Troubles du rythme et de la conduction en reanimation
Download
1 / 25

TROUBLES DU RYTHME ET DE LA CONDUCTION EN REANIMATION - PowerPoint PPT Presentation


  • 216 Views
  • Uploaded on

TROUBLES DU RYTHME ET DE LA CONDUCTION EN REANIMATION. CHACORNAC Mathieu interne octobre 2007. PHYSIOPATHOLOGIE. Nœud sinusal    . Faisceaux de Hiss      . Branche gauche  antérieure  postérieure.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' TROUBLES DU RYTHME ET DE LA CONDUCTION EN REANIMATION' - jerica


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Troubles du rythme et de la conduction en reanimation

TROUBLES DU RYTHME ET DE LA CONDUCTION EN REANIMATION

CHACORNAC Mathieu interne octobre 2007


Physiopathologie
PHYSIOPATHOLOGIE

Nœud sinusal

Faisceaux de Hiss

Branche gauche

antérieure

postérieure

Nœud 

auriculo

ventriculaire

Branche droite 


Coronaire droite-------------

----circonflexe

---------IVA


Nœud conduction Nœud AV + branches

sinusale  sino auriculaire  faisceaux de Hiss  ventriculaires

ECG

Dépolarisation

Auriculaire

Dépolarisation

Ventriculaire

+repolarisation auriculaire

Repolarisation

ventriculaire

 OM     Systole auriculaire   FM   diastole auriculaire 

FAo Remplissage passif des ventricules pdt la diastole ventriculaire OAosystole ventriculaire 


En pratique
En pratique branches

  • ECG (jaune, vert, noir, rouge):

    • tracé standard +/- tracé long manuel

    • si PM: tracé avec aimant (inhibe le PM)

  • Scope: choix des dérivations, régler les alarmes, patient stimulé

  • Défibrillateur: palette ou patch (pectoral droit et sous mamelonnaire gauche)

  • DSA suivre les instructions


D finitions anatomique et historique
Définitions anatomique et historique branches

  • 3 étages :

    • Auriculaire

    • Jonctionnel (NAV)

    • Ventriculaire

  • basée sur la fréquence cardiaque(max théorique= 220-âge)

    • bradycardie < 50 /min

    • bradycarde de 50 à 60

    • normale de 60 à 100

    • tachycarde de 100 à 150

    • tachycardie de 150 à 250

    • flutter de 250 à 350

    • fibrillation > 350


AURICULAIRE branches

JONCTIONNEL

VENTRICULAIRE


Les bradycardies
LES BRADYCARDIES branches

  • Bloc sino auriculaire

  • Bloc auriculo ventriculaire(BAV du 1èr, 2ème et 3ème degrés)

  • Bloc fasciculaire

    • complications:

      • insuffisance et bas débit cardiaque

      • syncope

      • mort subite par asystolie, torsade de pointe


BAV 3 branches


  • Conduite à tenir (si fc< 45/min ou ↓ importante) branches

    • tolérance (hémodynamique, ventilation, conscience)

    • alerter le médecin

    • disposer de :

      • atropine (1 ampoule de 1mg dans une seringue en IVD)

      • isuprel ( 5 ampoules dans 50ml au PSE initialement 5ml/h puis adapter pour fc > 45/min)

      • gluconate de Ca (1 ampoule IVL de 2 min), bicarbonate de Na, insuline et G30%

        • en cas d’hyperkaliémie (apport important K+, Insuf rénale)

    • adrénalineetdéfibrillateur…….chariot d ’urgence


  • à penser : branches

    • si réfractaire entraînement externe ou PM externe

    • à visé étiologique et thérapeutique:

      • ECG,

      • pancarte (iatrogène et intoxication),

      • iono complet (K, Ca, Mg)


Les tachycardies
LES TACHYCARDIES branches

  • Le principe est de différencier l’origine supra ventriculaire (majoritairement bénigne) de ventriculaire (risque vital)

    • largeur des QRS (> 0,12sec soit 3mm)

    • régularité ?

    • tolérance

    • cardiopathie sous jacente

    • couplage Auricule et Ventricule


  • Supra ventriculaires : branches

    • extrasystole auriculaire

    • tachycardie sinusale

    • tachysystolie auriculaire paroxystique

    • flutter auriculaire

    • fibrillation auriculaire

    • tachycardies jonctionnelles(Maladie de Bouveret, Wolff Parkinson White)


FLUTTER AURICULAIRE branches

FIBRILLATION AURICULAIRE



  • Ventriculaires : branches

    • extrasystole ventriculaire

    • torsade de pointe

    • tachycardie ventriculaire

    • fibrillation ventriculaire

  • toute tachycardie à QRS large est une TV jusqu’à preuve du contraire.



TJ branches

TV

FV = CEE


ASYSTOLIE = MCE branches


CAT devant une tachycardie d ’origine branches

ventriculaire (TDP, TV, FV)

1) ALERTER LE MEDECIN car risque vital +++

2) INSTALER LE DEFIBRILLATEUR ou DSA (patch ou palette prêt à l ’emplois)

3) PREPARER CORDARONE, ADRENALINE


  • TDP : branches

    • si persistance = coups de poing sternal

      • puisCEE

  • éviter les récidives :

    • correction ionique (recharge en K+)

    • isuprel

  • TV :

    • si mauvaise tolérance (collapsus, PC) = CEE (+/- après hypnovel en IVD)

    • si bonne tolérance relative préparer cordarone 2 ampoules de 150mg en IV sur 15min (puis relais au PSE/24h)

    • si récidive ou persistance: recharge en Mg++ ou/et lidocaïne IV (si origine ischémique)

    • dans les cas extrêmes mise en place de la CPBIA


    • FV = ARRET CARDIAQUE branches(mort apparente)

      • CEE en extrême urgence en présence du médecin à renouveler si persistance.

      • ADRENALINE IVD prêt à l ’emplois

      • MCE si asystolie ou absence de déf. à proximité + assurer la liberté des VAS et ventilation (intubation, FIO2=100%, VAC)

      • Ttt anti arythmique identique à la TV


    Dissociation lectro m canique
    Dissociation électro-mécanique branches

    • Exceptionnelle, gravissime

    • correspond à une persistance de l ’activité électrique alors qu ’il n ’existe plus d ’activité mécanique.

    • Etiologie : tamponnade, pneumothorax compressif, embolie pulmonaire


    ad