Clinique mutualiste du m doc lesparre 28 janvier 2004
Download
1 / 57

Clinique Mutualiste du Médoc Lesparre - 28 janvier 2004 - PowerPoint PPT Presentation


  • 165 Views
  • Uploaded on

Clinique Mutualiste du Médoc Lesparre - 28 janvier 2004. Les solutions hydroalcooliques et leurs utilisations en service de soins. P. Parneix * * Service d'Hygiène Hospitalière - CCLIN SO - CHU de Bordeaux. Désinfection de la main Interrogations.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Clinique Mutualiste du Médoc Lesparre - 28 janvier 2004' - liam


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Clinique mutualiste du m doc lesparre 28 janvier 2004
Clinique Mutualiste du MédocLesparre - 28 janvier 2004

Les solutions hydroalcooliques et leurs utilisations en service de soins.

P. Parneix *

* Service d'Hygiène Hospitalière - CCLIN SO - CHU de Bordeaux


Désinfection de la main

Interrogations

Les solutions hydroalcooliques vont-t-elles trouver leur place

dans les établissements

de soins français ?


Désinfection de la main

Définition

"On appelle solution hydroalcoolique toute solution à séchage rapide destinée à l'antisepsie des mains et comportant un ou plusieurs agents antiseptiques dont l'alcool et un ou plusieurs agents émolients protecteurs de la peau. Elle s'applique sur des mains sèches et propres par friction jusqu'à séchage spontané à l'air."

D'après le groupe de travail SFHH, 1997


Désinfection de la main

Interrogations

Faut-il se désinfecter

les mains ?


Désinfection de la main

Faut-il désinfecter les mains ?

  • Oui parfois...

  • Semmelweis,

  • Gestes à risques :

    • abaisser la flore résidente,

  • Agents spécifique :

    • détruire certaines flores transitoires (rotavirus),

  • Un lavage simple des mains n'est pas adapté à toutes les situations


Désinfection de la main

Lavage simple

Efficacité du lavage simple selon sa durée sur des mains contaminées par E. coli

Durée du lavage

Efficacité

(Log 10)

15 secondes

30 secondes

1 minute

2 minutes

4 minutes

0,6 - 1,1

1,8 - 2,5

2,7 - 3,0

3,3

3,7

D'après Rotter, 1997


Désinfection de la main

Interrogations

Quel niveau de désinfection

faut-il atteindre ?


Désinfection de la main

Quel niveau de désinfection ?

  • Niveau de désinfection requis pour minimiser le risque infectieux = ?

  • Selon objectifs,

    • flore visée,

    • agent spécifique,

    • normes en vigueur.


Désinfection de la main

Interrogations

Quels désinfectants utiliser

pour les mains ?


Désinfection de la main

Choix des produits ?

  • Les différents principes actifs

Produit

Spectre

Rapidité d'action

Activité résiduelle

Inhibition

par "saleté"

Alcool

Chlorhexidine

Iode

++++

+++

+++

+++

+

+

-

+++

+++

±

±

++

Triclosan

PCMX

+

+

+

+

+

?

±

±

D'après E. Larson - 1995


Désinfection de la main

Efficacité de l'alcool

  • "l'alcool fixe les microbes"

  • Krönig et Green - 1894


Désinfection de la main

Efficacité de l'alcool

  • L'alcool ne fixe pas les microbes

  • Pas d'activité sporicide,

  • L'application d'alcool ne réduit pas l'émission de cellules épithéliales cutanées.

  • Activité bactéricide, fongicide, virucide,


Désinfection de la main

Efficacité de l'alcool

  • Mécanismes :

    • dénaturation des protéines,

    • dissolution membrane lipidique,

    • nécessite la présence d'eau,

  • Peu d'interaction avec les protéines,

  • N'engendre pas ou peu de résistance.


Désinfection de la main

Efficacité de l'alcool

  • Utilisation pour la désinfection des mains :

  • concentration en alcool  70%,

  • activité accrue par émollients :

    • séchage ralenti et contact prolongé.


Désinfection de la main

Efficacité de l'alcool

  • L'association à d'autres produits désinfectants permet :

  • l'élargissement du spectre d'activité,

  • une action prolongée,

  • un séchage plus rapide.


Désinfection de la main

Interrogations

Quels résultats microbiologiques

peut-on obtenir?


Désinfection de la main

Mesure in vivo de l'efficacité

  • Flores étudiées :

    • flore cutanée native (pansement occlusif),

    • contamination artificielle,

  • Méthodes de prélèvement :

    • méthode des empreintes,

    • méthode par écouvillonnage,

    • méthode du gant,

    • méthode du sac de "Gaschen".


Désinfection de la main

Quels résultats ?

  • Activité antimicrobienne

  • Solution hydroalcoolique,

  • Savon antiseptique,

  • Savon simple.


  • Désinfection de la main

    Interrogations

    Efficacité de

    la désinfection "simple" ?


    Désinfection de la main

    Normalisation

    • Normalisation européenne

    • Antiseptiques et désinfectants chimiques

    • Norme NF EN 1499 - Juin 1997

      • Lavage hygiénique des mains (Méthode d'essai et prescriptions - Phase 2/étape 2)

    • Norme NF EN 1500 - Septembre 1997

      • Traitement hygiénique des mains par frictions (Méthode d'essai et prescriptions - Phase 2/étape 2)


    Désinfection de la main

    Normalisation

    • Normes NF EN 1499 et 1500

    • Contamination artificielle avec E. coli,

    • Temps d'action 1 minute (ou 30 s),

    • Essai comparatif :

      • Lavage hygiénique : plus efficace qu'un savon doux pharmacopée (5 ml),

      • Friction : plus efficace qu'une solution d'isopropanol à 60° (3 ml).


    Désinfection de la main

    Efficacité comparée

    Comparaison de produits pour le lavage hygiénique des mains selon NF EN 1499

    Produits

    Concentration

    Efficacité (Log 10)

    Savon doux

    20,0

    2,7

    PVP iodée

    Chlorhexidine

    Triclosan

    2-Biphenylol

    Octenidine

    0,75

    4,0

    0,1

    2,0

    0,5

    3,5 +

    3,1 -

    2,8 -

    2,6 -

    2,5 -

    Rotter et col, 1991


    Désinfection de la main

    Efficacité comparée

    Efficacité de la friction hygiénique des mains selon NF EN 1500

    Produits

    Concentration

    Efficacité (Log 10)

    Isopropanol

    60

    4,0 - 4,4

    N-propanol

    Isopropanol

    Ethanol

    60

    70

    70

    5,5

    4,8 - 4,9

    3,8 - 4,3

    PVP iodée

    1,0

    4,0 - 4,3

    D'après Rotter, 1997



    2

    5

    3

    4

    6

    d'après Babb

    (Professional

    Nurse 1994)

    1


    Désinfection de la main

    Interrogations

    Efficacité de

    la désinfection chirurgicale ?


    Désinfection de la main

    Quels résultats ?

    Efficacité de la désinfection chirurgicale selon les produits (temps = 5 minutes)

    Produits

    C (%)

    Efficacité immédiate

    Efficacité rémanente

    Savon doux

    PVP iodée

    Chlorhexidine

    0,8

    4,0

    0,4

    0,9 - 1,1

    0,9

    -0,1 - 0,0

    0,2 - 0,3

    0,6 - 0,9

    isopropanol

    60

    1,7

    1,0

    D'après Rotter, 1997


    Désinfection de la main

    Quels résultats ?

    Efficacité immédiate et rémanente de 3 protocoles de désinfection chirurgicale des mains

    Méthode

    • trois protocoles :

      • lavage des mains avec savonnage 3 mn (Chlorhexidine à 4 % et PVPI à 7,5%),

      • désinfection des mains avec deux applications (sans lavage) de N-duopropenide 2,3% dans isopropanol à 60°,

    • 15 sujets appliquant chaque protocole 1 semaines (ordre tiré au sort),

    Herruzo-Cabrera et col, 2000


    Désinfection de la main

    Quels résultats ?

    Efficacité immédiate et rémanente de 3 protocoles de désinfection chirurgicale (DC) des mains

    Méthode du jus de gants - Résultats en Log UFC pour 5 doigts

    Produits

    Avant

    DC

    Après

    DC

    Rémanence

    1 heure

    4 heures

    PVPI

    Chlorhexidine

    4

    4

    3,1

    < 1

    4,3

    2

    4,5

    2,7

    2,3% NDP

    3,9

    < 1

    < 1

    < 1

    Herruzo-Cabrera et col, 2000


    D sinfection chirurgicale des mains
    Désinfection chirurgicale des mains

    • Léger gain de temps

    • Meilleure tolérance cutanée

    • Libère des risques et des contraintes liés à la qualité de l’eau de rinçage

    • Économie possible.


    Désinfection de la main

    Interrogations

    Quels critères de choix

    faut-il adopter ?


    Désinfection de la main

    Choix des produits ?

    • Les critères

    • Composition :

      • principes actif et concentrations (++),

      • tolérance (émollient nécessaire),

    • Présentation :

      • contenant (flacon, distributeur),

      • volume,

      • forme galénique (solution, gel),

    • Coût.


    Désinfection de la main

    Choix des produits ?

    • Les critères

    • A.M.M :

      • existence, indications,

    • Normes en vigueur :

      • activité in-vitro,

      • activité in-vivo,

    • Liste positive désinfectant SFHH

    • Tolérance :

      • dossier toxicologique,

      • évaluation par les utilisateurs.


    Désinfection de la main

    Interrogations

    Quels sont les différents

    produits commercialisés ?


    Désinfection de la main

    Les solutions hydroalcooliques

    Produits disponibles avec A.M.M

    Produit-A.M.M

    Laboratoire

    Alcool

    Désinfectant

    Spitaderm-1991

    Stérilium-1985

    Phisomain-1999

    Paragerm

    Rivadis

    Anios

    isopropanol

    propanol

    propanol

    chlorhexidine

    A. quaternaire

    Chl. octénidine

    Hibisprint-1987

    SSL

    isopropanol

    chlorhexidine


    Désinfection de la main

    Les solutions hydroalcooliques

    Produits disponibles sans A.M.M

    Produit

    Laboratoire

    Alcool

    Désinfectant

    Alcogel H

    Clinogel

    Dermalcool

    Gel HA

    Manugel

    Sterilium gel

    Stoko proge

    ……..l

    Prodene K.

    Asta M.

    Deb

    Gilbert

    Anios

    Rivadis

    Stockhausen

    Isopropanol

    Isopropanol

    ethanol

    panthénol

    propanol

    ethanol

    2 alcools

    -

    Triclosan

    triclosan

    triclosan

    -

    -

    -

    Liste positive SFHH 2003 : 21 produits référencés


    Désinfection de la main

    Interrogations

    Efficacité = faisabilité ?


    Désinfection de la main

    L'observance

    Observance de l’hygiène des mains à l'Hôpital cantonal de Genève

    Méthode

    • 7 enquêtes en juin et décembre de 1994 à 1997,

    • observations par tranche de 20 minutes,

    • associé à une campagne d’hygiène de la main avec promotion des SHA.

    Pittet et col, 2000


    Désinfection de la main

    L'observance

    Observance de l’hygiène des mains à l'Hôpital cantonal de Genève

    Dec. 1994

    Dec. 1997

    Opportunités

    2 834

    2569

    Observance

    47,6%

    66,2%

    Prévalence IN

    16,9%

    9,9%

    Acquisition SARM

    2,16 /10 000 pj

    0,93 /10 000 pj

    Consommation SHA

    3,5 l /1 000 pj

    15,4 l /1 000 pj

    Pittet et col, 2000


    Désinfection de la main

    L'observance

    Observance de l’hygiène des mains à l'Hôpital cantonal de Genève

    Résultats

    • Réanimation : 17 opportunités par heure et par patient...

    Touveneau et col, 1995


    Désinfection de la main

    L'observance

    100% d'observance : est-ce possible ?

    Modèle théorique

    • Unité de soins intensifs : 14 lits et 12 agents par équipe,

    • Observance 40% : 3 lavage par heure et agent,

    • Lavage des mains :

    • 10 s de savonnage  durée moyenne totale 62 s,

    • Désinfection des mains :

    • 15 s de friction  durée moyenne totale 20 s.

    Voss et col, 1997


    Désinfection de la main

    L'observance

    Estimation en heures totales

    du lavage ou de la désinfection de mains

    pour 8 heures de travail

    Observance

    Nombre de réalisation

    Lavage

    des mains

    (60s)

    Désinfection

    des mains

    (20s)

    40%

    60%

    100%

    288 (3x12x8)

    432

    720

    4,8 h

    7,2 h

    12,0 h

    1,6 h

    2,4 h

    4,0 h

    Voss et col, 1997


    Avis du comité technique national des infections nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • (Texte non paru au Journal officiel)

    • Cet avis tient compte des recommandations de la société française d'hygiène hospitalière. La publication complète de ces recommandations interviendra prochainement.


    Avis du 5 d cembre 2001
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    Considérant :

    • 1. Qu'une bonne hygiène des mains est essentielle pour la prévention des infections et la transmission des micro-organismes ;

    • 2. Que le lavage des mains, méthode traditionnellement recommandée pour l'hygiène des mains, se heurte à de nombreuses difficultés techniques et pratiques d'application ;

    • 3. Qu'un geste d'hygiène des mains doit être effectué à de nombreuses reprises au cours d'une activité normale de soins aux malades, ce qui est consommateur d'une part non négligeable du temps de travail soignant disponible ;


    Avis du 5 d cembre 20011
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • 4. Que la durée recommandée du lavage des mains n'est que très rarement respectée pour les mêmes raisons, ce qui nuit à son efficacité ;

    • 5. Que ces difficultés expliquent la mauvaise observance très généralement relevée lors d'audits d'observation du lavage des mains. L'application en pratique ne dépasse que trop rarement 50 % dans les conditions habituelles des soins aux malades ;


    Avis du 5 d cembre 20012
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • 6. Que, quel que soit le soin, à l'hôpital ou au domicile du patient, et/ou lors de son interruption par des évènements extérieurs, le lavage des mains est d'autant moins bien réalisé que les conditions d'organisation sont perturbées ou que les locaux ne se prêtent pas à sa réalisation optimale ;

    • 7. Que ce constat concerne l'ensemble des professions de santé, médicales, paramédicales et autres personnels non médicaux ;


    Avis du 5 d cembre 20013
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • 8. Que si des améliorations de cette observance peuvent être obtenues par des audits d'observation avec un retour d'information aux personnels, et des actions d'éducation, les résultats de ces efforts ne sont que très rarement pérennes ;

    • 9. Que l'efficacitédes solutions hydro-alcooliques en terme d'élimination de la flore transitoire et résidente portée sur les mains est, dans les conditions d'utilisation recommandées, au moins équivalente et souvent supérieure à celle du lavage des mains effectué avec un savon doux ou même un savon antiseptique ;


    Avis du 5 d cembre 20014
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • 10. Que les gestes de soins où les mains ne sont pas souillées par des liquides ou matières organiques sont largement majoritaires, les mains souillées contre-indiquant l'usage de la friction avec une solution hydro-alcoolique ;

    • 11. Que la durée d'application nécessaire à cette efficacité est nettement inférieure au temps total requis pour le lavage des mains ;

    • 12. Que ces solutions peuvent être facilement accessibles aux soignants, à proximité immédiate ou au lit du malade, à tout moment lors des soins, et que ces éléments ainsi que la durée brève nécessaire à leur application facilitent l'organisation du travail des soignants ;


    Avis du 5 d cembre 20015
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • 13. Que l'utilisation des solutions hydro-alcooliques est simple, et ne nécessite pas de matériel supplémentaire, contrairement au lavage des mains ;

    • 14. Que la tolérance cutanée de ces produits est meilleure que celle des savons traditionnels, antiseptiques ou non.

      Afin d'améliorer l'observance de l'hygiène des mains par les personnels soignants médicaux et paramédicaux dans les conditions normales d'exercice des activités de soins, le Comité National Technique des Infections Nosocomiales émet l'avis suivant :


    Avis du 5 d cembre 20016
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • A. - Une friction des mains avec une solution hydro-alcoolique est recommandée en remplacement du lavage des mains traditionnel par un savon doux ou une solution désinfectante lors des soins et dans toutes les circonstances où une désinfection des mains est nécessaire (lors de contacts avec le patient ou son environnement, en particulier avant tout examen médical entre chaque soin, en cas d'interruption des soins). En l'absence de contre-indication, ce geste simple et rapide peut être effectué chaque fois que cela est possible, c'est-à-dire lorsque les mains sont visuellement propres, non souillées par des liquides ou matières organiques, sèches et en l'absence de talc et poudre.


    Avis du 5 d cembre 20017
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • B. - L'utilisation de cette méthode de désinfection des mains ne dispense pas de l'obligation de protection du personnel par le port de gants (non talqués) lors de soins exposant à un contact avec du sang ou des liquides biologiques. Une friction hydro-alcoolique doit être effectuée immédiatement après le retrait des gants.


    Avis du 5 d cembre 20018
    Avis du 5 décembre 2001 nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    • C. - L'implantation dans les établissements de santé de cette méthode de désinfection des mains en remplacement du lavage des mains traditionnel doit s'accompagner d'une large campagne incitative et d'explication, sous l'égide du comité de lutte contre les infections nosocomiales et de l'équipe opérationnelle d'hygiène hospitalière de l'établissement de santé, informant les soignants des avantages et des limites d'utilisation de cette méthode. Un programme de formation du personnel soignant médical et paramédical doit être envisagé, en particulier dans les services à haut risque infectieux.

      Cet avis ne peut être diffusé que dans son intégralité sans suppression ni ajout.


    Tableau de bord des infections nosocomiales
    Tableau de bord nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soinsdes infections nosocomiales

    • Consommation des produits hydro-alcooliques pour la friction des mains

    • Consommation de solutions hydro-alcooliques (gels ou liquides) par an rapportée à 1000 jours d’hospitalisation.

    • L’indicateur retenu est la consommation annuelle des SHA, rapportée à 1000 journées d’hospitalisation. En revanche, il n’y a pas d’accord des experts sur la possibilité d’établir cet indicateur par service de soins, plutôt que globalement pour l’hôpital.


    Désinfection de la main nosocomiales du 5 décembre 2001 sur la place de la friction hydro-alcoolique dans l'hygiène des mains lors des soins

    Conclusion

    • L'usage des solutions hydroalcooliques

    • Pas une solution miracle :

      • ne constitue pas une méthode de nettoyage,

    • Nécessite une bonne technique :

      • couvrir toutes les surfaces de la main,

    • Une opportunité à saisir,

    • A intégrer dans une stratégie d’hygiène des mains,

    • Une « obligation » à venir….


    ad