slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Sch é ma fonctionnel d ’ un ordinateur

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 174

Sch é ma fonctionnel d ’ un ordinateur - PowerPoint PPT Presentation


  • 78 Views
  • Uploaded on

Sch é ma fonctionnel d ’ un ordinateur. b/Le facteur d'encombrement:

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Sch é ma fonctionnel d ’ un ordinateur' - luz


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2
b/Le facteur d'encombrement:

On désigne généralement la géométrie, les dimensions, l'agencement et les caractéristiques électriques de la carte mère. Afin de fournir des cartes mères pouvant s'adapter dans différents boîtiers de marques différentes, des standards ont été mis au point :

slide5
2-Le chipset

Le chipset (traduisez jeu de composants ou jeu de circuits) est un circuit électronique chargé de coordonner les échanges de données entre les divers composants de l'ordinateur (processeur, mémoire...). Dans la mesure où le chipset est intégré à la carte mère, il est important de choisir une carte mère intégrant un chipset récent afin de maximiser les possibilités d'évolutivité de l'ordinateur.

On partage le chispet en 2 partie : North and South bridge

slide6
Le chipset nord : est le composant principal. Il sert d’interface entre le processeur et la carte mère. Il relie la mémoire vive, la mémoire cache et AGP. Ce chipset tourne à la même fréquence que le processeur.

Le chipset sud : est cadencé à une fréquence plus basse. Il est chargé d’interfacer les slots d’extension ISA, EISA et PCI. Il se charge aussi des connecteurs I/O tels que les prises séries, USB, Parallèles, ainsi que IDE et Floppy.

slide7
3-Les bus

un bus est un ensemble de ligne électrique qui permettent la transmission de signaux entre les différents composant s de l’ordinateur.

le bus relie la carte mère , qui contient le processeur et ses circuits, à la mémoire et aux cartes d’extension engagées dans les connecteurs.il y a 3 types de bus :

slide8
le bus de donnée : c’est un groupe de ligne bidirectionnelle sur lequel se font les échanges de donnée s entre le processeur et son environnement (RAM, interface…..) .

le bus est caractérisé par le nombre et la disposition de ses lignes, le nombre de ligne de bus de donnée dépend de type de micro-processeur et varié entre 8 à 64 lignes

slide9
Le bus d’adresse : est constitué d’un ensemble de ligne unidirectionnelle donnant au processeur les moyennes de sélectionner une position de la mémoire ou un registre en place…

Les bus de contrôle : il transmet un certain nombre de signaux de synchronisation qui assurent au

slide10
micro processeur et aux différents périphériques en ligne un fonctionnement harmonieux.

C’est le maître d’œuvre assurant la coordination d’une suite de signaux transmise au processeur.

NB :un bus est caractériser par sa fréquence de fonctionnement

  • sa bande passante(débit) dépend de sa largeur de sa fréquence.
slide11
Exercice:

Calculez la bande passante (le débit) d’un bus en Mo/s sachant que sa fréquence est de 133Mhz et sa largeur de 16 bits

slide12
4-l’horloge et la pile du CMOS

L'horloge temps réel (notée RTC, pour Real Time Clock) est un circuit chargé de la synchronisation des signaux du système.

Elle est constituée d'un cristal qui, en vibrant, donne des impulsions (appelés tops d'horloge) afin de cadencer le système.

slide13
On appelle fréquence de l'horloge (exprimée en MHz) le nombre de vibrations du cristal par seconde. Plus la fréquence est élevée, plus le système peut traiter d'informations.
slide14
CMOS:Lorsque l'ordinateur est mis hors tension, l'alimentation cesse de fournir du courant à la carte mère. Or, lorsque l'ordinateur est rebranché, le système est toujours à l'heure.

Un circuit électronique, appelé CMOS (Complementary Metal-Oxyde Semiconductor), conserve en effet certaines informations sur le système, telles que l'heure.

slide15
la date système et quelques paramètres essentiels du système.

Le CMOS est continuellement alimenté par une pile, un accumulateur ou une batterie située sur la carte mère. Ainsi, les informations sur le matériel installé dans l'ordinateur (comme par exemple le nombre de pistes, de secteurs de chaque disque dur) sont conservées dans le CMOS

slide16
5- Le BIOS

Le BIOS (Basic Input/Output System) est le programme basique servant d'interface entre le système d'exploitation et la carte mère. Le BIOS est stocké dans une ROM (mémoire morte, c'est-à-dire une mémoire en lecture seule), ainsi il utilise les données contenues dans le CMOS pour connaître la configuration matérielle du système.

slide17
Il est possible de configurer le BIOS grâce à une interface (nommée BIOS setup, OU SETUP) accessible au démarrage de l'ordinateur par simple pression d'une touche (généralement la touche Suppr. En réalité le setup du BIOS sert uniquement d'interface pour la configuration, les données sont stockées dans le CMOS.
slide18
6/ le processeur

Le processeur ( CPU : Central Processing Unit )

soit unité centrale de traitement est le cerveau de l’ordinateur. Il permet de manipuler des informations numériques (binaires) et d’exécuter

les instructions stockées dans la mémoire.

slide19
Le premier microprocesseur Intel 4004 a été inventé en 1971. Sa fréquence est de 108 KHZ.

Dans le monde des PC, les principaux fabricants sont : Intel, Cyrix, IBM, AMD, Centaur, Texas instrument….. et sur les autres systèmes on trouve Motorola, HP, ARM , MIPS.…

slide20
Le processeur est un circuit électronique cadencé au rythme d'une horloge interne, grâce à un cristal de quartz qui, soumis à un courant électrique, envoie des impulsions, appelées «top ».

La fréquence d'horloge (appelée également cycle, correspondant au nombre d'impulsions par seconde, s'exprime en Hertz (Hz).

slide21
Ainsi, un ordinateur à 200 MHz possède une horloge envoyant 200 000 000 de battements par seconde.

La fréquence d'horloge est généralement un multiple de la fréquence du système (FSB, Front-Side Bus), c'est-à-dire un multiple de la fréquence de la carte mère

slide22
a/ le support du processeur

La carte mère possède un emplacement (parfois plusieurs dans le cas de cartes mères multi-processeurs) pour accueillir le processeur, appelé support de processeur.

On distingue deux catégories de supports :

-Slot : s’agit d’un processeur rectangulaire.

slide23
-Socket ; s’agit d’un processeur carré, possédant un grand nombre de petit point sur lesquels les broches du processeur s’insèrent.

La mise en place d’un processeur doit se faire avec une grande précaution, veiller à bien superposé le détrompeur du processeur sur celui du support.

slide24
-le support LIF ( Low insertion Force ) était couramment utilisé avant les Pentiums.

-Le support ZIF ( Zéro Insertion Force ) est constitué d’un levier qui facilite l’insertion et l’extraction du processeur.

Le processeur est surmonté d’un dissipateur

slide25
thermique (radiateur), qui est u métal ayant une bonne conduction thermique, chargeait d’augmenter la surface d’échange thermique du processeur. Un ventilateur accompagne généralement le dissipateur thermique afin d’améliorer la circulation d’air.
b la famille et generation
B/ LA FAMILLE ET GENERATION

Intel à fixé une norme nommée 80x86, le x représente la famille. On parle ainsi de 386,486… un nombre élevé signifie un processeur de conception récente et donc plus puissant.

slide27
Par la suite pentium à apparue avec ces génération P1, P2, P3, P4 et pentium Pro (professionnel) qui représente les générations 5 et 6 . Ces indicateurs sont inscrites sur la surface du processeur.
slide28
C/ FONCTIONNEMENT DU PROCESSEUR

A chaque top d'horloge le processeur exécute une action, correspondant à une instruction ou une partie d'instruction.

slide29
L'indicateur appelé CPI (Cycles Par Instruction) permet de représenter le nombre moyen de cycles d’horloge nécessaire à l’exécution d’une instruction sur un microprocesseur.
slide30
La puissance du processeur peut ainsi être caractérisée par le nombre d'instructions qu'il est capable de traiter par seconde. L'unité utilisée est le MIPS (Millions d'Instructions Par Seconde) correspondant à la fréquence du processeur que divise le CPI.
slide31
D-Instruction

Une instruction est l'opération élémentaire que le processeur peut accomplir. Les instructions sont stockées dans la mémoire principale, en vue d'être traitée par le processeur. Une instruction est composée de deux champs :

slide32
Le code opération: représentant l'action que le processeur doit accomplir ;

Le code opérande: définissant les paramètres de l'action. Le code opérande dépend de l'opération. Il peut s'agir d'une donnée ou bien d'une adresse mémoire.

slide34
FPU : Floating Point Unit (coprocesseur) jusqu’au 486DX toutes les instructions étaient prise en charge par le processeur. On trouvait alors un coprocesseur, son rôle est de prendre en charge toutes les instructions dites à virgule flottante. Il décharge ainsi le processeur de ce type d’instruction augmentant la vitesse générale
slide35
du PC. Lorsqu’il est externe, il doit tourner à la même fréquence que le processeur. Son nom fini toujours par un 7.

EXEMPLE : (386 de 40 Mhz utilisera un coprocesseur 387 de 40 Mhz).

A partir de 486 DX, le FPU est intégré dans le CPU.

slide36
Mémoire cache : généralement appelé mémoire tampon ou antémémoire, est une mémoire rapide permettant de réduire les délais d’attente des informations stockées en mémoire vive. Les ordinateurs récent possèdent plusieurs niveau de mémoire cache qui sont :
slide37
D/La mémoire cache :

L’écart de performance entre le microprocesseur et la mémoire ne cesse de s’accroitre. En effet les composants mémoire bénéficient des mêmes progrès technologiques que les microprocesseur mais le décodage des adresses et la lecture/écriture d’une données sont des étapes difficiles à accélérer.

Ainsi, le temps de cycle processeur décroit plus vite que le temps d’accès mémoire. La mémoire n’est plus en mesure de délivrer les informations aussi rapidement que le processeur est

slide38
capable de les traiter. Il existe donc une latence d’accès entre ces deux organes.

Depuis le début des années 80, une des solutions utilisés pour masquer cette latence est de disposer une mémoire très rapide entre le microprocesseur et la mémoire. On compense ainsi le faible vitesse relative de la mémoire en permettant au microprocesseur d’acquérir les données à sa vitesse propre.

slide39
On la réalise à partir de la cellule SRAM de taille réduit. Sa capacité mémoire est donc très inférieure à celle de la mémoire principale et sa fonction est de stocker des informations les plus souvent utilisés par le microprocesseur. Au départ cette mémoire était intégré en dehors du microprocesseur mais elle fait maintenant partie intégrante du microprocesseur et se décline même sur plusieurs niveaux.
slide40
- La cache de 1er niveau (L1) : est directement intégré dans le processeur. Il se devise en deux parties :

La première est le cache d’instruction, qui contient les instructions issue de la mémoire vive .

slide41
La seconde est le cache de donnée, qui contient les données issues de la mémoire vive, et les données récemment utilisé lors des opérations du processeur.

Les caches de 1er niveau sont très rapide d’accès, leur délai d’accès tond à s’approcher de celui du registre interne du processeur.

slide42
- La cache de 2ème niveau (L2) : situé soit à l’extérieur ou à l’intérieur du processeur. Elle est intermédiaire entre la cache L1 et la cache L3 ou la RAM. Elle est plus rapide d’accès que cette dernière mais moins rapide que la cache L1.

- La cache de 3ème niveau (L3) : est situé au niveau de la carte mère.

slide43
ALU : Arithmétical Logical Unit ( UAL : Unité arithmétique et logique ) assure les fonctions basic du calcul et les opérations logique (ET, OU, AND, OR…) où les opérations arithmétiques (+, -, *, / ).
slide44
Unité de contrôle : lit les données arrivants, les décodes, puis les envoient à l’unité d’exécution.

Elle est constituée des éléments suivants : séquenceur, compteur ordinal, et de registre d’instruction.

slide45
Unité d’exécution : appelée aussi unité de traitement, c’est le cœur du microprocesseur. Il regroupe les circuits qui assurent les traitements nécessaires à l’exécution des instructions. Son rôle est d’effectuer les taches que lui a donner l’unité de contrôle.
slide46
Elle est composée des éléments suivants :
  • Unité arithmétique et logique.
  • Unité de virgule flottante (FPU)
  • Le registre d’état
  • Le registre accumulateur.
slide47
Unité de gestion des entrées-sorties : appelée aussi unité de gestion bus qui gère les flux d’informations entrant et sortant, en interface avec la mémoire vive du système.
slide48
f/ Technologie et architecture
  • CISC( complexe instruction set computer): consiste à câbler dans le processeur des instructions complexes, difficiles à créer à partir des instructions de base. ce type d’architecture possède un coût élevé dû aux fonctions évoluées imprimés sur le silicium.
slide49
RISC(reduced instruction set computer):

Est capable de traiter simultanément et en parallèle plusieurs instructions d’un programme qu’il doit être traduit en instructions simple

  • PARALLELISME:consiste à exécuter simultanément sur des processeurs différents, des instructions relatives à un même programme
slide50
PIPELINE: est une technologie visant à permettre une plus grande vitesse d’exécution des instructions en parallélisant ces étapes.

Ainsi une instruction se devise en 5 étapes et s’exécute par partie en parallèle avec les instructions précédentes et suivantes.

slide51
MULTI-CŒUR: un processeur multi-coeur est tout simplement composé non pas de 1 mais de 2 ou 4 ou 8 unité de calcul. Ainsi un processeur bi-cœur est appelé Dual core.

Ainsi sous windows , seul vista ,seven et plus exploitent correctement ces processeurs.

slide52
EXERCICE

1/ Calculer le temps nécessaire pour télécharger une image 1024x1024 pixels en utilisant une ligne téléphonique- pixel codé avec 24 bits.

- modem de 56K envoi ou réceptionne 56 kilo bits / seconde

slide53
2/ Calculer le temps nécessaire pour télécharger un article de 10 pages contenant 1000 caractères par page

3/ Comparer ces deux résultats

4/ Est-ce que l’image et l’article peuvent être stockés dans une disquette de 3’’1/2 HD (1.44Mo)

slide55
La mémoire est un composant da base de l’ordinateur, son rôle est stocker les données pendant leur traitement. ces données son binaire et sont mémorisées sous forme d’impulsion électrique .
slide56
Plusieurs type de mémoire utilisées sont différenciés par leur technologie (DRAM, SRAM…) leur forme (SIMM ; DIMM) ou encore leur fonctionnement (RAM, ROM,…) .

on distingue ainsi 2 grandes catégorie de mémoire, centrale et de masse.

slide57
a)caractéristique d’une mémoire
  • La capacité, représentant le volume global d'informations (en bits) que la mémoire peut stocker .
  • Le temps d'accès, correspondant à l'intervalle de temps entre la demande de lecture/écriture et la disponibilité de la donnée ;
slide58
Le temps de cycle, représentant l'intervalle de temps minimum entre deux accès successifs ;
  • Le débit, définissant le volume d'information échangé par unité de temps, exprimé en bits par seconde ;
  • La non volatilitécaractérisant l'aptitude d'une mémoire à conserver les données lorsqu'elle n'est plus alimentée électriquement.
slide60
b) les technologies:
  • Les DRAM (Dynamique RAM) sont lentes à cause de leurs cycle de rafraichissement mais moins couteuse se qui permet d’atteindre des tailles très élevés. Elle constitue la mémoire vive de l’ordinateur.
slide61
Les SRAM (Statique RAM) sont très rapide mais couteuse, ils utilisent le transistor qui joue le rôle d’interrupteur en 0 ou 1. Ne nécessite pas la séquence de rafraichissement. Cette technologie est utilisé pour la mémoire caches du processeur.
slide62
c) Fonctionnement de la mémoire

Case mémoire

Ou point mémoire

slide63
Etant donné que les condensateurs se déchargent, il faut constamment les recharger (le terme exact est rafraîchir, en anglais refresh) à un intervalle de temps régulier appelé cycle de rafraîchissement.

Les mémoires DRAM nécessitent par exemple des cycles de rafraîchissement est d'environ 15 nanosecondes (ns).

slide64
Chaque condensateur est couplé à un transistor (de type MOS) permettant de « récupérer » ou de modifier l'état du condensateur. Ces transistors sont rangés sous forme de tableau (matrice), c'est-à-dire que l'on accède à une case mémoire (aussi appelée point mémoire) par une ligne et une colonne.
slide65
Chaque point mémoire est donc caractérisé par une adresse, correspondant à un numéro de ligne (en anglais row) et un numéro de colonne (en anglais column). Or cet accès n'est
slide66
pas instantané et s'effectue pendant un délai appelé temps de latence. Par conséquent l'accès à une donnée en mémoire dure un temps égal au temps de cycle auquel il faut ajouter le temps de latence.
slide67
Par conséquent un ordinateur ayant une fréquence élevée et utilisant des mémoires dont le temps d'accès est beaucoup plus long que le temps de cycle du processeur doit effectuer des cycles d'attente (en anglais wait state) pour accéder à la mémoire.
slide68
Les performances de l'ordinateur sont d'autant diminuées qu'il y a de cycles d'attentes, il est donc conseillé d'utiliser des mémoires plus rapides.
slide69
d) les différents type de mémoires RAM
  • Les mémoires FPM(Fast Page Mode)
  • Les mémoires EDO(Extented Data Out)
  • Les mémoires BEDORAM(Brust EDO)
  • Les mémoires SDRAM(Synchronous DRAM)

Voir détails sur internet

slide70
e/ les supports de mémoire

C’est la forme sous la quelle se présente la barrette de mémoire. Il existe différents supports:

  • Les supports SIP ( Single In-line Package
  • Les supports SIMM ( Single In-line Memory Module)
  • Les supports DIMM (Dual In-line Memory Module )
  • Les supports RIMM (RambusIn-line Memory Module)
  • Les circuits DIP ( Dual Inline Package )
slide71
8/ Les mémoires morte (ROM)

c’est une mémoire en lecture seule, ROM

( READ ONLY MEMORY ) est un type de mémoire ne pouvant être accessible qu’en lecture.Cette mémoire est dite non volatile car, ces données ne sont pas perdu s’elle n’est plus alimentée électriquement.

L’utilisation classique de la ROM est le BIOS du PC; elle contient encore le chargeur d’amorce , le Setup et le POST.

Un des défauts de ce types de mémoire est sa lenteur d’accès.

slide72
a/ les types de mémoire Morte:
  • ROM : mémoire programmée de manière Hard Word en usine à l’aide d’un procédé inscrivant directement les données binaires dans une plaque de silicium, grâce à un masque. Elle est souvent utilisée pour stocker des informations statique comme Bios clavier, Bios chipset …
slide73
La PROM:(PROGRAMMABLE ROM ) cette mémoire peut être programmée à l’aide d’un équipement spécifique, mais une seule fois.

ces mémoires sont des puces constitués de milliers de fusibles ( ou DIODS ) pouvant être grillé grâce à un appareil appelé programmateur de ROM, appliquant une forte tension de 12V au case de mémoire contenant des bits égal à 1.

slide74
EPROM : ( ERASABLE PROM ) sont des PROM pouvant être effacé et reprogrammé autant de fois que nécessaire à l’aide d’un équipement spécifique. Cette puce possède une vitre permettant de laisser passer des rayons ultraviolets, qui permettent de reconstituer les fusibles de cette mémoire.
slide75
EEPROM : (ELECTRICALY EPROM) cette mémoire et réinscriptible mais sans ultraviolet. Elles peuvent être effacer par un simple courant électrique et mis a jour par une opération de flashage.
  • b/ le contenu de la mémoire Morte:
slide76
Le BIOS (Basic Input Output System) est l’interface entre le matériel et l’OS (System d’exploitation). Ses fonctions principales sont de gérer les réglages de la carte mère et des paramètres des cartes d’extensions : date, heure, disques durs, synchronisation du matériel, modes de fonctionnement des périphériques, vitesse du microprocesseur.
slide77
on peut changer le bios par une opération de flashage.

Mais sa mise à jour se fait par le setup puis s’enregistre au niveau de la mémoire CMOS, donc cette mémoire contient tous les paramètres du BIOS mis à jour.

slide78
le setup

Pour modifier les paramètres du BIOS, on accède à une interface appelée Setup. Il existe différentes touches ou combinaisons de touches pour accéder à cette interface comme « suppr » , F2….

slide79
La liste ci-dessous décrit les

Informations emmagasinées dans le BIOS :

  • L'heure et la Date
  • Le Nombre de lecteurs de Disquette
  • Les Information des Lecteurs de Disquette (Taille, Nombre de

piste, secteurs, tête,…)

slide80
Le Nombre de Disques Dur
  • Les Informations des Disques Dur (Taille, Nombre de piste, secteurs, tête, mode,)
  • Le Nombre de lecteurs CD-ROM
slide81
Les informations du BIOS sont emmagasinées dans une puce appelé CMOS qui est gardée sous alimentation constante par la batterie de sauvegarde de l'ordinateur. De cette façon, les informations contenues dans le CMOS restent toujours disponibles même si votre ordinateur est hors tension .
post power on self test
POST (power on self test)

C’est un programme exécuté automatiquement à l’amorçage du système , permettant de faire un test d’existence et de fonctionnement des composants de l’ordinateur dans l’ordre suivant:

  • Il effectue un test du processeur en premier, puis vérifie le BIOS.
slide83
Il va chercher à récupérer les paramètres du BIOS et va donc vérifier le contenu de la mémoire CMOS
  • Il initialise l'horloge interne et le contrôleur DMA
  • Il contrôle le bon fonctionnement des mémoires (vive et cache)
slide84
Il vérifie les différents périphériques : carte graphique, disques durs, lecteurs de disquettes et CD-ROM
  • Il répartit les différentes IRQ et canaux DMA disponibles entre tous les périphériques

Si un problème survient, le BIOS donne la source du problème en fonction du nombre de bips qu'il émet.

slide85
Le chargeur d’amorce:

Est un programme permettant de charger le système d’exploitation en mémoire vive (RAM)et le lancer.

Celui-ci cherche generalement le SE dans le lecteur de disquette , de CD puis du disque dur.

slide86
9/les mémoires de masse

a/ Le disque dur

Le disque dur est l'organe servant à conserver les données de manière permanente, contrairement à la mémoire vive, qui s'efface à chaque redémarrage de l'ordinateur.

slide87
Le disque dur est relié à la carte-mère par l'intermédiaire d'un contrôleur de disque dur faisant l'interface entre le processeur et le disque dur. Ce contrôleur gère les disques qui lui sont reliés, interprète les commandes envoyées par le processeur et les achemine au disque concerné. On distingue généralement les interfaces IDE, SCSI, S ATA, PATA et USBpour les disques dur externe
slide88
* Structure

Un disque dur est constitué non pas d'un seul disque, mais de plusieurs disques rigides (en anglais hard disk signifie disque dur) en métal, en verre ou en céramique, empilés à une très faible distance les uns des autres et appelés plateaux (en anglais platters).

slide90
Des têtes de lecture/écriture placées en regard de chaque face de plateau assurent le transfert des informations vers et depuis le disque. Toutes les têtes se déplacent solidairement au gré du mouvement d’un bras de lecture/écriture.

Chaque plateau est recouvert d'une surface magnétique sur ses deux faces et tourne à une vitesse comprise entre 4000 et 15000 tr/min.

La tête de lecture/écriture est composée par un aimant autour duquel est enroulée une bobine.

slide91
Chaque face de plateau possède un certain nombre de pistes concentriques sur lesquelles sont enregistrées les données.
  • L’ensemble des pistes pouvant être atteintes par une position donnée du bras forme un cylindre.
  • Chaque piste se décompose en secteurs angulaires dont le contenu constitue l’unité d’information élémentaire du disque. C'est la zone dans laquelle on peut stocker les données (512 octets en général).
slide92
Le cluster est la zone minimale que peut occuper un fichier sur le disque. Il représente un groupe de secteurs traités par le S.E. Comme une unité.
  • Pour écrire, on fait passer un courant électrique dans la tête ce qui crée champ magnétique.
  • Pour lire, on fait passer la tête de lecture/écriture sur le support magnétisé qui crée un courant dont le sens indique s'il s'agit d'un 0 ou d'un 1.
slide94
* Les caractéristiques techniques d’un disque dur :
  • La capacité : elle indique quel volume de données peut être stocké sur ce disque dur.
  • La capacité = 512 * Nb secteurs par piste* Nb de cylindres * Nb de têtes.
  • La vitesse de rotation :c’est le nombre de tours par minute. Elle est mesurée en rotations par minute, ou RPM.
  • Le temps de recherche: c’est le temps que prend la tête de lecture/écriture pour se placer à une position quelconque de disque. Il se mesure en (ms) .
slide95
Le temps de latence : c’est le temps d’attente compris entre le moment où la tête de lecture est positionnée sur la piste correcte et le moment où le secteur cherché apparaît.
  • Le temps d’accès : le temps d’accès aux données est une combinaison de temps de recherche et de temps de latence . il est le temps que met le disque entre le moment où il a reçu l’ordre de fournir des données et le moment où il les fournit réellement .
  • Le taux de transfert : le taux de transfert est la quantité de données qui peuvent être lues ou écrites sur le disque en un temps donné. Il s'exprime en méga-octets par seconde (Mo/s).
slide96
La densité :

-La densité radiale: est le nombre de pistes par pouce.

-La densité linéaire: est le nombre de bits par pouce sur une piste donnée.

-La densité surfacique: est le rapport de la densité linéaire sur la densité radiale (s'exprime en bit par pouces carré) .

slide97
Interface : il s'agit de la support de branchement de la disque dur. Les principales interfaces pour disques durs sont les suivantes : IDE - Serial ATA - SCSI.

Il est relié à la carte mère grâce à une nappe (câble plat) de type IDE ou grâce aux interfaces SATA (Serial ATA) ou SCSI. Un cavalier à positionner à l'arrière du boîtier permet de le désigner comme disque "maître", le disque dur principal (master) ou comme "esclave", un disque auxiliaire (slave).

A noter que les disques durs actuels sont équipés de cache mémoire afin de diminuer les temps d’accès.

slide98
Exercice:

Compléter le tableau suivant:

slide99
b/ Principe CD-ROM:
  • Un CD-ROM est un disque composé de plusieurs couches superposées :
  • Une couche principale en polycarbonate, un plastique résistant et laissant passer la lumière
  • Une couche métallique réfléchissante composée de plats et de creux
  • Une couche de vernis protecteur qui vient protéger le métal de l'agression des UV
slide100
Plusieurs technologies différentes existent en fonction du type de CD :

CD-ROM, CD-R, CD-RW. Le principe de lecture/écriture utilise un rayon infrarouge d'une longueur d'onde de 780 nm.

slide101
Lors de la lecture d'un CD, le faisceau laser traverse la couche de polycarbonate puis rencontre ou non un creux. Lors d’un passage devant un creux, la lumière du laser est fortement réfractée, de telle sorte que la quantité de lumière renvoyée par la couche réfléchissante est minime. Alors que
slide102
pour un passage devant un plat, la lumière est pratiquement entièrement réfléchie.

Lorsque le signal réfléchi change, la valeur binaire est 1. Lorsque la réflexion est constante, la valeur est 0. A noter que contrairement aux disques durs, un CD n'a qu'une seule piste organisée en spirale.

slide103
* structure logique du CD
  • Lead-in area: contient les informations décrivant le contenu du support
  • Zone de programme: contient les données
  • Lead-out area: marque la fin du CD
slide104
* Caractéristiques techniques

Un lecteur CD-ROM est caractérisé par les éléments suivants:

  • Vitesse
  • Temps d'accès
  • Interface
slide105
c/ les disquettes

Les lecteurs de disquettes ou floppy, sont actuellement les supports amovible de petite taille de moins en moins utilisé car elles sont de petite capacité et fragile.

On distingue deux formats de disquettes, 3pouce1/2 et 5pouce1/4. cette unité correspond à la largeur de la disquette.

slide106
Il existe différents structure de disquette qui ont des tailles différentes comme:
  • La disquette 5 pouce ¼ de capacité 720 ko
  • La disquette 3 pouce ½ de capacité 1.44 Mo : 2HD

le formatage de la disquette consiste à créer des pistes et des secteurs sur le plateau magnétique de la disquette.

slide107
10/ Les ports de communication :
  • La carte mère possède un certain nombre de connecteurs ou interface d'entrées-sorties regroupés sur le «panneau arrière».
  • Elles regroupent :

Port RJ45

Port Firewire

Port Parallèle

Ports PS/2

v

Port AUDIO

v

Port USB

Port VGA

Port Série

slide108
Les ports PS2

Au nombre de deux petites prises rondes femelles utilisées pour connecter le clavier et la souris. Les deux ports PS/2 étant physiquement identiques,les constructeurs de cartes mères utilisent généralement un code couleur afin de ne pas se tromper entre le port du clavier (violet) et le port de la souris (vert).

les ports USB

Les ports USB (Universal Serial Bus) sont très polyvalents car il est possible d'y brancher la plupart des nouveaux périphériques (imprimante, webcam, scanner, et bien entendu clavier et souris). Une carte mère en intègre par défaut deux.

slide109
Les ports série

sont situés juste en dessous des ports USB. Ce sont des prise mâles à 9 broches (appelés DB9). Ces connecteurs sont de moins en moins utilisés au profit des ports USB. Il y a encore quelques mois, ils étaient utilisé par les modems externes et quelques autres périphériques (souris, tablette graphique).

Le port parallèle :

Appelé aussi LPT,est un connecteur femelle à 25 broches (DB25), souvent normalisé avec la couleur rose. Généralement utilisé par l’imprimante, mais qui peut servir pour d’autres périphériques

slide110
.
  • Le port vidéo :

Présent uniquement s i votre carte mère intègre une carte graphique c'est sur se connecteur que se branche la plupart des moniteurs.

  • Le port MIDI :

DB15 femelle normalisé en jaune peut être utilisé pour brancher une mannette de jeu ou un clavier musical.

slide111
Les ports audio :

Peuvent ne pas être présents sur une carte mère (audio non intégré). Ils sont généralement au nombre de trois, haut-parleurs (vert), Line-in (bleu) et micro (rose clair).

  • Le port FireWire:

Il s’agit ici d’un nouveau bus pour transférer rapidement de gros volume de données, ce port est spécifiquement adapté aux périphériques multimédias nécessitant une bande passante importante. Il existe des connecteurs 4 ou 6 broches.

slide112
Port Ethernet:

Le connecteur RJ45 (Registered Jack 45) constitue une des principaux connecteurs de carte réseau pour les réseaux Ethernet utilisant des paires torsadées pour la transmission d'information. Ainsi, il est parfois appelé port Ethernet.

  • Le port IRDA:

L’Infrareddevice association, est port infrarouge est actuellement présent sur la plupart des cartes mères. il définie une liaison infrarouge de série permettant la communication entre les ordinateur et des périphérique.

11 les connecteurs d extension
11/ les connecteurs d’extension

On appelle bus d'extension (parfois Bus de périphérique) les bus possédant des connecteurs permettant d'ajouter des cartes d'extension (périphériques) à l'ordinateur. Il existe différents types de bus internes normalisés caractérisés par :

  • Leur forme,
  • Le nombre de broches de connexion,
  • Le type de signaux (fréquence, données, etc).

Ci-dessous, le Tableau récapitulatif des différents connecteurs d’extension:

13 divers
13/ Divers
  • DMA : (Direct Memory Access) désigne un accès à un emplacement de la RAM, il permet a un périphérique d’emprunter des canaux spéciaux qui lui donnent un accès direct à la mémoire.
  • IRQ : (Interrupt ReQuest), lorsqu’un périphérique souhaite accéder à une ressource, il envoie une demande d’interruption au processeur pour qu’il lui prête son attention.
slide117
L’Overclocking : une manipulation ayant pour l’augmentation du fréquence du signal d’horloge d’un processeur.
  • Plug and Play : (PnP) une procédure permettant aux périphériques récents d’être connus automatiquement par le système d’exploitation.
slide119
exercices
  • Expliquer pourquoi la première barrette de mémoire peut influencer le bon fonctionnement d’un pc, s’elle est défectueuse
  • Lorsque l’ordinateur s’éteint brusquement, quels sont les composants que peuvent provoquer ce problème
  • Citez les différentes méthodes pour installer deux disques dur dans un pc
slide120
Comment je peux effacer le contenu du CMOS
  • Pourquoi on utilise les jumpers de la carte mère
  • Quelle est le rôle de la mémoire cache du disque dur
  • Comment on peut trouver la puissance du processeur.
  • Fait un schéma relationnel entre ce qui suit: 1BIOS 2ROM 3CMOS 4Chargeur d’amorce 5Shadowing 6RAM 7CPU 8POST 9Pile du CMOS 10Setup 11DDur
slide121
Dans une mémoire la taille du bus d’adresses K=14 et la taille du bus de données n=4. Calculer la capacité de cette mémoire ? Utiliser la formule:

Capacité= 2^bud d’addresse *bus donnée

  • Combien de bus d’adresse et de bus de données pour une mémoire de 128 Ko (taille d’un mot est 8 bits) ?
  • Justifier le choix d’ajouter une mémoire cache entre le microprocesseur et le mémoire centrale ?
slide122
Quelle est la différence entre mémoire virtuelle, cache, registre ?
  • Quelle est la signification du mot RAM ?
  • Quelle est la principale caractéristique d’un circuit EPROM, et ROM?
  • Quelle est la taille d’un circuit PROM possédant 15 entrées d’adresse et 8 bits de données ?
slide123
Quelle est la capacité d’un circuit mémoire possédant un bus d’adresse de 14 bits et un bus de donnée de 8 bits?
  • A quoi ça sert le bus de contrôle pour une mémoire ?
  • Calculez la bande passante (taux de transfert maximum) d'un bus PCI 64 bits tournant à 64 Mhz.
slide124
Quelles affirmations concernant le Chipset sont vraies :
  • Il coordonne les échanges entre les composants de l’ordinateur.
  • Il assure le débit constant des données traitées par le processeur.
  • Il doit être changé à chaque fois que l’on change de processeur
slide125
Quelles affirmations concernant le BIOS sont vraies :
  • C’est une mémoire vive de type Rambus
  • C’est un emplacement sur la carte mère intégrant une batterie
  • C’est un système d’exploitation réservé au spécialiste
  • C’est le premier programme qui démarre à l’allumage de l’ordinateur
slide126
Quelles affirmations concernant la mémoire CMOS sont vraies :
  • Elle mémorise des informations sur la configuration matérielle du PC
  • C’est une mémoire très sollicitée donc très rapide
  • C’est elle qui permet à un ordinateur d’être à l’heure.
slide127
Quelles affirmations concernant le processeur sont vraies :
  • Sa fréquence se mesure en KH (Kilo Hertz)
  • Sa fréquence diminue avec le temps et elle est fortement liée au Bios du PC.
  • C’est lui qui exécute les instructions des programmes.
  • On y fixe un ventilateur qui a pour fonction d’expulser l’air chaud du boitier.
slide128
Quelles affirmations concernant les mémoires sont vraies :
  • RAM signifie Read Activity Memory
  • La mémoire RAM permet de sauvegarder les données à l’arrêt de la machine.
  • Elle est plus rapide d’accès que les disques durs
  • On y stocke des informations pendant le fonctionnement de l’ordinateur.
  • Ses temps d’accès se mesure en nanosecondes.
slide129
Quelles affirmations concernant connecteurs d’extension sont vraies :
  • On peut y insérer des cartes dotant le PC de nouvelles fonctionnalités.
  • Actuellement les constructeurs sont sur le point de proposer un nouveau connecteur  VLB.
  • Le connecteur AGP permet d’insérer des cartes graphiques et des cartes réseaux.
  • Les cartes mères récentes ne disposent plus de connecteurs ISA.
slide130
Quelles affirmations concernant le processeur sont vraies :
  • Il est composé, entre autres, d’une unité de gestion et d’une unité d’instruction.
  • Un processeur CISC peut exécuter plusieurs instructions simultanément
  • Un programme découpé en processus peut s’exécuter sur plusieurs processeurs.
  • L’unité d’instruction lit les données et les envoie à l’unité d’éxécution.
  • L’architecture RISC est plus performante que l’architecture CISC
  • L’architecture RISC est plus répandue que l’architecture CISC
slide131
Quelles affirmations concernant les bus sont vraies :
  • Les Bus sont des unités autonomes que se déplacent sur la carte mère
  • Ils permettent à plusieurs éléments matériels de communiquer
  • La bande passante d’un bus est identique à sa largeur
  • Le débit d’un bus se calcule en fonction de sa largeur et de sa fréquence.
slide132
Quelles affirmations concernant le bus processeur sont vraies 
  • Il permet au processeur de communiquer avec le chipset.
  • Il se met à jour à l’aide programmes appelés Flash.
  • Il permet au processeur de lire ses instructions directement sur le disque dur.
slide133
Quelles affirmations concernant le bus mémoire sont vraies 
  • Il est aussi rapide comme le bus processeur
  • Il permet de communiquer avec le BIOS de la machine
  • Il ne communique jamais avec le bus processeur
  • un pont lui permet de communiquer avec d’autres bus
slide134
Quelles affirmations concernant le bus AGP sont vraies 
  • Il permet la communication avec les slots
  • Ses performances sont équivalentes à celle du bus PCI
  • Il ne sert qu’à la connexion de cartes vidéo.
slide135
Chapitre II:

SYSTÈME D’EXPLOITATION

MSDOS

slide136
14/ MSDOS

Le système d’exploitation constitue un véritable lien entre l’utilisateur et la machine. C’est une couche de logiciel offrant à l’usager une machine “ logique ”.

En fonction d’un certaine nombre de paramètre on choisira le système d’exploitation qui convient à notre situation et adapté au besoin de l’utilisateur.

slide137
14-1/ PRINCIPE

Le MSDOS, Microsoft Disk Operating System est apparu en 1981 sur IBMPC. Il a été développé par BILL GATES créateurs de Microsoft.

Les fichiers programmes de MSDOS, doivent être installées sur le disque dur ou un support amovible lors de la mise en service du PC.

slide138
Par la suite, ces fichiers sont chargés dans la mémoire centrale de l’ordinateur.

Lorsque l’invite du dos est affichée, vous pouvez lancer un logiciel, exécuter des commandes MSDOS pour gérer vos fichiers (copier, renommer, supprimer…) ;

slide139
organiser vos supports de stockage (formater une disquette, créer un répertoire…)  et d’une manière générale, exploiter les ressources de votre matériel.

Les commandes du MSDOS sont divisées en 2 groupes :

slide140
Les commandes Interne : sont chargés automatiquement dans la mémoire de l’ordinateur, ils sont toujours accessibles.

Les commandes Externe : sont des fichiers qui existent sur le disque dur ou la disquette dans un répertoire appelé DOS ou MSDOS crée automatiquement lors de l’installation.

slide141
14-2/ classements des fichiers sous MSDOS

Les données sont classés et stockés sur le disque dur dans des fichiers.

Ce nombre de fichiers peut être important, pour faciliter leur gestion, Le MSDOS permet de les classer dans des répertoires (directory/dossiers). Chaque répertoire peut contenir des fichiers et/ ou d’autre répertoire (sous répertoire). Cet ensemble forme une arborescence sur la racine de l’ordinateur.

slide142
Exercice.1

Quatre personnes (françis, gabriel, ursula et eva) utilisent le même ordinateur avec un traitement de texte, un tableur et un logiciel de dessin. Pour le traitement de texte ils font la distinction entre les documents destinés à l’extérieur et ceux destinés à l’interne. Pour les dessins ils font la distinction entre les logos, les schémas et les fonds de page.

On vous demande de proposer un model d’organisation avec un rangement par utilisateurs.

slide143
Exercice 2

Même question sachant qu’eva n’utilise pas le tableur, que françis envoie des documents externes destinés à des clients français et à des clients étrangers, que gabriel crée des tableaux destinés au service comptable et clients et n’utilise pas le dessin.

slide144
14-3/ installation du msdos

Msdos est commercialisé sous forme des trois disquettes.Au moment de l’installation, toutes les données nécessaires au fonctionnement de l’ordinateur sont transférées depuis les disquettes vers le disque dur. Ces données sont organisées en fichiers selon leur utilité ; on peut distinguer entre ces différents fichiers :

slide145
a/ Les fichiers système

Ils représentent le cœur du S.E. ils sont les premiers à être chargés en mémoire par le bios. Les 3 principaux fichiers système de MSDOS sont les suivants :

IO.SYS: il fait l’interface entre le matériel et le logiciel.

MSDOS.SYS: Il fait l’interface avec les programmes d’application.

COMMAND.COM : ce fichier interprète les commande dos.

slide146
b/ les fichiers de configuration

Le fichier command.com charge les fichiers de configuration càd ceux qui configurent le système et définissent les conditions de démarrage et de fonctionnement de l’ordinateur :

  • CONFIG.SYS : constitué de commandes particulières, permet de configurer les éléments matériels
slide147
AUTOEXEC.BAT :s’exécute directement après le config.sys, il contient les actions que l’utilisateur souhaite exécuter au lancement du système (Keybfr pour l’utilisation du clavier en français ;doskey mémorise les commandes utilisées)

c/ les fichiers de commande

Se sont tous les fichiers relatifs aux commandes externes.

slide148
14-4/ les principaux commandes de msdos

a/ manipulation sur les répertoires

L’organisation logique des fichiers en DOS est une arborescence de répertoires. Un premier répertoire est crée lors du formatage du disque dur ou de la disquette appelé (répertoire racine).Tout répertoire ensuite est soit un sous répertoire du répertoire racine soit un sous répertoire d’un autre répertoire

slide149
Accéder au répertoire principal (racine)

Quelque soit le répertoire ou vous trouver, il suffit de taper CD\

Pour changer la racine, vous taper le nom suivi de :

Ex: Pour passer du disque dur à la disquette vous taper A:

  • Accéder à un répertoire de niveau inférieur

La syntaxe est CDnom du répertoire

slide150
Accéder à un répertoire quelconque

La syntaxe est CD chemin de répertoire.

  • Accéder à un répertoire père

La syntaxe est CD..

  • Visualiser le contenu d’un répertoire

La syntaxe est DIR ; ou DIR nom du répertoire ; ou DIR chemin du répertoire

  • Visualiser l’arborescence d’un répertoire

La syntaxe est TREE nom du répertoire ou (du chemin);

slide151
Créer un répertoire

La syntaxe est MDnom du répertoire  (Make Directory)

  • Supprimer un répertoire qui contient des fichiers ou vide

La syntaxe est RD nom du répertoire (Remove Directory)

  • Supprimer un répertoire qui contient des sous répertoires ou non vide

La syntaxe est Deltree nom du répertoire 

slide152
C :

Texte

Courrier

Rapport

Tableau

Louis

Anne

Fiches

Clients

France

Etranger

EXERCICE 1:créer cette arborescence:

slide153
quel est le nom de la racine.
  • comment accéder au répertoire texte
  • comment sortir du répertoire texte
  • comment accéder au répertoire France
  • une fois dans le répertoire France, comment accéder au répertoire étranger

6. comment créer le répertoire Anne depuis la racine

7.supprimer l’arborescence clients

8.supprimer le répertoire rapport depuis la racine

9.créer un répertoire archive dans la disquette

slide154
b/ manipulation sur les fichiers

Un fichier est un ensemble de données se

rapportant à un thème donné.

Le nom du fichier en MSDOS est constitué

de deux parties nom et extension.

NOM.EXTENTION

8caractères.3caractére

l’extension indique le type de fichiers

slide155
Exemple:

l’extension .exe : pour les fichiers exécutable

l’extension .com : pour les fichiers commandes

l’extension .txt : pour les fichiers texte

l’extension .bat : pour les fichiers batch

l’extension .sys : pour les fichiers Système

Remarque:

Les fichiers sont rangés dans des blocs contenus

dans des secteurs. Si un fichier ne tiens pas sur

un seul bloc, il sera répartie sur plusieurs et des

pointeurs feront le lien entre les différentes parties de ce fichier.

slide156
Copier un ou plusieurs fichiers

Le but de cette commande est de dupliquer des fichiers et de les ranger dans un autre répertoire ou dans le même répertoire avec un nouveau nom.

Le syntaxe est : copy source cible

Source correspond au fichier à copier précédé de l’unité est de chemin d’accès correspondant.

Ciblecorrespond au fichier de destination précédé éventuellement de l’unité réceptrice et de chemin d’accès correspondant.

slide157
Détruire un ou plusieurs fichiers

Le syntaxe est : DEL fichier(s)

Cette commande permet de supprimer un fichier en écrivant son nom et son extension.

Le caractère * est utilisé avec cette

commande permet de supprimer

simultanément plusieurs fichiers.

  • Créer un fichier texte en msdos :

La commande EDIT Nom de fichier.TXT

slide158
Visualiser le contenue d’un fichier TXT :

La commande est TYPE nom fichier.extension

  • Changer ou renommer le nom d’un fichier

Syntaxe : Ren nom de fichier.extension nouveau nom.extension

slide159
La commande diskcopy :

C’est une commande externe, permet de copier le contenu d’une disquette vers une autre en formatant la cible.

Syntaxe est : diskcopy unité source unité cible

slide160
1.Créer un fichier rapport.txt dans la racine
  • renommer ce fichier par rapport.sos
  • positionnez vous sur le répertoire texte du DD puis copier le fichiers rappbis.txt qui se trouve sur la racine de l’USB dans le répertoire ou vous vous trouvez

EXERCICE 2 :

slide161
4.effectuer la même opération on renommant ce fichier EXO4.txt

5.Du répertoire texte, copier le fichier tab.txt qui se trouve dans le répertoire EXO de l’USB,

dans le répertoire louis du DD.

6.depuis la racine C visualiser le contenu du répertoire client.

7.depuis l’USB visualiser le contenu du répertoire étranger

slide162
EXERCICE 3:
  • Afficher tous les fichiers du répertoire Windows de la racine dont le nom débute par « A» 
  • Afficher le contenu de la racine C : page par page
  • Formater votre disquette
  • Crée l’arborescence suivant en D :
slide163
D:

Programmation

Java

VB

Pascal

Cobol

C++

Analyse

Merise

UML

LCP

slide164
5. Affiche l’arborescence de la racine D
  • 6. Crée le fichier  «demande.txt » 
  • dans le dossier java.
  • 7. Afficher le contenu du dossier
  • java
  • 8. Renommer fichier «demande.txt »
  • par «lettre.txt» 
  • 9. Renommer le répertoire «VB» par
  • «Basic»
slide165
Crée le fichier «mcd.txt» dans le répertoire merise
  • Crée un autre fichier «mld.txt» dans le répertoire merise.
  • Affiche les fichiers du répertoire «merise» ayant 3 caractère et quelle que soit l’extension.
  • 13.Afficher les fichiers du répertoire «merise» commençant par  «m».
slide166
Renommer le fichier «mld.txt»du répertoire merise par «base.txt».
  • Copier le fichier «mcd.txt» dans le répertoire java
  • Afficher le contenu du dossier java
  • Renommer le fichier «mcd.txt» du répertoire java par «données.txt».
  • Afficher les fichiers du répertoire java commençant par «d».
slide167
Afficher les fichiers du répertoire java commençant par «l».
  • Rechercher tous les fichiers de D: ayant l’extension .txt
  • Supprimer le fichier «données.txt».
  • Supprimer tous les fichiers commençant par «m» du répertoire «merise».
  • Supprimer tous les fichiers du répertoire « java »
slide168
Supprimer le répertoire «LCP»
  • Supprimer les répertoire « merise »; « analyse» « programmation »
  • Effacer l’écran et vérifier la date et l’heure
  • Rechercher tous les fichiers ayant l’extension « .tmp » se trouvent dans le répertoire Windows de la racine et supprimer les
slide169
- Pour afficher le contenu du répertoire où l'ordinateur est positionné, vous tapez?    A) DIR       B) VOL        C) VOL,      D) DIR ?        E) SHOWALL

2- Pour afficher tous les fichiers du répertoire où l'ordinateur est positionné,    mais en arrêtant le défilement par l'affichage d'une page-écran à la fois, vous tapez?A) DIR /W       B) VOL /P       C) DIR /P      D) DIR \W        E) DIR \P

3- Pour afficher tous les fichiers du répertoire où l'ordinateur est positionné,    mais en affichant uniquement le nom des fichiers sur 5 colonnes, vous tapez?A) DIR /W    B) VOL /P    C) DIR /P     D) DIR \W      E) DIR \P

4- Quelle est la commande interne qui sert à afficher le nom d'une disquette ou    d'un disque rigide sans la liste des fichiers et des répertoires?    A) DIR      B) DIR,         C) TYPE        D) COPY       E) VOL

5- A quoi sert la commande interne PATH?    A) à afficher l'invite (prompt);    B) à me déplacer dans les répertoires et les sous répertoires;    C) à indiquer les répertoires où peuvent se trouver le fichier à exécuter;    D) à indiquer avec quel lecteur l'ordinateur est relié;    E) à trouver le chemin du petit petit chaperon rouge.

6- Pour connaître tous les répertoires (dossiers) où l'ordinateur doit chercher afin de trouver le fichier à exécuter,     vous tapez la commande? A) PATH     B) PATH ?       C) PATH /?      D) PATH?       E) PATH où

7- À partir de C:\, tapez la commande suivante: TYPE AUTOWEXEC.BAT.     Une ligne du fichier texte AUTOEXEC.BAT débute par la commande PATH.     Quel est le sens de ce qui suit le mot PATH?

8- Pour effacer toutes les informations à l'écran et positionner le curseur en haut à la gauche de l'écran,    quelle est la commande?    A) CLEAR      B) CLS        C) NEW      D) ERASE    E) appuyez sur la touche Backspace (<---- / Delete / Suppr)

9- Pour changer temporairement la date de l'ordinateur, vous tapez quelle commande?    A) DAY      B) MONTH      C) YEAR       D) DATE       E) CHANGEDATE

10- Pour changer temporairement l'heure de l'ordinateur, vous tapez quelle commande?    A) HEURE      B) CHANGEHOUR      C) HOUR       D) TEMPS       E) TIME

Tapez MD VENTE pour créer le dossier VENTE

11- Vous êtes dans C:\> et vous voulez vous rendre dans le répertoire VENTE.     Vous tapezquelle commande?     A) GO VENTE       B) VENTE        C) VENTE CD        D) CD       E) IN VENTE

Tapez MD 1999 et rendez-vous dans le dossier 1999 par la commande précédente CD 1999.

12- Vous êtes dans C:\VENTE\1999\> et vous voulez quitter 1999 et revenir dans le répertoire VENTE.    Vous tapez quelle commande?    A) GOBACK VENTE      B) VENTE      C) VENTE CD        D) CD VENTE       E) CD..

13- Vous êtes dans C:\VENTE\1999\> et vous voulez revenir dans l'entrée du lecteur C (RACINE=ROOT = C:\>).    Vous tapez quelle commande?    A) ROOT     B) RACINE     C) CD\       D) C:\>        E) CD..

14- Vous êtes dans C:\VENTE\> et vous voulez créer le répertoire 9999. Vous tapez quelle commande?    A) MD 9999      B) 9999       C) MK 9999      D) DIR 9999       E) CD 9999

15- Vous êtes dans C:\VENTE\> et vous voulez effacer le répertoire vide 1999.    Vous tapez quelle commande?   A) DEL 1999        B) ERASE 1999       C) RD 1999          D) ER 1999        E) KILL 1999

Placez une copie du fichier AUTOEXEC.BAT dans le dossier 9999

.

slide170
16- Vous êtes dans C:\VENTE\>. Vous voulez effacer le répertoire 9999 avec la commande RD (remove directory).   Pour quelle raison ne pouvez-vous pas l'effacer?

17- Que se passe-t-il à l'écran lorsque vous tapez ECHO OFF  et ECHO ON?

18- Pour afficher à l'écran le contenu du fichier texte AUTOEXEC.BAT rangé dans C:\>,    vous tapez quelle commande?   A) AUTOEXEC.BAT                     B) DIR AUTOEXEC.BAT        C) TYPE AUTOEXEC.BAT   D) SHOW AUTOEXEC.BAT        E) TYPE C:\AUTAUEXEC.BAT

19- Vous êtes dans C:\>. Pour copier sur la disquette du lecteur A: le fichier AUTOEXEC.BAT    qui se trouve à la racine du lecteur C, vous tapez quelle commande?   A) COPY A:\AUTOEXEC.BAT C:\   B) COPY C:\AUTOEXEC.BAT A:\   C) AUTOEXEC.BAT A:\   D) AUTOEXEC.BAT C:\   E) TYPE C:\AUTOEXEC.BAT A:\

20- Vous êtes dans C:\VENTE>. Pour copier sur la disquette du lecteur A: le fichier AUTOEXEC.BAT   sauvegardé dans C:\>, vous tapez quelle commande?   A) COPY C;\AUTOEXEC.BAT A:\   B) COPY C:\AUTOEXEC.BAT A;\   C) COPY C:\AUTOEXEC.BAT A:\   D) COPY AUTOEXEC.BAT A:\   E) TYPE C:\AUTOEXEC.BAT A:\

21- Vous êtes dans A:\>. Pour copier le plus rapidement possible dans le lecteur A:,   le fichier AUTOEXEC.BAT qui se trouve dans C:\>, vous tapez quelle commande?   A) COPY C;\AUTOEXEC.BAT A;\   B) COPY C:\AUTOEXEC.BAT   C) COPY C:\AUTOEXEC.BAT A:\   D) COPY AUTOEXEC.BAT A:\   E) TYPE C:\AUTOEXEC.BAT A:\

22- - Vous êtes dans C:\VENTE\9999, où se trouve le fichier AUTOEXEC.BAT.    Pour renommer le fichier AUTOEXEC.BAT sous le nom de AUTOEXEC.BAK,    vous tapez quelle commande?   A) RENAME AUTOEXEC.BAT AUTOEXEC.BAK   B) KILL AUTOEXEC.BAT NAME AUTOEXEC.BAK   C) NAME AUTOEXEC.BAT AUTOEXEC.BAK   D) RENAME AUTOEXEC.BAT AUTOEXEC.BAK   E) DEL AUTOEXEC.BAT NAME AUTOEXEC.BAK

23- Vous êtes dans C:\VENTE\9999, où se trouve le fichier AUTOEXEC.BAT.   Pour détruire ou effacer le fichier AUTOEXEC.BAT, vous tapez quelle commande?A) ERASE AUTOEXEC.BAT   B) DEL AUTOEXEC.BAT   C) DELETE AUTOEXEC.BAT   D) DELETE AUTOEXEC.BAT   E) KILL AUTOEXEC.BAT

24- Pour connaître la version du DOS que vous utilisez, vous tapez quelle commande?   A) VER     B) VERSION      C) NAMEVER   D) DOSVER    E) CÉQUOI.

25- Pour arrêter momentanément le déroulement d'une commande,  vous appuyez sur quelles touches?   A) Ctrl P    B) Ctrl S     C) Ctrl Break    D) Ctrl Pause   E) Coupez l'électricité

26- Pour que l'invite (prompt) indique le lecteur, le chemin et le répertoire où l'ordinateur est positionné,   vous tapez quelle commande?   A) INVITE $P   B) PROMPT $D    C) PROMPT P$     D) PROMPT $D$T    E) PROMPT $P

27- Vous êtes dans le répertoire principal C:\>. Vous désirez déplacer le fichier BATEAU.TXT   qui se trouve dans le répertoire C:\DOS. Vous désirez le placer dans C:\TEXTE. Vous tapez quelle commande?  A) MOVE C:\DOS\BATEAU.TXT C:\TEXTE\  B) MOVE C:\TEXTE\BATEAU.TXT C:\DOS\BATEAU.TXT  C) MOVE TEXTE\BATEAU.TXT C:\DOS\BATEAU.TXT  D) MOVE BATEAU.TXT C:\TEXTE\BATEAU.TXT

28- Vous êtes dans le dossier C:\INTERNET> et désirez déplacer le fichier CALC.EXE    qui se trouve dans le répertoire C:\WINDOWS. Vous désirez le placer dans C:\> et    le renommer CALCUL.EXE. Vous tapez quelle commande?   A) MOVE C:\WINDOWS\CALC.EXE C:\CALCUL.EXE   B) MOVE C:\INTERNET\CALC.EXE C:\WINDOWS\CALCUL.EXE   C) MOVE WINDOWS\CALC.EXE C:\INTERNET\CALCUL.EXE   D) MOVE CALC.EXE  C:\CALCUL.EXE   E) MOVE CALC.EXE  C:\

Ramenez le fichier CALC.EXE dans le dossier Windows. C'est la calculatrice et quelqu'un peut en avoir besoin.

29- Pour avoir une information succincte de l'utilité d'une commande et de son fonctionnement,   vous tapez quelle commande?   A) HELP et le nom de la commande   B) le nom de la commande et le mot HELP   C) le nom de la commande, un espace et /?   D) le nom de la commande, un espace et un point d'interrogation.   E) ? et le nom de la commande

30- Faites une copie de CALC.EXE et déposez la dans le dossier VENTE. Renommez la BATEAU.TXT.   Vous êtes dans le répertoire où se trouve le fichier BATEAU.TXT.   Pour détruire ou effacer le fichier BATEAU.TXT, vous tapez quelle commande?A) ERASE B?????,TXT   B) DEL BATEAU.TXT   C) DELETE BATEAU.*??D) DELETE BAT*AU.TXT«   E) KILL BATEAU.TXT

31- Vous êtes dans le répertoire où se trouve les fichiers à effacer.   Pour détruire ou effacer tous les fichiers de la famille des TXT, vous tapez quelle commande?A) ERASE ??????,TXT   B) DELETE BATEAU.*??   C) DEL *.TXT   D) DELETE *.*E) DEL .

32- Lorsqu'il y a beaucoup de fichiers dans le répertoire où vous avez lancé la commande DIR,   pour arrêter définitivement le défilement vous appuyez sur quelle touche?   A) PAUSE   B) CTRL et la touche Break   C) le commutateur ON/OFF   D) CTRL et la lettre C   E) CTRL et la lettre S

33- Que provoque la commande DIR C:\dossier\ /S C:\DIRliste.txt ?

34- Quel est le nombre de fichiers dans W:\PUIBLIC\VIRUS\MCAFEE.

slide171
Exercice N5

1.Changer le répertoire courant vers a racine C :

2. Créer l’arborescence ci-dessous

slide173
3.Copier tous les fichiers dll qui se débutent avec la lettre a du répertoire system32 vers le répertoire a_dll créé précédemment. 

4. Renommer le répertoire m_dll par b_dll . 

5. Copier tous les fichiers dll qui se terminent avec la lettre b du répertoire system32 vers le répertoire b_dll .

6. Créer le répertoire tm dans le répertoire TP

7. Copier tous les fichiers dont leurs noms contiennent tm, du répertoire system32 vers le répertoiretm.

slide174
8.  Créer  le  répertoire T dans  le  répertoire 

TP  puis  copier  tous  les  fichiers  dont  la deuxième lettre est t , du répertoire system32 vers le répertoire t.

9. Créer un autre répertoire nommé commun dans le répertoire TP et qui contient tous les  fichiers  communs  entre  les  répertoires a_dll ,  b_dll   et  tm.  Quels  sont  ces fichiers.

10. Afficher graphiquement l’arborescence du répertoire Adrar .

11. Afficher graphiquement l’arborescence du répertoire Adrar en affichant les fichiers de chaque répertoire.

12.  La  même  question  11  mais  on  redirige  la  sortie  de  la  commande  vers  un  fichier  texte nommé arbre.txt dans TP .

ad