4 e partie relations conomiques internationales n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
4 e partie : Relations économiques internationales PowerPoint Presentation
Download Presentation
4 e partie : Relations économiques internationales

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 117

4 e partie : Relations économiques internationales - PowerPoint PPT Presentation


  • 102 Views
  • Uploaded on

4 e partie : Relations économiques internationales. Balance des paiements et position extérieure : comptabilisation des échanges Théorie du commerce international Mondialisation. Chapitre XV Balance des paiements : définitions et remarques préliminaires.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

4 e partie : Relations économiques internationales


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. 4e partie : Relations économiques internationales • Balance des paiements et position extérieure : comptabilisation des échanges • Théorie du commerce international • Mondialisation

    2. Chapitre XV Balance des paiements : définitions et remarques préliminaires • enregistre toutes les transactions économiques effectuées pendant une période donnée entre les résidents d’un pays (région, union) et le reste du monde • B&S, revenus, transferts, investissements, devises, prêts et emprunts • Equilibre de la BP : financement des déficits, utilisation des surplus 1. Définition

    3. 2. Les rubriques de la balance des paiements • le compte courant, • les marchandises, • les services, • les revenus • les transferts courants • le compte de capital, • transferts en capital • achats et ventes d'actifs non financiers non produits • le compte financier • comptes des investissements directs, • des investissements de portefeuille, • des autres opérations financières et • des avoirs de réserve

    4. 3. La structure et la logique comptable de la balance des paiements • Le compte financier = l'équivalent financier des transactions effectuées dans l'économie réelle et des opérations menées sur le compte de capital. • système de comptabilité en partie double : • S inscrip = 0 et Solde BP = 0 (par définition) • kXBS (compte courant) akcréances sur l'étranger ou m dettes (compte financier).

    5. 4. Définition et structure de la position extérieure • Retrace l’ensemble des créances et des engagements des résidents vis-à-vis des non-résidents : • Composée de cinq rubriques : • Les investissements directs • Les investissements de portefeuille • Les produits financiers dérivés • Les autres investissements • Les avoirs de réserve • Somme des flux nets des exercices antérieurs : stock versus flux

    6. 5. Le système de comptabilisation en partie double : inscriptions au débit ou au crédit • Le système d’enregistrement des opérations dans la balance des paiements est basésur les principes de la comptabilité en partie double. • Toute inscription doit êtrebalancée par une écriture de contrepartie. Toutes les transactions sont doncenregistrées sous forme de crédits et de débits. • Ceci implique que la somme de tousles crédits devrait être égale à la somme de tous les débits. • Toute opération qui se traduit par une entrée (sortie) de devises sera inscrite au crédit (débit)

    7. Signe + Signe - Compte des transactions courantes et de capital signifie Flux financier entrant vente de biens et de services, revenus et transferts reçus Flux financier sortant achat de biens et de services, revenus et transferts payés Compte financier signifie Flux financier entrant investissements directs par des étrangers en Belgique, achat de titres nationaux ou constitution de dépôts par des étrangers ou retrait d'investissements étrangers par des résidents, vente par des résidents de titres étrangers ou retrait de leurs dépôts Flux financier sortant investissements directs par des résidents belges à l'étranger, achat de titres étrangers ou constitution de dépôts ou retrait par des étrangers d'investissements en Belgique, remboursement à des étrangers de titres ou de dépôts intérieurs

    8. Ch XVI : Balance commerciale, courante et balance des paiements • La balance commerciale : transactions sur marchandises et services • la balance courante : couvre toutes les opérations relatives aux transactions sur marchandises et sur services, aux revenus et aux transferts courants • le compte courant et le compte de capital représentent, ensemble, les transactions à l'origine des variations de la quantité d'avoirs financiers nets sur l'étranger. Solde : montre si le pays a du s’endetter ou est créditeur

    9. 1.1. Opérations sur marchandises • Marchandises • Base de caisse ou base de transaction • Transaction : transfert de propriété • Caisse : effectivité du paiement • Balance commerciale établie sur base des transactions • FOB ou CIF : FOB : les frais de transport seront comptabilisés dans le poste Services de la balance commerciale (Belgique : dérogation au règlement FMI) • travail à façon • Exemple : assemblage automobile • Solde : rémunération du travail à façon • réparations de biens mobiliers, biens achetés dans les ports, or non monétaire

    10. 1.2. Opérations sur services • Transports • Aériens, maritimes, autres (fluvial, routiers…) • Voyages : • ensemble des services achetés par des non-résidents dans une économie où ils séjournent moins d’un andépenses dans un pays de non-résidents (hors transports, cf ci-dessus) • Comprend également dépenses telles que : • Coûts des traitements médicaux • Coûts liés aux études • Voyages d’affaires … • Achats de marchandises

    11. Services • Communication (courrier…), Construction • Assurances, Courtages et frais financiers • Informatique et information • Développement et réalisation , entretien de logiciels • Entretien et réparation du hardware • Traitement des données • Prestation de services informatiques • Services des agences de presse et banque de données • Abonnement journaux et périodiques

    12. Services • Redevances, droits de licence (sauf audio visuel) • Autres services commerciaux : • services liés au commerce, • services entre entrprises liées, • autres services ommerciaux • Services personnels • Services Audio visuels et connexes • Services éducatifs et scientifiques • services publics (représentations diplomatiquees, bases militaires)

    13. 2.La balance courante2.1.Les revenus • Revenus du travail • Rémunération versée par des employeurs non-résidents à des résidents (y-compris institutions internationales) (+) • Rémunération versée par des employeurs résidents à des non-résidents (y-compris institutions internationales) (-) • Revenus des investissements : • investissements directs, • de portefeuille • autres investissements 2.2. Les transferts • Administrations publiques : • contribution UE (-) et aides et financements communautaires, (+) • pensions, • prélèvements, cotisations • Subventions et dons • Autres secteurs : transferts des migrants, héritages..;

    14. Balance courante dans la zone Euro

    15. 2.3. La balance des opérationscourantes de l’eurozone et des Etats-Unis- 2009

    16. 3. Compte de capital • Subventions et dons pour financement d’investissements : • exemple subvention du gouvernement néérlandais au gvt belge dans le cadre des travaux du TGV • Transferts des migrants : biens meubles et immeubles • Acquisition ou cession d’actifs non financiers non-produits brevets, licences…

    17. Belgique 2006

    18. 4. Compte des opérations financières • Débit et crédit : Avoirs et engagements • Compte des transactions courantes et compte de capital : • Actif (crédit) : ensemble des transactions qui donnent lieu à des RECETTES • Passif (débit) : ensemble des transactions qui donnent lieu à des DEPENSES • Un excédent du compte des transactions courantes signifie que les résidents belges ont vendu à l’étranger plus de biens et services qu’ils n’en ont acheté, ont reçu de l’étranger plus de revenus et de transferts qu’il n’en ont payé.

    19. Crédit et débit dans la balance des paiements

    20. un solde positif du compte des transactions courantes et du compte de capital entraîne une augmentation des avoirs dans le compte financier • un solde négatif du compte des transactions courantes et du compte de capital entraîne une augmentation des engagements dans le compte financier

    21. 4.1. Investissements directs • désigne l’opération effectuée par un investisseur afin d’acquérir, d’accroître ou de liquider un intérêt durable dans une entreprise et de détenir (ou de liquider) une influence dans sa gestion ou la capacité de l’exercer. • Par convention, une relation d’investissement direct est supposée dès qu’un investisseur détient au moins 10% du capital social de l’entreprise investie (<10 %, considéré comme investissement de portefeuille) • Investissements belges à l’étranger : créances sur entreprise non-résidente • Investissements étrangers en Belgique : engagements envers entreprises non-résidentes

    22. Investissements directs de la Belgique à l'étranger Signe - = augmentation des avoirs, c'est‑à‑dire augmentation des investissements directs de la Belgique à l'étranger Signe + = diminution des avoirs, c'est‑à‑dire que la Belgique retire des investissements directs de l'étranger. Investissements directs de l'étranger en Belgique Signe + = augmentation des engagements, c'est‑à‑dire augmentation des investissements directs étrangers en Belgique Signe - = diminution des engagements, c'est‑à‑dire que les étrangers retirent des investissements de Belgique. Inscriptions dans la balance des paiements

    23. 4.2. Les investissements directs étrangers

    24. Importance des IDE • Transferts d’activité : indicateur partiel « délocalisations », notamment IDE verticaux , lorsque les firmes s’intègrent dans une perspective de division internationale des processus de production • IDE concentrés autour des principaux partenaires commerciaux

    25. 4.2. Investissements de portefeuille • Opérations sur titres (hors titres représentatifs d’inves. Directs) effectuées par des résidents avec des non-résidents • Achat ou ventes de titres nouvellement émis • Achats et ventes sur le marché secondaire • Achats : négatif (débit), • ventes : positif (crédit)

    26. Avoirs : Crédits commerciaux Prêts Des autorités monétaires Administrations publiques IFM Engagements Crédits commerciaux ( accordés par non-résidents) Prêts Des autorités monétaires Administrations publiques IFM 4.3. Autres investissements : Tous les flux financiers qui ne sont ni des ID ni des IP, ni des produits financiers dérivés, ni des avoirs de réserve 4.5. Produits financiers dérivés Primes sur options, intérêts sur Swap..gains ou pertes sur opérations sur les marché à terme

    27. ! 4.6. Avoirs de réserve • Or : variation réelle des avoirs en or de la BCN • DTS : droits de tirages spéciaux • débit DTS acquis (livre 302 parenthèse mal placée) • crédit : utilisation des DTS acquis • Position de réserve auprès du FMI : • Variation des réserves en devises : • débit correspond à une augmentation, (augmentation des avoirs sur l’étranger) • crédit à une diminution (diminution des avoirs sur l’étranger)

    28. Balance des paiements de la zone €

    29. 7. LA POSITION EXTERIEURE ET L’ENDETTEMENT EXTERIEUR • Retrace l’ensemble des créances et des engagements des résidents vis à vis des non résidents • Eléments de la position extérieure • Investissements directs • Investissemnts de portefeuille • Produits financiers dérivés • Autres investissemts • Avoirs de réserve

    30. 7.1 Les investissements directs

    31. Déterminants des IDE • - PIB • - PIB proches • - proximité géographique entre pays ou régions ; • - le faible coût de la main-d’œuvre • - l’intensité en R-D • - infrastructure • - environnement économique • - la productivité du travail ; • - la stabilité de la monnaie et du taux de change ; • - l’agglomération ; • - les différentiels de qualification de la main-d’œuvre.

    32. 8. POSITION EXTERIEURE GLOBALE ET ENDETTEMENT EXTERIEUR

    33. Dette extérieure

    34. Ch XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

    35. Evolution de la balance commerciale, biens et services- Eurozone

    36. Les déterminants • Volume des importations et des importations • Prix (en €) des exportations • Prix des importations ( en devises) • Taux de change

    37. X et M : volumes et valeurs • Effet volume • Exportations • Demande des pays importateurs : • structure des partenaires commerciaux • Évolution conjoncturelle • Compétitivité produits • Structure du panier d’exportations : • Produits progressifs • Produits régressifs • Elasticité prix de la demande mondiale • Intensité de la concurrence internationale • Capacité de réponse de l’appareil productif national • Importations • Revenu national • Catégories de dépenses en expansion, en récession • Capacité de réponse de l’appareil productif national

    38. X et M : effet prix • Exportations • Structure du panier d’X • Coûts de production • Taux d’inflation interne • Taux de change : prix payé par l’importateur • Droits de douane, quotas

    39. X et M : effet prix • Importations • Évolution des prix des partenaires commerciaux • Taux de change • Panier des biens importés

    40. X et M : termes de l’échange

    41. Les termes de l’échange de la Belgique

    42. X et M : taux de change • Taux de change • Quantité de monnaie nationale nécessaire pour acquérir unité de devise étrangère : «  à l’incertain » : un $ = 0.84 € (mars 2006) • Quantité de devise étrangère nécessaire pour obtenir une unité monétaire nationale : « au certain » : un € = 1.19$ (mars 2006)

    43. Effet taux de change • Appréciation (dépréciation) € : • défavorise (favorise) X car augmente (diminue) le prix en devise de nos X • (dé)Favorise M car diminue (augmente) leur prix en € • Taux de change effectifs • Taux de change effectif nominal : taux de change par rapport à un panier de devises, pondéré par le poids relatif de ces devises dans nos échange. • Taux de change effectif réel :