Burn-Out et travail - PowerPoint PPT Presentation

burn out et travail n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Burn-Out et travail PowerPoint Presentation
Download Presentation
Burn-Out et travail

play fullscreen
1 / 12
Burn-Out et travail
111 Views
Download Presentation
roxanne
Download Presentation

Burn-Out et travail

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Burn-Out et travail Prof. Philippe Corten - ULB – 13 Janvier 2011 www.cliniquedustress.be

  2. Burn-Out et travail • Pourquoi le travail fait-il souffrir? • Le Burn-out • Enrayer le processus www.cliniquedustress.be

  3. Origine de la souffrance • Ce n’est généralement pas le travail en lui-même qui fait souffrir, mais l’organisation du travail. • Même dans le cadre d’une organisation humaine du travail, • « l’organisation du travail c’est toujours l’intrusion de la volonté d’un autre dans l’appareil psychique » (Christophe Dejours) • Les horaires • Les tâches à faire • Etc…

  4. L’insatisfaction au travail • L’insatisfaction au travail résulte d’une tâche dont le contenu (significatif ou ergonomique) ne peut faire l’objet d’un investissement mental

  5. Insatisfaction au travail • Contenu significatif • Sens de la tâche  valeurs sociales et idéologiques (laboureur  morgue) • Le statut qu’il entraîne (aisance, loisirs…) • Pour qu’il y ait investissement fantasmatique, il faut: • Des aptitudes structurales à fantasmer ( alexythymie) • Un libre choix du métier • Une organisation du travail « souple » avec des temps morts

  6. Insatisfaction au travail • Contenu ergonomique • C-à-d les exigences: • Psychomotrices • Psychosensorielles • Intellectuelles ou cognitives • Psychiques • Suivant les individus, il y a différents types de personnalités qui utilisent des voies différentes pour décharger leur excitation • => la tâche est-elle bien congruente avec le mode de décharge de l’individu?

  7. Origine de la souffrance • Atteinte identitaire • « Que faites-vous dans la vie ? » • Le fait de ne pouvoir accomplir sa tâche (ni contribuer à la transformation du monde par l’expression de sa créativité et de son intelligence) barre l’accès à la reconnaissance en même temps qu’il fait émerger un sentiment de honte, de dégradation, de perte du statut d’être humain.

  8. Origine de la souffrance • Situation d’impasse • L’impossibilité de démissionner sous peine de perdre ses droits sociaux génère une situation d’impasse. • La décompensation ou le suicide semble la seule alternative. • Isolement du sujet • Le collectif de travail n’existe pas vraiment où la coopération est absente, à fortiori la solidarité. • La précarité a entraîné l’intensification du travail, neutralisé la mobilisation collective, généré le silence et le chacun pour soi. • La famille et les proches ne comprennent pas

  9. Origine de la souffrance • Contrat social du travail: • Le travailleur abandonne toute prérogative sur la production • En échange, il reçoit de la RECONNAISSANCE • Financière • D’identité: • Lui proposer des jobs qu’il peut réussir • Lui donner un rôle spécifique • Morale (estime, promotion, merci…)

  10. Origine de la souffrance • En échange de la reconnaissance, il est demandé, de part et d’autre, une LOYAUTE • Distributive • Suivant le poste qu’on occupe dans une hiérarchie, on n’attend pas les mêmes résultats • Rétributive • A poste égal, la reconnaissance doit être proportionnelle à l’apport fourni. • Apport  effort?

  11. Origine de la souffrance • Si la reconnaissance et/ou la loyauté ne sont pas respectées: • Risques => • Réciprocité négative (la vengeance) • La légitimité destructive (faire reporter sur un autre une souffrance légitime)

  12. Origine de la souffrance • Comment en sortir? • La légitimisation constructive • Faire reconnaître sa souffrance quelque part • Faire les démarches pour défendre ses droits même si ça fait mal • Indépendamment du résultat de ces démarches, faire des projets d’avenir (imaginer un futur même si tous ses droits ne seront pas reconnus => concessions) • Sans l’excuser, pouvoir, soi , se mettre à la place de l’autre.