r sultats de l ablation de la fibrillation auriculaire n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Résultats de l’ablation de la Fibrillation Auriculaire PowerPoint Presentation
Download Presentation
Résultats de l’ablation de la Fibrillation Auriculaire

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 23

Résultats de l’ablation de la Fibrillation Auriculaire - PowerPoint PPT Presentation


  • 270 Views
  • Uploaded on

Résultats de l’ablation de la Fibrillation Auriculaire . Dr Bruno DEGAND 27/11/2010 Poitiers . Les principes . Méthodes: Déconnexion des veines Déconnexions antrales Lignes : toit et isthme mitral Les ganglions retro auriculaires Les potentiels fragmentés

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Résultats de l’ablation de la Fibrillation Auriculaire' - russ


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les principes
Les principes
  • Méthodes:
      • Déconnexion des veines
      • Déconnexions antrales
      • Lignes : toit et isthme mitral
      • Les ganglions retro auriculaires
      • Les potentiels fragmentés
  • Recommandations ESC 2006/2010:
      • Classe IIa
      • Indiquée pour le maintien du rythme sinusal chez des patients symptomatiques avec OG peu ou pas dilatée
      • Indiquée en deuxième intension après échec d’au moins un AAR
la premi re ann e d exp rience
La première année d’expérience
  • Données démographiques
    • 44 premiers patients ( Thèse Olivier Bailleul )
      • 72% paroxystiques
      • 16% persistantes
      • 11% permanentes
    • Hommes 37 (84%) 58+/-11 ans
    • Pathologies associées
      • HTA: 40%
      • Hchol: 40%
      • Coronarien: 7%
  • Analyse de:
      • Récidives cliniques
      • Récidives au Holter 24 H à 6 mois et plus
      • Récidives sur les enregistrement de 15 jours
      • Scanner cardiaque
les r sultats
Les résultats
  • Les récidives
    • Clinique:
      • 40% de récidives cliniques à 6 mois
    • Holter 24 h a 6 mois et plus: 80%
    • Enregistrement sur 15 jours: 62%
  • Complications
    • 1 tamponnade
    • 2 Hématomes au points de ponction
    • Pas d’AIT ou AVC
r sultats
Résultats
  • Facteurs prédictifs de récidive
    • Cliniques: HTA
    • Scanner
      • Récidives cliniques
        • Volume indexé de OG (82+/-22ml/m² vs 61+/-22 ml/m²)
        • Volume maximal de OG (162+/-45 ml/m² vs 122+/-45 ml/m²)
      • Holter à plus de 3 mois
        • FEOG- (21+/- 16% vs 37+/-13%) Valeur seuil de 36%
c omplications litt rature
Complications: Littérature
  • Cappatto(Circulation 2005;111:1100-5)
    • 181 centres, 8745 pts
    • 27% >1 procédure
    • 52% asymptomatiques sans drogues AAR
    • 6% de complication
  • Hsu(Pace 2005;28:S106-S109)
    • 1% tamponnade déconnexion
    • 6% sur lésions linaires
    • Pop et puissance > 48 W
ablation versus traitement m dical 1
Ablation versus traitement médical (1)
  • APAF study* (198 pts):
    • FA paroxystique/18 à 70 ans/Plus de 2 épisodes par mois
    • Exclusion: Insuffisances Cardiaques, OG> 65 mm
    • Bilan
      • Transmission téléphonique quotidienne, Holter 48h, ETT 3, 6 et 12 mois
    • Groupe ablation (99pts):
      • 87% pas de récurrence
    • Groupe TTT médical (Amiodarone /Flecainide/ Sotalol):
      • 27% pas de récurrences

*Oral et al. N.Eng.J.Med 2006;354:934-41

ablation versus traitement m dical 2
Ablation versus traitement médical (2)
  • A4 study
    • 112 pts (53 ablation et 59 AAR ou combinaison)
    • Symptômes, QOL, Exercice capacité, accès de FA
    • 1.8+/- 0.8 procédures, lesions linéaires, ICT
    • 89% en RS sans traitement
    • 23% AAR avec 2.5+/- 1 AAR/pts
fa et fevg alt r e
FA et FEVG altérée
  • Chen(J Am Collcardiol2004;43:1004-1009) Isolation VP
    • 377 pts (94 pts FEVG < 40%, 283 contrôles)
    • End points:
        • Récurrence de FA, FEVG et QOL
    • Augmentation non significative de FEVG de 4.6%
    • Rythme sinusal
        • FEVG <40%: 73%
        • FEVG > 40% : 87%
    • QOL amélioration significative
    • Non randomisé
    • Suivi court
    • FA paroxystiques, persistantes et permanentes
fa dans l insuffisance cardiaque
FA dans l’insuffisance cardiaque
  • Hsu(N Engl J Med 2004;351:2373-83)
    • 58 pts FA et FEVG <45% (déconnexion+lignes)
    • 91% de FA persistante ou permanentes
    • 50% > 2 procédures
    • RS : 78% (FA + IC) vs 84% (FA)
      • 69% sans AAR (FA+IC)
      • 71% sans AAR (FA)
    • FEVG :de 21+13%
      • 11+7 % Groupe contrôle
deconnexion ou ablation nav et bi v paba chf
Deconnexion ou Ablation NAV et Bi V: « PABA- CHF »
  • Khan(N Engl J Med 2008,359:1778-85)
    • Prospective: NYHA II III
    • Randomisation
      • Déconnexion : 41 pts
      • Ablation NAV = Bi V: 40 pts
    • Endpoint
      • Minnesota
      • Test 6 Min
      • FEVG / ETT
  • Conclusion: la déconnexion des veines pulmonaires est supérieure à l’ablation NAV avec Bi V en terme de Qol , FEVG et fonctionnel
dans la vraie vie evablaf
Dans la vraie vie: Evablaf
  • Evaluation nationale multicentrique (17 centres)
      • Sélection des patients : FA parox ou persist> 6 mois au moins 1 épisode documenté de FA, résistante a 1AAR (Cl I ou III)
      • J0: Ablation jusqu’à 3 procédures (Blankingperiod)
      • M3 Début de l’évaluation
      • M24 Fin de la première partie de suivi
      • Suivi étendu à 4 ans terminé en Juillet 2010
  • Objectifs primaires
      • Récidive de FA de plus de 5 min au delà de 3 mois
      • Evaluation medico-économique
  • Objectifs secondaires
      • QOL (SF36)
      • Complications de procédure et de suivi
      • Impact sur la PEC du patient et dépenses de santé
      • Critères prédictifs de succès
evablaf r sultats
Evablaf (Résultats)
  • Absence d’arythmie
    • 288pts(70.4%) à 2 ans , (64.9%sans AAR)
    • AVK arrêté chez 71.5%
  • Récidives d’arythmies (60% FA Parox, 8%FA Persist, 9% FAPerm, 23% Flutter)
    • 40 pts (33.3%) ont bénéficié de procédures supplémentaires
    • 81 traites par AAR après récidive

1.43+/- 0.7 procédure

evablaf r sultats1
Evablaf -Résultats
  • Evénements indésirables pendant la procédure :9.9%
  • Nouvelle procédure dans les 3 mois: 16.6%
  • Epanchements et effusions péricardiques :10%
  • Hématomes du Scarpa: 3.4%
  • AVC/AIT: 1.6%
  • Tamponnade 1.6%
  • Sténoses des VP : 1%
les nergies alternatives
Les énergies alternatives
  • Cryotherapie: Stop AF
    • Liquide en phase gazeuse
    • 163 cryo /82 AAR
    • 2 epi en 2 mois FA paroxechec 1 AAR
  • Acute Procedural Success (APS) ≥ 3 PVs isolated at end of first procedure 98.2%
  • Duréesmoyennes:
    • Procedure = 371.0 min (200 – 650)
    • Cryoablation = 65.7 min (17 – 180)
    • Fluoro = 62.8 min (8 – 229)
  • Deliveries / PV 2.9 – 3.4
  • Cryoballoon temperatures - 49ºC to - 54ºC
  • Repeat cryoablation in 31 Ablation patients

all with ERAF within the 90 day follow-up

slide19

30 days

CRYO 69.9% 114/163

Treatment success (%)

P<0.001

DRUG Rx 7.3% 6/82

Blanked

Days

les alternatives la chirurgie
Les alternatives : la chirurgie
  • GammieAnn ThoracSurg 2008;85:909-15
    • Données de The Society of Thoracic Surgeons National CardiacDatabase
les alternatives la chirurgie1
Les alternatives: la chirurgie
  • OCE-CHIR-FA
    • 18 centres français /186 pts
    • FA paroxystique et persistante
    • Type de chirurgie
      • 10% PAC
      • 40% RVAO
      • 50% RVM
    • Résultats mitigés
      • 60% en RS
      • 67% sous Amiodarone
      • 40% betabloquants
conclusion
Conclusion
  • Ablation par RF ou Cryo fait mieux que le traitement médicamenteux
  • Recommandé chez des patients symptomatiques après échec d’un traitement
  • Dans « la vraie vie » nombre de récidives à prendre en charge
  • Limite : chronophage pour les personnels médicaux et paramédicaux et problème de disponibilité des salles