pourquoi un sdage sch ma directeur d am nagement et de gestion des eaux n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Pourquoi un Sdage ? Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux PowerPoint Presentation
Download Presentation
Pourquoi un Sdage ? Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 38

Pourquoi un Sdage ? Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux - PowerPoint PPT Presentation

95 Views
Download Presentation
Pourquoi un Sdage ? Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Pourquoi un Sdage ?Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux Pierre Botherelwww.pierrebotherel.fr Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  2. L’eau sur la planète • Une ressource accessible rare • La France, • un des pays les plus riches en eau douce • des moyens pour produire de l’eau potable • une politique de l’eau pour réguler et protéger 97 % d’eau salée 2 % d’eau à l’état de glace 1 % d’eau douce liquide Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  3. Une ressource essentielle pour… • Vivre • eau potable, hygiène, loisirs, baignade, navigation, pêche… • Produire notre alimentation • irriguer, abreuver… • Produire de l’énergie • énergie hydroélectrique • Produire des biens • industrie : chimie, raffinerie, métallurgie, papeterie, agro-alimentaire… Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  4. Les services rendus par les milieux aquatiques • Rivières, marais, estuaires, littoral… • Milieux aquatiques = les habitats, la végétation, la faune qui y vivent • En bon état, ces milieux rendent des services • Épuration des pollutions • Nourricerie pour les poissons • Régulation des volumes (période de crue et d’étiage) • Maintien de la biodiversité • … Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  5. Une eau en bon état ? • C’est une eau qui permet une vie animale végétale riche et variée • Une eau sans produits polluants • Une eau disponible en quantité suffisante permettant de satisfaire les différents usages Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  6. Pourquoi le Sdage ? Pour une eau en bon état sur tout le bassin Loire-Bretagne Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  7. Le Sdage 2010-2015 • fixe les objectifs de bon état • et les échéances à respecter(2015, 2021, 2027) • identifie les grands enjeux • pour atteindre les objectifs • détermine les solutions • à mettre en œuvre avec des orientations, dispositions et mesures Il a une portée juridique et s’impose aux décisions administratives dans le domaine de l’eau Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  8. Conservatoire des espaces et paysages d’Auvergne (CEPA) 8 Sdage Loire-Bretagne 2010-2015

  9. Allier-Loire amont Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  10. Allier-Loire amont, à grands traits • Une industrie diversifiée • chimie, caoutchouc, plasturgie, mécanique, traitement de surface, textile… • Agriculture et agro-alimentaire occupent une place importante • Exploitation forestière dominante • Des aménagements hydrauliques importants Aux sources de la Loire et de l’Allier Des espaces naturels remarquables, forêts, prairies, zones humides, tourbières d’altitudes Des axes de migration des poissons, Allier et Arroux Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  11. Les objectifs pour l’état des eaux 73 % des eaux de surface en bon état en 2015, (contre environ 55 % en 2010) Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  12. Les grands enjeux pour l’eau • Protéger les milieux aquatiques • des cours d’eau en bonne santé, accessibles aux migrateurs • zones humides • Lutter contre les pollutions • nitrates, phosphore, pesticides, substances dangereuses • eaux usées domestiques et eaux pluviales • Maîtriser les prélèvements • Gérer le risque d’inondations • Informer, sensibiliser, échanger Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  13. Protéger les milieux aquatiques Le bon fonctionnement du milieu aquatique est une clef du bon état des eaux Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  14. Pour des cours d’eau en bonne santé • Aménager ou supprimer les obstacles qui barrent les cours d’eau • ils bloquent la circulation des espèces et des sédiments • en ralentissant l’eau, ils réduisent l’auto-épuration • ils perturbent les habitats • Rouvrir la rivière aux poissons migrateurs • ils sont indicateurs de la bonne santé du milieu • ils sont notre patrimoine • Réduire les extractions de sables et graviers • elles modifient le profil de la rivière • Limiter les plans d’eau • leur multiplication dégrade la qualité de l’eau Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  15. Suppression de seuils sur l’Alagnon Photos : SIGAL - PONSONNAILLE Guillaume Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  16. Pour des zones humides fonctionnellespour l’eau et la biodiversité Marais, tourbières, lagunes… interceptent les pollutions diffuses, régulent les débits et contribuent à la qualité des cours d’eau associés mais sont en forte diminution du fait de l’extension urbaine, des infrastructures,des drainages • Éviter leur destruction • Les recréer • Les restaurer Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  17. Lutter contre les pollutions Nitrates… phosphore… pesticides… substances dangereuses… Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  18. Nitrates = forme minérale de l’azote assimilable par les plantes Un engrais, facteur de croissance pour les plantes Trop de nitrates dans le sol = risque de transfert vers les cours d’eau et les nappes Nourrit les proliférations d’algues (eutrophisation) Dans l’eau potable, un risque sanitaire Les nitrates, c’est quoi ? Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  19. Réduire les nitrates à la source • Agir en priorité dans les zones atteintes ou menacées (zones vulnérables) • Protéger les ressources pour l’eau potable • Équilibrer les apports d’azote • Lutter contre le ruissellement • Généraliser les cultures intermédiaires pièges à nitrates (CIPAN), les bandes enherbées le long des cours d’eau… Réduire les apports et les risques de transfert vers les eaux Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  20. Des conséquences sur les loisirs aquatiques, la potabilisation Trop d’algues et de végétaux = moins d’oxygène = moins de vie Trop de phosphore dans les rivières et les plans d’eau = trop d’algues et de végétaux (eutrophisation) Pourquoi réduire les apports de phosphore? Industrie 10 % Rejets domestiques 30 % Origine des apports Agriculture : 60 % Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  21. Phosphore : agir à la source,sur tous les fronts • Réduire les rejets directs des villes et des industries • Prévenir la pollution diffuse • Équilibrer les apports en phosphore, • Lutter contre l’érosion pour réduire les transferts Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  22. Les pesticides sont des substances utilisées pour lutter contre les organismes nuisibles ou indésirables = insecticides fongicides herbicides Tous les pesticides sont toxiques au-delà d’un certain seuil Les « produits phytosanitaires » ou « phytopharmaceutiques » sont aussi des pesticides Les pesticides, c’est quoi ? Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  23. Pesticides : réduire l’utilisation et limiterles transferts vers les eaux • Tous les usages sont concernés • Agriculture, voirie, jardins… • Limiter l’utilisation des pesticides • Limiter les transferts vers les eaux • Manipulations, surfaces traitées, zones tampons • Informer et former tous les publics Changeons nos pratiques ! Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  24. Le captage de Brandon Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  25. Carte des captages prioritairesen Allier-Loire amont Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  26. Eaux usées domestiques :un assainissement adapté Encore des progrès à réaliser • Améliorer • la collecte, le stockage, le transfert vers la station d’épuration • Réduire • les rejets par temps de pluie : réseaux séparatifs, bassins d’infiltration… • Surveiller le fonctionnement • des réseaux et des stations Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  27. Réduire ou supprimerles substances dangereuses Métaux, dérivés du pétrole, pesticides, solvants, détergents… substances chimiques produites par l’homme • L’Europe a identifié 41 substances dangereuses : • Pour 13, les rejets doivent être supprimés d’ici 2030 • Pour 28, les rejets doivent être réduits • Agir à la source : • Produits de substitution • Modification dans les procédés industriels • Démarches collectives de collecte des déchets dangereux Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  28. Maîtriser les prélèvements Satisfaire les usages en respectant les besoins des milieux aquatiques Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  29. Équilibrer besoins et ressources • Économiser l’eau • réutiliser les eaux usées épurées • des cultures moins exigeantes en eau… • Dans les zones de déficit chronique, limiter les volumes prélevables • Des retenues de substitution, sous conditions • Organiser la gestion de crise Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  30. Gérer le risque inondations Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  31. Réduire le risque d’inondationpar les cours d’eau • Les crues sont des phénomènes naturels • Le risque existe quand il y a danger potentiel pour la vie humaine et pour les biens • Le risque est renforcé par l’urbanisation des zones inondables Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  32. Il n’y a pas de protection absolue contre les crues, mais… • Informer, faire évoluer les comportements • Arrêter l’extension de l’urbanisation en zones inondables • Préserver les champs d’expansion des crues • Limiter l’imperméabilisation des sols • Contrôler et entretenir les digues existantes Mettre en place les plans de prévention du risque d’inondations (PPRI) Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  33. Informer, sensibiliser, favoriser les échanges La participation des citoyens est une clef de la réussite Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  34. www.prenons-soin-de-leau.fr Un citoyen averti en vaut deux • Les citoyens sont régulièrement consultés sur la stratégie pour l’eau • Pour l’eau, tous les gestes comptent Les associer • en favorisant la prise de conscience de la valeur de l’eau et des milieux aquatiques • en organisant les échanges d’expériences et de savoir-faire • en communiquant sur les résultats des actions Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  35. 82 millions d’euros par an pendant 6 ans pollutions pollutions d'origine collectivités et agricole 29 % industries 31 % restauration des plans d'eau et zones cours d'eau 33 % humides 7 % Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  36. Agir localement Pour assurer la cohérence des actionset mobiliser les acteurs locaux • Des Sage partout où c’est nécessaire • opposables aux tiers • ils déclinent et adaptent le Sdage au contexte local • Des contrats territoriaux • proposés par l’agence de l’eau, ils permettent la programmation d’actions en commun et le financement de : • restauration des milieux aquatiques • réduction des pollutions diffuses Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  37. Carte des Sage en Allier-Loire amont Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont

  38. Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 – Allier-Loire amont