques, schémas, représentations cartographiques, photographies, etc.) ;

_ de situer dans l’espace un lieu ou un ensemble géographique en utilisant des cartes à différentes échelles ;

_ d’avoir une approche sensible de la réalité.

slide4

Connaissances : l’élève doit :

_ avoir des repères géographiques : les grands ensembles physiques et humains ;

_ comprendre :

* l’unité et la complexité du monde par une première approche de la diversité des civilisations et des sociétés ;

* les notions de ressources, de contraintes et de risques.

slide5

Attitudes : l’élève doit cultiver une attitude de curiosité pour les autres pays du monde.

  • Pré-requis :

_ étude des zones à fortes densité de population ;

_ étude des régions tempérées (la nôtre).

rappels avant la le on
Rappels avant la leçon

1) Qu’est-ce que la densité de population ?

Chaque schéma représente un carré de 1 km de côté, soit une surface de 1 km².

_ A gauche, les habitants sont nombreux : la population est dense (la densité est forte).

_ A droite, les habitants sont peu nombreux : la densité est faible.

slide7

_ Sur l’équateur, les rayons du Soleil arrivent verticalement : cette zone est la plus chaude.

_ Aux deux pôles, les rayons sont rasants : la zone polaire est la plus froide.

_ Les zones tempérées reçoivent des rayons obliques : leur chaleur est donc moyenne.

2) Les différents climats :

Plus les rayons du Soleil sont verticaux en arrivant sur la Terre, plus la chaleur est forte.

slide8

3) La répartition des hommes sur la Terre :

Tous les jours, on compte 200 000 naissances sur la planète. Environ 6 milliards d’hommes peuplent la Terre, mais cette population est inégalement répartie. Les conditions naturelles expliquent souvent la répartition de la population mondiale. Les zones tempérées présentent les plus fortes densités de population.

Mais les zones désertiques sont aussi des foyers de peuplement : c’est ce que nous allons démontrer dans cette leçon. Voici donc trois types de déserts différents où les hommes sont présents.

d finitions
Définitions
  • En ancien français, le mot « désert » désignait, non pas des étendues sans aucune végétation, mais une vaste zone inhabitée et non cultivée par l’Homme (en particulier les forêts profondes abritant des moines ermites qui « allaient au désert » pour y vivre en méditation).
slide10

Aujourd’hui, le mot « désert » désigne une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison d’un sol de mauvaise qualité ou de précipitations trop rares (moins de 250 mm par an).

  • En démographie, un désert est une région peu peuplée. On estime qu’en dessous de 5 habitants au km² une région est désertique.
slide11

Déserts chauds : ils subissent une forte insolation, des températures très élevées et une forte évaporation.

  • Déserts froids : ces zones, aux températures excessivement froides, reçoivent peu de précipitations. La glace y empêche le développement de la végétation.
  • Déserts verts : Ces zones sont caractérisées par une végétation très abondante. Ces déserts sont tellement humides que beaucoup de maladies s’y développent.
g ographie
Géographie
  • Le Sahara est le plus vaste désert d’Afrique. Il couvre plus de 8 millions de km². Il se situe entre Afrique du nord, Afrique Méditerranéenne et Afrique noire, Atlantique et mer rouge. De part et d’autre du Tropique du Cancer, il s’étend sur plusieurs pays (Maroc, Algérie, Tunisie, Lybie, Egypte, Soudan, Tchad, Niger, Mali et Mauritanie).
climat
Climat
  • L’unité du Sahara est due à la sécheresse extrême du climat (moins de 100 mm d’eau par an) qui rend les cultures impossibles en dehors des oasis. Un seul fleuve traverse le désert : le Nil.
temp ratures et hydrom trie
Températures et Hydrométrie
  • Les températures diurnes (la journée) sont très élevées, pouvant dépasser 50°C.
  • Les températures nocturnes (la nuit) sont très basses : elles peuvent descendre en-dessous des 10°C.

Les précipitations sont rares et irrégulières ; la plupart des régions reçoivent en moyenne moins de 130 mm de pluie par an, et certaines, comme le Tanezrouft ou le désert Libyque, restent plusieurs années sans pluie. Le sol se craquèle.

les mirages
Les mirages
  • Lorsque le Soleil chauffe le sable, l’air au-dessus du sol est brûlant. Plus haut dans le ciel, l’air est plus froid. La rencontre des ces deux types d’air va faire dévier les rayons de la lumière : on observe alors une image virtuelle qui se forme sur le sol et qui est plus proche de nous que la vraie image : c’est un mirage !
  • L’image que l’on voit existe vraiment, mais elle est souvent très loin de nous.
reliefs
Reliefs
  • Le relief saharien présente des aspects variés :

_ au centre et à l’est, les grands massifs, en partie volcaniques (du Hoggar, de l’Aïr et du Tibesti) ;

_ au nord, les dunes du Grand Erg ;

_ dans d’autres régions, de vastes plaines et des plateaux couverts de pierres (les regs).

la vie
La vie
  • La densité de la végétation dépend de la quantité d’eau disponible, de la force du vent et de la nature du sol. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, quelques végétaux poussent sur les dunes de sables. Les plantes, les arbustes et les buissons se concentrent autour des points d’eau.
slide19

Nom scientifique : Acacia Raddiana

Nom berbère : Absagh

Nom arabe :

Talh

Définition : arbre épineux d'origine tropicale, symbolisant le désert et très apprécié des chameaux.

slide20

Le nombre d’espèces animales est peu élevé dans les zones désertiques chaudes. La faune s’est donc adaptée aux contraintes climatiques grâce à :

  • Une pigmentation claire : le pelage de certains animaux (comme le fennec) leur permet de se confondre avec le paysage et donc d’être moins repérables pour leurs prédateurs.
slide21

2) Des réserves : les bosses du chameau et du dromadaire contiennent des graisses. Ces animaux ont toujours été les amis des nomades, en raison de leurs qualités de sobriété, d'endurance et de rapidité.

slide22

3) Une régulation de la température du corps : en cas de grande chaleur, les gangas semblent posséder une plus grande capacité à perdre de la chaleur que les autres oiseaux du désert. Les oryx algazelles peuvent survivre sans eau pendant de longues semaines, leurs reins prévenant la perte d’eau en urine, ils peuvent aussi élever la température de leur corps pour éviter de transpirer.

slide23

4) La vie nocturne : de nombreux animaux ne sortent que la nuit pour chasser et se nourrir, comme la gerboise et l’oryctérope.

slide24

5) Des abris : grottes, terriers. Les addax dorment le jour dans des cuvettes qu’ils creusent eux-mêmes dans le sable, à l’ombre. Les scorpions jaunes se terrent également dans le sol toute la journée et sortent chasser la nuit.

slide25

6) Le sommeil : (= la léthargie) certains animaux dorment toute une saison avant la floraison (estivation), comme le souslik jaune.

les hommes
Les hommes
  • 1,5 million de personnes vivent dans le Sahara (les nomades et les cultivateurs).
  • Le nomadisme : groupes humains qui se déplacent pour chercher des points d’eau nécessaires à la survie des troupeaux. L’élevage faisait vivre plusieurs groupes de Touaregs. Aujourd’hui, ce mode de vie est menacé à cause de la motorisation et de l’affirmation des frontières.
l habitat des touaregs
L’habitat des Touaregs
  • L’habitat en zone saharienne doit répondre aux contraintes du climat : éviter l’élévation de la température ambiante durant la journée, conserver la chaleur pendant la nuit et garantir le confort de tous.
  • L'habitation usuelle des touaregs sédentarisés est constituée d'une armature de bois mort couverte par des nattes de feuilles de palmier. Des cordelettes tressées assurent la solidité de l'ensemble pour résister aux rafales de vent du désert.
les cultures
Les cultures
  • Depuis l’Antiquité, l’irrigation permet de valoriser des régions désertiques dans les oasis : le puits permet de ramener l’eau des nappes phréatiques à la surface.
  • Les cultures dans le désert dépendent de l’irrigation. Ainsi, le barrage d’Assouan (en Egypte) irrigue jusqu’à 700 000 hectares de terres.

Ici, la culture des dattes.

richesses dans le d sert
Richesses dans le désert
  • Le sous-sol des déserts offre souvent des richesses : hydrocarbures, minerais, minéraux.
  • Le désir de dépaysement des pays développés entraîne le développement du tourisme en milieu désertique (pyramides du Caire).
mise en valeur du d sert
Mise en valeur du désert
  • Les conditions géographiques et climatiques du désert permettent :

• l’exploitation de l’énergie solaire et éolienne ;

• l’installation d’observatoires astronomiques ;

• les essais d’engins destinés à l’exploration de l’espace ;

• les essais d'armes chimiques et nucléaires.

Essais nucléaires dans le désert en Algérie

interdisciplinarit
Interdisciplinarité
  • Histoire : les grandes routes historiques

Route de la soie : route commerciale entre l’Asie et l’Europe qui doit son nom à la plus précieuse marchandise qui y transitait : la soie.

D’autres produits voyageaient sur les mêmes routes (pierres et métaux précieux, étoffes de laine ou de lin, épices, etc.). Toutes ces routes reliaient des oasis.

slide32

Français : écrivains et voyageurs du désert

Depuis longtemps, les déserts ont attiré les hommes : pour l’explorer, le cartographier, le découvrir, s’y retrouver face à eux-mêmes dans une quête philosophique. Voici donc certains hommes de lettres ayant bravé le désert :

_ Antoine de Saint-Exupéry

_ Arthur Rimbaud

_ Jean-Marie Gustave Le Clézio

g ographie1
Géographie
  • L'Antarctique est un continent constitué d'une grande île principale ainsi que d'un ensemble d'îles plus petites.
  • Situé au pôle sud, il est entouré de l’océan Antarctique.
  • Avec une superficie de 14 millions de kilomètres carrés, l’Antarctique est plus petit que l’Asie, l’Afrique et l’Amérique.
climat1
Climat
  • Dans cette partie du monde, il fait froid toute l’année. L’Antarctique est en effet le continent le plus froid, le plus sec, le plus venteux et aussi le plus grand désert du monde.
  • Malgré toute la neige et la glace qui recouvrent le continent, l’Antarctique est bien un désert.
  • Les 98 % de sa surface sont recouverts d'une couche de glace mesurant en moyenne 1,6 km d'épaisseur.
temp ratures et hydrom trie1
Températureset Hydrométrie
  • En hiver, les températures peuvent atteindre -70 °C dans les terres et -35 °C sur les côtes.
  • En été, elles varient entre -35 °C dans les terres et 5 °C sur les côtes.
  • Le continent Antarctique détient le record de la température la plus basse du monde, avec -89,2°C.
  • Les précipitations annuelles sont inférieures à 50 mm.
reliefs1
Reliefs
  • L'Antarctique est coupé en deux parties inégales par les monts Transantarctiques : une chaîne de montagne de 2 500 km de long, formant une courbe en « S ».

Cette chaîne de montagnes coupe donc le continent en deux parties :

_ à l’est, l’Antarctique oriental ;

_ à l’ouest, l’Antarctique occidental.

Ici, les monts Transantarctiques.

l inlandsis
L’inlandsis
  • Un inlandsis est une nappe de glace, connu aussi sous le nom plus commun de calotte polaire.
  • L'inlandsis recouvre presque toute la superficie du continent Antarctique.
  • Il représente 90 % de l'eau douce du globe.
  • Il atteint plus de 4 500 mètres d'épaisseur par endroits et forme des crevasses, c’est-à-dire des trous très profonds.

Une crevasse creusée dans l’inlandsis.

la vie1
La vie
  • La faune marine, très riche en poissons, comprend beaucoup d’espèces animales. En voici quelques unes.

L’orque, aussi appelé épaulard.

Le cachalot.

Le béluga, ou baleine blanche.

Le krill, crevette minuscule.

Le grand requin marteau.

Le calmar.

slide40

La faune est également présente sur la terre ferme de l’Antarctique. Plusieurs espèces animales se sont acclimatées au froid.

Le phoque.

Le manchot empereur.

Le morse.

slide41

La faune aérienne est très présente sur toutes les côtes du continent Antarctique. En voici quelques espèces :

La pétrel.

L’albatros.

Le grand cormoran.

La sterne.

L’océanite.

Le prion.

slide42

Le climat de la région antarctique ne permet pas une végétation dense. En effet, les températures glaciales, la pauvre qualité du sol, le manque d'humidité et de luminosité empêchent les plantes de se développer.

  • La flore antarctique se limite principalement à quelques espèces.

Les mousses.

Les lichens.

Les algues.

Les hépatiques.

les hommes1
Les hommes
  • En tant que zone géographique au climat polaire, l'Antarctique est ainsi peu propice à la vie et aux activités humaines.
  • L'Antarctique n'a jamais connu de population indigène.
  • Certains états maintiennent néanmoins une présence humaine permanente ou semi-permanente, dans des bases à vocation essentiellement scientifique.
  • Ces bases sont ravitaillées par la mer pendant l'été polaire, lorsque le retrait ou la diminution de l'épaisseur de la banquise permet aux navires de s'approcher suffisamment des côtes.
la science en antarctique
La science en Antarctique
  • Le traité sur l’Antarctique, signé en 1959, interdit les activités militaires, l'exploitation des ressources minérales sauf celles qui sont menées à des fins scientifiques.
  • Les expériences en cours sont effectuées par plus de 4 000 scientifiques de diverses nationalités et ayant des intérêts différents.
  • On y travaille par exemple sur la fonte des glaces et le réchauffement climatique.
richesses dans le d sert1
Richesses dans le désert
  • La beauté des paysages et la richesse de la faune favorisent une certaine activité touristique.
  • Des gisements de charbon, d'hydrocarbure, de nickel ou d'or ont été découverts, mais pas en quantités suffisantes pour permettre une exploitation rentable.
interdisciplinarit1
Interdisciplinarité
  • On pourrait travailler ce thème en parallèle avec d’autres disciplines, telles que :

_ les Sciences : le réchauffement climatique (pollution), les différents êtres vivants (modes de vies, de déplacements et de reproductions) ;

_ l’Education à la citoyenneté : le respect de l’environnement (tri des déchets) ;

_ l’Histoire : un approfondissement

de l’étude des différents continents.

g ographie2
Géographie
  • L’Amazonie est une vaste région d’Amérique du Sud. On appelle cette région ainsi car elle est traversée par le fleuve Amazone.
  • Sa superficie est de 4 500 000 km² et est recouverte à 80 % par la forêt amazonienne.
  • L’Amazonie s’étend sur plusieurs pays : Brésil, Colombie, Bolivie, Equateur, Venezuela, Pérou et Guyane Française.
climat2
Climat
  • Le climat est chaud et humide toute l’année : c’est un climat tropical qui donne l’impression de moiteur.
  • Les cours d’eau ont un débit d’eau très souvent gigantesque et puissant.
temp ratures et hydrom trie2
Températures et Hydrométrie
  • La température moyenne est de 26 °C.
  • Les précipitations annuelles sont de 2 450 mm, soit 12 fois plus que dans le désert saharien et 49 fois plus qu’en Antarctique.
  • Cette forte chaleur et l’humidité importante font de cette région une richesse incroyable en matière de biodiversité (= diversité des êtres vivants).
reliefs2
Reliefs
  • Le relief de l’Amazonie est très irrégulier.
  • Sur les bords du fleuve Amazone, le relief est particulièrement plat.
  • Sur les côtes, le relief est montagneux et, à certains endroits, il est même très élevé.
la vie2
La vie
  • L’Amazonie abrite plus de la moitié des espèces animales de la Terre.
  • L’Amazonie compte : 1 500 espèces d’oiseaux, 500 espèces de mammifères, 2 000 espèces de reptiles et 2 000 espèces de poisson d’eau douce.
  • Elle compte également 40 000 espèces de plantes.
slide53

Le toucan est un oiseau très coloré qui mange les fruits de nombreux arbres fruitiers.

Le quetzal est un tout petit oiseau qui survit grâce à sa couleur identique à celle des feuilles.

Le papillon géant de Guyane : il est plus grand qu’une main d’adulte !

Le colibri est un oiseau minuscule qui se nourrit du nectar des fleurs.

slide54

L’anaconda est le plus grand serpent du monde : 8 m en moyenne !

Le piranha : poissons d’eau douce aux dents aiguës et à l’appétit terrible pour la viande !

Le dauphin rose : le plus grand de tous les dauphins de rivière : il mesure 2,80 m et peut peser jusqu’à 150 kg !

slide55

Le jaguar est un félin qui se nourrit surtout de plantes.

L’iguane : c’est un animal végétarien : il ne se nourrit que de feuilles et de fruits.

Le capibara est un gros rongeur qui vit sur les bords du fleuve Amazone.

Le caméléon peut se fondre dans le décor : en effet, sa peau change de couleur à volonté.

slide56

L’Amazonie ne connait pas d’hiver, les feuilles des arbres poussent donc sans interruption.

Le palmier est cultivé pour son huile que les femmes utilisent pour la cuisine et les cosmétiques (produits de beauté).

Les lianes servent de voies de passage pour les animaux, de nourritures et même de médicaments.

slide57

L’acajou est un bois précieux de couleur rouge qui a une grande valeur sur le marché du bois, car il permet de fabriquer des meubles de grande qualité

L’hévéa est un arbre qui permet de produire le caoutchouc. Il est particulièrement cultivé par les populations indigènes qui vivent dans la forêt amazonienne.

les hommes2
Les hommes
  • L’Amazonie est un territoire habité par des populations que l’on appelle populations indigènes. Elles habitent ce territoire depuis des dizaines de milliers d’années. Elles vivent en tribus dans des campements pendant plusieurs années, puis, lorsque la nourriture devient trop rare, elles changent d’endroit. Les populations vivent de chasse, de pêche et de cueillette, c’est pourquoi elles s’installent le plus souvent sur les bords du fleuve Amazone .
l habitat des populations indig nes
L’habitat des populations indigènes
  • Depuis que les hommes blancs ont colonisé les terres de l’Amazonie, les populations indigènes se sont sédentarisées, c’est-à-dire qu’elles se sont installées définitivement : elles vivent désormais dans leurs villages.
richesses en amazonie
Richesses en Amazonie
  • La principale richesse de la population amazonienne est la forêt qui les entoure. Elle regorge de bois précieux que les hommes «  blancs » utilisent pour se fabriquer des meubles de très grandes qualités.
  • Les indigènes utilisent aussi le bois pour se fabriquer des maisons ou des embarcations (pirogues) pour se déplacer sur le fleuve Amazone.
interdisciplinarit2
Interdisciplinarité
  • On pourrait continuer à étudier ce domaine dans d’autres disciplines, telles que les Sciences. En effet, la forêt amazonienne étant en danger, on pourrait aborder quelques notions de développement durable et de protection de la planète. Il ne faut pas oublier que l’Amazonie influence le climat et c’est la plus grande rivière d’eau douce de la planète. Pourtant, l’homme détruit peu à peu la forêt en la brûlant, notamment pour agrandir les surfaces d’élevage du bétail ou pour cultiver le soja. La biodiversité est en danger !
  • P.S. Ne laissez plus personne dire que la forêt amazonienne est le poumon du monde ! C’est faux. La quantité d’oxygène produite durant toute la vie d’un végétal en Amazonie est réutilisé pour sa décomposition ! Bénéfice : nul !
interdisciplinarit3
Interdisciplinarité

P.S. Ne laissez plus personne dire que la forêt amazonienne est le poumon du monde ! C’est faux. La quantité d’oxygène produite durant toute la vie d’un végétal en Amazonie est réutilisé pour sa décomposition ! Bénéfice : nul !

Source : « L’Homme et le Climat ». Jacques Labeyrie, 1985. Coll : Point. Page 42.

ouverture
Ouverture

Il existe d’autres types de déserts, en voici quelques uns :

_ les ergs : grands massifs de dunes (Libye) ;

_ les regs : étendues plates et caillouteuses (Algérie) ;

_ les dayas : cuvettes au fond argileux (nord du Sahara) ;

_ les sebkhas : marais salants temporaires (Mali) ;

_ les hamadas : plateaux rocheux calcaires (Algérie) ;

_ les djebels : empilement de roches érodées (Mali) ;

_ les gueltas : plans d’eau temporaires (Mali).

conclusion
Conclusion
  • Sujet très intéressant à traiter et lié à d’autres matières (interdisciplinarité) ;
  • En adéquation avec le Socle Commun et le Bulletin Officiel ;
  • Thème permettant de faire des rappels (climats, reliefs, températures, hydrométrie, etc.) et de faire des découvertes (aménagement du territoire, richesses des différents milieux, apport de vocabulaire, etc.)