Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
NEUROLEPTIQUES ET ANTIPSYCHOTIQUES PowerPoint Presentation
Download Presentation
NEUROLEPTIQUES ET ANTIPSYCHOTIQUES

NEUROLEPTIQUES ET ANTIPSYCHOTIQUES

1125 Views Download Presentation
Download Presentation

NEUROLEPTIQUES ET ANTIPSYCHOTIQUES

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

    1. NEUROLEPTIQUES ET ANTIPSYCHOTIQUES Dr RATSIAMBAKAINA N. Assistante Spcialiste Associe Centre Psychothrapique HCC

    2. Terminologie Deux types de neuroleptiques : Classiques ou de premire gnration De deuxime gnration ou atypiques ou encore antipsychotiques

    3. Les indications Les psychoses Psychoses aigues: Bouffe dlirante aigue Psychoses chroniques - dissociatives: les schizophrnies - non dissociatives: Dlires paranoaques Psychose hallucinatoire chronique Paraphrnies Psychoses infantiles: troubles de spectres autistiques, dysharmonie volutive psychotique, schizophrnie infantile

    4. La schizophrnie

    5. La schizophrnie Traitement symptomatique et non curatif Action sur les symptmes: positifs: dlire, hallucinations ngatifs: manque d'initiative, retrait cognitifs comportementaux: agitation, agressivit anxit, dpression Traitement au long cours pour prvenir les rechutes, viter les hospitalisations, prserver les capacits d'autonomie et favoriser la rhabilitation Information sur la maladie, le traitement pour favoriser l'alliance thrapeutique.

    6. Physiopathologie de la Schizophrnie Les symptmes schizophrniques rsultent de troubles de neurotransmission dopaminergique au niveau crbral : Augmentation de la DA au niveau de la voie msolimbique lorigine des symptmes positifs Diminution de la DA au niveau de la voie msocorticale lorigine des symptmes ngatifs

    7. Autres indications Les Troubles thymiques : manie ou mlancolie avec participation dlirante et ou comportementale ( en association avec un thymorgulateur ou antidpresseur) Etat dagitation ( dorigine psychiatrique) Angoisse psychotique Manifestation anxieuse nvrotique svre

    8. PETIT RAPPEL HISTORIQUE Henri Laborit: essai de la chlorpromazine (Iargactil) comme antihistaminique en 1950 Delay et Deniker en 1952: proprits antipsychotiques de la chlorpromazine (Largactil) chez des patients souffrant de schizophrnie Les effets des neuroleptiques qui saisissent le nerf 5 critres Induit un tat dindiffrence psychomotrice Efficace dans les tats d'excitation, d'agitation et dagressivit Rduit les troubles psychotiques (dlire et hallucinations) Induit des effets secondaires neurologiques (ex: syndrome parkinsonien) et neurovgtatifs (modification, notamment la baisse de la pression artrielle) Action sous corticale prdominante rendant compte des effets secondaires

    9. HISTORIQUE Carlsson et linquist en 1963: dcouverte des proprits anti-dopaminergiques spcifiques des neuroleptiques, du blocage des rcepteurs post-synaptiques D2 de la dopamine(DA), mcanisme daction des neuroleptiques classiques) Les antipsychotiques atypiques Hunzicker en 1970: administration de la clozapine (Leponex): trs efficace et pas de syndrome extra-pyramidal mais des cas mortels d'agranulocytose en Finlande. 1991: AMM (autorisation de mise sur le march) en France du Clozapine avec surveillance hmatologique Moins d'effets secondaires neurologiques (syndromes extrapyramidaux) Efficacit plus grande sur les symptmes dficitaires Action sur les rcepteurs DA et autres systmes de neurotransmission (srotonine, histamine, acetylcholine, noradrenaline) Autres anti-psychotiques actuellement commercialiss: amisulpride (solian), rispridone (risperdal), olanzapine (zyprexa), aripiprazole (abillfy), quetiapine (xeroquel)

    10. MECANISMES D ACTION Effets anti dopaminergiques Sur les 4 voies : - Msolimbique - Mso corticale - Nigrostrie - Tubro-infundibulaire

    11. Voie msolimbique Implique dans le plaisir, la rcompense, le renforcement comportemental , lieu daction de plusieurs drogues Hyperactivit dopaminergique mso limbique implique dans les symptmes productifs dans la schizophrnie: dlires, hallucinations Les neuroleptiques et antipsychotiques bloquent les rcepteurs, diminuent la scrtion de dopamine et rduisent les symptmes productifs

    12. Voie msocorticale Implique dans les symptmes ngatifs et cognitifs (moussement affectif, indiffrence,retrait) Hypodopaminergie msocorticale dans la Schizophrnie Les neuroleptiques bloquent les rcepteurs D2 et aggravent les symptmes ngatifs. Donc effets secondaires par induction de syndrome dficitaire

    13. Voie nigrostrie Rgulation de la motricit (systme extrapyramidal) Leffet anti D2 post synaptiques des neuroleptiques induisent un syndrome parkinsonien en augmentant lactylcholine Consquences : Dyskinsie prcoce (torticolis, trismus, crise oculogyre dystonie) Tremblement, rigidit, akinsie Traitement : - Rduire si possible la posologie des NL - Antiparkinsonien anticholinergique (lepticur IM ou PO) - Benzodiazpines

    14. Voie nigrostrie Dyskinsies tardives (mouvements involontaires hyperkintiques bucco linguo faciales) Par hypersensibilisation des rcepteurs provoquant une hyperdopaminergie nigrostrie Dans ces cas rduire les posologies avant denvisager un changement de molcule

    15. Voie tubro infundibulaire La dopamine inhibe la scrtion de prolactine En bloquant les rcepteurs D2,donc la scrtion de la dopamine, les neuroleptiques dsinhibent la scrtion de prolactine et favorisent lamnorrhe, la galactorrhe, la gyncomastie, les troubles sexuels. Bilan tiologique toujours faire afin dliminer une tumeur hypophysaire (diagnostic diffrentiel) Penser rduire la posologie si bilan ngatif

    16. MECANISMES D ACTION Les autres effets des neuroleptiques - Anti- cholinergiques (M1) centraux :syndrome confusionnel, troubles cognitifs, attentionnels, Priphriques :scheresse buccale,rtention durine,constipation, troubles de laccommodation visuelle,troubles sexuels - Anti- noradrenergiques (blocage rcepteur alpha 1) : rgulation TA ( hypotension orthostatique), vertige, somnolence, troubles sexuels - Anti histaminergiques (H1) : somnolence et prise de poids - Anti- serotoninergiques : blocage des rcepteurs srotoninergiques (5HT2A) modulant la libration de la dopamine au niveau du msencphale (clozapine, rispridone,olanzapine, qutiapine..)? LES NEUROLEPTIQUES ATYPIQUES

    17. Classification des neuroleptiques Classification chimique selon la molcule - Butyrophnones ( Haldol) - Phnothiazines ( Tercian,Nozinan) - Thioxanthnes (Clopixol, Fluanxol) - Benzamides (Dogmatil, Tiapridal, Solian ) - Diazpines et Oxazpines ( Loxapac, Leponex, Zyprexa) - Les antipsychotiques : Leponex, Solian, Risperdal,Zyprexa,Xeroquel, Abilify

    18. Classification des neuroleptiques Selon leffet clinique - Effet sdatif : Loxapac, Tercian, Nozinan - Effet anti productif (antidlirant et antihallucinatoire) : Haldol, Clopixol, Fluanxol - Effet antidficitaire : Solian faible dose - Effet anti dlirant et antidficitaire : les antipsychotiques : rispridone (Risperdal), olanzapine (Zyprexa), aripiprazole (Abilify), amisulpride (Solian), clozapine (Leponex)

    19. Pharmacologie Bonne rsorption per os ou en IM Traversent les barrires hmato encphaliques et foeto placentaire Retrouvs dans le lait maternel Mtabolisation hpatique Elimination rnale

    20. Effets indsirables Neuro psychiques: indiffrence psychomotrice,symptmes dpressifs, somnolence, syndrome confusionnel Neurologiques : motrices, dyskinsies aigues et tardives, crise convulsive Endocrinomtaboliques: hyperprolactinmie,trouble de lquilibre glucidique (diabte) et lipidique(dyslipidmie), trouble de la libido Neurovgtatifs : hypotension orthostatique

    21. Effets indsirables Cardiaques : allongement de lintervalle QT, torsade de pointe, tachycardie ventriculaire voire arrt cardiaque Cutanes : photosensibilisation, allergies Hmatologiques : leucopnie, agranulocytose Atropiniques :scheresse buccale, flou visuel, constipation, rtention urinaire(aigue) Oculaires : rtinites, opacits cornennes Tratognicit Syndrome malin

    22. Effets indsirables Le syndrome malin (plutt rare) - Hyperthermie >40c , tachycardie, altration de la conscience, TA labile - Syndrome extrapyramidal : rigidit musculaire - CPK lev ( marqueur biologique) URGENCE VITALE : arrter les NL et prise en charge en soins intensifs

    23. Surveillance du traitement NL Tolrance et efficacit A linstauration et lors des modifications de posologie : tension artrielle; pulsation et temprature, indice de masse corporelle (IMC) P/T Bilan biologique avant linstauration du ttt et pendant la dure du ttt : NFS, Glycmie, B HCG, Bilan lipidique Electrocardiogramme Dosages hormonaux Cf recommandations de lafssaps Rechercher les facteurs de risque du patient (antcdents mdicaux, traitements en cours,hygine de vie).

    24. Rsum des recommandations

    25. Surveillance du traitement NL Particularit pour la Clozapine ( Leponex) Utilis en dernire intention en raison du risque hmatologique dagranulocytose Ncessit dune surveillance biologique hebdomadaire de la NFS pendant 18 semaines puis surveillance mensuelle Sous antipsychotiques : risque cardiovasculaire, de prise de poids ==>surveillance mtabolique

    26. Posologies et formes galniques A titre indicatif Haldol 10 20mg/j Clopixol 2 80mg/j Solian 100 1200mg/j Risperdal 2 8mg/j Zyprexa 5 20mg/j Abilify 15 30mg/j Leponex 200 400mg/j Loxapac 50 200mg/j

    27. Posologies et formes galniques Formes galniques Comprim classique ou orodispersible En goutte ( attention la correspondance nombre de goutte, milligrammes et millilitres) +++ Intramusculaire ( usage en phase aigue) Intramusculaire action prolonge : forme retard permettant une prise toutes les 2 4 semaines Ex : Haldol dcanoas, Clopixol, Fluanxol, Risperdal consta,Zypadhera

    28. CONCLUSION Action indniable sur le dlire et les hallucinations ( neuroleptiques et antipsychotiques) Amlioration des symptmes ngatifs et cognitifs des antipsychotiques Mais autres effets , indsirables (sdation, prise de poids, syndrome cardiomtabolique) Perspective : dveloppement des molcules vers un ciblage des rcepteurs afin daugmenter lefficacit et amliorer la tolrance