pr sent par jean bernier ing m sc andr simard et associ s l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Choix d’une technologie de traitement des eaux de lixiviation du lieu d’enfouissement de la Ville de Québec PowerPoint Presentation
Download Presentation
Choix d’une technologie de traitement des eaux de lixiviation du lieu d’enfouissement de la Ville de Québec

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 22

Choix d’une technologie de traitement des eaux de lixiviation du lieu d’enfouissement de la Ville de Québec - PowerPoint PPT Presentation


  • 581 Views
  • Uploaded on

Présenté par : Jean Bernier, ing., M.Sc., André Simard et associés. Choix d’une technologie de traitement des eaux de lixiviation du lieu d’enfouissement de la Ville de Québec. Le 11 octobre 2007. Objectifs de l’étude.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Choix d’une technologie de traitement des eaux de lixiviation du lieu d’enfouissement de la Ville de Québec' - johana


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
pr sent par jean bernier ing m sc andr simard et associ s
Présenté par :

Jean Bernier, ing., M.Sc., André Simard et associés

Choix d’une technologie de traitement des eaux de lixiviation du lieu d’enfouissement de la Ville de Québec

Le 11 octobre 2007

objectifs de l tude
Objectifs de l’étude
  • évaluer les stratégies et technologies envisageables pour le traitement du lixiviat du LES et du LET afin de définir celles les plus appropriées au lieu d’enfouissement de Saint-Tite-des-Caps/Saint-Joachim :
    • Traitement des lixiviats du LES et du LET conjointement in-situ ;
    • Traitement des lixiviats du LES et du LET séparément in-situ ;
    • Traitement du lixiviat à la station de traitement des eaux usées (STEU) de Beaupré ou Boischatel suite à un prétraitement in-situ, si requis ;
    • Utilisation de l’énergie des biogaz du LES pour chauffer le lixiviat et accroître la capacité de traitement ;
    • Élimination du transport de lixiviat par camion citerne.
traitement aux steu de boischatel et qu bec
Traitement aux STEU de Boischatel et Québec
  • Options rejetées à priori :
    • Obligation de transporter par camion
    • La STEU de Boischatel utilise un traitement physico-chimique qui n’est pas adapté au lixiviat
      • Faible enlèvement de la DBO5 et du NH4
    • La STEU Est de Québec ne peut accepter le lixiviat durant certaine périodes critiques (printemps, automne).
      • Pas une option à privilégier à long terme.
traitement du lixiviat la steu de beaupr
Traitement du lixiviat à la STEU de Beaupré
  • Traitement de type physico-chimique
    • Faible enlèvement de la DBO5 soluble et du NH4
    • Peu adapté au traitement du lixiviat
  • Paramètres de conception à l’affluent (STEU Beaupré)
    • Q = 12 892 m3/d (9372 m3/d en 2005)
    • DBO5 = 1223 kg/d (1471 kg/d en 2005)
    • MeS = 1445 kg/d (1307 kg/d en 2005)
    • Norme applicable à la STEU Beaupré = MeS
    • Rendement de 55% pour l’enlèvement de la DBO5 en 2005
traitement du lixiviat la steu de beaupr5
Traitement du lixiviat à la STEU de Beaupré
  • Le MDDEP n’autorisera pas l’utilisation de la STEU sans:
    • La modification du procédé de traitement de la STEU
    • Le prétraitement exhaustif des eaux de lixiviation avant rejet à l’égout sanitaire de Beaupré
        • DBO5 maximale= 290 mg/l (REIMR = 65 mg/l)
        • NH4 maximal = 30 mg/l (REIMR = 10 mg/l)
  • Prétraitement requis correspondrait essentiellement à un traitement complet in-situ
traitement du lixiviat la steu de beaupr6
Traitement du lixiviat à la STEU de Beaupré
  • Traitement à la STEU de Beaupré imposerait l’obligation d’installer:
    • une conduite de refoulement sur 8,5 à 10 km
    • une station de pompage d’environ 7,5 l/s à 10 l/s
    • divers ouvrages de protection (purgeurs d’air, accès nettoyage, etc.)
  • Aménagement de la conduite dans l’emprise d’Hydro-Québec ou « sentier des draveurs »
    • Problématique du roc en surface par endroit
    • Nombreuses servitudes à acquérir (environ 70 lots traversés)
    • Présence de la carrière Ladufo en exploitation
    • Coût d’aménagement injustifié par rapport au traitement in-situ (2,50 à 3,25 M$) vs traitement (3,8 M$ à 4,5 M$)
    • Le MTQ ne considère pas envisageable l’aménagement d’une conduite en bordure de la route 138
objectifs environnementaux de rejet
Objectifs environnementaux de rejet
  • Objectifs fixés par la DSEE du MDDEP en fonction des usages du cours d’eau
  • Révision préliminaire en mars 2007 en fonction de la future prise d’eau
  • Modifications mineures par rapport aux OER établis initialement à cause du facteur de dilution important
    • 2 paramètres modifiés
    • 5 paramètres ajoutés
recommandations
Recommandations
  • Traitement in-situ des eaux de lixiviation en fonction des exigences du REIMR
    • Aménagement d’un traitement biologique performant pour réduire les charges élevées en DBO5 et en NH4
    • Rejet des eaux traitées (Qmax = 650 m3/d) à la rivière Sainte-Anne (Qétiage = 466125 m3/d)
    • Traitement saisonnier sur 150 à 180 jours avec accumulation en hiver
    • Possibilité de chauffer le lixiviat en période d’eau froide pour réduire les besoins d’accumulation (2 mois/année)
        • Production de biogaz en diminution
        • Source d’énergie externe requise
recommandations11
Recommandations
  • Traitement conjoint des eaux du LES et du LET recommandé
    • Charge hydraulique supplémentaire = 33%
    • Charges organique et azotée supplémentaires relativement faibles par rapport à celles du LET (moins de 5%)
    • Le rejet des eaux traitées du LES selon les exigences du RDS impliquerait des OER plus sévères au LET
    • Juridiction d’Environnement Canada sur les rivières à poissons (essai de toxicité)
    • Perception sociale de recourir à des normes de rejet différentes
appel de propositions de technologies
Appel de propositions de technologies
  • Appel de propositions de traitement effectué à l’hiver 2007 auprès de divers fournisseurs québécois
    • Critères d’analyses des technologies :
      • Performance et flexibilité
      • Maturité technologique
      • Démonstration d’opération en climat québécois
      • Coût de construction et d’opération
      • Utilisation des ouvrages existants
appel de propositions de technologies13
Appel de propositions de technologies
  • Deux technologies principales retenues :
    • Réacteur biologique séquentiel
    • Traitement biologique à supports fluidisés
        • SMBR (Suspended Media Bio-Reactor)
        • MBBR (Moving Bed Biofilm Reactor)
r acteur biologique s quentiel rbs
Réacteur biologique séquentiel (RBS)
  • Traitement de type boues activées à l’intérieur d’un réacteur biologique opéré en cuvée permettant de combiner les étapes de traitement
    • Alimentation, traitement biologique, sédimentation, décantation, purge des boues, rejet des eaux traitées
traitement biologique supports fluidis s smbr ou mbbr
Traitement biologique à supports fluidisés (SMBR ou MBBR)
  • Traitement en continu à travers un réacteur biologique à supports fluidisés permettant le maintien d’une concentration élevée de biomasse
mission technique
Mission technique
  • Visites de stations de traitement effectuées entre le 16 mai et le 15 juin 2007 pour :
    • Confirmer l’applicabilité de la technologie
    • Établir les avantages et inconvénients
    • Établir la fiabilité technique et opérationnelle
    • Identifier les contraintes particulières
    • Évaluer les coûts d’opération et d’entretien
reacteur biologique s quentiel rbs
Avantages :

Rendement épuratoire élevé (DBO5 et NH4)

Technologie très flexible

Permet la nitrification et la dénitrification

Performance démontrée dans le lixiviat

Temps de rétention plus élevé

Inconvénients :

Opération plus complexe

Automation et mécanique de procédé plus élaborées

Bassin de post-égalisation requis

Réacteur biologique plus volumineux

Reacteur biologique séquentiel (RBS)
traitement biologique supports fluidis s smbr ou mbbr18
Avantages :

Rendement épuratoire élevé (DBO5 et NH4)

Faible empreinte au sol

Simplicité d’opération

Biomasse fixée résistante

Améliore le transfert d’O2

Accroissement facile de la capacité de traitement

Inconvénients :

Moins flexible que le RBS

Obligation de prévoir plusieures phases

Ouvrages complémentaires requis pour sédimentation et décantation

Moins d’historique que le RBS pour le lixiviat au Québec

Traitement biologique à supports fluidisés (SMBR ou MBBR)
conclusions
Conclusions
  • Les deux technologies sont aptes à traiter les eaux de lixiviation
    • Enlèvement de la DBO5 à plus de 98%
    • Nitrification performante jusqu’à 10 °C
  • 1 à 2 opérateurs seront requis pour l’opération, le suivi et l’entretien du système de traitement
  • La technologie à support fluidisé (SMBR, MBBR) permet de récupérer les ouvrages existants sans ajout d’infrastructures majeures
station d puration recommand e
Station d’épuration recommandée
  • Traitement de l’ensemble des eaux du LES et du LET au nouvelles exigences environnementale du REIMR
  • Traitement saisonnier sur un minimum de 6 mois
  • Utilisation d’étangs aérés pour l’enlèvement de la charge en DBO5
    • Technique simple, fiable et éprouvé au Québec
    • Temps de rétention élevé
  • Réacteur biologique (RBS, SMBR ou MBBR) pour l’enlèvement de l’azote ammoniacal NH4-N
    • Volume d’eau dans le réacteur faible permettant un chauffage d’appoint en début et fin de saison
    • Performance accrue pour l’enlèvement du NH4-N
    • Devis et obligation de performance pour le choix de la technologie
station d puration recommand e21
Station d’épuration recommandée
  • Description des ouvrages de traitement recommandés:
    • Aménagement d’une conduite d’amenée des eaux du LES
    • Construction d’un nouveau bassin d’accumulation d’environ 45000 m3 pour accepter les eaux du LES et du LET en période hivernale
    • Modification des deux bassins d’accumulations existants en étangs aérés pour enlever une proportion élevée de la charge organique en DBO5
    • Transformation des deux bassins de béton existants pour implanter :
      • un réacteur biologique
      • un système de gestion des boues
      • un polissage et désinfection
      • Installation d’un système de chauffage d’appoint
station d puration recommand e22
Station d’épuration recommandée
  • Coût estimé du projet : 4 825 000 $
    • LET : 3 848 000 $
    • LES : 977 000 $
  • Étapes en cours ou à venir :
    • Caractérisation complémentaire des eaux de lixiviation du LES et du LET (Été 2007)
    • Appel d’offres pour la technologie d’enlèvement de l’azote : octobre 2007
      • Devis de performance pour fourniture complète des équipements
      • Deux ans d’opération et d’entretien pour démonstration de performance et formation du personnel
    • Appels d’offre pour réalisation des travaux de construction : Janvier 2008
    • Construction à l’été 2008
    • Mise en opération au printemps 2009