le catalogue collectif de france l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le Catalogue collectif de France PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le Catalogue collectif de France

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 67

Le Catalogue collectif de France - PowerPoint PPT Presentation


  • 108 Views
  • Uploaded on

Le Catalogue collectif de France. 28 février 2003 Catherine Marandas, Mission pour le CCFr. 28/02/03. Le CCFr : aboutissement d’une longue maturation. Un catalogue collectif est un besoin pour les chercheurs comme pour les professionnels des bibliothèques

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Le Catalogue collectif de France' - ros


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
le catalogue collectif de france

Le Catalogue collectif de France

28 février 2003

Catherine Marandas, Mission pour le CCFr

28/02/03

le ccfr aboutissement d une longue maturation
Le CCFr : aboutissement d’une longue maturation
  • Un catalogue collectif est un besoin pour les chercheurs comme pour les professionnels des bibliothèques
  • Pour y répondre, il y a eu :
    • de nombreuses réalisations partielles et pas toujours informatisées (CCP, CCOE, IPPEC, CCN-PS, Pancatalogue....)
    • des réalisations régionales
    • une volonté politique :
      • un grand projet « déclencheur » : la Très Grande Bibliothèque et
      • la création d’un réseau de bibliothèques dont les fonds seraient complémentaires (1989)
le ccfr quelques grands principes
Le CCFr : quelques grands principes
  • Projet lancé en partenariat

culture / éducation nationale / bibliothèque nationale (maître d’ouvrage (1990))

  • Objectif : un accès centralisé au plus grand nombre de données bibliographiques

 Options possibles :

      • une Très Grosse Base regroupant les données
      • un accès simultané à différents catalogues (BnF, BU, BM), à construire !
  • Mise en oeuvre : 1992 à 2000
les choix techniques faits novateurs
Les choix techniques faits : novateurs
  • environnement Internet (web) et accès gratuit
  • interface unique d’interrogation de différentes bases qui restent autonomes
  • outil de localisation des documents et pas un réservoir de notices pour alimenter les catalogues de bibliothèques
  • outil de prêt gratuit, mis à la disposition de tous : bibliothèques et usagers
les grandes fonctions
Les grandes fonctions

3 grands services progressivement déployés :

  • une cartographie documentaire nationale : le Répertoire national des bibliothèques et centres de documentation (RNBCD), (1998)
  • l’accès en une interrogation unique aux 3 principaux catalogues français (2001)
  • un service de fourniture de documents (prêt ou reproduction) : le PIB (2002)
une adresse
Une adresse

http://www.ccfr.bnf.fr

principes g n raux
Principes généraux
  • Accès via Internet (web)
  • Accès simultané aux 3 grands catalogues nationaux
    • BMR
    • BN OPALE Plus
    • Sudoc
  • Résultats dédoublonnés mais...
  • Pas de points d’accès normalisés
  • Pas de recherche par sujets
  • > 15 millions de documents accessibles (tous types, toutes époques, tous supports)
bmr biblioth ques municipales aux fonds r troconvertis un peu d histoire
BMR ??? bibliothèques municipales aux fonds rétroconvertis : un peu d’histoire

Mission assignée à la BnF (Cf. décret du 3/01/1994) :

Créer un réseau documentaire, basé sur

la coopération et la complémentarité

mise en uvre de ce r seau
Mise en œuvre de ce réseau
  • Mise en place d’un partage documentaire par la création de pôles associés
  • Conversion informatique rétrospective de catalogues (sur fiches)
  • Collecte partagée du dépôt légal imprimeur restructurée (à partir de 1996)
conversion des catalogues
Conversion des catalogues
  • Objectif : accélérer l’informatisation des catalogues des bibliothèques municipales ou spécialisées pour en faciliter l’accès
  • Moyens : des subventions de la BnF (3 campagnes entre 1992 et 1996 pour un budget de 43M F) ...et d’autres projets plus modestes en cours
  • BMR : Base desbibliothèques municipales aux fonds rétroconvertis = volet « conversion rétrospective » de la mission accessible uniquement via le CCFr
bmr crit res de choix
BMR : critères de choix
  • fonds anciens (livres imprimés avant 1811) d’une certaine importance ( 20 000 unités)
  • fonds locaux ou spécialisés sélectionnés pour leur richesse ou leur originalité (fonds ancien Louis XVII à Poitiers, fonds Jules Verne à Nantes ou fonds taurin à Toulouse)
  • fonds de provenances diverses  :
    • confiscations révolutionnaires des bibliothèques de la noblesse et du clergé,
    • dons,
    • acquisitions en relation avec une personnalité ou l'histoire locale.
bmr en chiffres
BMR en chiffres
  • 2,3 M notices
  • 57 bibliothèques municipales ou spécialisées déjà concernées
  • 264 catalogues juxtaposés
  • et des chargements (notices nouvelles et mises à jour) en cours ….sous la responsabilité directe du CCFr
bmr en projet
BMR :en projet
  • ajouter les notices de nouvelles bibliothèques
  • accueillir de nouveaux versements de fonds anciens rétroconvertis localement sur crédits propres ou les fonds rétroconvertis de grandes bibliothèques
  • rechercher la complémentarité avec des catalogues (ou bases) spécialisés ou régionaux
bmr en projet 2
BMR :en projet (2)
  • Favoriser une meilleure couverture documentaire riche en contenus variés , complémentaires, mais en évitant le saupoudrage
  • s’orienter vers d’autres types de documents que l’imprimé : par exemple accueillir
        • des disques 78 tours
        • des manuscrits (d’écrivains)
        • ….
bn opale plus catalogue de la biblioth que nationale de france
BN-OPALE Plus Catalogue de la Bibliothèque nationale de France

Catalogue des documents imprimés et des fonds numérisés, des origines à nos jours, français et étrangers, conservés à la Bibliothèque nationale de France, entrés par dépôt légal, achats, dons et échanges

c’est-à-dire :

bn opale plus
BN-OPALE Plus
  • des livres, journaux et revues constituant le fonds patrimonial et conservés dans les magasins du site Tolbiac (conversion rétrospective incluse)
  • des microfiches et microfilms réalisés généralement à partir de ces documents,
  • des ouvrages en libre accès sur tous les sites,
  • une partie des livres imprimés des départements spécialisés
  • tous les périodiques des départements spécialisés jusqu'à 1960
  • des imprimés et périodiques numérisés par la BnF, pour la majorité en mode image (fonds encyclopédiques)
  • à partir de mai 2003, des documents audiovisuels, en cours de chargement
bn opale plus20
BN-OPALE Plus
  • MAIS, BN-OPALE PLUSne contient pasles référencesdes documents suivants:
bn opale plus21
BN-OPALE Plus
  • documents spécialisés (cartes et plans, estampes, manuscrits...) signalés dans BN-OPALINE et dans les catalogues et fichiers des départements spécialisés,
  • la plupart des ouvrages en écritures non-latines dont les notices n'ont pas été translittérées en caractères latins
  • une partie des microformes, thèses notamment,
  • cédéroms et bases de données en ligne accessibles dans les salles de lecture,
  • périodiques électroniques
  • Donc elles ne figurent pas dans le CCFr
bn opale plus en chiffres
BN-OPALE Plus en chiffres
  • 7,7 M de notices bibliographiques (8,3 M de notices avec le chargement de la conversion rétrospective des documents audiovisuels)
  • Attention :

Dernière mise à jour : 6 février 2003 sauf index MOTs

le sudoc syst me universitaire de documentation
Le SUDOC système universitaire de documentation
  • Catalogue collectif du réseau des bibliothèques relevant de l’enseignement supérieur et de la recherche sauf pour les publications en série (tous types de bibliothèques)
  • Outil de catalogage partagé et réservoir de notices pour les bibliothèques participantes (Références issues de la récupération des notices de différentes sources (catalogue des thèses, CCN-PS (publications en série), des catalogues « sources » (Bn-Opale, Sibil, AUROC-OCLC) et créations des bibliothèques participantes
le sudoc syst me universitaire de documentation24
Le SUDOC système universitaire de documentation
  • Propose un service intégré de fourniture de documents : PEB
  • Gère un Répertoire des centres de ressources
  • Propose des liens vers le texte intégral d’un certain nombre de documents (thèses notamment)
le sudoc en chiffres
Le SUDOC en chiffres
  • 5 M de notices
  • 116 établissements alimentant le catalogue-réservoir (soit 673 bibliothèques)
  • 3000 bibliothèques signalant leurs collections de publications en série
le rnbcd
Le RNBCD

2 grands ensembles :

  • les notices descriptives des bibliothèques avec les informations pratiques (adresse, horaires, conditions, adresse web du catalogue et/ou de la bibliothèque)
  • les notices décrivant en détail les fonds spécifiques d’un certain nombre d’établissements
objectifs
Objectifs
  • Qualitatifs
  • Aide à la recherche permettant de repérer des grands ensembles documentaires
  • Aide à la politique documentaire nationale
mise jour
Mise-à-jour
  • Sous la responsabilité des bibliothèques
  • 3 solutions :
    • automatique pour les seules notices de bibliothèques(par chargement des bandes d ’informations fournies par la DLL et l’ABES)
    • directement par les bibliothèques qui peuvent faire des ajouts et corrections en ligne sur la notice de bibliothèque ou de fonds. La validation technique est faite par le CCFr
    • indirectement en envoyant les informations au CCFr qui se charge de l’opération (mail, fax, tél.)
le rnbcd en chiffres
LE RNBCD en chiffres

Au 31 janvier 2003

  • 4 122 bibliothèques répertoriées (pour la plupart des villes > 10 000 habitants)
  • 1 371 fonds décrits
d veloppement
Développement
  • Ouverture aux établissements de la Culture autres que les bibliothèques (bibliothèques d’archives, des musées)
  • Ouverture à des établissements hors tutelle Culture ou Education nationale
  • Collaboration plus étroite avec le réseau des pôles associés de la BnF et les agences de coopération régionales
les fonds
Les fonds
  • Définition :

ensemble de documents constitués autour d’un thème, d’un donateur, d’un support etc. et faisant l’objet d’un signalement spécifique dans un catalogue ou un inventaire

  • Exemples :
    • fonds Stendhal de la BM de Grenoble
    • fonds d’histoire industrielle de la BM de Saint-Etienne
    • fonds de livres-cassettes et de livres en gros caractères de la BM de Maisons-Alfort
les fonds 2
Les fonds (2)
  • Contenu de la description
    • informations pratiques (conditions d’accès, de reproduction ...)
    • données scientifiques : période couverte, sujet, langue, types de documents
    • Catalogues et inventaires, références bibliographiques, expositions éventuelles etc.
les collections
Les collections
  • Définition

Ensemble des documents possédés par la bibliothèque, qu’ils appartiennent ou non à un fonds

  • Recherche

Porte sur les bibliothèques et les fonds

le pib

Le PIB

Prêt inter-bibliothèques

le pib dans la d marche de recherche
Le PIB dans la démarche de recherche

Démarche logique de toute recherche : identifier, localiser, consulter sur place

ou

obtenir le prêt ou la reproduction

éventuellement la réservation

du document

C’est le rôle du prêt inter-bibliothèques (PIB)

le pib outil de fourniture de documents
Le PIB :outil de fourniture de documents
  • Outil sur Internet mis gratuitement à disposition des bibliothèques et des usagers pour faciliter la gestion :
      • du prêt de documents à une autre bibliothèque pour les besoins des lecteurs ou les siens propres
      • de la fourniture de reproductions à une bibliothèque ou à un particulier
  • Préserve les règles de gestion propres à chaque bibliothèque (accréditation des lecteurs, prêts, reproductions) et son mode de participation au service
le pib outil de coop ration
Le PIB : outil de coopération
  • S’appuie sur un réseau de près de 400 bibliothèques volontaires, de toute structure administrative
  • Permet le lien avec le PEB (prêt entre bibliothèques) du réseau SUDOC et donc
  • Facilite la coopération entre tout type de bibliothèques au plan régional et national.
le ccfr et
Le CCFr ….+ et -
  • Une meilleure visibilité de l’ensemble des ressources documentaires françaises : recherche globale sur les 3 grands catalogues nationaux et outil descriptif des fonds des bibliothèques
  • Reflet de ces ressources (présentation variée et hétérogène notamment liée à la conversion rétrospective des catalogues, accès partiel)
  • Vocation à jouer un rôle fédérateur des projets régionaux et à proposer une aide au développement des catalogues sur le web (expertise technique, fonction de portail d’accès).