De la gestion dite… « par objectif s» - PowerPoint PPT Presentation

mignon
de la gestion dite par objectif s n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
De la gestion dite… « par objectif s» PowerPoint Presentation
Download Presentation
De la gestion dite… « par objectif s»

play fullscreen
1 / 29
Download Presentation
97 Views
Download Presentation

De la gestion dite… « par objectif s»

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. OIFQTrois-RivièresJuin 2007 De la gestion dite… «par objectifs»

  2. PLAN • De quoi parle-t-on? • Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Des concepts utiles • Le défi de la formulation d’objectifs • Le tableau de bord • Le défi de la gestion • Les conditions facilitantes

  3. De quoi parle-t-on ? • Existe-il une gestion sans objectifs ? • Une vision manichéiste: des normes ou des objectifs ? • Gestion par objectifs ou par résultats ? • Problème de gestion, d’aménagement ou de sylviculture ? • Est-ce un nouveau fantasme ?

  4. PLAN • De quoi parle-t-on? • Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Des concepts utiles • Le défi de la formulation d’objectifs • Le tableau de bord • Le défi de la gestion • Les conditions facilitantes

  5. Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Le processus de gestion des forêts publiques • Repose sur un cadre normatif à l’ensemble du territoire • Conséquences • Pas la souplesse requise vs • Caractère unique des écosystèmes • Particularités régionales (ex: objectifs) • Impératifs de la concertation entre intervenants • Opportunités et contraintes de marché et de main d’oeuvre • Multiples contrôles de conformité • Vs des normes de plus en plus nombreuses et changeantes • Coûts et lourdeurs administratives • Gestionnaire et aménagiste privé de la marge de manœuvre • Doutes sur l’efficacité à long terme d’une telle dynamique de gestion (10 mentions dans le rapport)


  6. Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Les certitudes: • Recherche d’un équilibre nécessaire entre foresterie normative et par objectifs • Une gestion davantage axée sur: • Les résultats • L’établissement d’objectifs • Des mesures des progrès accomplis (10 mentions dans le rapport)

  7. PLAN • De quoi parle-t-on? • Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Des concepts utiles • Le défi de la formulation d’objectifs • Le tableau de bord • Le défi de la gestion • Les conditions facilitantes

  8. Des concepts utiles • L’aménagement est adaptatif • Une expérience continue, un apprentissage constant • L’aménagement comporte différents niveaux hiérarchiques • Stratégique, tactique et opérationnelle • L’aménagement et la sylviculture

  9. Des concepts utiles Développer le concept d’aménagement du territoire à aménager. • La définition d’attributs • Une étape nécessaire • Une approche d’ingénierie: • Les moyens pour y arriver • Les rendements et impacts anticipés • Est-ce qu’on satisfait les besoins ?

  10. PLAN • De quoi parle-t-on? • Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Des concepts utiles • Le défi de la formulation d’objectifs • Le tableau de bord • Le défi de la gestion • Les conditions facilitantes

  11. Le défi de la formulation d’objectifs • Les attentes sont formulées par les utilisateurs de la forêt (beaucoup de communication) • L’aménagiste en valide la compatibilité, leur intégration et leur faisabilité. • Différents scénarios doivent être comparés. • Le FEC a retenu comme outils • la programmation linéaire avec une solution commerciale pour les CPF. • Les objectifs doivent être formulés mathématiquement.

  12. Le défi de la formulation d’objectifs • Méthode: QQCC ou autre (cf. présentation de Gauthier et Rainville) Ex: L’équipage (le barreur en rappel et l’équipier au trapèze) doit pouvoir réussir un empannage sous spinnaker en 15 secondes, sous vent Beaufort 3 et en conservant le spinnaker gonflé.

  13. Le défi de la formulation d’objectifs Exemple: But: maximiser les opportunités de récréation sur le territoire aménagé. Critère: nombre additionnel d’utilisateurs par jours. Variables décisionnelles: nombre de nouvelles unités d’emplacement de camping, de rampe pour descente de bateaux ou de sentiers de randonnées. (Davis et al., 2001)

  14. Le défi de la formulation d’objectifs • Z = u1X1 + u2X2 + u3X3 Z= nombre total de jour-visiteur additionnel par année ui= jour-visiteur annuel additionnel par année par type d’activité Xi= quantité d’activité • Si les valeurs sont connues Z1= 100X1 + 500X2 + 100 X3 (Davis et al., 2001)

  15. Le défi de la formulation d’objectifs • Comparaison de scénarios ZA= 100(100) + 500(10) + 100(0) = 15 000 ZB= 100(50) + 500(5) + 100(30) = 10 500 ZC= 100(50) + 500(0) + 100(70) = 12 000 La meilleur solution= A. Mais c’est selon un seul objectif. • Si Z1 = objectif initial Z2 = coût total des nouvelles facilités Z3 = total des opportunités de récréation de l’arrière pays Difficile de maximiser les trois en même temps, L’une doit devenir la fonction à optimiser et les autres des contraintes (Davis et al., 2001)

  16. Le défi de la formulation d’objectifs • Contrainte de ressources (budget) (coût de chaque type connu et montant maximal disponible) 5000 X1 + 6000X2 + 15000X3 ≤ 560 000 • Objectif représenté en contrainte Maximiser Z1= 100X1 + 500X2 + 100 X3 Mais Z2 ≥ 3000 ou 0X1 + 50X2 + 100 X3 ≥ 3000 • Possibilité également de pondérer les contraintes (Goal Programming) en mettant des poids différents (Davis et al., 2001)

  17. PLAN • De quoi parle-t-on? • Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Des concepts utiles • Le défi de la formulation d’objectifs • Le tableau de bord • Le défi de la gestion • Les conditions facilitantes

  18. Le tableau de bord • Une base pour le suivi • Des engagements clairs • Une argumentation pour la justification des choix.

  19. Le tableau de bord Problématique Critères AFD Thème Objectif général Objectif spécifique Moyens Indicateurs

  20. Le tableau de bord Problématique: Envahissement du HEG Critères AFD: Protection et conservation Thème: Conservation diversité biologique Objectif général: Enjeu de composition Objectif spécifique: Limiter progression du HEG Moyens: Chaulage, enrichissement, souches à 1m Indicateurs: Diminution de la composition en bas de 10000 tiges à l’hectare. Présence d’au moins 10000 tiges à l’hectare des autres feuillus désirés avec distribution de plus de 90%.

  21. PLAN • De quoi parle-t-on? • Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Des concepts utiles • Le défi de la formulation d’objectifs • Le tableau de bord • Le défi de la gestion • Les conditions facilitantes

  22. Le défi de la gestion Allègement et optimisation des processus de gestion (cf: projet pilote de la coop) Changements législatifs (cf. expérience BC ) Latitude professionnelle Motivation des troupes Instauration de balises pour suivre les stratégies et les rendements Outils de documentation des règles de l’art Les guides des stations Les guides sylvicoles Améliorer l’image

  23. PLAN • De quoi parle-t-on? • Ce qu’en dit la Commission Coulombe • Des concepts utiles • Le défi de la formulation d’objectifs • Le tableau de bord • Le défi de la gestion • Les conditions facilitantes

  24. Les conditions facilitantes Création d’un contexte de travail favorisant • La qualité du travail • Réfléchi • Bien argumenté, • Bien documenté • La latitude professionnelle • La créativité et l’innovation • La motivation • L’imputabilité professionnelle de tous les professionnels • (pas de spectateurs…) Développement d’un concept avant de s’embourber dans les outils

  25. Les conditions facilitantes Diminution du conflit d’intérêt potentiel Martelage indépendant Implantation de formules de gestion collégiale: Société d’aménagement, etc. (thèse de Fournier) Attention pas 1 seul modèle. Définir a priori les objectifs Mieux définir les échelles d’intervention (micro-peuplements, peuplements secteurs, grandes positions topographiques, etc.)

  26. Les conditions facilitantes Chantiers des forces vives en sylviculture pour définir l’intensification. Des projets pilotes Sortir les guides promis

  27. Nouveaux modèles sylvicoles • Maintenant • Place aux invités ! • Place aux idées ! • Place aux débats Bonne journée !

  28. Introduction En Mauricie, après CPRS, il reste parfois jusqu’à 40 % de couverture

  29. Conclusion • Place à l’innovation et à la performance • Lutte au conservatisme des solutions traditionnelles inadéquates. • Validation scientifique, écologique et économique des interventions sylvicoles