La protection du r seau routier une priorit
Download
1 / 47

La protection du réseau routier : UNE PRIORITÉ - PowerPoint PPT Presentation


  • 117 Views
  • Uploaded on

La protection du réseau routier : UNE PRIORITÉ. La période de dégel au Québec. Mise en contexte. Mise en contexte. Le réseau du ministère des Transports. Le ministère des Transports gère: environ 29 000 kilomètres d’autoroutes, de routes nationales, régionales et collectrices;

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La protection du réseau routier : UNE PRIORITÉ' - leoma


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
La protection du r seau routier une priorit

La protection du réseau routier :UNE PRIORITÉ

La période de dégelau Québec



Mise en contexte1
Mise en contexte

Le réseau du ministère des Transports

  • Le ministère des Transports gère:

    • environ 29 000 kilomètres d’autoroutes, de routes nationales, régionales et collectrices;

    • près de 9000 ponts.

  • Ce réseau :

    • est évalué à plusieurs dizaines de milliards de dollars;

    • permet de relier les régions du Québec;

    • donne accès aux marchés et aux ressources.


Mise en contexte2
Mise en contexte

Les investissements

  • Investissements du gouvernement du Québec :

    • En 2008-2009 : 2,7 G$ pour des interventions sur son réseau routier.

    • D'ici 2012 : 12 G$ pour que ce réseau atteigne les normes de qualité les plus élevées sur le continent.



Les chauss es1
Les chaussées

  • Le choix du type de chaussée dépend de divers facteurs tels :

    • l’intensité du trafic anticipée;

    • le type de sol;

    • le climat;

    • la disponibilité locale des matériaux;

    • les coûts de construction.


Les chauss es2

Les chaussées

Exemple de coupe d'une chaussée


Les chauss es3
Les chaussées fonction de la classe de route à construire.

Recherche, développement et diffusion des connaissances

  • Le MTQ est très actif en recherche et innovation.

  • Cette implication permet une amélioration constante des connaissances et méthodes en :

    • dimensionnement des chaussées;

    • choix de matériaux;

    • techniques de réfection et construction;

    • contrôle de qualité;

    • gestion des infrastructures.

  • Son logiciel de dimensionnement des chaussées est disponible pour l’ensemble des municipalités du Québec.


Les chauss es4

Les recherches démontrent que : fonction de la classe de route à construire.

une hausse de plus de 100 % des dommages

une augmentation de 20 % des charges

Leschaussées

=

D’où l’importance de bien dimensionner les chaussées et d’anticiper convenablement l’évolution du trafic.


Le climat

Le climat fonction de la classe de route à construire.


Le climat1
Le climat fonction de la classe de route à construire.

  • Au Québec, sur une base annuelle, les écarts de température varient jusqu’à 60 °C.

  • Le mercure peut descendre à –30 °C en hiver et grimper à 30 °C en été.

  • En hiver, le sol gèle à une profondeur allant de 1,2 à 3 mètres.

  • L’épaisseur des structures de chaussées varie entre 0,9 et 1,4 mètre. Selon le contexte hydrique et la nature des sols, elles peuvent atteindre 2 mètres.


Comparaison entre quelques administrations
Comparaison entre quelques administrations fonction de la classe de route à construire.

Le climat

  • Le Québec se démarque par son climat rigoureux, son vaste territoire et un nombre restreint d’habitants.


Le climat2

Le climat

Les effets du gel et du dégel sur les chaussées

  • La pénétration du gel s’effectue du haut vers le bas.

  • Plus il y a de soulèvements de la chaussée, plus la structure est affaiblie lors du dégel.


Le climat le gonflement attribuable au gel
Le climat zone gelée. Il se forme alors des lentilles de glace qui soulèvent la chaussée et provoquent des fissures. Le gonflement attribuable au gel


Le climat3
Le climat zone gelée. Il se forme alors des lentilles de glace qui soulèvent la chaussée et provoquent des fissures.

Les effets du gel et du dégel sur les chaussées

  • Le dégel printanier s’effectue généralement du haut vers le bas.

  • Les eaux de fonte de surface et celles résultant de la fonte des lentilles de glace se combinent parfois dans la couche de sol dégelé.

  • Cette eau se trouve alors emprisonnée par l’étanche couche de sol encore gelée.


Le climat4

Les effets du gel et du dégel sur les chaussées zone gelée. Il se forme alors des lentilles de glace qui soulèvent la chaussée et provoquent des fissures.

Affaissement attribuable au dégel

Le climat


Le climat5

Au printemps, la portance des chaussées est réduite de 30 à 70 % par rapport à la normale.

Le climat

Les effets du gel et du dégel sur les chaussées

  • Cette situation contribue à la formation graduelle d’ornières, de fissures de fatigue dans les pistes de roues et, parfois, de nids-de-poule.


Le climat à 70 % par rapport à la normale.Dommages NON structuraux


Le climat dommages structuraux p istes des roues
Le climat à 70 % par rapport à la normale.Dommages structuraux - Pistes des roues


Le climat6
Le climat à 70 % par rapport à la normale.

  • En tout temps de l’année : un véhicule en surcharge de 25 % entraîne un accroissement de près de 150 % des dommages.

  • En période de dégel : ce phénomène s’amplifie. Une même charge à l’essieu entraînera un effort de tension de 5 à 8 fois plus élevé.


Les charges

Les charges à 70 % par rapport à la normale.


Les charges1
Les charges à 70 % par rapport à la normale.

  • Les restrictions de charges imposées en période de dégel visent principalement à réduire l’apparition de dommages structuraux.

  • Quant aux nids-de-poule, il s’agit d’un phénomène de surface, lié à la fissuration du revêtement ainsi qu’au nombre de véhicules circulant sur une route donnée plutôt qu’à la charge des véhicules.


Animation nids-de-poule à 70 % par rapport à la normale.


Les charges2
Les charges à 70 % par rapport à la normale.

Historique des restrictions de charges au Québec

  • 1955 : premières dispositions réglementaires. Le ministre de la Voirie peut déterminer des réductions de charge de 50 % en période de dégel ou de pluie.

  • 1968 : le ministère des Transports entreprend de suivre méthodiquement l’évolution du dégel grâce à l’utilisation de sondes placées dans les chaussées.


Les charges3
Les charges à 70 % par rapport à la normale.

Historique des restrictions de charges au Québec (suite)

  • 1977 : les dates de début et de fin de la période de dégel sont systématiquement consignées. Le Québec compte alors deux zones.

  • 1991 : le territoire québécois est redécoupé en trois zones. Ce «nouveau» découpage tient compte des réalités géographiques régionales, de la profondeur habituelle du gel, de l’évolution du dégel, des conditions climatiques printanières et de la circulation des véhicules lourds dans l’axe est-ouest.


Les charges4
Les charges à 70 % par rapport à la normale.

La réglementation

  • Au Québec, le Règlement sur les normes de charges et de dimensions applicables aux véhicules routiers et aux ensembles de véhicules routiers définit les limites de charges.

  • Ces limites sont établies en fonction des catégories d’essieux et des configurations de véhicules.


Les charges5
Les charges à 70 % par rapport à la normale.

La réglementation (suite)

  • Les limites de charges visent un juste équilibre entre la protection du réseau routier et la nécessité d’assurer une activité économique soutenue.

  • La réglementation tient aussi compte de la sécurité routière et de l’environnement.

  • Les limites de charges du Québec sont comparables à celles en vigueur dans les autres administrations canadiennes.


Les charges6

Les coûts supportés par l’industrie en raison des restrictions de charges en période de dégel

Les coûts additionnels d’entretien du réseau qu’entraîneraient une levée des restrictions de charges

Les charges

  • Ces dernières années, le Québec a procédé à un réexamen complet du dossier du dégel. Les conclusions de cet exercice sont que :

=


Les charges7
Les charges restrictions de charges en période de dégel

Les restrictions en période de dégel

  • À titre de gestionnaire du réseau routier, le MTQ maintien son choix d’imposer des restrictions de charges sur l’ensemble des chemins publics.

  • Selon les configurations de véhicules :

    • les baisses de charges par essieu varient de 6 à 20 %;

    • les baisses de la masse totale en charge varient de 0 à 14 %.

  • Par ailleurs, la majorité des permis spéciaux délivrés à l’égard des charges sont suspendus en période de dégel.


  • Les charges restrictions de charges en période de dégelExemples de limites de charges par essieu


    Les charges exemples de restrictions de la masse totale en charge
    Les charges restrictions de charges en période de dégelExemples de restrictions de la masse totale en charge


    Les charges8
    Les charges restrictions de charges en période de dégel

    Les restrictions de charges en période de dégel

    • Le Québec est la seule administration en Amérique du Nord à appliquer des restrictions de charges sur l’ensemble des chemins publics à tous les véhicules lourds.

    • Les autres administrations n’appliquent pas de restrictions sur leur réseau principal*. Les restrictions touchent seulement le réseau secondaire.

    • Seules des restrictions de charges partielles sont appliquées ailleurs au Canada ainsi que dans 19 États du nord des États-Unis.

    * Sauf pour les véhicules hors normes à l’égard des charges


    D termination des p riodes de d gel
    Détermination des périodes de dégel restrictions de charges en période de dégel

    Les charges

    • Les dates de dégel sont établies après la lecture des 92 gelmètres répartis sur le territoire québécois.

    • Les dates de restrictions de charges sont officialisées par la publication d’un arrêté du ministre des Transports, publié à la Gazette officielle.

    • Selon les conditions climatiques, le ministre peut devancer ou retarder le début ou la fin de la période de dégel.


    Dates de dégel 2008 restrictions de charges en période de dégel

    Zone 1

    Du 24 mars au 24 mai

    Zone 2

    Du 31 mars au 31 mai

    Zone 3

    Du 31 mars au 31 mai

    Les charges

    Détermination des périodes de dégel


    En février : établir des restrictions de charges en période de dégel

    dates cibles

    Tubes de gel

    Prof. gel/dégel

    Stations météo-

    routières

    Env. Canada

    météo, temp.

    Suivi gel/dégel

    Devancer

    Confirmer

    Validation de

    la date cible

    Retarder

    Les charges

    Détermination des périodes de dégel


    Les charges restrictions de charges en période de dégel

    Répartition des 92 gelmètres par zone

    17 gelmètres

    33 gelmètres

    42 gelmètres


    Les charges restrictions de charges en période de dégel

    Dégel en surface

    Gelé

    Gelé

    Dégelé

    Le gelmètre


    Les charges restrictions de charges en période de dégel

    Critères de détermination des périodes de dégel

    Début de la période

    • Les prévisions de température sont à la hausse;

    • 30% des jauges dans une même zone ont atteint un dégel d’au moins 30 cm.

      Fin de la période

    • Environ 35 jours après qu’au moins 50 % des gelmètres d’une même zone affichent une profondeur de dégel de 90 cm.


    Le contr le

    Le contrôle restrictions de charges en période de dégel


    Le contr le1
    Le contrôle restrictions de charges en période de dégel

    • Ce sont les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec qui vérifient la conformité des charges des camions lourds.

    • Pour ces 320 contrôleurs routiers, répartis sur l’ensemble du territoire québécois, la période de dégel constitue une période intensive d’opérations de pesée.


    Le restrictions de charges en période de dégelcontrôle

    Les contrôleurs peuvent compter sur 32 postes

    de contrôle routier…


    Le restrictions de charges en période de dégelcontrôle

    … et 550 équipements de pesée portatifs

    pour vérifier les charges des véhicules lourds.


    Le restrictions de charges en période de dégelcontrôle

    • Ainsi, un véhicule en surcharge ne peut reprendre la route tant qu’il ne s’est pas conformé à la réglementation. Le camionneur doit donc mieux répartir la charge sur les essieux ou décharger l’excédent de poids avant de prendre la route.


    Sensibilisation aupr s de l industrie

    Le contrôle restrictions de charges en période de dégel

    Les panneaux routiers

    Sensibilisation auprès de l’industrie


    Le restrictions de charges en période de dégelcontrôle

    Sensibilisation auprès de l’industrie

    Les placements publicitaires


    Merci de restrictions de charges en période de dégel

    votre attention!

    

    Période de questions


    ad