slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
POLE C Mars 2009 R. Gonthier PowerPoint Presentation
Download Presentation
POLE C Mars 2009 R. Gonthier

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 32

POLE C Mars 2009 R. Gonthier - PowerPoint PPT Presentation


  • 96 Views
  • Uploaded on

VIEILLISSEMENT NORMAL. POLE C Mars 2009 R. Gonthier. 1. QUELQUES DEFINITIONS 2. THEORIES DU VIEILLISSEMENT 3. VIEILLISSEMENT DES GRANDES FONCTIONS 4. STRATEGIES POUR RALENTIR LE VIEILLISSEMENT 5. VERS LE VIEILLISSEMENT REUSSI.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'POLE C Mars 2009 R. Gonthier' - quintana


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

VIEILLISSEMENT

NORMAL

POLE C Mars 2009 R. Gonthier

slide2

1. QUELQUES DEFINITIONS

2. THEORIES DU VIEILLISSEMENT

3. VIEILLISSEMENT DES

GRANDES FONCTIONS

4. STRATEGIES POUR RALENTIR

LE VIEILLISSEMENT

5. VERS LE VIEILLISSEMENT REUSSI

slide3
1. QUELQUES

DEFINITIONS

slide8
2. THEORIES

DU

VIEILLISSEMENT

theorie genetique d termin es de mani re constante et immuable par le g nome
THEORIE GENETIQUE(déterminées de manière constante et immuable par le génome)

 La plus ancienne : description de la sénescence cellulaire par Hayflick en 1966 => Apoptose

 Modèle expérimental animal : gène de longévité de Drosophile (surexpression aiguë  longévité)

 Etude généalogique [Ex : J Calmant, Etude des Centenaires]

 Etude de la capacité à réparer l'ADN : raccourcissement des télomères non réparés par la télomérase (enzyme réparatrice)  Ex : Progéria, Trisomie 21, Syndrome de Werner

 Etude de polymorphisme de l'apoliprotéine Ex : forme E2 : centenaire, forme E4 : DTA, maladie CV

theorie des radicaux libres stochastique erreurs dues au hasard et non dues au g nome
THEORIE DES RADICAUX LIBRES(stochastique = erreurs dues au hasard et non dues au génome)

 Décrite dès 1955 par Harmann, l'utilisation de l'oxygène génère des radicaux libres qui altèrent les structures macromoléculaires de la cellule : ADN (surtout mitochondrial, erreurs de réplication, cassure), protéines (pontage, altération), lipides (oxydation des acides gras polyinsaturés constituant les membranes cellulaires  modification de la perméabilité).

 Cutler en 1972 décrit la relation directe entre espérance de vie maximale des primates et leur teneur tissulaire en superoxyde dismutase (SOD).

 Etude chez souris et drosophiles des effets de la surexpression de la catalase obtenue par manipulation génique  augmentation de 30 % de la longévité.

theorie de la glycation non enzymatique
THEORIE DE LA GLYCATION NON ENZYMATIQUE

 Réaction chimique très lente entre les radicaux glucidiques (glucose, pentose) et les acides aminés des protéines et des macromolécules à demi-vie longue (comme le collagène) = réaction de Maillard.

 Verzar (1957) prouve que l'augmentation des pontages (cross-link) entre les fibres de collagène provoque une rigidité croissante et une résistance à la protéolyse.

 L'accumulation de composés terminaux de la glycation (advanced glycation end-products ou AGE1) entraîne des dysfonctions (cristallin, membrane basale) - Ex du diabète.

glycation stress oxydatif radicaux libres vieillissement changement dans l expression des g nes

THEORIES DU VIEILLISSEMENT

Glycation Stress oxydatif

(Radicaux libres)

VIEILLISSEMENT

Changement dans

l'expression des gènes

autre theorie avec role secondaire neuro endocrinienne
AUTRE THEORIE AVEC ROLE SECONDAIRE : NEURO-ENDOCRINIENNE

 L'hypophysectomie précoce chez le rat augmente la longévité [Walford 1969].

 Le rôle des grands événements hormonaux (puberté, ménopause) sur le cycle de vie.

 La théorie du vieillissement hypothalamique susceptible de libérer une hormone de mort n'a plus cours.

autre theorie avec role secondaire immunologique
AUTRE THEORIE AVEC ROLE SECONDAIRE : IMMUNOLOGIQUE

 Déclin de la surveillance immunitaire assurée par les lymphocytes T helper

 Augmentation des phénomènes d'auto-immunisation et de cancer

 Déséquilibre dans la mise en jeu des interleukines ( IL2,  IL6…)

 Théorie dite du "suicide de rejet"

ainsi le vieillissement processus complexe et multifactoriel
AINSI, LE VIEILLISSEMENT = PROCESSUS COMPLEXE ET MULTIFACTORIEL

Les théories permettent de :

 Comprendre les raisons de la longévité maximale très différente d'une espèce à l'autre

 Comprendre le processus de vieillissement très inégal d'un individu à un autre

 Comprendre le processus de vieillissement très inégal d'une capacité fonctionnelle à une autre (rein  absorption digestive)

 Comprendre le poids respectif des facteurs intrinsèques et des facteurs extrinsèques (environnement, mode de vie)

 Comprendre l'absence de marqueur biologique universel, dégénératif pur, progressif dans le temps et purement intrinsèque

slide16

3. VIEILLISSEMENT

DES

GRANDES

FONCTIONS

slide17

Vieillissement cardiaque

Vieillissement artériel

Vieillissement pulmonaire

Vieillissement rénal

Vieillissement digestif

Vieillissement osseux

Vieillissement articulaire

Vieillissement musculaire

Vieillissement cognitif

Vieillissement sensoriel et de l'équilibre

Vieillissement du tissu hématopoïétique

slide18

ETUDE DU VIEILLISSEMENT CARDIOVASCULAIRE DIFFICILE, CAR

 Biais méthodologique : confusion entre le vieillissement physiologique et des situations très prévalentes avec l'avance en âge : HTA, athérosclérose, facteurs de risques CV, sédentarité…

Etude transversale : biais de sélection

Etude longitudinale rare :

Baltimore Longitudinal Study on Aging (BLSA)

Framingham Heart Study ( Facteurs de risques CV)

slide19

VIEILLISSEMENT MACROSCOPIQUE DU COEUR

Le poids du cœur augmente régulièrement

avec l'âge :

- masse myocardique  hypertrophie myocardique concentrique

- Surtout au niveau du VG :  1 g à 1,5 g/an

- Conséquence de l'élévation de la TA ( de la précharge)

Autres modifications :

- Dilatation progressive de l'OG

- racine de l'Ao

- Calcification des sigmoïdes Ao

et de l'anneau mitral

slide20

VIEILLISSEMENT MICROSCOPIQUE DU COEUR

Réduction du nombre de myocytes

fonctionnelsavec dégénérescence basophile de certains myocytes

 de la qualité de collagène ( de l'interconnexion des fibres de collagènes) et de la fibrose

Présence de dépôts

intracellulaires : lipofuscine

extracellulaires : calcium

substance amyloïde

Dégénérescence des voies de conduction

(=> ECG modifié)

slide21

EFFETS DU VIEILLISSEMENT

SUR LE CYCLE CARDIAQUE

 du temps de relaxation diastolique

- Décroissance des capacités de transport du calcium ionisé ( interaction Ca++ Troponine)

-  de la dépense d'énergie en lien avec la rigidité et l'épaississement du myocarde (en dépit de la réduction de l'oxydoréduction mitochondriale)

  du seuil ischémique du myocarde

- Décroissance de la densité en capillaire

- Décroissance de la réserve en oxygène

(dysfonction des coronaires en lien avec l'augmentation de la compliance)

 de l'efficacité des catécholamines intracardiaques

slide22

EFFETS DU VIEILLISSEMENT SUR L'HEMODYNAMIQUE CARDIAQUE

1 -Au repos

Réduction modérée de l'index cardiaque en lien avec  masse maigre et  consommation d'oxygène au repos

Stabilité de la fraction d'éjection

[Baltimore Longitudinal Study on Aging : Fley. J Appl Physiol 1995]

D'où stabilité de la fonction systolique au repos

Altération progressive de la fonction diastolique de repos (+++)

-  remplissage ventriculaire rapide (protodiastole : - 50 % avec avance en âge)

-  contribution atriale (télédiastole : 15 à 30 % à 30 ans  40 à 45 % à 80 ans

[Miller. Am J Cardiol 1985 - Swinine. Am J Cardiol 1992]

slide23

EFFETS DU VIEILLISSEMENT SUR L'HEMODYNAMIQUE CARDIAQUE

2 -A l'effort

  fréquence cardiaque maximum

(- 10 battements / mn / 10 ans > 30 ans)

- Compensation partielle par  fraction d'éjection systolique

-  de la sensibilité avec simulation bêta- adrénergique [Davies. Cardiovasc Res 1996]

  compliance VG =>  volume télédiastolique

-  pression pulmonaire avec en //

-  résistances du lit artériel pulmonaire

  vasodilatation artérielle périphérique d'effort,car

-  élasticité vasculaire (sédentaire)

-  épaisseur des vaisseaux

slide24

CONSEQUENCES SUR L'ACTIVITE PHYSIQUE

DE LA  VO2 max

Réductiondans la capacité à réaliser des efforts soutenus répétés et de longue durée (endurance)

- Surtout si sujet en bonne santé, mais antérieurement sédentaire [Schulman. Circulation 1996]

Réductiondans la capacité à réaliser des efforts très intenses (résistance)

Capacitéd'adaptation à une activité physique intense : + longue avec palier + progressif

slide25

CONSEQUENCES SUR L'ACTIVITE PHYSIQUE

DE LA DYSFONCTION DIASTOLIQUE

  Stase dans l'OG

Dyspnée d'effort de + en + précoce

Fatigabilité à l'effort : crampes

Récupération plus longue après l'effort

 Dilatation de l'OG

Risque élevé de passage en FA à l'effort - rôle favorisant de l'alcool, de la chaleur et du stress

slide26

Vieillissement cardiaque

Vieillissement artériel

Vieillissement pulmonaire

Vieillissement rénal

Vieillissement digestif

Vieillissement osseux

Vieillissement articulaire

Vieillissement musculaire

Vieillissement cognitif

Vieillissement sensoriel et de l'équilibre

Vieillissement du tissu hématopoïétique

slide27

VIEILLISSEMENT ARTERIEL

MORPHOLOGIQUE

 Macroscopiques

Dilatation des artères de gros calibre de type élastique -  de la longueur (dolicho artère)

 Microscopiques

- Epaississement de la paroi  média et espace sous-endothélial

- Fibres élastiques de la média fragmentées et désorganisées

- Matrice extracellulaire  (collagène)

- Epaisseur de l'intima x par 4 à 10

avec perte de l'élasticité

slide28

VIEILLISSEMENT ARTERIEL

La courbe de pression artérielle associe deux composantes essentielles

1 - La pression artérielle moyenne (PAM)

= P. diastolique + 1 / 3 P. différentielle

= Produit du débit cardiaque par résistances périphériques

 PAM augmente jusqu'à 75 - 80 ans, puis décroît légèrement [Landahl. Hypertension 1986]

slide30

VIEILLISSEMENT ARTERIEL

2 - La pression pulsée (PP) ou différentielle

= Différence entre pic de pression systolique (PAS) et pression de fin de diastole

Dépend - de la vitesse d'éjection ventriculaire - de la rigidité aortique

- des ondes de réflexion

La PP témoin de la rigidité ou compliance des gros troncs  surtout aorte

slide31

Augmentation index

Distal compliance

(oscillatory)

Older

Younger

slide32

VIEILLISSEMENT ARTERIEL

La pression pulsée = facteurs de risques CV indépendants de la PAM

car elle traduit

- PAS source d'HVG

- PAD source d'ischémie myocardique

 La PP se mesure par la vitesse de l'onde de pouls