slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Microéconomie et Finance Année académique 2004-2005 Prof. Ariane Chapelle - Plan du cours PowerPoint Presentation
Download Presentation
Microéconomie et Finance Année académique 2004-2005 Prof. Ariane Chapelle - Plan du cours

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 47

Microéconomie et Finance Année académique 2004-2005 Prof. Ariane Chapelle - Plan du cours - PowerPoint PPT Presentation


  • 953 Views
  • Uploaded on

Microéconomie et Finance Année académique 2004-2005 Prof. Ariane Chapelle - Plan du cours. Plan du cours (1/2). Introduction Partie 1 : La demande Théorie du consommateur Aversion au risque et courbes d ’utilité Aspects économiques de l ’assurance Partie 2 : Introduction à la finance

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Microéconomie et Finance Année académique 2004-2005 Prof. Ariane Chapelle - Plan du cours' - Jimmy


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1
Microéconomie et Finance

Année académique 2004-2005

Prof. Ariane Chapelle-Plan du cours

plan du cours 1 2
Plan du cours (1/2)
  • Introduction
  • Partie 1 : La demande
    • Théorie du consommateur
    • Aversion au risque et courbes d ’utilité
    • Aspects économiques de l ’assurance
  • Partie 2 : Introduction à la finance
    • Choix intertemporels de consommation
    • Coût d ’opportunité et valorisation de projets
plan du cours 2 2
Plan du cours (2/2)
  • Partie 3 : Equilibres
    • Equilibre partiel
    • Avantages des échanges : boîte d ’Edgeworth
    • Equilibre général : efficience et équité
    • Interventions publiques sur des marchés concurrentiels
  • Partie 4 : Le marché
    • Optimisation en concurrence
    • Monopole et monopsone
    • Concurrence oligopolistique
    • Introduction à la théorie des jeux
  • Livre de référence : Microeconomics , Pindyck & Rubinfeld, Prentice Hall, 5th ed., www.prenhall.com/pindyck
introduction
Introduction
  • Les Thèmes de la Microéconomie
  • Théories et Modèles
  • Qu’est-ce qu’un marché?
  • Pourquoi étudier la Microéconomie?
les th mes de la micro conomie
Les Thèmes de la Microéconomie
  • La Microéconomie traite du:
    • Comportement des agents économiques
      • Consommation
        • Comment choisir ce qu’on achète
      • Production
        • Comment choisir ce qu’on produit
    • Marché: l’interaction entre consommateurs et producteurs
    • Echanges : détermination d’un équilibre partiel, ou général, après échanges entre agents économiques
    • Est la base de l’analyse macroéconomique
th ories and mod les
Théories and Modèles
  • Analyse Microéconomique
    • La Théorie tente d’expliquer les phénomènes observés en termes de règles de fondamentales et d’hypothèses.
    • Exemples
      • Théorie de la firme
      • Théorie du comportement du consommateur
    • Les Modèles
      • sont une représentation mathématique de la théorie, en vue de faire des prévisions.
th ories and mod les7
Théories and Modèles
  • Analyse Microéconomique
    • Valider une théorie
      • La validité d’une théorie s’évalue à la qualité de ses prévisions, étant donné les hypothèses faites.
    • Améliorer une théorie
      • Tester et redéfinir les théories en cours est un processus clé dans le développement de la science économique.
pourquoi tudier la micro conomie
Pourquoi étudier la Microéconomie?
  • Concept utilisé par tous comme aide à la décision en production et en consommation
  • Exemples :
    • pour une firme :
      • Perception et demande des consommateurs pour un nouveau produit
      • Coût de production
      • Stratégie de pricing
      • Décisions organisationnelles
    • pour un gouvernement:
      • Définition de normes anti-pollution
      • Evaluation des impacts sur les producteurs et les consommateurs
      • Evaluation du bénéfice global
th orie du consommateur
Théorie du consommateur
  • Points à aborder
    • Préférences des consommateurs
    • Contraintes de budget
    • Choix des consommateurs
    • Préférences révélées
    • Utilité marginale et choix des consommateurs
th orie du consommateur10
Théorie du consommateur
  • L'étude du comportement du consommateur implique trois étapes principales.
    • Préférences
      • Décrit comment et pourquoi les gens préfèrent tel bien plutôt qu’un autre.
    • Contraintes de budget
      • Les gens ont des ressources limitées.
    • La Combinaison des préférences et des contraintes de budget détermine les choix de consommation.
      • Quel combinaison des biens choisiront les gens pour maximiser leur utilité?
pr f rences des consommateurs
Préférences des consommateurs

Trois hypothèses de base:

1) Les préférences sont complètes : définies pour tous les biens / paniers

2) Les préférences sont transitives : si A est préféré à B et B préféré à C, alors A est toujours préféré à C.

3) Non-satiété : les consommateurs préfèrent toujours plus que moins, quelque soit le bien.

pr f rences des consommateurs12
Préférences des consommateurs
  • Un panier de consommation est un ensemble d’un ou plusieurs biens.
  • Il peut être préféré à un autre panier de consommation contenant une autre combinaison de biens.

Panier Nourriture Vêtements

A 20 30

B 10 50

D 40 20

E 30 40

G 10 20

H 10 40

pr f rences des consommateurs13
Préférences des consommateurs
  • Les courbes d’indifférencereprésentent toutes les combinaisons de paniers de consommation apportant le même niveau de satisfaction à un consommateur donné.
  • Les courbes d’indifférences:
    • Ont une pente décroissante vers la droite
    • Ne peuvent pas se croiser (violerait l’hypothèse de non-satiété)
    • Tout panier situé à droite d’une courbe d’indifférence est préféré à tout autre panier situé sur cette courbe.
pr f rences des consommateurs14

B

H

E

A

D

G

Préférences des consommateurs

Vêtements

(unités par mois)

  • Les combinaisons B,A, & D
  • procurent la même satisfaction
  • E est préférée à U1
  • U1est préférée à H & G

50

40

30

20

U1

10

Nourriture

(unités par mois)

10

20

30

40

pr f rences des consommateurs15

U1

U2

Préférences des consommateurs

Vêtements

(unités par mois)

Les courbes d’indifférence

ne peuvent pas se croiser.

Le consommateur doit être indifférent entre A, B and D. Toutefois B contient plus des 2 biens que D.

A

B

D

Nourriture

(unités par mois)

pr f rences des consommateurs16
Préférences des consommateurs
  • Le taux marginal de substitution (TMS) détermine la quantité d’un bien que le consommateur est prêt à abandonner pour obtenir une unité supplémentaire de l’autre bien.
    • Se mesure par la pente de la courbe d’indifférence.
  • 4ème hypothèse quant aux préférences des consommateurs:
    • Le long d’une courbe d’indifférence le taux marginal de substitution est décroissant.
  • Question
    • Quelles étaient les 3 premières hypothèses?
pr f rences des consommateurs17
Préférences des consommateurs

Vêtements

A

16

TMS = -  y/  x

14

TMS = 6

-6

12

10

B

1

8

-4

D

TMS = 2

6

1

E

-2

G

4

1

-1

1

2

Nourriture

1

2

3

4

5

pr f rences des consommateurs18
Préférences des consommateurs
  • Les courbes d'indifférence sont convexes car, plus un bien est consommé, moins le consommateur est prêt à abandonner de l'autre bien pour consommer plus du premier (csq directe de l’utilité marginale décroissante)
  • Les consommateurs préfèrent un panier de consommation équilibré.
  • Parfaits substituts et parfaits compléments
    • Deux biens sont de parfaits substituts quand le taux marginal de substitution de l’un pour l’autre est constant.
    • Deux biens sont de parfaits compléments quand les courbes d’indifférence de leurs combinaisons forment des angles droits.
    • Question : que vaut alors le TMS?
pr f rences exemple
Préférences - Exemple

Design de voitures neuves

  • Quels critères de décisions lors de la conception de nouveaux modèles?
  • L’analyse des préférences des consommateurs peut aider à déterminer quand et comment changer le style des voitures.
pr f rences exemple20
Préférences - Exemple

Conducteurs A:

Grand TMS

Style

Prêts à abandonner

beaucoup en style pour

gagner performance

Performance

pr f rences exemple21
Préférences - Exemple

Conducteurs B:

Faible TMS

Styling

Sont prêts à abandonner

beaucoup en performance

pour gagner en style.

Performance

pr f rences exemple22
Préférences - Exemple
  • Qu’en pensez-vous?
    • Comment peut-on déterminer les préférences des consommateurs?
      • Enquêtes
      • Analyses des ventes précédentes
      • Analyse de la concurrence / Tendances des nouveaux modèles
utilit des consommateurs
Utilité des consommateurs
  • Utilité
    • Utilité: Score numérique représentant la satisfaction d’un consommateur pour un panier donné.
    • Fonction d’utilité : formule assignant un niveau d’utilité à chaque panier de produits.
    • Si acheter 4 tickets de cinéma vous rend plus heureux que d’acheter un pull, alors le cinéma vous apporte une plus grande utilité que le pull.
contraintes de budget
Contraintes de budget
  • Les préférences n’expliquent pas tout du comportement des consommateurs.
  • Les contraintes de budgetlimitent également la capacité d’un individu à consommer, en fonction de ce qu’il doit payer pour les différents biens et services.
  • La droite de budget
    • Indique toutes les combinaisons de deux biens lorsque tout le revenu est dépensé.
contraintes de budget25

Bien A (unités)

40

30

Droite de budget

20

10

Bien B (unités)

0

20

40

60

80

Contraintes de budget
contraintes de budget26
Contraintes de budget
  • Exemple
    • Soit F la quantité de nourriture (food) achetée, et C la quantité de vêtements (clothes)
    • Pf = prix de la nourriture et Pc = prix des vêtements
    • Alors Pf F est le budget dépensé en nourriture et PcC est le budget dépensé en vêtements.
    • La droite de budget s’écrit :
contraintes de budget27

Droite de Budget F + 2C = $80

A

B

D

E

G

Contraintes de budget

Vêtements

(unités

par mois)

Pc= $2 Pf = $1 W = $80

(W/PC) = 40

30

10

20

20

10

Nourriture

(unités par mois)

0

20

40

60

80 = (W/PF)

contraintes de budget28
Contraintes de budget
  • La droite de budget - consommation
    • Lorsque la consommation se déplace le long de la droite de budget, le consommateur dépense plus pour un bien et moins pour un autre.
    • L’ordonnée à l’origine (W/PC), indique le montant maximum qui peut être dépensé en C avec le revenu W.
    • L’abscisse à l’origine (W/PF), indique le montant maximum qui peut être dépensé en F avec le revenu W.
contraintes de budget29
Contraintes de budget
  • La droite de budget - pente
    • La pente de la droite mesure les coûts relatifs des 2 biens considérés.
    • La pente égale la négative du ratio de prix entre les 2 biens.
    • Elle indique le taux auquel les 2 biens peuvent être substitués sans changer la dépense globale.
contraintes de budget30
Contraintes de budget
  • Effets des changements en revenus et en prix
    • Modifications de revenus
      • Une hausse du revenu déplace la droite de budget vers la droite, parallèlement à l’originale (sans changement de prix)
      • Une baisse de revenu déplace la droite de budget vers la gauche, parallèlement à l’originale (sans changement de prix)
contraintes de budget31

L1

(W= $80)

Contraintes de budget

Vêtements

(unités

par mois)

Hausse de revenu:

déplacement vers la droite

80

60

Baisse de revenu:

déplacement vers la gauche

40

L3

20

L2

(W = $160)

Nourriture

(unités par mois)

(W =$40)

0

40

80

120

160

contraintes de budget32
Contraintes de budget
  • Effets des changements en revenus et en prix
    • Modifications de prix
      • Si le prix d’un des 2 biens augmente, la droite de budget pivote vers l’intérieur, changeant l’intersection de l’axe du bien concerné.
      • Si le prix d’un des 2 biens diminue, la droite de budget pivote vers l’extérieur, changeant l’intersection de l’axe du bien concerné.
      • Si les prix des 2 biens augmentent, mais le rapport de leur prix reste inchangé, alors la pente de la droite de budget ne changera pas.
      • Elle se déplacera toutefois, parallèlement, vers la gauche (comme sous l’effet d’une baisse de revenu).
contraintes de budget33
Contraintes de budget

Vêtements

(unités

par mois)

Hausse de 2$ du prix

de la nourriture

40

Baisse de 0.50$ du

prix de la nourriture

L3

L1

L2

(PF = 1)

(PF = 1/2)

(PF = 2)

Nourriture

(unités par mois)

40

80

120

160

choix du consommateur
Choix du consommateur
  • Les consommateurs choisissent donc la combinaison des biens qui maximise leur satisfaction, dans la limite de leur budget disponible.
    • Un panier optimal satisfait les conditions suivantes:
      • Il doit se situer sur la droite de budget.
      • Il doit fournir au consommateur sa combinaison préférée de biens et services.
choix du consommateur35

P

P

F

F

=

=

-

-

TMS

Pente

P

P

C

C

Choix du consommateur
  • La pente d’une courbe d’indifférence s’écrit :

D

C

=

-

TMS

D

F

  • La pente d’une droite de budget s’écrit :
  • Ainsi, l’utilité est maximisée à :
choix du consommateur36

U3

U1

Choix du consommateur

Vêtements

(unités

par mois)

Pc= $2 Pf = $1 W= $80

Au panier A, la droite de budget est tangente à la courbe d’indifférence. Aucun niveau supérieur d’utilité ne peut être atteint.

40

30

A

Au point A:

TMS =Pf/Pc = .5

20

U2

Nourriture

(unités par mois)

0

20

40

80

contrainte de budget exemple
Contrainte de budget - Exemple

Décision de politique économique

  • Différents objectifs d’un gouvernement local :
    • accroître les dépenses d’éducation
    • transférer des revenus vers des états plus pauvres
    • assurer un minimum de services publics
  • Quelle formule d’aide est la mieux adaptée?
contrainte de budget exemple38

T

U3

U1

V

Contrainte de budget - Exemple

Aide générale

Dépenses

Privées ($)

  • Après l’aide publique:
  • Droite de budget : TV
  • B: nouveau panier optimal
  • Dépenses
    • OU: Privées
    • OZ: Publique

P

B

U

A

R

Dépenses publiques ($)

O

S

Z

Q

contrainte de budget exemple39

P

U2

U1

R

Contrainte de budget - Exemple

Aide spécifique

Dépenses

Privées ($)

T

  • Après l’aide
  • C: nouveau point optimum
  • Dépenses
    • OW: Privées
    • OX: Publique

W

A

R

C

O

S

X

Q

Dépenses publiques ($)

contrainte de budget exemple40

B

U

U3

U1

Z

Contrainte de budget - Exemple

Comparaison des 2 types d’aide

Dépenses

Privées ($)

T

  • Aidé générale
  • Point B
  • Aide spécifique
  • Point C

P

W

A

C

U2

O

X

Q

R

Dépenses publiques ($)

pr f rences r v l es
Préférences révélées
  • Si on connaît les choix qu’ont fait les consommateurs dans le passé,
  • Si on dispose d’une information suffisante sur les choix fait en cas de variation du revenu et des prix,
  • Alors on peut déterminer les préférences des consommateurs observés.
  • Les préférences révélées permettent aussi:
    • de mieux connaître la forme des courbes d’indifférence du marché auquel on fait face
    • de tester le réalisme des hypothèses de théories de consommations, et la cohérence des consommateurs dans leurs choix.
pr f rences r v l es42

W3

E

W1

W4

A

W2

G

B

Préférences révélées

Vêtements

W3:E révélé comme préféré A

Tous les paniers de la zone rose sont préférés à A

A: préféré à tous les paniers de la zone verte

W4: G révélé comme préféré à A

Nourriture

pr f rences r v l es exemple

C

A

U1

l1

Préférences révélées - Exemple

Club de Gym

Autres activités

de loisirs ($)

  • Scenario
  • Budget de Roberta = $100/semaine
  • Prix de la séance = $4/hr/semaine
  • Exercices 10 hrs/sem en A étant donné U1 & W1

100

  • Le prix change à $1/hr + $30/semaine
  • Nouvelle droite de budget W2 & optimum B
  • Préférence révélée de B sur A

80

60

B

40

U2

Est-ce que le Club

fera plus de profits?

20

l2

Séances de gym

(heures)

0

25

50

75

utilit marginale et choix de consommation
Utilité marginale et choix de consommation
  • L’utilité marginale (UM)mesure la satisfaction additionnelle obtenue en par la consommation d’une unité supplémentaire d’un bien.
    • Exemple
      • L’UM de consommer une unité de nourriture de 0 à 1 peut être 9
      • Accroître la consommation de 1 à 2 apporte 7
      • L’accroître de 6 à 7 apporte 1
  • L’UM est décroissante : plus un bien est consommé, moins chaque unité additionnelle apporte d’utilité supplémentaire.
utilit marginale et choix de consommation45
Utilité marginale et choix de consommation
  • Utilité Marginale et courbes d’indifference
    • Si la consommation se déplace le long de la courbe d’indifférence, l’UM dérivée de l’augmentation de la consommation d’un bien (ex. F), doit compenser la perte d’utilité due à la diminution de la consommation de l’autre bien (ex. C).
    • Formellement :
    • En réarrangeant :
utilit marginale et choix de consommation46
Utilité marginale et choix de consommation
  • Or on sait que :
  • Donc :
  • Les consommateurs maximisent leur satisfaction par:
  • Comme le TMS est aussi égal au rapport des utilités marginales de F et de C, il s’ensuit que:
utilit marginale et choix de consommation47
Utilité marginale et choix de consommation
  • Ce qui donne l’équation suivante de maximisation de l’utilité:
  • L’utilité totale est maximisée quand le budget est alloué de sorte à égaliser les UM des dépenses en chaque bien.
  • Ceci est le principe d’égalisation des utilités marginales.