comment j apprends n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Comment j’apprends PowerPoint Presentation
Download Presentation
Comment j’apprends

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 8

Comment j’apprends - PowerPoint PPT Presentation


  • 116 Views
  • Uploaded on

Comment j’apprends. Alexandre dos prazeres. Découverte de l’Auto-Apprentissage.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Comment j’apprends' - elia


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
comment j apprends

Comment j’apprends

Alexandre dos prazeres

d couverte de l auto apprentissage
Découverte de l’Auto-Apprentissage
  • -Quand j’ai entendu parlé d’auto-apprentissage de l’anglais, j’étais un peu perplexe et dubitatif. Si je pensais que l’apprentissage des langues dans le système scolaire français était souvent peu efficace, j’étais moins d’accord avec le fait qu’on n’apprenne pas une langue en étant immergé en pays étranger étant donné que j’ai appris à parler portugais depuis ma naissance mais sans jamais suivre de cours.
  • -Un autre point nouveau était le fait d’apprendre en binôme. De mon point de vue, l’apprentissage des langues devait se faire de manière individuelle et n’était pas compatible avec le travail en équipe. L’attribution des binômes suivant le niveau d’anglais me semblait être une bonne chose même si je me suis rendu compte que l’écart en espagnol (LV2) était difficile à gérer si on voulait suivre le principe de l’auto-apprentissage et non du prof-élève.
  • -Nous avons commencé par nous apprendre à nous connaître, tenter de trouver des centres d’intérêts commun. Ensuite comme nous ne connaissions pas le principe d’auto-apprentissage nous avons commencé à faire des exercices type TOEIC/TOEFL et à travailler sur des logiciels linguistiques destinés à l’EEIGM.
nouvelles m thodes
Nouvelles méthodes
  • -Nous nous sommes très vite rendus compte que nos méthodes n’étaient pas appropriées. Nous avons testé d’autres méthodes en choisissant cette fois-ci de privilégier nos centres d’intérêts afin de tenter d’apprendre en se plaçant dans de meilleures conditions et de manière plus agréable.
  • -Nous avons instauré des méthodes basées sur la compréhension écrite (lecture d’articles), la compréhension orale (Ted Talks et documentaires) et également de « l’expression » orale et écrite (le pictionnary, les listes de mots en espagnol). Ces activités me semblent en adéquation avec ma façon d’apprendre : je suis plus à l’aise quand j’écoute et m’exprime à l’oral plutôt que quand je m’exprime par le biais de l’écriture.
  • Par ailleurs, le fait d’avoir trouvé une activité qui nous convienne à tous les deux était encourageants et nous avait encouragé à poursuivre ces activités puisqu’elles avaient l’avantage de fonctionner correctement et en plus de nous plaire. Personnellement, je n’avais pas l’impression de travailler mais plutôt de passer un moment agréable
remise en question
Remise en question
  • -Au cours de la première partie de l’année, je fus amené à me demander pourquoi j’apprenais l’anglais. En fait, mon objectif est de savoir tenir une conversation en anglais dans la majorité des domaines possibles. J’estime cela nécessaire plus qu’être un avantage dans ma future vie professionnelle.
  • -Quand je récapitule les méthodes que nous avons utilisées, je me rends compte que je me prêtais plus aux activités que nous faisions lorsque j’étais motivé et que Christian l’était aussi. Du coup je pense que les activités que nous faisions étaient plus « rentables », du moins pour moi.
  • -Suite à cela, je sais alors que je dois travailler sur ma motivation. Essentiellement comment je peux me motiver ? Nous avons donc recherché diverses informations sur la manière de se motiver. Ce que j’en retiens, c’est que cela nécessite une préparation. Pour moi, cela commence d’abord par me fixer un emploi du temps « grosso modo » de ma journée. Si je sais ce que j’ai à faire, je pourrais m’organiser pour traiter les différentes tâches de ma journée et aussi avoir du temps pour faire ce qu’il me plait. De plus, si lors des activités je suis en confiance et que j’ai une relation d’amitié avec la ou les personnes avec lesquelles je travaille, j’en suis d’autant plus à l’aise et motivé à tout mettre en œuvre pour que la session se déroule du mieux possible, en un mot je me sens investi.
mon apprentissage par le jeu
Mon Apprentissage par le jeu
  • - « Le jeu des dominos » est issu d’une séance commune entre notre groupe et un autre binôme de notre promo afin de trouver des jeux pour apprendre. Le but est de pouvoir échanger sur un sujet donné en construisant des phrases à partir de mots inscrits sur des dominos. On place un premier domino sur lequel est inscrit un mot puis chacun son tour on continue la phrase établie sur le sujet choisi.
  • En quoi cette méthode

-En utilisant le jeu des dominos, je pense que mon apprentissage sera accéléré car le fait de trouver des sujets sur lequel nous ne sommes pas à l’aise ne peut que nous faire progresser. Me connaissant, je sais que même si un sujet ne m’emballe pas trop, ce ne sera pas un obstacle car le fait de « jouer » avec un partenaire l’emportera et me motivera. Je sais que j’ai un esprit compétitif c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je pense que j’apprends plus lors d’une activité en groupe: je ne veux pas être en reste devant les autres personnes ; si j’ai des lacunes je ferai tout pour les combler entre les deux séances et aussi tenter de prendre de l’avance de manière à être « celui qui en sait le plus » ou du moins d’être le plus l’aise possible lors de l’activité.

Mon esprit de compétition fait je pense partie de mes meilleurs moyens d’apprendre. Grâce à ce jeu (comme je trouve que Christian a un meilleur niveau d’anglais que moi) je pense que quelques fois je serais plus vite bloqué que lui. Je voudrais donc combler toujours plus ce retard pour arriver à le dépasser.

tests et bilan
Tests et bilan
  • Test Vark:
  • Visual: 5Aural: 10Read/Write: 3Kinesthetic: 9
  • -Ces tests viennent confirmer la façondont je pensaisaprendre le mieux. Ilsrévèlentégalementque je ne m’étais pas trompéquand à l’expressionécrite
  • -Je découvreégalementque je devraisprivilégier à l’avenirl’apprentissage par le biais de l’association à un mouvement. L’instauration du jeu avec les dominos me correspond je penseplutôtbiendu fait quel’apprentissage se fera par le biais d’un jeu en mouvement.
d veloppement
Développement
  • -Le fait d’avoir fait le test Vark, d’avoir rempli les « toiles d’araignées », de m’interroger sur ma façon de fonctionner et également sur la cause de mes fonctionnement m’a permis de comprendre quels moyens et méthodes étaient les plus efficaces pour apprendre une langue.
  • -Je pense que le fait de savoir comment apprendreest essentiel dans ma vie professionnelle future. A mon avis, vu à la vitesse à laquelle les choses changent, il faudra que je sache apprendre de nouvelles choses pour ne pas rester bloquer à chaque fois.
  • -Il me semble aussi qu’il y ait des liens entre notre projet et l’auto-apprentissage notamment en matière de motivation. Mener un projet à son terme nécessite de l’engagement et du temps. Or, je sais qu’il m’est difficile de participer à un projet s’il ne m’intéresse pas un minimum: je ne serais pas motivé et cela se ressentira sur mon investissement. Je dois donc arriver à me connaître suffisamment pour faire tomber cette barrière qui peut se révéler être un frein conséquent au cours de mes projets.
  • -Comme je l’ai appris, il ne peut y avoir d’apprentissage sans qu’il y ait une trace. Cette trace à mon avis permet d’ancrer cette apprentissage par l’expérience de manière plus durable et doit permettre de s’y référer en cas de besoin. Apprendre c’est aussi savoir agir de la meilleure des manières dans une situation, surtout si on en a déjà vécu une similaire.