slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
FORMATION 2010 NIVEAU III APNEE PowerPoint Presentation
Download Presentation
FORMATION 2010 NIVEAU III APNEE

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 19
Download Presentation

FORMATION 2010 NIVEAU III APNEE - PowerPoint PPT Presentation

tashya-stevenson
110 Views
Download Presentation

FORMATION 2010 NIVEAU III APNEE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. FORMATION 2010 NIVEAU III APNEE LES ACCIDENTS EN APNEE Thierry Lamboley GUC Apnée

  2. LES ACCIDENTS EN APNEE • INTRODUCTION • ACCIDENTS BAROTROMATIQUES • - Oreilles • - Sinus • - Masque • - Surpression pulmonaire • ACCIDENT BIOCHIMIQUE • - Syncope • ACCIDENTS BIOPHYSIQUE • - Hypothermie

  3. Introduction Il est important de bien comprendre les causeset les mécanismesd’un accident si on veut être efficace dans sa Prévention. Parmi les causes, il faut distinguer les causes physiques, chimiques et physiologiques, les causes liées au matériel, au comportement, et à l’environnement. Enfin il est important de savoir détecter et reconnaître un accident, pour cela la connaissance des symptômesainsi que des conséquences sur l’organisme permettra une réponse adaptée et dictera la conduite à tenirappropriée.

  4. LES ACCIDENTS EN APNEE • INTRODUCTION • ACCIDENTS BAROTROMATIQUES • - Oreilles • - Sinus • - Masque • - Surpression pulmonaire • ACCIDENT BIOCHIMIQUE • - Syncope • ACCIDENTS BIOPHYSIQUE • - Hypothermie

  5. Rappel : Loi de Boyle Mariotte Barotraumatismes = Volume fermé + Variation de pression A LA DESCENTE : La pression augmente, l’air se comprime et diminue de volume. A LA REMONTEE : La pression diminue, l’air se dilate et augmente de volume PRESSION x VOLUME = CONSTANTE P1 x V1 = P2 x V2

  6. Barotraumatisme de l’oreille • Manœuvre mal ou pas effectuée (débutant, appréhension, gants trop épais, bossage du masque inadapté, mains encombrées…) • Manœuvre trop tardive ( gouttes anesthésiantes, mains encombrées…) • Manœuvre trop brutale • Descente trop rapide • Descentes trop fréquentes (en général dans peu d’eau) • Trompe d’Eustache bouchée ou difficilement perméable (rhume, sinusite, otite préexistante, malformation de la trompe (polypes, coudes), contraction des muscles peristaphylins, effet rebond des produits décongestionnant… ) • Conduit auditif externe obstrué (bouchon de cérumen, cagoule plaquée,…)

  7. Barotraumatisme des sinus Si bouchés : • A la descente : Dépression à l’intérieur du sinus, qui aura tendance à aspirer la muqueuse qui tapisse celui-ci.  Interrompre la descente, surtout ne pas insister et signaler à l’apnéiste de sécurité que cela ne va pas. • A la remontée : Dilatation de l’air qui écrasera la muqueuse sur la paroi osseuse  Essayez si vous en avez la capacité de redescendre un peu, puis remontez lentement Sinus = cavités aériennes rigides On ne peut pas agir volontairement pour équilibrer les sinus.

  8. Plaquage de masque Formation des débutants et rappel avant de descendre. • Compenser le masque à la descente • Pas de masque gros volume • Pas de masque ou de lunettes où lenez est à l’extérieur • Attention aux lentilles • Descente : • Pression ++ • Déformation de la jupe du masque • Limite de déformation de la jupe • Dépression dans le masque = EFFET VENTOUSE

  9. Surpression pulmonaire L’apnéiste ne lâche pas son air lors de la remontée Si prise d’air au fond :  Risque important de suppression pulmonaire à la remontée  Accident de décompression en surface (micros bulles dans l’organisme) • Descente : • Pression ++ • Volume -- Remontée : • Volume ++ • Pression --

  10. LES ACCIDENTS EN APNEE • INTRODUCTION • ACCIDENTS BAROTROMATIQUES • - Oreilles • - Sinus • - Masque • - Surpression pulmonaire • ACCIDENT BIOCHIMIQUE • - Syncope • ACCIDENTS BIOPHYSIQUE • - Hypothermie

  11. Syncope : mécanisme Rappels : Hypoxie -> défaut d’oxygène O² Hyperoxie -> excès d’oxygène Hypercapnie -> excès de gaz carbonique CO² Pression partielle : P totale =  P partielles P Air = Pp O² + Pp CO² + Pp N² • Le mécanisme de la perte de connaissance hypoxique est simple : • le système nerveux central n’est pas assez alimenté en oxygène pour fonctionner correctement. • Il se met en « veille » . Ce qui se traduit par des troubles de la conscience. • Perte de connaissance = « SYNCOPE ». • PAS D’ALERTE SPECIFIQUE RESSENTIE PAR L’APNEISTE

  12. Syncope : causes • En apnée statique : • On ignore les alertes de l’organisme (spasmes répétés et violents) • Excès de confiance, recherche de performance • Hyper ventilation • En dynamique ou profondeur : • Effort trop important • Progression non maîtrisée • Incident durant la plongée • Hyper ventilation • Causes indéterminées et ou multiples • fatigue, plongées multiples, froid, alimentation, stress, …

  13. Syncope : samba • La Samba = perte du contrôle moteur • Série de convulsions incontrôlables du corps, sans perte de connaissance. • Étapes limites avant la perte de connaissance (souffrance du système nerveux) . • Peut passer inaperçue si la surveillance n’est pas attentive. •  Maintenir les voies aériennes de la victime hors de l’eau • Attention : Une perte de connaissance peut débuter par une Samba et la gestion d’un syncopé pris de convulsion n’est pas évidente du tout, surtout si on est seul.

  14. Syncope : hyper ventilation • Sans hyper ventilation : • O² CO² • Seuil rupture apnée  besoin impératif de respirer : PRECEDE la syncope • Il est quasiment impossible de prolonger l’apnée au delà du seuil de rupture de l’apnée. • Seuil de syncope  syncope inévitable Avec hyper ventilation : • Baisse forcée de la pp de CO² • O² CO² • Seuil de syncope PRECEDE le seuil rupture apnée :syncope inévitable La prolongation de l’apnée semble encore possible

  15. 0.04b 0.68b Syncope : hyper ventilation

  16. Syncope : conduite à tenir • La syncope est toujours suivie d’une reprise de la ventilation • Remonter l’apnéiste à la surface en assurant l’étanchéité des voies aériennes de la victime. • Maintenir les voies aériennes de la victime hors de l’eau • Ôter son masque • S’assurer de son état (ventilation, conscience ) • Stimuler par le contact physique et la parole pour l’aider à reprendre conscience (si cela ne suffit pas, 2 insufflations par bouche à nez) • Donnez l’alerte. Sortir la victime de l’eau au plus vite. • Si reprise spontané de la ventilation -> surveillance • Si non, oxygénothérapie (15l/mn) et faites les gestes de secourisme qui s’imposent (contrôle de la ventilation et de la circulation. En fonction, insufflations et massage cardiaque , ….) • Prévenez les secours. • 

  17. LES ACCIDENTS EN APNEE • INTRODUCTION • ACCIDENTS BAROTROMATIQUES • - Oreilles • - Sinus • - Masque • - Surpression pulmonaire • ACCIDENT BIOCHIMIQUE • - Syncope • AUTRES ACCIDENTS

  18. Autres accidents • Crise cardiaque • -> Visite médicale ! • Accidents liés au milieu : • Visite d’épave, grotte, eau trouble, eau froide (lac), filets, nocturne … • -> Directeur de plongée : choix du site en fonction du niveau des plongeurs • -> Rappel des consignes de sécurité spécifiques • Accidents liés à la flore ou la faune • Piqûre, morsure • -> On ne prélève rien, on ne remonte rien, on ne nourrit pas • Accidents liés à l’activité • Gueuse, poids variable, chasse (agachon, plongées multiples et profonde), … • -> Rappeler les consignes de sécurité liées à l’activité • -> Imposer le binôme, respect de la progression

  19. Merci de votre attentionQUESTIONS ?