Le tabac : D e la consommation quotidienne vers un arrêt durable et confortable - PowerPoint PPT Presentation

le tabac d e la consommation quotidienne vers un arr t durable et confortable n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le tabac : D e la consommation quotidienne vers un arrêt durable et confortable PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le tabac : D e la consommation quotidienne vers un arrêt durable et confortable

play fullscreen
1 / 30
Le tabac : D e la consommation quotidienne vers un arrêt durable et confortable
99 Views
Download Presentation
leonora
Download Presentation

Le tabac : D e la consommation quotidienne vers un arrêt durable et confortable

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le tabac : De la consommation quotidienne vers un arrêt durable et confortable Dr Hélène Allaguy-Salachy St Louis –Lariboisière – Fernand Widal

  2. Le tabac, une drogue • Très addictive, effet en qes secondes • Incapacité en qes mois de s’en passer • Plusieurs dépendances • psychologique 90% • physique 1/3 à 50% • comportementale >75%

  3. La dépendance psychologique • La première à s’installer • Bénéfices immédiats du tabac • Plaisir, détente, convivialité, contenance • Anti-stress, détente, soutien moral, lutte contre ennui et impatience • Carotte, récompense, transition • Stimulation intellectuelle, éveil, concentration • Anti-douleur, coupe-faim

  4. Le système de récompense

  5. La cigarette, une seringue à nicotine A chaque bouffée, le fumeur prend un shoot de nicotine. La nicotine se fixe sur les récepteurs cérébraux en moins de 7 secondes. Elle est fortement addictive.

  6. La dépendance physique • Liée au manque nicotinique à l’arrêt • Le syndrome de manque : • Fortes pulsions de fumer • Anxiété, agitation, nervosité, irritabilité, colères, manque de concentration, troubles du sommeil • Blues, déprime, voire dépression • Douleurs physiques, sueurs, tremblements

  7. Le syndrome de manque physique Taux de nicotinémie Niveau de satisfaction Seuil du besoin Niveau de manque

  8. Test de Fagerström • 1. Combien de temps après le réveil fumez-vous votre 1ère cigarette ? • < 5 minutes 3 • 6 - 30 minutes 2 • 31- 60 minutes  1 • > 60 minutes  0 • 2.Trouvez-vous difficile de ne pas fumer dans les endroits où c'est interdit ? • Oui  1 • Non  0 • 3. À quelle cigarette de la journée vous est-il le plus difficile de renoncer ? • La 1ère de la journée  1 • Une autre  0 • 4.Combien de cigarettes fumez-vous par jour ? • 10 ou moins  0 • 11 à 20  1 • 21 à 30  2 • 31 ou plus  3 • 5. Fumez-vous de façon plus rapprochée les 1ères heures après le réveil ? • Oui  1 • Non  0 • 6. Fumez-vous lquand vous êtes malade ou alité presque toute la journée ? • Oui  1 Non  0 …dépendant 0 - 2 pas 3 - 4 faiblement 5 - 6 moyennement 7 - 10 fort ou très fortement

  9. La dépendance comportementale • interaction d’un sujet avec un produit dans un environnement • un phénomène de conditionnement • le poids des habitudes Environnement Sujet Tabac

  10. La dépendance comportementale • Le tabagisme est un comportement acquisauto-entretenu par des mécanismes de conditionnement. • Tout comportement a été appris et est renforcé par des réflexes conditionnés.

  11. Pourquoi la difficulté à l’arrêt • Histoire naturelle du fumeur Les stades de Prochaska • Vouloir n’est pas pouvoir • La pire des drogues • Les motivations d’arrêt • La rupture d’un équilibre ancien

  12. 1 - Les stades de maturation de Prochaska Ne recommence pas Recommence Maintien Fumeur satisfait Arrête Action Essaie d’arrêter Fumeur indécis préparation Fumeur décidé

  13. 2- Vouloir n’est pas pouvoir ! • Arrêter n’est pas un problème de volonté • Le tabac est la pire des drogues dures • Vouloir n’est pas synonyme de pouvoir • Vouloir = désirer, souhaiter, être motivé à, projeter, avoir l’intention de… • Pouvoir = être capable, avoir les moyens, les ressources, l’aptitude

  14. 3 - La pire des drogues • > Un milliard de consommateurs dans le monde • Mortalité : > 5 millions décès/an • Responsable de la + grande morbidité • Consommée toute la journée quel que soit l’état d’âme • Très addictive, dépendance d’installe vite • Plus grand nombre de doses par jour • Souvent la dernière restant • Très accessible donc facilité de rechute

  15. 4- Les motivations négatives, extrinsèques • Liées à la peur, la culpabilité : maladie, grossesse • Castratrices : arrêt vécu comme une punition, de l’extérieur • Influencées par un tiers • Transitoires, passagères (hospitalisation, grossesse) • Elles sont un déclic pour débuter l’arrêt mais ne suffisent pas pour ne pas reprendre

  16. 4- Les motivations positives, intrinsèques • Liées à un projet de vie • Gratifiantes : changement de qualité de vie • Personnelles, vécues de l’intérieur • Durables • L’arrêt n’estpas une fin en soi maisdoit s’intégrer dans un projet de vie plus global.

  17. 5- un équilibre ancien avec le tabac tabac tabac Avec le tabac, un équilibre ancien Plus ou moins stable

  18. 5- une rupture d’équilibre, à l’arrêt tabac tabac Sans tabac, rupture d’équilibre brutal,

  19. Quels traitements ? • La substitution nicotinique • Bupropion (Zyban) • Varénicline (Champix) • Anti-dépresseurs • La thérapie comportementale et cognitive (TCC)

  20. La substitution nicotinique • Traitement de 3 mois minimum • Diminution des doses par paliers de 1 mois • Chez le gros fumeur : • association de patchs +/- formes orales • éviter les formes orales seules • Traitement + long si doses initiales élevées • Traiter au mieux la dépression avant l’arrêt

  21. Les formes existantes Patchs 21mg/24h, 14mg/24h, 7mg/24h Patchs 25mg/16H, 15mg/16h, 10mg/16h, et 5mg/16h • Gommes 2mg et 4mg • Pastilles à 1,5mg, 2,5mg • Comprimés à sucer à 2mg et 4 mg • Inhaleur

  22. Chez le petit fumeur • Chez le petit fumeur de <10/j • Dépendant psychique • Dépendant des habitudes • Utilisation surtout de formes orales • Ponctuellement lors des envies

  23. Zyban – Mode d’emploi • De J1-J6 : 1 cp à 150 mg le matin • A J7 : 1 cp 2 fois /j en prises espacées de 8 heures minimum • le 2ème comprimé dans l’après-midi • Durée : 2 mois maximum • Si facteur de risque convulsif, rester à 1cp/j pendant les 2 mois

  24. Zyban - Contre-indications • Trouble convulsif évolutif ou antécédent • Boulimie ou anorexie mentale ou antécédent • Insuffisance hépatique • Traitement par IMAO • Troubles dépressifs bipolaires • Antécédent d’hypersensibilité au bupropion • Sevrage alcoolique • Sevrage de benzodiazépines

  25. Zyban Effets secondaires • Céphalées • Sécheresse buccale • Insomnies • Rhinites • Anxiété • Crises convulsives dans 0,1% des cas

  26. Mode d’action de Champix Nicotine Champix Antagoniste Membrane Récepteurs 42 Stimulation partielle des récepteurs Agoniste partiel Dopamine

  27. Varénicline – Mode d’emploi • J1-J3 : 1 cp à 0,5mg le matin • J4-J7 : 1 cp à 0,5 mg matin et soir • J8-90 : 1 cp à 1 mg matin et soir • Durée : 3 mois (max.6 mois)

  28. Varénicline, Effets indésirables • Troubles digestifs : • Nausées chez 30% des patients les 1ers jours • Vomissements • Flatulences, constipation • Maux de tête, vertiges • Troubles du sommeil : insomnies, rêves anormaux • Parfois dépression, idées suicidaires

  29. Thérapie comportementale et cognitive (TCC) 1) Renforcer la motivation à l’arrêt du tabac - Peser le pour et le contre de l’arrêt du tabac - Faire émerger les motivations positives 2) Limiter le risque de reprise du tabac - Rééduquer ses schémas cognitifs - Acquérir des comportements protecteurs • Gestion du stress et des émotions • Affirmation de soi • Récompense, détente, convivialité

  30. Conclusion : • Le tabac est une drogue dure. • Responsable d’une double/ triple dépendance, psychologique, comportementale et physique • Traiter les 3 aspects de la dépendance • Traiter le manque physique en dernier • Rééduquer à de nouveaux comportements, à la gestion des émotions idéalement avant même l’arrêt • L’objectif est de trouver un nouvel équilibrede vie, de gagner en qualité de vie