Download
de qui suis je vraiment proche n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
De qui suis-je vraiment proche? PowerPoint Presentation
Download Presentation
De qui suis-je vraiment proche?

De qui suis-je vraiment proche?

119 Views Download Presentation
Download Presentation

De qui suis-je vraiment proche?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. De qui suis-je vraiment proche? Janvier 2011 Les Semaines de l’intimité Parole Donnée N° 49, Jeudi 20 janvier

  2. Première partie Discussion par tables

  3. Table N°1 Des atomes plus crochus Un rapport d’abord distant et hostile est devenu de plus en plus proche voire excellent. Racontez comment et pourquoi ?

  4. Table 1 • A commencé à travailler avec quelqu’un de distant. Dur de s’entendre. Plus ils se sont parlés, plus il s’est avéré que cette personne avait des problèmes personnels. Il ne fallait pas prendre l’hostilité de façon personnelle • Relations conflictuelles avec les frères. Différents programmes avec des jeunes, la relation s’est améliorée. J’ai réalisé mes erreurs, j’ai écrit des lettres. Après 2 ans d’absence, je suis revenu, on s’entend mieux. Réussite due à une prise de conscience et d’initiative. • Au collège, foot, on s’énerve, punition. La personne punie a demandé pardon, développé une amitié pas excellente mais normale. Pardon. • Au collège, à côté d’une fille qu’il n’aimait pas. En fait, personne gentille et agréable. Prendre le temps de parler, aller au-delà des apparences. Il faut communiquer. • Au début de toute relation il y a des préjugés. En prenant le temps avec des personnes dans une équipe (pas le choix de faire autrement), ça s’arrange. • Groupe d’amis, se moquaient d’une fille. Plus tard, ils sont allés travailler, bonne relation. Partager des choses.

  5. Table 2 Liens durables Quels sont vos liens d’amitié les plus durables? A quoi est-ce dû ?

  6. Table 2 • Amitié de 6 ans (=éternité). Centre d’intérêts, fous rires. • Benoît = pas mal d’amis « superficiels » ou plus ou moins profonds. Quelques amis véritables ; amitié profonde et partage. • Relation durable d’un an. Beaucoup voyagé, plutôt calme et timide. • Amis profonds avec des personnes qu’il connaît depuis tout petit. On s’amuse, on est confidents. Personnes différentes de nous. Nous recherchons nos contraires • Groupe d’amis, relations spéciales avec chacun d’eux. On recherche des gens comme soi ou très différents.

  7. Table 3 Le bilan parents/enfants Qu’est-ce qui est proche et qu’est-ce qui reste distant dans la relation avec vos parents ?

  8. Table 3 Relations parents - enfants

  9. Table 4 – Résolutions. Comment la famille peut-elle être une école de l’amour ? • École : on apprend en famille par l’expérience. Une école, c’est un entraînement, qui n’est pas toujours facile. C’est un entraînement de toute la vie. • La famille est une école avec des valeurs et un code éthique. • Le couple doit avoir une éthique solide. • La famille est un endroit où l’on doit pouvoir donner de l’amour aux autres, inconditionnellement. • On apprend aussi la patience. Chacun grandit avec le temps. • On apprend l’humilité. • Se vider de soi • Forte communication => intimité • Passer du temps avec les autres. • Dieu doit être au centre

  10. Deuxième partie Présentation de Laurent Ladouce, directeur de « Culture et paix »

  11. Sujet et objet

  12. Qu’est-ce qui rapproche ? Forces de liaison et d’attraction

  13. La recherche d’intimité : Besoin ou élan ? Soif irrépressible Malentendus L’intimité correspond en partie à une demande physique, instinctive et égocentrique (crave, drive). Mais la vraie recherche intimité est une offre spirituelle, réfléchie, désintéressée, d’apporter de l’amour à autrui. • L’être humain ne peut se passer de liens intimes avec d’autres. • Ce désir est « plus fort que nous »

  14. comment se construit la capacité d’intimité, de l’enfance à l’âge adulte? • Plusieurs ingrédients importants pour construire la capacité d’intimité : l’élaboration d’une identité personnelle, la reconnaissance de la valeur personnelle d’un individu, de la part de personnes significatives dans son entourage et l’acquisition d’une estime de soi solide. • les agresseurs sexuels éprouvent souvent des difficultés au niveau des relations interpersonnelles. Ce sont des individus, majoritairement des hommes, qui discernent à peine leur frontière individuelle. Ce qu’on pourrait communément nommer la frontière entre leur « bulle personnelle », et celle des autres. Ces individus se retrouvent appauvris dans leurs relations avec les autres sans doute à cause de leurs premières relations à l’enfance et à l’adolescence. Le trouble de l’intimité n'est pas le seul facteur prédisposant à l’agir du délinquant sexuel, il n’en occupe pas moins une place de choix. http://blaf.ntic.qc.ca/fr/articles/asq_dallaire.shtml

  15. Troubles de l’intimité • « Qui trop embrasse, mal étreint » • Extraverti, introverti • Mal à l’aise en public/en privé. • Personne « touche à tout », généraliste, abstraite, théorique • Trop spécialisée, liée à un milieu trop étroit, « entre nous » • Cherche sans cesse l’attention, fuit sans cesse l’attention. • Claustrophobie, agoraphobie • Personne possessive, étouffante, écrasante • Personne soumise, étouffée, écrasée, passive • Jamais à sa place • Personne sans cesse en représentation, en « relations publiques »

  16. L’intime nous touche de près et en profondeur , laissant une trace durable en nous. En revanche, une personne peut avoir des activités très intenses et prenantes mais qui s’avèrent une perte de temps si elles ne touchent pas l’intime, le dedans. • « interior » = comparatif. • « Intimus » = superlatif • L’intime : le plus profond dans un être.

  17. Ce qu’il y a en « moi » de plus profond « Sung Sang » Intérieur Invisible causal • Personne humaine = le moi charnel extérieur et objectif et le moi intérieur, subjectif. • Le « Sung Sang » se reflète directement ou indirectement dans le « Hyung Sang » Sung Sang Hyung Sang « HyungSang » Extérieur Visible Effet

  18. L'intimité désigne l'association personnelle proche avec autrui. Elle se rapporte à une connexion familière et affectivement étroite avec d'autres en raison d’un certain nombre d'expériences communes. (être pour autrui) Ego Alter Ego (être en soi et pour soi) Si on me presse de dire pourquoi je l’aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu’en répondant: «Parce que c’était lui, parce que c’était moi.» (Montaigne)

  19. Attraction et attirance : physiologie de l’intimité • Aimantation • « Atomes crochus » • « ça colle » entre nous. • Adhésion • « Le courant passe » • Cristallisation (Stendhal) • Liaison (liaisons physico-chimiques) • Symbiose, osmose.

  20. Principe de différentiation Corps individuel de vérité. Tout être existe en soi et pour soi, il a une existence propre et une identité différentiée. Principe d’unification Corps en relation, existant par rapport à un tout dont il est une partie. Chaque tout fait partie d’un ensemble plus vaste. Tous les êtres sont tenus par des forces et des liaisons.

  21. Attirance spirituelle-émotionnelle Attraction physico-chimique Aimant & amant Chimie & alchimie Force & pouvoir Destin& destinée

  22. Que signifie : « je tiens à toi » ? • L’être humain s’attache personnellement aux autres, pour des raisons matérielles, biologiques, psychologiques, sociales, culturelles. • « Quand il n’y a que l’amour », le toi et le moi atteignent une intimité vraiment heureuse, où toutes les autres raisons deviennent secondaires. L’amour a le pouvoir de transcender les raisons plus « médiocres » de tenir les uns aux autres. • Une union « tient mal » quand elle n’est pas fondée sur un véritable amour désintéressé.

  23. Pour Dorais, le sentiment d’identité personnelle, est plus large que le sentiment d’identité sexuelle. Crépault, dans sa théorie de l’individuation, parle de la construction primaire de l’identité personnelle comme étape nécessaire à l’individuation sexuelle. Bureau présente aussi l’acquisition de l’identité personnelle comme étape précédant l’acquisition de l’identité sexuelle.

  24. Etat de grâce et résonnance Idéalement, l’explosion du premier amour se fait au-dedans du jeune être humain De la puberté à la maturité, il faut construire le moi, parfaire l’harmonie de l’esprit et du corps, tendre vers la plénitude spirituel, moral et physique. Ascèse Exaltation Intégrité Intimité Jubilation Pureté Rêve

  25. L’amour, synthèse psychosensible (Soren Kierkegaard) • L’amour est charnel jusque dans l’esprit, spirituel jusque dans la chair. » (St Augustin) Esprit Corps • « Dans le véritable amour, c’est l’âme qui enveloppe le corps. » (Friedrich Nietzsche) « l’amour, c’est l’occasion unique de mûrir, de devenir soi-même un monde pour l’amour de l’être aimé. C’est une ambition sans limite qui fait de celui qui aime. » (Reiner Maria Rilke)

  26. Pourquoi se rapprocher ? Comment ? Sujet et objet Donner et recevoir Amour vrai Bien-être intense, fusion, sécurité, plaisir, protection enracinement bien dans ma peau (identité personnelle), bien à ma place (position) Un sens à la vie, des valeurs incarnées, personnalisées, proches Le sentiment d’être nécessaire, pas seulement utile à quelque chose L’amour, la liberté, la paix, l’unité, le bonheur

  27. Dans toute relation réciproque, le partenaire sujet occupe une position centrale. L’objet tourne autour de lui sur une orbite stable, il y a équilibre entre la force centripète et la force centrifuge. Sinon, il y a écrasement ou éclatement.

  28. Intimité douloureuse ou impossible Objet Sujet Force centrifuge Force centripète Amour égo-centrique, possessif, jaloux, compulsif, prédateur, dévorant. Le sujet écrase l’objet contre son ego, au lieu de respecter son autonomie. « Aimer, c’est avoir besoin » (Helvétius) – Le Huis-clos

  29. Sujet Objet Le sujet se dévalorise et se minimise en vénérant l’objet, qui est magnifié et idolâtré. L’objet ne cesse d’éloigner le sujet de son centre de gravité, et toute intimité devient impossible. Dans l’Education Sentimentale, Frédéric vénère chastement Madame Arnoud, qui est mariée, tout en vivant des passions charnelles avec des filles.

  30. Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, mais regarder dans la même direction. L’intimité fédérative ou associative Objet Sujet But

  31. Amour Vrai L’amour vrai : force émotionnelle unissant un sujet et un objet librement en vue de la joie. Liberté équité joie

  32. Qui sont nos proches ? Les quatre grandes sphères du cœur Amour et intimité sexuelle

  33. Amour&plénitude « Dans l’amour, le vivant sent le vivant. » Ce qui est uni dans l’enfant ne se divise plus. Le processus est unité, séparation des opposés, réunion. G.W. Hegel

  34. (4) (3) l'amour conjugal le corps mature représente la Terre et l'esprit mature se centre sur Dieu (2) l'amour frères et sœurs Quand une personne, née de ce centre, grandit en connaissant (1) l'amour d'un enfant, A ce point ultime, le corps et l'esprit s'unissent verticalement et horizontalement, créant ainsi les conditions du bonheur. Ce n'est qu'à cet endroit que Dieu, qui est l'Etre Absolu, connaît la joie en se centrant sur l'amour absolu. En ce lieu, l'homme et la femme, qui sont des partenaires d'amour, trouvent aussi la joie

  35. Le palais de l'amour, de la vie, du lignage, de la conscience Conscience Conscience vie vie

  36. Le couple humain, partenaire objet de l'Être Absolu Tout comme nous, Dieu possède l'amour, la vie, le lignage et la conscience mais Il ne peut les ressentir par Lui-même Conscience Conscience amour vie vie Lignage Parce qu'ils sont en équilibre parfait, Dieu ne peut pas les ressentir. Dieu a donc Lui aussi besoin d'un partenaire objet. Quand on est seul, on ne se ressent pas soi-même. Mais lorsqu'un homme se présente devant une femme ou qu'une femme se présente devant un homme, la stimulation de l'amour et du lignage jaillit soudain comme les éclairs.