Idrissa KABORE Ouagadougou novembre 2011 - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Idrissa KABORE Ouagadougou novembre 2011 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Idrissa KABORE Ouagadougou novembre 2011

play fullscreen
1 / 23
Idrissa KABORE Ouagadougou novembre 2011
123 Views
Download Presentation
fox
Download Presentation

Idrissa KABORE Ouagadougou novembre 2011

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. SEMINAIRE NATIONAL D’ANALYSE DES DONNEES DE RECENSEMENTTHEME 3 : Les Projections communalesMéthodologies de projections de population Idrissa KABOREOuagadougou novembre 2011

  2. Plan de présentation • Equation d’équilibre de la population • Méthodes mathématiques • Méthodes des composantes

  3. Équation du bilan démographique • Pt = P0 + No,t – Do,t + Io,t –Eo,t • Pt – population à t • P0 – population intiale • N0,t – nombre de naissances durant la période entre 0 et t • D0,t – nombre de décès durant la période entre 0 et t • I0,t – nombre migrants arrivés durant la période entre 0 et t • E0,t – nombre migrants partis durant la période entre 0 et t

  4. Méthodes mathématiques La méthode mathématique ou des projections globales est la méthode la plus simple pour évaluer l’importance future d’une population (Nations Unies, 1957). Elle consiste à appliquer à l’effectif déterminé à une date plus ou moins récente, un taux d’accroissement hypothétique variant en fonction du temps.

  5. Méthodes mathématiques Les calculs peuvent être faits directement sur la base du taux d’accroissement net ou bien on peut déterminer séparément les taux de mortalité, d’immigration et d’émigration puis les ajouter pour obtenir le taux d’accroissement futur de chaque période envisagée. La projection est faite sur l’effectif total de la population et non sur des groupes de population ou sur les relations entre la population et le milieu de résidence.

  6. Méthodes mathématiques On peut estimer le taux d’accroissement par les formules géométriques et exponentielles données suivantes Avantage Formules faciles à appliquer et résultats rapidement Limite Formules ne tiennent pas compte des facteurs particuliers pouvant influencer l’évolution pendant une période donnée. Ne peut pas non plus s’appliquer lorsque les renseignements disponibles ou l’expérience acquise montrent que des changements sur le plan économique et social sont probables.

  7. Méthodes mathématiques • Population progression arithmétique : Accroissement constant mais Taux d’accroissement décroissant

  8. Méthodes mathématiques • Population progression arithmétique :

  9. Méthodes mathématiques • Population progression géométrique : Taux d’accroissement constant « population malthusienne »

  10. Méthodes mathématiques • Population progression géométrique : Taux d’accroissement constant « population malthusienne »

  11. Méthodes mathématiques • Population progression exponentielle : taux d’accroissement variable

  12. Méthodes mathématiques • Population progression exponentielle : taux d’accroissement variable

  13. Méthodes mathématiques • Quelle que soit la progression considérée, il y a des limites à la croissance des taux

  14. Méthodes mathématiques

  15. Méthodes mathématiques

  16. Méthodes des composantes Méthode des composants (components method) Utiliser pour tenir compte des changements dans la fécondité, la mortalité et la migration Elle consiste à projeter séparément l’effectif masculin et féminin de chaque groupe d’âges d’une population. Le cumul des deux effectifs est fait pour obtenir l’effectif global de la population.

  17. Méthodes des composantes Il est particulièrement commode de projeter la population à des dates séparées par des intervalles correspondant aux groupes d’âges entre lesquels la population est répartie. Ainsi, lorsque la population est répartie en groupes d’âges quinquennaux, il est recommandé de réaliser les projections pour des intervalles de cinq ans. Au terme d’un intervalle, tous les survivants d’un groupe d’âges passeront au groupe suivant. Le nombre de survivants passant d’un groupe à l’autre est calculé séparément pour chaque groupe et pour chaque sexe par l’application des taux de mortalité spécialement choisis. Les hypothèses sur lesquelles repose l’évaluation doivent être détaillées pour permettre de calculer les taux de survie pour chaque groupe et pour chaque sexe.

  18. Méthodes des composantes Pour obtenir le nombre d’enfants survivants au terme d’une période donnée, on multiplie le nombre de naissances prévues durant la période par le taux de survie approprié. Pour prendre en compte les migrations, il convient de procéder à une répartition de l’effectif des migrants selon l’âge et le sexe et appliquer les taux de survie et les coefficients correspondant à la fécondité présumée des migrants.

  19. Méthodes des composantes Formulation d’hypothèses sur les composantes de la dynamique démographique : mortalité, fécondité et migration La formulation de ces hypothèses tient compte de l’évolution passée des indicateurs relatifs à ces différentes composantes ainsi que des politiques démographiques et sanitaires en cours

  20. Méthodes des composantes Formulation d’hypothèses sur les composantes de la dynamique démographique : mortalité, fécondité et migration La formulation de ces hypothèses tient compte de l’évolution passée des indicateurs relatifs à ces différentes composantes ainsi que des politiques démographiques et sanitaires en cours Considérer les migrations internationales pour les projections au niveau national Au niveau régional (ou local), considérer les deux formes de migration

  21. Méthodes des composantes quelques limites dans l’utilisation de spectrum Dans le calcul des probabilités de survie en bas âge, création d’«effets de vague» (Mulder et Johnson, 2005) qui est un accroissement d’effectifs pour une même génération) Coefficients Beers surestiment la population de l’avant dernier groupe d’âge (Mulder et Johnson, 2005)

  22. Méthodes des composantes Graphique : Effets de vagues des projections avec SPECTRUM Source : RESEN, 2007, Burkina Faso

  23. Méthodes des composantes Graphique : Effets de vagues des projections avec SPECTRUM, Malawi