slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le cas des cognitions engageantes vs. désengageantes, PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le cas des cognitions engageantes vs. désengageantes,

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 15
Download Presentation

Le cas des cognitions engageantes vs. désengageantes, - PowerPoint PPT Presentation

keren
108 Views
Download Presentation

Le cas des cognitions engageantes vs. désengageantes,

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Séverine HALIMI-FALKOWICZ et Robert-Vincent JOULELaboratoire de Psychologie Sociale, Université de Provence STATUT THEORIQUE DES COGNITIONS D’ENGAGEMENT DANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEE Le cas des cognitions engageantes vs. désengageantes, et consistantes vs. inconsistantes avec la cognition génératrice

  2. Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957) Comportement problématique(de soumission) ++ + ++ + Dissonance changement d'attitude   Taux de dissonance = D / (D+C) D : cognitions dissonantes C : cognitions consonantes CADRE THÉORIQUE ( 1 / 2 )_ THÉORIE DE LA DISSONANCE COGNITIVE PAGE 1

  3. Cognitions d’engagement • un préalable à l’état de dissonance • facteurs d’engagement (Joule & Beauvois, 1998b) : déclaration de liberté  visibilité de l’acte (public, explicite, irréversible,…)  importance de l’acte (conséquences, coût)  • en général non pertinentes • parfois pertinentes  effets cognitifs ? CADRE THÉORIQUE ( 2 / 2 )_ COGNITIONS D’ENGAGEMENT PAGE 2

  4. Cognitions d’engagement pertinentes • consonante et engageante (cas 1) • consonante et désengageante • dissonanteet engageante • dissonante et désengageante (cas 2) PROBLÉMATIQUE_ COGNITIONS D’ENGAGEMENT PERTINENTES PAGE 3

  5. Hypothèses • cognition consonante et engageante (cas 1) PLUS de changement d'attitude (théorie de l'engagement) MOINS de changement d'attitude (théorie de la dissonance) • cognition dissonante et désengageante (cas 2) PLUS de changement d'attitude (théorie de la dissonance) MOINS de changement d'attitude (théorie de l'engagement) HYPOTHÈSES THÉORIQUES PAGE 4

  6. Première expérimentation (Halimi & Joule, 2004) PROCEDURE • Décision problématique • Numéro de l’expérimentatrice OU Pas de numéro • soit pour reporter le rendez-vous cognition consonante et engageante (cas 1) soit pour annuler le rendez-vous cognition dissonante et désengageante (cas 2) • Attitude des sujets vis-à-vis de la tâche HYPOTHESES (théorie de la dissonance) > Pouvoir reporter le rendez-vous  MOINS de changement d'attitude > Pouvoir annuler le rendez-vous  PLUS de changement d'attitude PREMIERE EXPÉRIMENTATION ( 1 / 2 )_ PROCÉDURE ET HYPOTHÈSE PAGE 5

  7. Première expérimentation (Halimi & Joule, 2004) RESULTATS Tableau 1 : attitudes moyennes des sujets vis-à-vis de la tâche, en fonction de la condition. [1] [2] b a N.B. : l’attitude des sujets est recueillie sur une échelle en 11 points allant de –5 « tout à fait ennuyeux » à + 5 « pas du tout ennuyeux » N=80(ni=20). [1] vs. [2] : p = .07 CONCLUSION > une cognition consonante > une cognition dissonante PREMIERE EXPÉRIMENTATION ( 2 / 2 )_ RÉSULTATS PAGE 6

  8. Nature du matériel expérimental ? • possibilité de reporter le rendez-vous consonante (théorie de la dissonance) engageante (irréversibilité) (théorie de l'engagement) désengageante (contrainte induite par l’irréversibilité) • possibilité d’annuler le rendez-vous dissonante (théorie de la dissonance) désengageante (réversibilité) (théorie de l'engagement) engageante (sentiment de liberté induit par la réversibilité) MATERIEL EXPÉRIMENTAL PAGE 7

  9. Seconde expérimentation (réplication de Halimi & Joule, 2004) SECONDE EXPÉRIMENTATION ( 1 / 3)_ PROCÉDURE ET HYPOTHÈSE PAGE 8

  10. Seconde expérimentation (réplication de Halimi & Joule, 2004) - Sentiment de liberté des sujets - Condition de faible choix PROCEDURE • Décision problématique • Numéro de l’expérimentatrice OU Pas de numéro • soit pour reporter le rendez-vous cognition dissonante et désengageante (cas 2) soit pour annuler le rendez-vous cognition dissonante et désengageante (cas 2) • Attitude des sujets vis-à-vis de la tâche HYPOTHESES (théorie de la dissonance) >Pouvoir reporter le rendez-vous  MOINS de changement d'attitude >Pouvoir annuler le rendez-vous  PLUS de changement d'attitude SECONDE EXPÉRIMENTATION ( 1 / 3)_ PROCÉDURE ET HYPOTHÈSE PAGE 8

  11. Seconde expérimentation (réplication de Halimi & Joule, 2004) RESULTATS Tableau 2 : attitudes moyennes des sujets vis-à-vis de la tâche, suivant la condition. [2] [1] N.B. : l’attitude des sujets est recueillie sur une échelle en 11 points allant de –5 « tout à fait ennuyeux » à + 5 « pas du tout ennuyeux » ; N=80(ni=20). Attitude moyenne des sujets de la condition contrôle: mcontrôle=-0,613 (Ncontrôle=40). [1] vs. [2] : p < .05 CONCLUSION > une cognition consonante > une cognition dissonante SECONDE EXPÉRIMENTATION ( 2 / 3 )_ RÉSULTATS PAGE 9

  12. Seconde expérimentation (réplication de Halimi & Joule, 2004) RESULTATS Tableau 3 : sentiment de liberté moyens des sujets, quant au fait de venir au rendez-vous, en fonction de la condition. [1] [2] N.B. : le sentiment de liberté des sujets est recueilli sur une échelle en 11 points allant de –5 « tout à fait obligé de venir au rendez-vous » à + 5 «  tout à fait libre de venir au rendez-vous » ; N=80(ni=20). [1] vs. [2] : p = .07 CONCLUSION > une cognition consonante > une cognition dissonante SECONDE EXPÉRIMENTATION ( 3 / 3 )_ RÉSULTATS PAGE 10

  13. Statut d’une cognition d’engagement… (dans le paradigme de la soumission forcée) • …consonante et engageante (cas 1) une simple cognition consonante • …dissonanteet engageante (cas 2) une simple cognition dissonante CONCLUSION PAGE 11

  14. Une modulation par l’engagement ? Cognitions d’engagement pertinentes • consonante et engageante (cas 1) • consonante et désengageante (cas 3) • dissonanteet engageante (cas 4) • dissonante et désengageante (cas 2) PERSPECTIVES PAGE 12

  15. Séverine HALIMI-FALKOWICZ et Robert-Vincent JOULELaboratoire de Psychologie Sociale, Université de Provence STATUT THEORIQUE DES COGNITIONS D’ENGAGEMENT DANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEE Le cas des cognitions engageantes vs. désengageantes, et consistantes vs. inconsistantes avec la cognition génératrice