A nalyse - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
A nalyse PowerPoint Presentation
play fullscreen
1 / 15
A nalyse
193 Views
Download Presentation
shaun
Download Presentation

A nalyse

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Analyse Comportement des systèmes Mécanique Fonctionnelle Vérification du dimensionnement Structurelle SAVOIRS DE LA CONSTRUCTION MECANIQUE

  2. LA CONSTRUCTION, AUX INTERACTIONS MULTIPLES… . UNE DISCIPLINE Lire avant d’écrire LIRE ECRIRE L’apprentissage de l’écriture facilite la lecture Écrire pour modifier Il faut lire pour analyser L’analyse MODIFIER facilite la lecture Analyser pour modifier ANALYSER Calculer pour modifier Il faut analyser avant de calculer CALCULER Le calcul participe de l’analyse niveauIV

  3. FINALITES DE LA CONSTRUCTION A CE NIVEAU DE FORMATION • Outil d’analyse des systèmes, ( relatif à un véhicule) • Analyse fonctionnelle et structurelle : • Analyse des fonctionnements (comment çà marche, comment cela fonctionne) • Analyse des structures (comment c’est fait), • Solutions constructives, • La communication technique ( graphique), • Les risques de défaillances des composants, • Les matériaux, • Compréhension du comportement des mécanismes : • Analyse des comportements - RDM • Culture technologique transversale.

  4. Appréhender les systèmes relatifs au véhicule où une embarcation d’un point de vue Réparation, maintenance SUPPORTS RELATIFS A LA SPECIALITE

  5. La construction s’exprime de manière explicite dans les compétences • C2.1 - collecter, analyser les informations techniques et réglementaires • C2.2 - analyser les systèmes mis en œuvre • La construction s’exprime de manière implicite dans les compétences liées : • Au remplacement, la réparation des éléments détériorés ; • le contrôle, la réparation des structures ; • la remise en conformité du véhicule ;

  6. LES SAVOIRS ASSOCIES ( niveaux taxonomiques) • Analyse fonctionnelle ( niveau 2, niveau 3) • Analyse structurelle (niveau 3) • et solutions constructives (niveau 2) • Communication graphique ( niveau 3) • relation produit procédé matériaux ( niveau 3 et niveau 2)

  7. Analyse structurelle et solutions constructives Représentation des solutions constructives couramment mise en œuvre au plan industriel Solutions constructives associées aux liaisons Eviter des représentations sorties de l’environnement industriel Analyse La nature et les caractéristiques des liaisons mécaniques associées à leur modélisation schématique, Les surfaces fonctionnelles (mise en position, maintien en position), les conditions de fonctionnement associées : dimensionnelles : jeux, courses, ajustements, tolérances, spécifications géométriques (lire, interpréter), états de surface (lire et écrire, uniquement liés au montage des éléments normalisés :roulements, joints, coussinets...),la lubrification éventuelle, les solutions d'étanchéité éventuelles, la tenue dans le temps (notion), les risques de défaillance, les solutions de maintenance intégrées par le concepteur.

  8. Il important d’éviter de se repérer toujours aux codes de la SADT. Quelques fois des questions simples sont les mieux comprises On peut remarquer que les codes de la SADT sont employés que partiellement donc il n’est pas nécessaire de s’en servir. PAR CONTRE LA REPRESENTATION GRAPHIQUE SIMPLE POUR DEFINIR UN FONCTIONNEMENT EST NECESSAIRE 

  9. LA PLACE DE L’ETUDE DE COMPORTEMENT ET RDM • CES SAVOIRS PARTICIPENT A L’ANALYSE ET APPORTENT EN FONCTION QUE DE BESOIN LES ECLAIRAGES NECESSAIRES A LA COMPREHENSION FONCTIONNELLE (JUSTIFICATION) DU SYSTEME. • TROIS PHASES CONSTITUENT L’ETUDE : • LA MODELISATION • LES CALCULS • L’EXPLOITATION / INTERPRETATION • ON TENDRA A RENDRE LA PHASE DE CALCULS MOINS CONSEQUENTE QU’ELLE NE L’ETAIT JUSQU’ALORS EN EXPLOITANT LES LOGICIELS DE SIMULATION ET CALCUL AFIN DE DEVELOPPER LA PHASE « INTELLIGENTE », D’EXPLOITATION / INTERPPRETATION DES RESULTATS FOURNIS PAR LE LOGICIEL. • A CE NIVEAU, LE LOGICIEL EST UN OUTIL DIDACTIQUE QUI PEUT ETRE PARAMETRE PAR L’ELEVE.

  10. Stratégie par centres d’intérêts

  11. Comparaison entre les exigences du CAP et du BAC PRO I :Identification (lecture) E :Etudes des comportements des pièces mécaniques T :Transcription ( production écrite) A:Analyse

  12. Collaboration avec les enseignements « métiers » Plan de formation AFSM intégré au plan de formation global Supports spécifiques et communs Les maquettes ou objets « didactisés » sont exploités tant en AFSM qu’en ATELIER Intégration du Laboratoire de construction au plateau technique Partage des supports - meilleure communication et intégration dans le plan de formation

  13. Le centre d’intérêt dans un cycle de formation Présentation des objectifs du centre d’intérêt COURS Apport de connaissances Activités en classe entière Situation avec support 1 Situation avec support 2 Démarche déductive Démarche inductive SYNTHESE Structuration des connaissances Activités en groupe Activités en classe entière

  14. Horaires de l’enseignement de la construction en BAC PRO 1h classe entière 2h en groupe

  15. Évaluation certificative Les BAC PRO réparation des carrosseries et maintenance nautique ont l’épreuve E11 en CCF Les BAC PRO maintenance des véhicules et des matériels ont leur épreuve E11 ponctuelle