LES TRANSMISSIONS - PowerPoint PPT Presentation

les transmissions n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LES TRANSMISSIONS PowerPoint Presentation
Download Presentation
LES TRANSMISSIONS

play fullscreen
1 / 35
LES TRANSMISSIONS
478 Views
Download Presentation
shea-puckett
Download Presentation

LES TRANSMISSIONS

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. LES TRANSMISSIONS Pour une qualité de soins

  2. Introduction Histoire de l’infirmière marquée par - rôle d’auxiliaire du médecin - tradition orale de sa pratique Écrit infirmier - apparu tardivement CP Sept 2012/2015

  3. Les transmissions Orales, c’est quand, pourquoi, de quoi parle t-on ? Ecrites, où, pourquoi, que doit-on écrire ? Quels sont les outils de traçabilité ? CP Sept 2012/2015

  4. I DEFINITIONS CP Sept 2012/2015

  5. Définitions Les transmissions sont : «Un ensemble de moyens destinés à faire passer des informations entre les différents membres de l’équipe soignante, pour assurer la continuité des soins donnés à la personne soignée » Guide du service infirmier, n° 1, série Soins infirmiers CP Sept 2012/2015

  6. Définitions « des informations orales et/ou écrites permettant à chaque membre de l’équipe soignante de connaître les éléments nécessaires pour dispenser des soins infirmiers adaptés à l’évolution de l’état de santé de la personne soignée. Elles sont indispensables à la continuité des soins […] »dictionnaire des soins infirmiers (1995) CP Sept 2012/2015

  7. II OBLIGATIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES CP Sept 2012/2015

  8. Code de Santé Publique: Rôle propre : l’IDE est «chargé de la conception, de l’utilisationet de la gestion dudossier de soins infirmiers » - article R4311-3 Certains actes font l’objet d’un compte rendu écrit , daté et signé par l’IDE Précision apportée dans différents articles : R 4311-7 relatif aux actes sur prescription, et R4311-14 relatif aux situations d’urgence notamment, CP Sept 2012/2015

  9. Aussi • « Dès qu’il a accepté d’effectuer des soins, l’infirmier ou l’infirmière est tenu d’en assurer la continuité[…] » - article R4312-30 • « L’infirmier ou l’infirmière a le devoir d’établir correctement les documents qui sont nécessaires aux patients […] – article R4312-16 CP Sept 2012/2015

  10. Le dossier de soins, outil de transmissions

  11. Les éléments constitutifs du dossier de soins infirmiers : • Une fiche d’identification administrative • Une fiche de recueil de données du patient • Les prescriptions médicales • Le suivi des soins (fiche de pansement, de surveillance, fiche de liaison, transfert) • Les transmissions IDE et diagramme de soins • Les étiquettes d’identification CP Sept 2012/2015

  12. Mémoire de l’itinéraire du patient • Il représente un support d’informations à l’usage des professionnels • Le contenu légal minimal du dossier du patient est précisé par la loi du 04 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé CP Sept 2012/2015

  13. Loi du 4 mars 2002 relative aux droits des patients , article. L. 1111-7. • «Toute personne a accèsà l'ensemble des informations concernant sa santé détenues par des professionnels et établissements de santé, qui sont formalisées et ont contribué à l'élaboration et au suivi du diagnostic et du traitement ou d'une action de prévention, ou ont fait l'objet d'échanges écrits entre professionnels de santé, notamment des résultats d'examen, comptes rendus de consultation, d'intervention, d'exploration ou d'hospitalisation, des protocoles et prescriptions thérapeutiques mis en oeuvre, feuilles de surveillance, correspondances entre professionnels de santé, […] » CP Sept 2012/2015

  14. Le manuel de certification: Référence 33 : La continuité des soins est assurée. • Il s’agit de la continuité des soins au sein de l’établissement, mais aussi à l’occasion des transferts du patient vers d’autres structures. • La coordination et la continuité des soins s’appuient notamment sur les transmissions orales et écrites entre les diverses équipes. CP Sept 2012/2015

  15. DONC • Obligation d’écriture dans l’exercice du rôle propre : Article R 4311- 3 du CSP: Dans le cadre de son rôle propre l’IDE • « Identifie les besoins de la personne, • Pose un diagnostic infirmier, • Formule des objectifs de soins, • Met en œuvre les actions appropriées et les évalue », CP Sept 2012/2015

  16. Aussi il convient de différencier • Les transmissions orales • Les transmissions écrites CP Sept 2012/2015

  17. IV LES TRANSMISSIONS ORALES CP Sept 2012/2015

  18. Complémentaires des transmissions écrites Moment privilégié d’échange entre des soignants à des moments précis. Elles permettent : • Le partage d’informations entre professionnels sur la situation d’un patient, • le réajustement rapide du contenu de l’information et des interventions de soins. CP Sept 2012/2015

  19. Il s’agit alors de présenter : • synthétiquement les personnes, • leurs problèmes • les principales actions mises en place • Les résultats obtenus ou attendus La qualité de l’information repose alors sur l’exactitude des données, leur pertinence, leur suffisance CP Sept 2012/2015

  20. Mais elles ne laissent pas de trace Aussi • Les décisions qui y sont prises doivent faire l’objet d’un écrit et être tracées dans le dossier de soins CP Sept 2012/2015

  21. III LES TRANSMISSIONS ECRITES CP Sept 2012/2015

  22. Valeur juridique Suite logique de la réalisation et de l’évaluation des soins Reflet de l’analyse des problèmes présentés par le patient, des décisions prises par les soignants, des soins réalisés et de leur évaluation. CP Sept 2012/2015

  23. Le dossier de soins du patient • C’est: « un document unique et individualisé regroupant l’ensemble des informations concernant la personne soignée. Il prend en compte l’aspect préventif, curatif, éducatif et relationnel du soin » Guide du service infirmier, n° 1, série Soins infirmiers CP Sept 2012/2015

  24. Les transmissions écrites doivent permettre : - une approche globale de la personne soignée (vécu physique et psychologique) - la communication entre professionnels de santé - la traçabilité des soins en cas de problème légal - la planification des soins Et empêcher - Toute perte d’information CP Sept 2012/2015

  25. Les transmissions écrites doivent donc : • Comporter l’ensemble des éléments nécessaires à l’identification du patient (tout professionnel de santé peut y écrire) • Comporter des informations actualisées • Etre classées et organisées • Lisible et accessible CP Sept 2012/2015

  26. Elles engagent celui qui écrit, aussi elles doivent : • Être horodatées et signées explicitement, par la personne qui transmet elle-même • Ne comporter ni interprétation possible, ni jugement de valeur, éviter les abréviations (source de confusions) • Être rédigées en temps réel et surtout pas avant CP Sept 2012/2015

  27. Recommandations : • Identifier chaque page constituant le dossier et les numéroter • Ne pas utiliser de « blanco » ou d’effaceur • Ne pas laisser de « blancs » • Ne pas écrire entre les lignes ou raturer • Ecrire lisiblement • Etre précis et objectif (des faits, des actes, des dires et non des interprétations) CP Sept 2012/2015

  28. Rappelons nous que le dossier a une valeur juridique • Les transmissions doivent donc être claires et authentifiables • L’absence de données peut laisser à penser que les soins n’ont pas été dispensés • On ne peut pas tout écrire dans le dossier, seules doivent figurer les informations nécessaires à la prise en charge de la personne soignée (aucune information relevant de la vie privée ou tirée de confidence ne doit figurer sans l’accord de la personne soignée) CP Sept 2012/2015

  29. Mais tout cela prend du temps, aussi Ces exigences ont conduit les IDE françaises à s’approprier un système de transmissions utilisé par les canadiens depuis plusieurs années : « les transmissions ciblées » CP Sept 2012/2015

  30. Transmissions ciblées  • Ce système permet de distinguer : • données répétitives • données narratives Les transmissions ciblées feront l’objet d’un cours prochainement CP Sept 2012/2015

  31. V ECRITURE ET RECONNAISSANCE DE LA PRATIQUE INFIRMIERE CP Sept 2012/2015

  32. Pendant de nombreuses années les écrits IDE ont été limités à l’exécution des actes « techniques » prescrits par le médecin. • L’écoute, l’observation, le fait d’aider les malades à faire face à leur maladie ne faisaient pas l’objet de transmissions écrites CP Sept 2012/2015

  33. or • Notre aptitude à transcrire les notes relevant du rôle propre est conditionnée par la valeur que nous accordons à ce que nous faisons, notamment dans le cadre de notre rôle propre • L’écriture est donc un facteur déterminant pour l’évolution de la prise en compte de cette partie du travail infirmier CP Sept 2012/2015

  34. Deplus • Écrire, c’est se distancier de sa pratique, c’est prendre le temps de réfléchir à ce que l’on fait, c’est donc aussi un facteur de progression de la qualité des soins et l’un des moyens de faire avancer la recherche dans le domaine des soins infirmiers. CP Sept 2012/2015

  35. BIBLIOGRAPHIE: • Les aide-mémoire du DEI, soins infirmiers I – concepts et théories, démarche de soins et soins généraux, collection IFSI MEMO, Editions Vernazobres-Grego, Paris, 2003 • Diagnostics infirmiers, interventions et résultats, Annie Pascal, Eliane Fricon-Valentin, Masson,1998 • Monique Le Bars, Les transmissions dans une recherche de démarche qualité, Objectifs soins, n° 62, novembre 1998 • Les essentiels en IFSI, raisonnement, démarche clinique et projet de soins infirmiers, UE 3.1 et 3.2, avril 2010 • Recueil des principaux textes relatifs à la formation préparant au diplôme d’Etat et à l’exercice de la profession • Manuel de certification, version 2, Haute Autorité de santé • « écriture infirmière et qualité des soins » document internet « http://www.serpsy.org/piste_recherche/écrit_inf/anaes_ecriture2.htlm » • Concept du rôle propre infirmier, extrait du mémoire de Sylvie Delon – Ecole des cadres, 1997 – CH MAZAMET (site internet papidoc) CP Sept 2012/2015