etude des normes des equipements collectifs direction de l urbanisme 06 mai 2005 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
ETUDE DES NORMES DES EQUIPEMENTS COLLECTIFS Direction de l’Urbanisme 06 MAI 2005 PowerPoint Presentation
Download Presentation
ETUDE DES NORMES DES EQUIPEMENTS COLLECTIFS Direction de l’Urbanisme 06 MAI 2005

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 17

ETUDE DES NORMES DES EQUIPEMENTS COLLECTIFS Direction de l’Urbanisme 06 MAI 2005 - PowerPoint PPT Presentation


  • 114 Views
  • Uploaded on

ETUDE DES NORMES DES EQUIPEMENTS COLLECTIFS Direction de l’Urbanisme 06 MAI 2005. OBJECTIFS DE L’ETUDE. Développer une approche réaliste de programmation des équipements collectifs ; Permettre plus d’équité foncière ; Proposer une alternative de mise en œuvre de la programmation ;

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'ETUDE DES NORMES DES EQUIPEMENTS COLLECTIFS Direction de l’Urbanisme 06 MAI 2005' - meriel


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
objectifs de l etude
OBJECTIFS DE L’ETUDE
  • Développer une approche réaliste de programmation des équipements collectifs ;
  • Permettre plus d’équité foncière ;
  • Proposer une alternative de mise en œuvre de la programmation ;
  • Elaborer une grille de normes urbaines des équipements collectifs en tant qu’outil conceptuel référentiel.
demarche adoptee
DEMARCHE ADOPTEE

L’étude s’est appuyée sur une démarche volontairement orientée vers les enquêtes sur terrain et les concertations puisque les équipements par leur nature d’usage public diversifié concernent :

  • Les usagers (autant administrateurs qu’administrés) ;
  • Les différents départements en charge de la planification des équipements ;
  • Les collectivités locales par leur rôle de gestionnaires du territoire.
deroulement des concertations
DEROULEMENTDESCONCERTATIONS
  • Cette démarche innovante de concertation rapprochée s’est basée sur des :
    • enquêtes sur terrains
    • tables rondes bilatérales avec les départements grands consommateurs du sol urbain
    • interviews et séances de travail avec les services techniques des départements afin de formuler des propositions
    • entretiens avec les décideurs dans le cas où il est difficile d’obtenir un consensus
    • réunions de concertations et de validations élargies au niveau de la DU.
propositions
PROPOSITIONS
  • Il s’agit de deux formes de propositions :
    • Une grille normative qui qualifie les principaux équipements collectifs en essayant d’intégrer des critères de localisation nouveaux tel que l’emplacement adéquat ou les distances à parcourir ;
    • Un système de programmation des équipements qui est relié à la valorisation effective des lotissements, ces derniers étant le principal outil de gestion au Maroc.
a la grille normative propos e
A-LAGRILLENORMATIVEPROPOSÉE
  • Optimise les superficies d’occupation du sol ;
  • Distingue entre les équipements de proximité et les grands équipements structurants ;
  • Propose des regroupements en pôle, et dans la mesure de possible, les équipements collectifs, par souci de multi fonctionnalité, de polyvalence, de rentabilité et de qualité paysagère ;
  • Intègre la distance/temps de desserte comme critère de programmation.
hi rarchisation des quipements
HIÉRARCHISATIONDESÉQUIPEMENTS
  • Pour une programmation efficiente, l’étude distingue entre les équipements de proximité et les grands équipements structurants :
    • Les premiers liés aux besoins quotidiens et de proximité des populations ont été normalisés dans le cadre de la présente grille.
    • Les grands équipements structurants sont ceux à projeter en terme de cadre de développement et à concevoir en fonction d’environnements spécifiques, territoriaux et sociaux. Ils nécessitent la mise en place de schémas à moyen et long terme et une programmation technique détaillée réalisée par leur maître d’ouvrage avant leur insertion dans le schéma urbain. (hôpitaux, universités, complexes sportifs, grande mosquée, protection civile, CQP-ITA….)
propositions d optimisation suppl mentaires
PROPOSITIONS D’OPTIMISATION SUPPLÉMENTAIRES
  • Salles d’enseignement général et unités scientifiques intégrés avec une même trame.
  • Administration intégrée au Rez-de-chaussée ou à l’étage.
  • Logements intégrés en R+1 avec logement de gardien indépendant.
  • Possibilité de traitement en rez de jardin.
  • Regroupement des unités scolaires école, collège et lycée autour d’un seul terrain de sport (gain de 5000m²).
illustration de l conomie fonci re engendr e

Normes en m²

actuelles

validées

Différence

Ecole

5000

4000

1000

Collège

10 000

9000

1000

Lycée

12 500

10 000

2500

Centre de santé urbain

500

500

Maison jeunes

2000

600

1400

Foyer féminin

2000

690

1310

Mosquée quartier

1000

200

800

Mosquée du vendredi

3500

1500

2000

Terrain de sport

10 000

2000

8000

Total

46 500

28 490

18 010

Illustration de l’économie foncière engendrée
propositions de regroupements
PROPOSITIONS DE REGROUPEMENTS
  • Pour ce qui est du regroupement des équipements en pôle, le partage de l’équipement pour une meilleure rentabilité, réduit l’offre de service groupé qui permet une économie d’échelle et favorise une cohabitation sociale :
    • maison de jeunes, espace vert de proximité et bibliothèque avec aire de stationnement.
    • siège de conseil d’arrondissement et siège de caïdat en complexe administratif avec aire de stationnement est quasiment institutionnalisé.
    • école, collège, lycée avec des accès différenciés sur îlot ou partie d’îlot.
    • Maisons de service public regroupant des équipements à recours stratégiques de type administratifs, sanitaires ou de sécurité.
b prise en charge des quipements dans le cadre des lotissements
B- PRISE EN CHARGE DES ÉQUIPEMENTS DANS LE CADRE DES LOTISSEMENTS

Quand la structure parcellaire de la zone à traiter le permet, les équipements feront partie intégrale des lotissements qui devront réserver les terrains nécessaires aux besoins des populations qu’ils installent, conformément aux articles 18, 30 et 31 de la loi 25-90 du 17-06-92 relative aux lotissements et aux groupes d’habitations.

Dans le cas contraire, si la structure parcellaire ne le permet pas ou pour toute raison liée à la nature ou la taille de l’équipement, la programmation et la réservation des terrains devra se faire conformément à la loi 12/90 du 17-06-92 relative à l’urbanisme.

Cette nouvelle démarche rend donc impérative l’utilisation des plans parcellaires, dans le cadre de l’élaboration des plans d’aménagement.

esprit de cette nouvelle approche
ESPRIT DE CETTE NOUVELLE APPROCHE
  • Programmer des équipements en fonction de besoins réels liés à de l’habitat en cours de valorisation ;
  • Permettre davantage d’équité foncière puisque le lotisseur réserve les parcelles d’équipement dans le cadre de son plan d’ensemble ;
  • Mettre en adéquation la programmation et le profil socio-économique et démographique du lotissement.