s quence 4 la remise en cause de l absolutisme n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Séquence 4 – La remise en cause de l’absolutisme PowerPoint Presentation
Download Presentation
Séquence 4 – La remise en cause de l’absolutisme

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 35

Séquence 4 – La remise en cause de l’absolutisme - PowerPoint PPT Presentation


  • 201 Views
  • Uploaded on

Séquence 4 – La remise en cause de l’absolutisme. Séance 1 – La monarchie parlementaire anglaise : un exemple de limitation au pouvoir absolu du roi. Séance 1 – La monarchie parlementaire anglaise : un exemple de limitation au pouvoir absolu du roi. INTRODUCTION

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Séquence 4 – La remise en cause de l’absolutisme' - stuart


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
s quence 4 la remise en cause de l absolutisme

Séquence 4 – La remise en cause de l’absolutisme

Séance 1 – La monarchie parlementaire anglaise : un exemple de limitation au pouvoir absolu du roi

s ance 1 la monarchie parlementaire anglaise un exemple de limitation au pouvoir absolu du roi
Séance 1 – La monarchie parlementaire anglaise : un exemple de limitation au pouvoir absolu du roi

INTRODUCTION

  • Au XVIIe siècle l’Angleterre connaît 2 révolutions contre le pouvoir absolu du roi. Elles vont réduire les pouvoirs du roi et mieux les répartir.
slide3

Séance 1 – La monarchie parlementaire anglaise : un exemple de limitation au pouvoir absolu du roi

  • Au XVIIe siècle l’Angleterre connaît 2 révolutions contre le pouvoir absolu du roi. Elles vont réduire les pouvoirs du roi et mieux les répartir.
  • Elles amènent un nouveau fonctionnement de la monarchie où le pouvoir n’appartient plus à un seul homme : la monarchie parlementaire (c’est un régime où le parlement possède presque tous les pouvoirs).
slide4

Séance 1 – La monarchie parlementaire anglaise : un exemple de limitation au pouvoir absolu du roi

  • Au XVIIe siècle l’Angleterre connaît 2 révolutions contre le pouvoir absolu du roi. Elles vont réduire les pouvoirs du roi et mieux les répartir.
  • Elles amènent un nouveau fonctionnement de la monarchie où le pouvoir n’appartient plus à un seul homme : la monarchie parlementaire (c’est un régime où le parlement possède presque tous les pouvoirs).
  • C’est un modèle qui sera souvent cité par les penseurs français pour critiquer le pouvoir absolu du roi. C’est pour eux l’exemple à suivre pour gagner des libertés et pour attaquer la monarchie absolue française.
1 la premi re r volution
1- La première révolution
  • Depuis 1642 une guerre civile oppose Charles 1er, roi catholique qui veut renforcer la monarchie absolue, à Cromwell qui représente les protestants et le Parlement.
slide6

1- La première révolution

  • Depuis 1642 une guerre civile oppose Charles 1er, roi catholique qui veut renforcer la monarchie absolue, à Cromwell qui représente les protestants et le Parlement.
  • Charles 1er est décapité en 1649. Cromwell proclame la république mais celle-ci est vite impopulaire et disparaît en même temps que Cromwell en 1658. L’Angleterre revient à une monarchie parlementaire : l’expérience sans roi est courte mais elle renforce l’idée que le roi ne doit pas posséder tous les pouvoirs.
slide8

Olivier Cromwell (1599-1658), gentilhomme campagnard, puritain convaincu, est élu en 1640 à la Chambre des communes et apparaît rapidement comme le chef des opposants à l'arbitraire royal, incarné par Charles 1er.Lorsque certaines fractions de la noblesse se soulèvent contre le roi (comme lors de la Fronde en France), une guerre civile éclate, et Cromwell forme à ses frais un régiment de cavalerie composé de puritains protestants, exaltés comme lui, et surnommés les Côtes de fer.

slide9

Il apparaît très vite comme un grand capitaine et bat les royalistes à Marston Moor en 1644 et à Naseby en 1645.Cromwell, à cet instant, aurait accepté un règlement pacifique du conflit, pourvu que les pouvoirs du roi soient limités et que l'église établie soit supprimée. Mais la duplicité de Charles 1er, qui croit pouvoir rétablir son pouvoir absolu, rend cette solution impossible : le roi prépare la reprise de la guerre civile. Mais Cromwell, à la tête de l'armée, se rend rapidement maître de la situation ; il procède alors à une épuration du Parlement, traduit le roi devant une commission extraordinaire qui condamne celui-ci à mort et le fait exécuter en janvier 1649.La république proclamée, Cromwell s'en prend à l'Irlande catholique : de nombreux Irlandais sont massacrés et les biens des catholiques confisqués. Il réprime alors les révoltes presbytériennes en Écosse, unit ce pays à l'Angleterre en 1651, entre en conflit avec les Provinces-Unies (Pays-Bas actuels, 1652-1654), dissout le Parlement par la force (1653) et reçoit le titre de lord-protecteur de la République d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande (1653). Dès lors, le régime qu'il a instauré devient despotique, et, s'il refuse la couronne que l'Humble pétition et Avis de 1657 lui propose, c'est parce qu'il craint les réactions de l'armée.Son fils Richard lui succède à sa mort, en septembre 1658, mais se voit contraint de démissionner en mai 1659. En 1660, la monarchie est restaurée au profit de Charles II, fils du roi décapité en 1649.

slide11

Tout individu doit être jugé par des tribunaux « corporellement ». Il n’y a plus d’arbitraire royal. L’homme a des droits et peut être défendu.

slide12

Tout individu doit être jugé par des tribunaux. Il n’y a plus d’arbitraire royal. L’homme a des droits et peut être défendu

La justice n’est plus dans les mains d’un seul homme. La loi fixe les règles de la justice

slide13

Doc3 p.51:en 1679 le Parlement rédige la loi de l’Habeas corpus : le roi perd le pouvoir judiciaire. L’individu doit être jugé équitablement, devant un tribunal.

education civique fiche 1 la justice
Education civique – Fiche 1 : la justice
  • L’habeas corpus (1679)
  • Ce texte marque un progrès important pour l’Homme en matière de justice :
  • La justice n’est plus dans les mains d’un seul homme.
  • Chaque individu gagne le droit d’être défendu par un tribunal.
  • Ces tribunaux ne sont pas directement soumis au roi. Ils sont « neutres ».
  • Cette loi PROTEGE CONTRE LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES
education civique fiche 2 la libert
Education civique – Fiche 2 : la liberté

L’habeas corpus (1679)

- L’homme est libre d’être défendu devant des tribunaux : il a le droit d’être entendu avant d’être jugé

Cette loi GARANTIT LA LIBERTE INDIVIDUELLE

2 la glorieuse r volution 1688
2- La Glorieuse révolution (1688)
  • En 1688 le Parlement renverse Jacques II et le remplace par Guillaume d’Orange, un protestant.
  • Ce Parlement vote un texte très important:

La Déclaration des Droits, le Bill of Rights

slide17

Qui sont les Lords et les Communes?

Quels sont les pouvoirs du roi qui sont limités par ce texte?

slide18

Les Lords et les Communes constituent le Parlement.

Les Lords sont évêques ou nobles (donc par hérédité ou nommés par le roi comme en France).

Les députés des Communes sont élus par les hommes riches

slide28

Le roi perd son influence politique : il ne peut intervenir dans les débats. Il perd son pouvoir législatif

slide31

Document 6 p.51 : Ce texte limite de façon importante les pouvoirs du roi :

  • Le pouvoir législatif (les lois sont débattues par le Parlement et votées par lui)
  • Le pouvoir judiciaire
  • Le pouvoir économique (le prélèvement et le contrôle des impôts)
  • Le pouvoir militaire (la levée des hommes et leur financement)
  • Une partie de son pouvoir exécutif (il ne peut empêcher certaines lois sans le consentement du Parlement)
  • Une nouvelle forme de gouvernement est née : la monarchie parlementaire. Les pouvoirs du roi et du Parlement s’équilibrent.
  • C’est un modèle en Europe pour tous ceux qui contestent l’absolutisme, notamment pour les philosophes des Lumières.
  • Cependant ce n’est pas encore une démocratie : les non-électeurs sont une majorité
slide33

Les 2 Chambres qui constituent le Parlement (des Lords et des Communes) équilibrent les pouvoirs du roi

fiche 1 la justice
Fiche 1 – La justice

La Déclaration des droits : le Bill of rights (1689)

L’article 8 empêche toute poursuite (condamnation) pour des idées au sein du Parlement

L’article 10 garantit certaines limites pour toutes peines infligées

fiche 2 la libert
Fiche 2 – la liberté
  • La Déclaration des droits : le Bill of rights (1689)
  • Ce texte constitue une avancée importante pour les libertés de l’Homme :
  • L’article 5 autorise les pétitions, c’est-à-dire la liberté pour tout individu d’exprimer son opinion ou sa plainte aux autorités par ce moyen
  • L’article 8 autorise la liberté de parole et de débattre librement (d’exposer toutes les idées) au sein du Parlement
  • L’article 9 permet des élections libres : chacun vote selon sa volonté