formation des utilisateurs de defibrillateurs semi automatiques n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
FORMATION DES UTILISATEURS DE DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES PowerPoint Presentation
Download Presentation
FORMATION DES UTILISATEURS DE DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 50

FORMATION DES UTILISATEURS DE DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES - PowerPoint PPT Presentation


  • 95 Views
  • Uploaded on

FORMATION DES UTILISATEURS DE DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES. SAMU 57. QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS. Physiologie cardiaque Séparable en 2 activités L’activité électrique L’activité mécanique. QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS. Physiologie cardiaque

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'FORMATION DES UTILISATEURS DE DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES' - ollie


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
quelques rappels et definitions
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

Physiologie cardiaque

Séparable en 2 activités

  • L’activité électrique
  • L’activité mécanique
quelques rappels et definitions1
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

Physiologie cardiaque

Evaluation de l’activité mécanique

LE POULS CAROTIDIEN

quelques rappels et definitions2
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

Physiologie cardiaque

Evaluation de l’activité électrique

SCOPE - ELECTROCARDIOGRAMME

quelques rappels et definitions3
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

L'ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

COMMENT PRENDRE LE POULS CAROTIDIEN ?

quelques rappels et definitions4
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

TECHNIQUE DE PRISE DU POULS CAROTIDIEN

  • Poser trois doigts sur la trachée au niveau de la pomme d’Adam et les faire glisser dans la gouttière formée par le muscle sterno-cleido mastoidien (sans trop appuyer)
  • Prendre le pouls pendant 5 à 10 secondes pour écarter une bradycardie extrême.
quelques rappels et definitions5
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

ABSENCE DE POULS CAROTIDIEN PENDANT 5 A 10 SECONDES

quelques rappels et definitions6
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

LA FIBRILLATION VENTRICULAIRE

CONTRACTIONS ANARCHIQUES DES FIBRES MUSCULAIRES CARDIAQUES

quelques rappels et definitions7
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

LA FIBRILLATION VENTRICULAIRE

CONTRACTIONS ANARCHIQUES DES FIBRES MUSCULAIRES CARDIAQUES

INEFFICACITE CIRCULATOIRE

quelques rappels et definitions8
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

LA DEFIBRILLATION

ADMINISTRATION D’UN COURANT ELECTRIQUE A TRAVERS LE THORAX PERMETTANT :

  • de remettre le maximum de cellules dans la même phase de repolarisation
  • de permettre au centre d ’automaticité de reprendre le contrôle de la contraction des fibres
quelques rappels et definitions9
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS

NE PAS CONFONDRE

ASYSTOLIE

FIBRILLATION

quelques rappels et definitions10
QUELQUES RAPPELS ET DEFINITIONS
  • TRAITEMENT DE L’ASYSTOLIE

ADRENALINE

TRAITEMENT DE LA FIBRILLATION

DEFIBRILLATION

dans les deux cas il faut pallier l inefficacite circulatoire par le massage cardiaque externe

DANS LES DEUX CAS, IL FAUTPALLIER L’INEFFICACITE CIRCULATOIREPAR LEMASSAGE CARDIAQUE EXTERNE

la legislation
LA LEGISLATION

DECRET DU 27 Mars 1998

  • Précise le cahier des charges des défibrillateurs semi-automatiques
  • Désigne les personnes habilitées à mettre en œuvre le D.S.A
  • Définit les conditions de formation et le contrôle médical
la legislation1
LA LEGISLATION

ARRETE DU 4 Février 1999

  • Précise l’organisation de la formation :
    • contenu
    • rôle du SAMU
    • rôle des formateurs (paramédicaux, secouristes)
  • Conditions de délivrance de l’attestation
    • composition du jury
    • formation continue
la legislation2
EXAMEN

(sous la responsabilité d’un représentant de l’état)

Le jury

un médecin SAMU

un médecin des armées ou sapeurs pompiers

un paramédical

Les épreuves (pratiques)

reconnaissance de l’arrêt cardio-circulatoire

mise en œuvre de la R.C.P de base

utilisation du D.S.A

LA LEGISLATION
historique de la defibrillation
HISTORIQUE DE LA DEFIBRILLATION

AUX U.S.A

  • 1955 : le Dr Karl EDMARK développe un prototype de défibrillateur
  • 1976 : Premiers travaux sur la détection de la fibrillation Ventriculaire.

Début de l’utilisation du D.S.A en secours pré-hospitaliers non médicalisés

historique de la defibrillation1
HISTORIQUE DE LA DEFIBRILLATION

AU CANADA

  • La défibrillation semi-automatique est confiée aux techniciens ambulanciers qui reçoivent une formation spécifique de 3 jours
historique de la defibrillation2
HISTORIQUE DE LA DEFIBRILLATION

EN EUROPE

  • la France, la Grande-Bretagne, le Finlande, l’Islande, la Norvège, la Suède, le Danemark, la Belgique et la Hongrie autorisent des personnels non-médecins à utiliser le D.S.A.
historique de la defibrillation3
HISTORIQUE DE LA DEFIBRILLATION

EN FRANCE

  • 1990 : un comité d’éthique étudie la possibilité d’autoriser des personnels non médicaux à utiliser le D.S.A.
  • 1993 : l’académie de Médecine autorise l’utilisation du D.S.A sous certaines conditions.

Début de de l’étude multicentrique en France (Lyon, Paris, Lille)

les differences
FRANCE

3 % des personnes sont formées à la RCP

L’équipement en D.S.A est minimal

U.S.A

La RCP de base est enseignée à l’école

Les DSA équipent l’ensemble des ambulances et beaucoup de lieux publics

LES DIFFERENCES
interet de la defibrillation precoce
INTERET DE LA DEFIBRILLATION PRECOCE

ETUDE DE LA BSPP

  • aucun accident imputable au DSA
  • détection des fibrillations supérieure à 99 %
  • absence d’indication abusive de choc
interet de la defibrillation precoce1
INTERET DE LA DEFIBRILLATION PRECOCE

ETUDE DE LA BSPP

Survie sans séquelles

1.5 %

3.5 %

Grâce à la DSA précoce

interet de la defibrillation precoce2
INTERET DE LA DEFIBRILLATION PRECOCE

POURCENTAGE DE SURVIE SANS SEQUELLES EN FONCTION DE LA DUREE DE L’ARRET CARDIAQUE

interet de la defibrillation precoce3
INTERET DE LA DEFIBRILLATION PRECOCE

Alerte immédiate + RCP précoce + défibrillation précoce + soins spécialisés

survie 30 à 40 %

Alerte immédiate + RCP précoce + défibrillation précoce

survie 20 %

interet de la defibrillation precoce4
INTERET DE LA DEFIBRILLATION PRECOCE
  • R.C.P précoce + défibrillation tardive

survie 8 %

Défibrillation tardive

survie 2 %

Aucun traitement

décès à 100 %

la chaine de survie

R.C.P

D.S.A

LA CHAINE DE SURVIE

SOINS SPECIALISES

APPEL

MCE + VENT

DEFIBRILLATION

la chaine de survie2
LA CHAINE DE SURVIE

1 - ALERTE PRECOCE

ETAT DE MORT APPARENTE

ALERTE AU 15 / 18 / 112

la chaine de survie3
LA CHAINE DE SURVIE

2 - GESTES DE SURVIE

Si possible par les témoins

M.C.E + Bouche à bouche

(fondamental pour le pronostic : préserve 30 % du débit cérébral et 5 % du débit coronaire)

la chaine de survie4
LA CHAINE DE SURVIE

3 - DEFIBRILLATION PRECOCE

  • La fibrillation ventriculaire est à l ’origine de 80 % des arrêts cardiocirculatoires.
  • Plus la défibrillation est précoce, meilleur sera le pronostic de survie sans séquelles.
la chaine de survie5
LA CHAINE DE SURVIE

4 - REANIMATION SPECIALISEE PRECOCE

  • Son objectif est de restaurer une activité circulatoire spontanée et efficace
  • Son efficacité dépend des étapes précédentes.
  • Elle est réalisée par des équipes médicalisées
  • Son rôle est de prévenir et de traiter les récidives de fibrillations ventriculaires.
causes de l arret cardio circulatoire
CAUSES DE L’ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

ORIGINES CARDIOVASCULAIRES :

  • hypovolémie
  • infarctus
  • troubles du rythme
  • tamponnade
  • Embolie pulmonaire
causes de l arret cardio circulatoire1
CAUSES DE L’ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

AUTRES ORIGINES :

  • atteintes neurologiques
    • intoxication médicamenteuse,
    • Accident vasculaire cérébral,
    • traumatisme crânien
causes de l arret cardio circulatoire2
CAUSES DE L’ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

AUTRES ORIGINES :

  • atteintes respiratoires
    • obstruction des voies aériennes supérieures,
    • hypoxémie,
    • OAP,
    • pneumothorax suffocant
causes de l arret cardio circulatoire3
CAUSES DE L’ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

AUTRES ORIGINES :

  • électrocution,
  • médicaments à toxicité cardiaque,
  • troubles métaboliques
consequences de l arret cardio circulatoire
CONSEQUENCES DE L’ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

ANOXIE CEREBRALE AVEC LESIONS IRREVERSIBLES

les defibrillateurs semi automatiques
LES DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

GENERALITES

  • appareils portables et autonomes
  • analysent le tracé électrique du cœur et détectent une fibrillation ventriculaire
les defibrillateurs semi automatiques1
LES DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

GENERALITES

  • Conseillent un choc éventuel
  • se chargent à une énergie pré-programmée
  • délivrent un choc électrique après confirmation du sauveteur
les defibrillateurs semi automatiques2
LES DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

MISE EN FONCTION

  • Connecter le câble
  • Mettre l’appareil en route
  • Suivre les instructions
les defibrillateurs semi automatiques3

Sternum

Apex

LES DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

MISE EN PLACE DES ELECTRODES

  • Rasage éventuel
  • 1 électrode sous la clavicule droite
  • 1 électrode (marque rouge) sous la pointe du cœur
les defibrillateurs semi automatiques4
LES DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

REGLES DE SECURITE

  • aucun contact avec le patient et son environnement direct durant le choc
  • pas d’utilisation en présence d’eau ou en milieu explosif (isoler le patient)

Docteur !

Vous auriez pu dire :

RECULEZ-VOUS

slide47

LES DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

ENTRETIEN ET MAINTENANCE

  • limités au minimum
  • auto-test quotidien
  • vérification régulière des câbles, batteries, péremption des électrodes
les defibrillateurs semi automatiques6
LES DEFIBRILLATEURS SEMI-AUTOMATIQUES

RECUEILS DES DONNEES

  • Par l’équipe de premiers secours

( Fiche d’intervention )

  • par le défibrillateur semi-automatique