slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Sensibilisation et formation du personnel en environnement PowerPoint Presentation
Download Presentation
Sensibilisation et formation du personnel en environnement

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 31

Sensibilisation et formation du personnel en environnement - PowerPoint PPT Presentation


  • 423 Views
  • Uploaded on

Sensibilisation et formation du personnel en environnement. Marie-Claire Domasik. Département des Sciences et Gestion de l’Environnement. Objectifs de la journée. Identifier les éléments clefs des formations Préciser certaines priorités des fonctions de formateur/animateur

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Sensibilisation et formation du personnel en environnement' - jana


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Sensibilisation et formation du personnel en environnement

Marie-Claire Domasik

Département des Sciences et Gestion de l’Environnement

objectifs de la journ e
Objectifs de la journée
  • Identifier les éléments clefs des formations
  • Préciser certaines priorités des fonctions de formateur/animateur
  • Découvrir quelques situations et expériences de sensibilisation et formation en environnement.
  • Préparer une séance de sensibilisation/formation du personnel.
organiser une formation
Organiser une formation
  • Préciser le contexte, le moment dans la mise en place du SME
  • Définir le public cible
  • Préciser les objectifs en termes de comportements à favoriser
  • Préciser la durée de la session, la stratégie développée
  • Déterminer les séquences, les contenus et la méthodologie
  • Prévoir le matériel – les locaux
  • Evaluer
pr ciser le contexte
Préciser le contexte

L’entreprise, sa politique, ses priorités, sa culture

Le moment dans la mise en place du SME

La réglementation et ses priorités

Les problématiques environnementales identifiés et les priorités

Les changements comportementaux à induire rapidement

les publics cibles
Les publics cibles
  • Direction
  • Cadres supérieurs
  • Cadres intermédiaires
  • Travailleurs – opérateurs
  • Les nouveaux
  • Les partenaires
  • Les sous-traitants….
d finir des objectifs
Définir des objectifs …
  • Pourquoi ?
    • Pour préparer la formation
    • Pour évaluer l’efficacité de la formation
    • Pour s’engager
  • Comment ?
    • En concordance avec les objectifs de l’entreprise
    • Toujours du point de vue du participant et en termes d’action
  • Qu’est ce qu’un objectif pédagogique ?
    • Faire savoir
    • Faire comprendre
    • Faire adhérer
    • Faire agir
objectifs des entreprises d apr s nos exp riences
Objectifs des entreprises d’après nos expériences
  • Obtenir la certification
  • Rendre la formation compatible avec les critères de certification, en reprenant les termes et objectifs généraux de sensibilisation et formation de la norme ISO 14001. Les demandes peuvent diverger considérablement sur ces points.
  • Mettre en place un SME « qui tourne bien »
  • Le commanditaire attend de la formation que les personnes formées aient un comportement adéquat au rôle que l’entreprise leur assigne dans le cadre du SME.
  • Pour l’entreprise, « avoir un comportement adéquat » c’est faire le bon geste, au bon moment et au bon endroit et spécifique pour chaque entreprise.
  • Favoriser de façon générale l’implication du personnel dans ses activités au sein l’entreprise
  • Un personnel motivé, impliqué, responsable et capable de communiquer concourt à une gestion efficace, en matière d’environnement comme de performance économique.
objectifs du formateur
Objectifs du formateur
  • Informer
  • Comprendre
  • Juger (anticiper)
  • Agir
  • Induire une approche systémique
  • Prendre en compte des finalités éthiques
id alement
Idéalement !
  • Hungerford et Volk (1990) ont identifié les principales variables associées à l’agir en ErE
    • la sensibilité environnementale ;
    • l’implication relatives à la connaissance approfondie des questions environnementales et un intérêt manifesté à leur égard ;
    • des variables de pouvoir agir qui comportent la connaissance de stratégies d’action et l’habileté à les mettre en œuvre, le sentiment de contrôle des événements et du comportement, et l’intention d’agir.
principes de base
Principes de base
  • Modifier son propre comportement requiert qu’une personne puisse :
    • définir et situer son rôle dans l’entreprise,
    • préciser et situer son rôle dans le SME,
    • avoir les connaissances nécessaires,
    • construire les compétences utiles,
    • anticiper les conséquences de son comportement,
    • s’identifier comme responsable de l’action et de ses conséquences,
    • ajuster son comportement de façon pertinente.
planifier
Planifier
  • Des sessions
  • Un suivi
  • Un accompagnement
  • Des groupes de travail (collaboration – participation)
  • Des audits
  • L’évaluation….
pr ciser le contenu
Préciser le contenu
  • En fonction
    • des objectifs
    • du moment dans le SME
    • du contexte et de l’objet de l’entreprise
    • de l’identification de problèmes
    • de l’orientation vers de nouvelles perspectives
    • d’innovations réalisées
    • de nouvelles réglementations…
m thodologie p dagogie pour adultes ou andragogie
Méthodologie (pédagogie pour adultes ou andragogie)
  • Prévoir des séquences
    • d’information,
    • d’animation,
    • de participation,
    • de retours d’expérience
    • de synthèse…
outils d animation
Outils d’animation
  • Privilégier l’approche participative à travers différentes techniques :
    • Brain-storming
    • Mapping (cartes conceptuelles)
    • Jeux de rôles
    • Etude de cas
    • Travaux de groupe
    • Visite du site
    • Aides visuelles : Video
caract ristiques de l animateur d apr s f laure
Caractéristiques de l’animateur d’après F. Laure

Existence

Communication

Contrôle

Animation

Convivialité

Ecoute

communication pour se comprendre
Communication : pour se comprendre
  • 3 niveaux
    • Animateurs / participants
      • Parler distinctement, phrases simples, claires, être concret, écrire lisiblement, utiliser des moyens mnémotechniques, résumer les apports, montrer la progression de l’animation, les objectifs, vérifier si les participants vous comprennent…
    • Participants / animateur
      • Vérifier que vous avez bien compris ce qui est dit avant de répondre, encourager les réactions, formulez le « non dit » des participants, observez les réactions non verbales…
    • Participants / participants
      • Dissiper les contresens ou malentendus dans les échanges, faire ressortir les points de vue exprimés, expliciter les sigles qui ne sont pas connus de tous, résumer si nécessaire les interventions des participants.
contr le pour rester ma tre de la situation
Contrôle : pour rester maître de la situation
  • Dans le sens de régulation, non de surveillance
    • Respect du timing
    • Recentrez si nécessaire les participants sur le sujet
    • Réguler la parole
    • Constituez les équipes pour les travaux en sous-groupes
    • Marquez clairement le début et la fin des exercices…
convivialit pour faciliter les changes
Convivialité : pour faciliter les échanges
  • La qualité du contact est essentielle:
    • Sourire
    • Humour
    • Respect de tous les participants
    • Encourager les efforts
    • Valoriser les participants
    • Accepter les taquineries
    • Appelez les gens par leur prénom
    • Regardez tout le monde
    • ….
la trame
La trame
  • Fil conducteur de l’animation
    • Bien prévoir les séquences et les enchaînements
    • Organiser les séquences et prévoir le timing
    • Alterner moments d’information et d’activités (ne pas prévoir d’exposé après le repas)
    • Se donner un plan simple par exemple : IRA
      • Information
      • Réflexion
      • Action
pr voir le mat riel
Prévoir le matériel
  • La salle
    • Organisation diverses en fonction de ce que l’on veut
  • Les visuels
    • Plan de l’animation
    • Messages clefs
    • Données chiffrées
    • Schémas techniques
    • Plans, cartes
    • Sigles inconnus…
messages clefs
Messages clefs
  • Les identifier en rapport avec les priorités de la politique environnementale
    • Exemples :
    • Si accent mis sur les déchets : les 3 R
      • Réduire
      • Réutiliser
      • Recycler
    • Si accent mis sur l’eau:
      • Réduire la consommation
      • Surveiller (fuites)
      • Réutiliser (circuits fermés)
      • Epurer
evaluer
Evaluer
  • La formation
  • Le degré de satisfaction
  • Les actions futures des participants
savez vous que
Savez-vous que :
  • Grâce à la collecte des matières recyclables on peut réduire d'un peu plus de 50 % la quantité de leurs ordures ménagères.
  • Le papier
    • Chaque tonne de papier récupéré permet d’éviter la coupe de 15 à 20 arbres !
    • La fabrication de papier à partir de fibres secondaires (recyclées) est moins polluante qu’à partir de fibres vierges.
    • Le papier fin bien trié peut être recyclé jusqu’à sept fois.
    • Les journaux représentent approximativement 30 % de la poubelle domestique.
    • Le recyclage permet de réduire de 23 % à 74 % l’utilisation de l’énergie, de 58 % l’utilisation de l’eau, de 74 % la pollution de l’air et de 35 % la pollution de l’eau.
  • Le métal 2
    • On peut refondre l’aluminium à l’infini sans en altérer la qualité.
    • En recyclant les canettes, on réduit la pollution de l’eau de 97 %, la pollution de l’air de 95 % et on utilise entre 90 % et 97 % moins d’énergie que lorsqu’on fabrique de l’aluminium pour la première fois à partir de la bauxite.
    • La production d’acier à partir de matières secondaires est moins polluante que la fabrication à partir de matières vierges.
    • Environ 50 % des matériaux bruts qui entrent dans la fabrication de l’acier proviennent de ferrailles recyclées.
slide24
Le plastique et le verre

Le recyclage du plastique évite l’enfouissement de contenants de plastique qui mettent des milliers d’années à se décomposer.

Avec le verre recyclé, on fabrique des contenants et des bouteilles.

La production de verre à partir de matières secondaires est moins polluante que la fabrication à partir de matières vierges.

Le recyclage du verre peut se faire à l’infini et il permet de réduire de 4 % à 32 % l’utilisation de l’énergie, de 50 % l’utilisation de l’eau, de 20 % la pollution de l’air et de 80 % les résidus miniers.

Le compostage

Le compostage permet également de réduire les impacts environnementaux causés par l’enfouissement des matières organiques.

Pollution de l’air : Dans un site d’enfouissement, les matières organiques ne se compostent pas puisqu’il n’y a pas d’oxygène. Elles sont soumises à une décomposition sans oxygène, qui est très lente et qui produit du biogaz toxique et explosif (le méthane), qui contribue à l’augmentation de l’effet de serre.

Pollution du sol et des eaux souterraines : Les matières organiques enfouies, en présence d’eau et de contaminants contenus dans les autres déchets, vont produire « une soupe chimique », appelée lixiviat. Ce lixiviat va se propager et contaminer inévitablement, tôt ou tard, le sol, les eaux souterraines et les cours d’eau avoisinants.

Le compost améliore la structure et la fertilité du sol.

l eau l es fuites
Goutte à goutte

Mince filet d’eau

Filet d’eau

Fuite

Une chasse qui coule

Qui prévenir ?

4 l/h, 35 m3/an

16 l/h, 140 m3/an

63 l/h, 553 m3/an

25l/h, 219 m3/an

150 m3perdu par an

L’eau : les fuites
syst me de recyclage ou de circuit ferm
Système de recyclage ou de circuit fermé
  • évite la consommation,
  • limite les rejets d ’eau,
    • limite les frais de taxation,
    • limite les impacts sur la rivière (moins de rejets, moins de pollution),
    • limite les coûts de fonctionnement des dispositifs d ’épuration (filtration)...
rejets d eaux us es
Rejets d ’eaux usées
  • Coûts liés à la taxation,
  • Impacts sur l ’environnement,
  • Impacts sur l ’image de marque de l ’entreprise,
  • Coûts de gestion de l ’épuration et déchets, …
energie
Energie
  • Au niveau International,
    • l’évolution des prix de l’énergie,
    • la dépendance énergétique de certaines régions,
    • la rareté progressive des ressources énergétiques,
    • la lutte contre les changements climatiques et les problèmes environnementaux liés à l’utilisation de certains combustibles…
r serves d nergie limit es
Réserves d ’énergie limitées
  • 200 ans en charbon,
  • 60 ans de gaz et d ’uranium,
  • 40 ans de pétrole,
slide30

Deux grands objectifs de l’Union Européenne :

  • augmenter son indépendance énergétique
  • diminuer ses émissions de Gaz à effet de serre (Kyoto)
  • Moyens:
  • Utilisation Rationnelle de l’Energie (U.R.E.)
    • Réduire gaspillage
    • Meilleure efficacité énergétique
  • Production d’Energie Renouvelable
r f rences
Références
  • Laure F., Le guide des techniques d’animation. Paris, 2000, Ed. DUNOD
  • Bilocq M.C., Semal N., von Frenckell M., La sensibilisation du personnel dans le cadre de la mise en place d’un système de management environnemental : une porte d’entrée pour l’éducation relative à l’environnement dans l’entreprise ? in Education relative à l’Environnement – Regards-Recherches-Réflexions, FUL/UQAM , vol. 3, 2001,
  • Van den Borght – Formation AMPACET - Eau
  • André P. – Formation AMPACET - Energie
  • Présentation Biogaz – « Energattert » - Projet européen
  • http://energie.wallonie.be
  • http://mrw.wallonie.be/dgrne/
  • http://www.energyoffice.org
  • http://www.ville.longueuil.qc.ca
  • http://www.marco-construction.be