slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Jacqueline Conard 1,2 , MM Samama 1 Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin 1 , Saint-Joseph 2 , Paris PowerPoint Presentation
Download Presentation
Jacqueline Conard 1,2 , MM Samama 1 Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin 1 , Saint-Joseph 2 , Paris

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 25

Jacqueline Conard 1,2 , MM Samama 1 Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin 1 , Saint-Joseph 2 , Paris - PowerPoint PPT Presentation


  • 115 Views
  • Uploaded on

Surveillance biologique des nouveaux anticoagulants . Jacqueline Conard 1,2 , MM Samama 1 Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin 1 , Saint-Joseph 2 , Paris. Les différents anticoagulants. AVK. Prescription chez de très nombreux patients

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Jacqueline Conard 1,2 , MM Samama 1 Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin 1 , Saint-Joseph 2 , Paris' - pelagia


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Surveillance biologique

des nouveaux anticoagulants

Jacqueline Conard1,2, MM Samama1

Hématologie Biologique

Hôtel-Dieu-Cochin1, Saint-Joseph2, Paris

slide3
AVK
  • Prescription chez de très nombreux patients

pendant de très longues périodes

  • Traitement familier pour tous les médecins
  • Délai d’action connu (environ 2 jours)
  • Persistance de l’action après arrêt
  • En cas d’hémorragie

vitamine K

facteurs de coagulation activés

surveillance biologique des avk
Surveillance biologique des AVK
  • INR indispensable
    • Pour vérifier la prise du médicament
    • Pour rechercher un surdosage en cas d’hémorragie
    • Avant chirurgie ou geste invasif
  • INR nécessite prises de sang régulières
    • contrainte pour le patient
    • utile pour le médecin
groupe avk de l tude re ly dans fibrillation atriale inr 2 0 3 0 44 77 du temps wallentin 2010
Groupe AVK de l’étude RE-LY dans fibrillation atriale INR 2.0 à 3.0 : 44 à 77% du tempsWallentin, 2010
slide6

Nouveaux

anticoagulants oraux

But : remplacer les HBPM et les AVK

Avantage : Pas de surveillance biologique

slide8

Les NOAC se rapprochent de

l’antithrombotique idéal

  • Voie orale et action rapide mais ½ vie courte
  • Fenêtre thérapeutique large
  • Rapport Bénéfice/Risque élevé
  • efficacité ≥ , risque hémorragique (mais existe)
  • Absence d'interférence alimentation et de co-médications ±
  • Mais élimination rénale : risque d’accumulation
  • Pas d’antidote spécifique disponible Études en cours
pas de surveillance biologique r guli re est un avantage mais
Pas de surveillance biologique régulière est un avantage MAIS :
  • En cas de saignement :
    • surdosage du nouvel anticoagulant ?
    • correction après dialyse, administration de facteurs activés ?
  • Prise effective du médicament
    • En cas de récidive de thrombose ?
    • En cas de relais des AVK par nouvel anticoagulant ?
  • En cas de chirurgie ou de geste invasif en urgence ?
  • Accumulation en cas d’insuffisance rénale progressive ?
slide10

Tests biologiques

et nouveaux anticoagulants

  • Ne plus avoir besoin de tests biologiques pour

adapter le dose, représente une simplification

appréciable…

  • Toutefois, ces nouveaux médicaments
  • mériteraient d’être assortis de tests non pas de
  • surveillance mais de contrôle de l’hypocoagulabilité
  • par exemple en cas d’accidents thrombo-embolique
  • ou surtout hémorragique 

A. Vacheron. Lettre de l’Académie Nationale de Médecine

slide11

Extrait de l’article paru dans Le Monde, 4 nov. 2011

« Il est probable qu’avec la généralisation de l’emploi de ces médicaments, des tests seront développés qui permettront de vérifier de façon ponctuelle que le traitement est bien suivi et bien adapté. Tout un ensemble de questions demeurent à explorer en termes de surveillance, de respect des prescriptions et d’effets secondaires pouvant émerger quand il n’y aura plus 40 000 patients traités, mais 400 000 ou 4 millions. » G.Steg

slide12

Influence sur les tests de coagulation

Dabigatran

Anti-thrombine

+

+

++

++

Normal

++

Rivaroxaban

Anti-Xa

++

++

+

Normal

++

Normal

  •  T Quick (dim TP)
  •  INR
  •  TCA
  • Temps de thrombine
  • ou Temps d’écarine
  • Anti-Xa
  • Anti-IIa
slide13

Influence of anticoagulants on

thrombophilia assays

From Helen Mani, Carola Wagner, Edelgard Lindhoff-Last

SIEMENS Diagnostics

slide15

Corrélation entre l’Hémoclot TT® et les concentrations de dabigatran après

administration de 220 mg d’étexilate de dabigatran à des volontaires sains

Joanne van Ryn et al, Thromb and Haemostasis 103.6/2010

slide16

PT rivaroxaban

with 6 different thromboplastins

MM. Samama, C. Guinet, L. Leflem, F. Depasse

slide18

Dabigatran 150 mg sd PTH (Bistro Ib)

Stangier J Clin Pharmacol 2005 45: 555

CV (%) de la concentration plasmatique de dabigatran, 12 h après 150 mg:

PETRO-EX: 91 %, RELY: 81 % , BISTRO II: 87 %

impact des nouveaux anticoagulants sur les tests de coagulation
Impact des nouveaux anticoagulants sur les tests de coagulation
  • Allongement du TQ et du TCA.
  • Allongements variables selon les réactifs utilisés.
  • Influence du délai prise du médicament- prélèvement
  • Retentissement sur de nombreux tests de coagulation (ex. recherche thrombophilie)
  • Variations interindividuelles.
slide20

Calibration anti-Xa rivaroxaban

avec 4 plasmas calibrés (ng/mL)

Temps plasma calibré

Temps patient

Samama et al, 2012

slide21

Accident hémorragique sous Dabigatran

Femme de 84 ans (40 kg) admise aux urgences pour

douleur abdominale et hémorragies rectales depuis 3 jours

Sous Amiodarone et Dabigatran 75 mg x 2 depuis 4 mois

pour FA

A l’admission Cockroft 32 ml/min, TP > 60 sec, TCA très allongé

Hémorragie rectale massive après évacuation d’un fécalome suivie d’arrêt cardiaque et de décès

Taux de Dabigatran 5,6 µg/ml (valeur attendue 0,03 à 0,3)

Legrand et al, Arch Intern Med 2011

point d information afssaps 26 avril 2012
Point d’information : Afssaps26 avril 2012
  • Pas d’argument pour changer le traitement d’un patient stabilisé sous AVK.
  • Des accidents hémorragiques graves ayant été rapportés :
    • Évaluer le risque hémorragique avant toute prescription : fonction rénale, âge > 75 ans, faible poids corporel, comorbidités, interactions médicamenteuses (vérapamil et dabi)
    • Etre attentif lors des relais par AVK, association à des antiplaquettaires, comorbidités, polymédication
    • Evaluer la fonction rénale au moins 1 fois/an, plus souvent dans les situations à risque.
conclusion
Conclusion
  • Pas de surveillance biologique en routine
  • Pouvoir disposer de tests en cas de :
    • chirurgie ou geste invasif en urgence
    • syndrome hémorragique
    • contrôle de l’observance
  • Intérêt d’un TCA normal
  • Avoir des tests quantitatifs simples, réalisables dans tous les laboratoires
  • Connaître les valeurs attendues

 Absence de tests disponibles + pas d’antidote  prudence