III – LA LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION - PowerPoint PPT Presentation

iii la logique de notre legislation n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
III – LA LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION PowerPoint Presentation
Download Presentation
III – LA LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION

play fullscreen
1 / 11
III – LA LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION
85 Views
Download Presentation
freya-gaines
Download Presentation

III – LA LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. III – LA LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION Tout prétexte invoqué en vue de contester l’inviolabilité de l’enfant à naître constitue une menace pour les membres de la communauté humaine répondant aux mêmes « critères » d’exclusion

  2. LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION Première partie La sélection des naissances : une prime au racisme

  3. A l’ occasion de la Conférence de l'ONU, à Durban (Afrique du Sud) "contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et les autres formes d'intolérance", le cardinal Nguyen Van Thuan, président du Conseil pontifical Justice et Paix, insistait sur le risque de «Formes inédites de racisme » alors que « l'être humain à naître [est], soumis à des expérimen-tations et objet de la technique (à travers les techniques de procréation artificielle, l'utilisation d'"embryons surnuméraires", le clonage dit thérapeutique, etc.). /.../ car le développement de ces techniques pourrait conduire à la création d'une "sous-catégorie d'êtres humains", destinés essentiellement au bien-être d'un petit nombre. Une nouvelle et terrible forme d'esclavage. Or, de puissants intérêts commerciaux voudraient exploiter cette tentation eugénique latente. » (Information diffusée le 5 septembre 2001 par l’agence ZENIT)

  4. Tests ADN de « filiation » « Amendement Mariani »comme preuve de « filiation » dans le logique de sélection génétique des naissances (les deux formes de perquisition moléculaire sont indissociables) cadre d’un regroupement familial : • Obéit à une logique de sélection génétique des naissances (les deux formes de perquisition moléculaire sont indissociables) • Absurde : • dans un contexte où la polygamie le dispute aux familles "recomposées" • face à ce que démontre l'adoption : une famille repose essentiellement sur un lien d'amour entre ses membres Rejeté massivement comme si la quête d’un marqueur biologique de filiation entre des candidats au regroupement familial (pour cause de mœurs et coutumes incompatibles avec celles de la société censée les accueillir) était plus condamnable qu'une perquisition moléculaire visant l’élimination d’un enfant à naître handicapé

  5. Programme TOGG (a)« test d’orientation géo-génétique » • Fabrice Arfi :Des juges contournent la loi pour utiliser des tests ADN "ethniques",http://www.mediapart.fr • permet de déterminer avec un taux de fiabilité de 95 à 99,99%, selon ses concepteurs, l’« origine ancestrale » ou « géographique » d’un échantillon ADN à partir de sang ou de sperme d’un suspect. ( « caucasienne », « Afrique sub-saharienne », « Asie de l’Est », « Afrique méditerranéenne » ou « indienne »  profil d’un suspect est de type africain, européen, asiatique, maghrébin... • Développé par l’IGNA (Inst. de Génétique Nantes Atlantique - http://www.igna.fr/- Pr J.P. Moisan) • Vendu à prix d’or - plusieurs milliers d’euros l’analyse • Seules les régions « non codantes », qui représentent 90 à 95 % de l’ADN humain, peuvent donc faire légalement l’objet d’analyses judiciaires pour éviter toutes dérives « racialistes » • Dès 2001, l’« ethnisation » de la génétique avait provoqué des mises en garde du Parlement qui rappelait, dans un rapport rédigé par le député Christian Cabal, ( « on ne peut pas exclure que, dans l’avenir, un marqueur définisse un allèle spécifique d’une ethnie éventuelles. ») • l’IGNA vient de décrocher le marché de la gestion du FNAEG pour les condamnés

  6. Programme TOGG (b) • Cités par Nicolas Creisson, avocat (http://webinfohebdoactualite.blogspot.com/2008/05/procedure-penale-togg.html) ; • Des juges contournent la loi pour utiliser des tests ADN "ethniques", par Fabrice Arfi • Un juge dit son "effarement" devant un programme "inadmissible",par Fabrice Arfi « Juge d'instruction à Lyon et représentant du Syndicat de la magistrature (SM), Dominique Brault a accepté de confier à Mediapart son "effarement" face au programme TOGG qui offre la possibilité aux magistrats qui le désirent de procéder à des tests ADN "ethniques", au mépris de la loi, selon lui. »

  7. DÉTRESSE ?après 35 ans de politique antinataliste et malthusienne Expulsions de Roms sans, Dieu merci, les massacrer sur place,(au nom de la « détresse » causée par leur promiscuité)  tempête de protestations parmi ceux que les massacres d’enfants conçus (au nom de la « détresse » causée par une grossesse non désirée) ont laissé indifférents .

  8. AMALGAME ? l’objection d’amalgame ne tientqu'en fonction de la dignité de personne humaine que nous concédons • à l'embryon, • aux enfants à naître dès leur conception, • aux patients en fin de vie, • aux sujets handicapés, • aux minorités ethniques ou religieuses, • aux auteurs des crimes sexuels les plus odieux.

  9. « Amalgame » pourquoi ? Massacres au nom de quelle détresse ?

  10. DÉTRESSE ? En quoi ? et pourquoi ?… La détresse ethnico-religieuse du peuple serbe face àune population kosovare non désirée  massacre de Serbrenitzaest-elle plus condamnable que • La détresse socio-économique d’une femmeface àune grossesse non désirée « droit » à l’IVG • La détresse génétique « interruption de la grossesse dans le cas d'une affection d'une gravité particulière"  massacre par tri sélectif des naissances

  11. FIN SINON CLIQUEZ SUR A SUIVRE LOGIQUE DE NOTRE LEGISLATION (b) La boite de Pandore Bioéthique