slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Comptabilités Cas particuliers PowerPoint Presentation
Download Presentation
Comptabilités Cas particuliers

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

Comptabilités Cas particuliers - PowerPoint PPT Presentation


  • 82 Views
  • Uploaded on

Comptabilités Cas particuliers. Détails et explicitations dans les commentaires du document. Préambule Présentation de l’ensemble des modules de formation proposés. Domaines. Modules de formation associés. Transverse. Budget. La gestion en AE et CP. Présentation des états budgétaires.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Comptabilités Cas particuliers' - moe


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Comptabilités

Cas particuliers

Détails et explicitations dans les commentaires du document

pr ambule pr sentation de l ensemble des modules de formation propos s
PréambulePrésentation de l’ensemble des modules de formation proposés

Domaines

Modules de formation associés

Transverse

Budget

La gestion en AE et CP

Présentation des états budgétaires

Démarche de programmation

Elaboration, allocation et mise à disposition du budget

Dépenses

Gérer les référentiels

Comprendre le processus de la dépense

Engagement juridique marché

Engagement juridique hors marché

Le service fait

Demande de paiement sur EJ

Demande de paiement hors EJ

Mise en paiement

La démarche de contrôle

Retenues de garantie

Gestion des avances et des acomptes

Gestion des pénalités

Carte d’achat et dématérialisation

Recettes

Présentation du processus standard de la recette

Gestion des titres de recette

Recettes globalisées et fléchées

Recettes au comptant

Recettes – Cas particuliers

Comptabilités

Articulation entre les comptabilités

Cas particuliers

Opérations pour compte de tiers

Gestion de la trésorerie

45’

Éléments de comptabilité

Légende :

Prérequis à avoir suivi au préalable pour le module considéré

xxx

module considéré

sommaire
Sommaire
  • Concepts clés
  • Principes et traitement des écarts de change

Gestion des devises et écarts de change

  • Principes et cas de gestion
  • Régie d’avance
  • Régie de recette

Gestion des régies

  • Objectifs
  • Organisation des travaux
  • Préparation des travaux
  • Opérations de fin d’exercice
  • Préparation du nouvel exercice

Travaux de fin d’exercice

  • Principes généraux

Intégration des comptes

Quiz

  • Quiz
slide5

Gestion des devises et écarts de change Principes et traitement des écarts de change

  • Dans le processus standard de la dépense ou de la recette, les opérations peuvent être traitées :
    • soit en euros.
    • soit dans une monnaie différente de l’euro.
  • Cependant, la devise de tenue des comptabilités est toujours l’euro.
  • Les montants en devises doivent être convertis en euros sur la base des taux de chancellerie.
  • Le traitement de flux en devises peut entraîner des écarts de change liés à l’évolution des taux de chancellerie.
slide6

Gestion des devises et écarts de change Principes et traitement des écarts de change

  • La gestion des devises

Principes

Traitementdes écarts de change

Saisie des pièces (objets de gestion) en devises étrangères.

Calcul de la contre-valeur en euros à chaque étape impactant la comptabilité générale ou la comptabilité budgétaire.

Tenue des comptabilités en euros.

Cas 1 : Constat de l’écart avant le paiement ou l’encaissement.

Conversion en euros des montants en devises au taux de chancellerie.

Cas 2 : Constat de l’écart après le paiement ou l’encaissement.

slide7

Gestion des devises Principes et traitement des écarts de change

Cas 1 : Constat de l’écart avant le paiement ou l’encaissement (1/2).

  • Les écarts de change, issus des conversions, peuvent être calculés au cours du flux d’exécution, à chaque étape impactant la comptabilité générale ou la comptabilité budgétaire, pour mise à jour de celles-ci :
  • pour les dépenses : à la certification du service fait, à la validation de la demande de paiement par l’ordonnateur, à la prise en charge de la demande de paiement et à la mise en paiement ;

Prise en charge de la DP

Mise en paiement

Dépenses

Certification du SF

Validation de la DP par l’ordonnateur

  • pour les recettes : à la prise en charge du titre et à l’encaissement.

Recettes

Prise en charge du titre

Encaissement du titre

  • Les écarts de change sont alors enregistrés sur les enveloppes budgétaires et les comptes de comptabilité générale de même nature que la dépense ou la recette concernée par le flux en question.
  • Pour les organismes qui effectuent des opérations en devises, les systèmes d’information doivent prévoir des conversions.
slide8

Gestion des devises Principes et traitement des écarts de change

Cas 1 : Constat de l’écart avant le paiement ou l’encaissement (2/2).

  • Les impacts en comptabilités (sur les flux de dépense ou recette) sont les suivants :
    • en comptabilité budgétaire :
      • actualisation de la consommation d'AE possible à toutes les étapes de la chaîne de la dépense et au moins au moment du paiement
    • en comptabilité générale :
      • actualisation de la charge ou de l'immobilisation à la prise en charge de la DP (ou du titre) et à la mise en paiement (ou encaissement)
      • opérations de régularisation finale à la constatation du paiement réel de la banque (écritures comptables de trésorerie) – cf. cas 2 présenté page suivante
slide9

Gestion des devises Principes et traitement des écarts de change

Cas 2 : Illustration des opérations comptables liées à la constatation du paiement sur le relevé de banque

  • Les écarts de change, issus des conversions, peuvent être calculés après la mise en paiement de la dépense ou l'encaissement de la recette.
  • Les écarts de change (écarts constatés sur le relevé de banque) sont alors enregistrés uniquement en comptabilité générale, sur les comptes de charge et de produit appropriés (pertes ou gains de change).

Enregistrement en comptabilité générale au compte...

Prise en charge de la DP

Mise en paiement

Relevé de banque

Certification du SF

Validation de la DP par l’ordonnateur

Dépenses

666 Perte de change

X

écart de change

...ou au compte...

Prise en charge du titre

Encaissement du titre

Relevé de banque

Recettes

766 Gain de change

X

écart de change

gestion des r gies principes et cas de gestion
Gestion des régies Principes et cas de gestion

L’institution d'une régie (de recettes ou d’avances), répond à la nécessité de faciliter les rapports entre les usagers et les services comptables de l'organisme et d'effectuer certaines opérations dans des délais très brefs.

Toutefois, des régisseurs peuvent ainsi être chargés pour le compte des comptables publics d'opérations d'encaissement ou de paiement.

Un régisseur est dit "de recettes" quand il est chargé des opérations d'encaissement ; il est dit "d'avances" quand il effectue des opérations de paiement. Une même personne peut cumuler les deux fonctions.

Régisseur

Tiers

Comptable

gestion des r gies r gie d avance
Gestion des régies Régie d’avance

Régisseur

Dépenses : 10 k €

1/ Versement d'une avance : 10 k €

2/ Envoi du bordereau-journal : justificatifs de dépenses pour 10 k €

Tiers

Comptable

4/ Mise en paiement de la DP de reconstitution : 10 €

Comptabilisation d'une charge : 10 k €

Consommation d'AE et de CP : 10 k €

2bis/ Envoi du bordereau-journal : justificatifs de dépenses pour 10 k €

3/ Emission d’une DP

AE

CP

Ordonnateur

Réserve d'AE et de CP : 10 k €

gestion des r gies r gie de recette
Gestion des régies Régie de recette

Régisseur

2/ Reversement des fonds et des PJ : 10 k €

1/ Encaissements pour 10 k €

Tiers

5/ Prise en charge du titre de recette

Comptable

3/ Contrôle des PJ

Comptabilisation d'un produit : 10 k €

Comptabilisation d'une recette : 10 k €

Bordereau de recette

4/ Émission du titre de recette

Ordonnateur

travaux de fin d exercice objectifs
Travaux de fin d’exerciceObjectifs

Les objectifs des travaux de fin d’exercice

Assurer le respect des principes d'annualité et d'indépendance des exercices et fiabiliser les enregistrements en comptabilités budgétaire et générale (enregistrer tous les événements qui doivent être rattachés à chaque exercice selon les règles propres à chaque comptabilité).

N

N+1

Contrôler l'articulation des comptabilités budgétaire et générale

  • Demande de paiement

Titre de recette

Système d'information

Objets de gestion

Tableau de passage

Produire le compte financier de l'organisme (états budgétaires et états comptables) et le faire arrêter par l'organe délibérant dans le respect du calendrier réglementaire

Compte

financier N

Fin février N+1

travaux de fin d exercice organisation des travaux
Travaux de fin d’exerciceOrganisation des travaux

L’organisation des travaux de fin d’exercice

Pilotage des travaux de fin d’exercice reposant sur une démarche partenariale entre l’ordonnateur et le comptable

Création d'un rôle de « pilote des travaux de fin d'exercice » : Il est chargé de la coordination et du suivi de l’ensemble des travaux de fin d’exercice. Il organise la production des différents états relatifs aux travaux de fin d’exercice : compte financier, tableaux budgétaires. En cours d’exercice, il est chargé de la coordination et du suivi des travaux d’apurement des objets de gestion des processus de la dépense et des recettes, et du suivi des travaux comptables (notamment les opérations relatives au haut de bilan)

Planification des travaux formalisée sous la forme d’un calendrier attribuant les tâches à réaliser

Suivi permanent de l’avancement des travaux

Production d’un dossier de clôture et de révision

travaux de fin d exercice pr paration des travaux
Travaux de fin d’exercicePréparation des travaux

La préparation des travaux de fin d’exercice

Réalisation d'arrêtés intermédiaires et d'une pré-clôture

juin N : arrêté intermédiaire

Novembre N : pré-clôture

Mise à jour au fil de l’eau des objets de gestion en cours d’exercice

EJ

SF

DP

Paiement

Apurement et finalisation des objets de gestion résiduels en fin d’exercice

travaux de fin d exercice op rations de fin d exercice
Travaux de fin d’exerciceOpérations de fin d’exercice

Les opérations de fin d’exercice

Le volet comptable

L'organisme doit procéder à des ré-imputations budgétaires en cas d'erreur (avant le 31 décembre)

Reports et reprogrammation : l'organisme ne reporte que les crédits qu'il n'a pas été en mesure de consommer en toute fin d'exercice et qui n'ont pas pu faire l'objet d'une reprogrammation sur N+1.

Le système doit permettre de gérer début N+1 les opérations courantes de N+1 et les opérations d'inventaire de N.

N

N+1

Janvier N+1

Période d'inventaire

L'organisme doit comptabiliser les opérations d'inventaire classiques (charges à payer, produits à recevoir, charges et produits constatés d’avance, amortissements, provisions, dépréciations, …)

Le volet budgétaire

travaux de fin d exercice pr paration du nouvel exercice
Travaux de fin d’exercicePréparation du nouvel exercice

La préparation du nouvel exercice

Mise à jour des référentiels : les référentiels des comptabilités budgétaire, générale, auxiliaires sont susceptibles d'évoluer d'une année à l'autre. Cette évolution doit être anticipée dans le cadre du nouvel exercice. Chaque référentiel doit être mis à jour.

Nouvel exercice budgétaire (ouvertures des crédits, blocages)

Les nouveaux crédits votés par l'organe délibérants sont ouverts et alloués aux responsables budgétaires.

Des blocages d’AE et de CP peuvent être réalisés pour couvrir des aléas de gestion et les dépenses des régies d'avance.

Nouvel exercice comptable

Suite à l’arrêté des comptes définitifs, l'agent comptable reprend les balances d'entrées à la fin de l'exercice.

int gration des comptes principes g n raux
Intégration des comptesPrincipes généraux

Les données budgétaires et comptables des organismes doivent être transférées à échéance régulière vers l’État. Ce transfert s'effectue via l'Infocentre des EPN et des GIP nationaux. Les données qui figurent dans les comptes financiers des organismes sont intégrées annuellement dans les comptes de l’État.

Cette intégration permet d'élaborer le compte 26 de l’État, qui retrace les participations de l’Etat. Il s’agit d’un enjeu majeur de qualité comptable dans le cadre de la certification des comptes de l’État.

Compte 26 de l’Etat

Organisme A

Infocentre des EPN

Organisme B

Organisme C

Organisme D

int gration des comptes principes g n raux1
Intégration des comptesPrincipes généraux

Afin d’assurer une meilleure articulation des calendriers de clôture des comptes de l’État et des organismes, le délai d'arrêt des comptes par l'organe délibérant a été réduit : le compte financier doit désormais être arrêté avant l’expiration du deuxième mois suivant la clôture de l’exercice.

Le travail conjoint de l’ordonnateur et de l’agent comptable pour organiser et anticiper les opérations de clôture (par exemple l’organisation d’un arrêté intermédiaire ou d’une pré-clôture des comptes) doit ainsi conduire à respecter strictement le calendrier de reddition des comptes.

N

N+1

Janvier N+1

Février N+1

Travaux de clôture

Période d'inventaire

Arrêt du compte financier par l'organe délibérant

Transfert des données budgétaires et comptables à l'Infocentre

slide24
Quiz

Question 1

En cas de conversion, quels sont les taux de référence ?

Réponse :

Les taux de chancellerie

slide25
Quiz

Question 2

Comment régulariser l’écart de change entre le paiement émis et le relevé de banque ?

Réponse :

Passation d’une écriture d’écart de change (si gain de change – compte 766 ; si perte de change – compte 666)

slide26
Quiz

Question 3

Quel est le rôle du pilote des travaux de fin d’exercice ?

Réponse :

Le pilote des travaux de fin d’exercice a pour fonctions de :

  • S’assurer de la coordination et du suivi de ces travaux ;
  • Organiser la production des différents états relatifs à ces travaux ;
  • Coordonner et suivre les travaux de finalisation des objets de gestion en fin d’exercice;
  • S'assurer toute l'année du bon déroulement de l'apurement de tous les objets de gestion.