programme de protection et autonomisation des femmes n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Réunion HDTP BANGUI LE 15 NOVEMBRE 2012 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Réunion HDTP BANGUI LE 15 NOVEMBRE 2012

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 12
tatyana-suarez

Réunion HDTP BANGUI LE 15 NOVEMBRE 2012 - PowerPoint PPT Presentation

64 Views
Download Presentation
Réunion HDTP BANGUI LE 15 NOVEMBRE 2012
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. PROGRAMME DE PROTECTION ET AUTONOMISATION DES FEMMES Réunion HDTPBANGUI LE 15 NOVEMBRE 2012

  2. HISTORIQUE • 2008-2010: Programme d’urgence avec des réponses aux besoins immédiats par la fourniture d’une gamme de services concrets, directs, et de qualité aux survivants. Connu à l’époque sous l’appellation Programme GBV= Gender-Based Violence • 2011-à ce jour: Sortie des activités d’urgence, passage du conflit à la stabilisation. Changement de nom: programme de protection et autonomisation de la femme (PAF), soit un nom qui décrit une vision allant au-delà de la problématique de GBV. Nouvel accent sur la responsabilisation des communautés dans la prévention et réponse aux questions de GBV pour plus de durabilité des interventions.

  3. OBJECTIFS DU PROGRAMME Objectif global: Reduire la vulnérabilité des femmes et filles et minimiser l’impact des Violences Basées sur le Genre en RCA. Objectifs opérationnels: • Accès des survivants à des services médicaux et psychosociaux de qualité • Soutien économique et social des femmes • Partenariat avec les structures locales • Participation des hommes dans la prévention • Plaidoyer pour un changement des normes sociales et pratiques

  4. ZONE D’INTERVENTION • 2007-2010: Préfecture de Nana Gribizi (Kaga Bandoro ) • 2008-2012:Préfecture de l’Ouham Pendé (Koui,Bocaranga et Ngaoudaye) SOUDAN et SUD-SOUDAN TCHAD KAGA Bocaranga DRC

  5. BAILLEURS ET PARTENAIRES DU PROGRAMME • Bailleurs de fonds: 2007-2010: HCR et UNICEF 2011: CHF, CERF, Roches Foundation 2012( octobre)-2013 (avril): UNICEF • Partenaires locaux: Postes et centres de santé, agents communautaires volontaires, ministère des Affaires sociales et ministère de la Santé, organisations communautaires de base, groupements féminins

  6. ACTIVITES DU PROGRAMME • Formation des leaders, autorités civiles, militaires et policières sur les questions de GBV, les droits de la femme, ainsi que leur rôle et responsabilités • Formation du personnel médical sur la gestion clinique de cas GBV et principes directeurs

  7. ACTIVITES DU PROGRAMME • Prise en charge des survivant(e)s sur le plan médical et psychosocial • Renforcement du leadership féminin au sein des groupements communautaires d’apprentissage et AGR . • Sensibilisation des communautés sur les conséquences des GBV , les droits de la femme et fille, et sur les services disponibles

  8. PRINCIPAUX RESULTATS • 36 membres du personnel médical (chefs de poste, de centre de santé, matrones) ont amélioré leur capacité en gestion de cas et principes GBV • 37 479 membres de la communauté sensibilisés sur les concepts GBV, conséquences, système de renvoi et services disponibles • 838 autorités locales et leaders formés sur les concepts GBV, rôle et responsabilités dans la prévention • Augmentation du nombre des survivantes qui accèdent aux services dans le délai adéquat • 2 centres de santé( Bocaranga et Koui) ont été dotés de Kit PEP • 15 groupements et 3 OCBS ont bénéficié des AGR et cours d’alphabétisation. Ils ont aussi été formés sur la gestion financière et administrative • 96 cas ont reçu des soins médicaux et un appui psychosocial

  9. STATISTIQUES DES CAS GBV • En 2007: 1146cas identifiés dont des cas séropositifs , de grossesse non désirée, etc. • En 2008: 49 cas étaient identifiés (34 cas mineurs filles, 2 cas mineurs garçons et 13 cas d’adultes) . • En 2009: 44 cas identifiés, dont 19 cas mineurs. • En 2010: 40 cas ont été identifiés dont 70% sont des cas mineurs • En 2011-2012: 96 cas identifiés

  10. PRINCIPAUX DEFIS • Rupture de Kit PEP au niveau des structures sanitaires • Faible collaboration des chefs de centres exigeant au préalablement l’argent avant de soigner les survivants • D’autres types de violences ne sont pas dénoncés et rapportés (mariage précoce, mutilation génitales, excision, etc..) • Faible implication des leaders dans la prévention • Départ de certains membres du personnel médical formés par IRC • Staff du Programme réduit au vu de l’étendue des sites pour les sensibilisations et suivi des cas pris en charge

  11. PERSPECTIVES • Mise en place d’un protocole de collaboration avec les FOSA sur la prise en charge de cas GBV • Renforcement du système de référence par la formation des points focaux communautaires( 40 membres dont 20 femmes et 20 hommes) • Formation des matrones, sages femmes, conseillères OCBS sur la prise en charge psychosociale des cas GBV • Constitution des comités de leaders et agents communautaires pour les sensibilisations.

  12. MERCI