Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Lumi re Th rapie PowerPoint Presentation
Download Presentation
Lumi re Th rapie

Lumi re Th rapie

143 Views Download Presentation
Download Presentation

Lumi re Th rapie

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

    1. Lumire & Thrapie Madeleine & Rolland CONTE Mars 2005

    2. Lumire et Thrapie Rsum

    8. Lumire Cest le rayonnement lectromagntique visible. La lumire est due des oscillations extrmement rapides d'un champ lectromagntique dans une gamme particulire de frquences perceptibles par l'il humain. Les sensations de couleur ont pour origine les diffrentes frquences auxquelles oscillent les ondes : de 4.1014 oscillations par seconde pour la lumire rouge environ 7,5.1014 oscillations par seconde pour la lumire violette.

    9. Le Spectre Electromagntique Le spectre visible de la lumire est gnralement dfini par le domaine de longueur d'onde suivant : de la plus petite longueur d'onde visible pour le violet, environ 400 nm, 750 nm pour le rouge. Les longueurs d'onde infrieures 400 nm correspondent au rayonnement ultraviolet ; les longueurs d'onde encore plus basses caractrisent les rayons X. Les longueurs d'onde suprieures 750 nm correspondent aux radiations infrarouges et celles encore plus leves caractrisent les ondes radio.

    10. Mdecine moderne & Energie les rayons X, dcouverts par le physicien allemand Wilhelm Conrad Rntgen, ont constitu une aide importante au diagnostic. La dcouverte du radium par les physiciens franais Pierre et Marie Curie a permis, ultrieurement, le traitement de certaines formes de cancer. Utilisation des radiations lectromagntiques des fins dobservations ou de destruction

    11. Homoopathie & spectre lectromagntique Pourquoi le produit homoopatique peut-il tre associ au spectre lectromagntique? Pourquoi reste t-il actif au del du domaine molculaire? Comment se droule linter-action avec le vivant?

    12. Les 2 processus de dilution

    13. Le processus de dilution homoopathique Au cours de la dilution, la masse disparat de plus en plus: cration de trous blancs. A 12 CH la masse nexiste plus. Mais londe associe existe toujours ( car non limite par le nombre dAvogadro). Cette onde associe (neutrons) inter-agit avec le diluant donnant naissance, favorise par la dynamisation, des hyper protons H qui, aprs recombinaison entreux, donnent des protons et des lectrons libres:H + H = (Protons) H + ?- - Les lectrons libres produits ont t mesure (radiations Bta: ?- -). Ils existent donc bien.

    14. Visualisation des Emissions Bta Auto-radiographie sur un film sensible au rayonnement bta (film BioMax Kodak) de deux granules de lactose imprgns avec du Iodure de Potassium dilu dans de lalcool 2CH. Dure de lexposition : 30 jours. Cette auto-radiographie confirme la prsence et lmission de rayonnement Bta par des prparations dilues et dynamises.

    15. Visualisation des Emissions Bta On observe une direction prfrentielle oriente Sud-Ouest qui a rcemment t interprte comme une asymtrie de lUnivers. Le Potassium Naturel est constitu de trois isotopes K39 (93.08%), K41 (6.908%) et K40 (0.0119%) qui est radioactif. Le K40 est un metteur bta (89%) dont lnergie moyenne est de 1320KeV

    16. Auto Radiographie 3D Lanalyse par ordinateur de lauto radiographie permet de reprsenter la densit de limpact par une vue tri- dimensionnelle. Les pics sur limage correspondent aux points de contact des granules de lactose sphriques sur le film. Lexposition tait plus intense dans ces rgions.

    17. Reconstitution 3D des Granules Un logiciel a permis de reconstituer, partir du spectre 3D vu prcdemment, lobjet responsable de lmission dun tel spectre. Cette reconstitution aurait t impossible si lmission ntait due qu la seule prsence de lisotope radioactif du potassium ( K40 ).

    18. Spectre du Chlamydia trachomatis

    19. Analyse de Spectres Bta

    20. La Force Vitale La matire de lorganisme fonctionne uniquement au moyen dune entit intrinsque: la force vitale. Quand on est en bonne sant, la force vitale maintient en harmonie toutes les parties de l organisme . Quand on est malade, la force vitale est tout dabord dsaccorde dynamiquement et ensuite elle manifeste son dsaccord travers les symptmes. Un organisme sans force vitale est mort . Quest-ce que la Force Vitale ? Cest le spectre des Bta

    21. Beta Produits par lorganisme 5 minute dexposition du pouce droit plac sur un film sensibles aux bta (film BioMax Kodak). Inversement, aphorisme 289 de Organon de lArt de Gurir4 ime Ed : Toute partie de notre corps qui possde le sens du toucher est galement susceptible de recevoir limpression des mdicaments et de la propager aux autres parties.

    22. Spectres Bta chez les Humains Les particules Bta sont mesures par un compteur scintillation liquide tel que le LS 2770 de Packard Instrument. Le spectre donne lempreinte dun individu ou dun produit donn. Le spectre suprieur (YL) est celui du srum dun homme sain. Le spectre infrieur (KC) est celui dun patient atteint dun cancer noplasique et actuellement dcd. Pour les deux spectres, lnergie est une basse nergie. Les deux spectres sont discontinus mais non caractristiques de spectres pouvant tre relis un isotope.

    23. Spectres Bta chez les Humains La principale diffrence entre le srum KC et celui de lhomme sain YL consiste tout dabord en une dficience anormale en lectrons libres dans la zone des 18 Kev et, indicatif dun cancer, un comptage relativement important un niveau de haute nergie: ~ 40 - 50 KeV. Un sujet noplasique tend transformer la masse du corps en lectrons dnergie leve. En fait, la plupart des sujets cancreux ont un poids extrmement insuffisant. Lpoque de lanne laquelle la tumeur se dveloppera le plus rapidement, est celle correspondant la gravitation la plus leve. Dans lHmisphre Nord ceci se produit entre septembre et mars.

    24. Spectres Bta: Arbre, Serpent & Cancreux

    25. Est-ce que la Gravitation Affecte les Bio-systmes? Thoriquement, tout objet macroscopique, les arbres, les mtaux, etc ... possde une longueur d'onde bien qu'elle soit trop petite pour tre observable (pour lhomme: 10-7 mtre soit entre les lectrons libres et ceux de valence). Nous sommes nanmoins des tres quantiques traverss par de multiples rayonnements et particules. Ce sont les lectrons qui forment le cortge lectronique du noyau dans chacun des atomes de nos cellules dans lesquelles toutes les structures, les liaisons et les ractions chimiques sont animes par les changes de ces mmes lectrons dont les mcanismes relvent de la mcanique quantique... Llectron est en fait lanimateur et le constructeur de tout ce qui est vivant. En particulier cest lui qui structure la longue spirale de la molcule dADN. Le modle thorique prdit limpact de la gravitation sur le phnomne gnral.

    26. Longueur d'onde de lHomme En principe, rien ne nous interdit de dcrire notre corps par une onde associe. Mais tant donn que la masse du corps est leve par rapport celle de l'atome, sa longueur d'onde est infinitsimale, de la dimension d'un noyau d'atome (trs infrieure 100 nano mtre soit 10-7 mtre ) et a donc une frquence trs leve: suprieure 3000 Tra hertz soit 3.1015 hertz). Comme mentionn par R. Cannenpasse-Riffard dans "Biologie, Mdecine et Physique Quantique", Marco Pietteur , Resurgence1997:

    27. Effets du Temps

    28. Effets de la Gravitation

    29. Comment agit un produit Homoopathique Ltat de sant correspond un organisme clair de faon bien quilibre. Considrons que la lumire soit constitue des trois couleurs fondamentales: bleue, jaune et rouge. Si lune de ces trois couleurs manque, nous ne sommes plus bien quilibrs, nous devenons malades. Un produit Homoopathique correctement choisi va remplacer la couleur manquante et rquilibrer lorganisme.

    31. Interaction In vitro dun Srum de cancreux etdune Haute Dilution Lobjectif est de voir comment laddition dune haute dilution dune molcule donne appele IR va modifier le srum KC afin quil devienne identique au spectre de rfrence du sujet sain (en jaune). Au niveau de dilution 9CK, le spectre KC a t modifi mais nest pas encore identique celui du srum du sujet sain (en jaune).

    32. Interaction In vitro dun srum de Cancreux et dune Haute Dilution A 15 CK, les pics correspondant aux lectrons de haute nergie sont pratiquement tous limins et le spectre ressemble pratiquement celui obtenu partir dun sujet sain . Cette technique est une mthode puissante et facile pour slectionner et optimiser les produits, le niveau de dilution et la quantit pour permettre le retour dun sujet l tat de sant.

    35. Posologie en fonction du poids

    36. Posologie en fonction du poids

    37. Posologie des produits Homoopathiques

    38. Posologie des produits Homoopathiques Aphorisme 285 Organon de lArt de Gurir4 ime Ed : On attnue aussi la force du mdicament en diminuant le volume de la dose; cest dire, que quand, au lieu de faire prendre une goutte entire dune dilution quelconque, on ne donne quune trs petite fraction de cette goutte, le but auquel on vise, celui de rendre leffet moins prononc, se trouve parfaitement atteint. La raison en est facile concevoir: le volume de la dose ayant diminu, il sensuit quelle doit toucher moins de nerfs, et que ceux avec lesquels elle entre en contact communiquent bien galement la vertu du remde lorganisme entier, mais la lui transmettent un degr beaucoup plus faible.

    39. Rsum Dcouverte de lexistence des rayonnements Bta (lectrons libres) dans les prparations homoopathiques. Mise en vidence de lexistence des rayonnements Bta (lectrons libres) dans les organismes vivants (hommes, animaux, plantes) Modle expliquant comment les remdes homoopathiques interagissent avec les organismes en rorganisant le spectre Bta. Le spectre Bta peut tre utilis, dans les diagnostiques, comme lempreinte de ltat de sant. Extrait de: www.high-dilutions.net