exemple t e f e n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Exemple T.E.F.E PowerPoint Presentation
Download Presentation
Exemple T.E.F.E

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 16

Exemple T.E.F.E - PowerPoint PPT Presentation


  • 82 Views
  • Uploaded on

Exemple T.E.F.E. I.F.S.I Sainte Marguerite. Situation de départ. Etudiante en 2 ème année en soins infirmiers, j’ai effectué un stage dans un service d’urgences durant 2 mois. Au cours de ce stage, j’ai souvent constaté l’insatisfaction des patients quant à leur accueil.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Exemple T.E.F.E' - efuru


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
exemple t e f e

Exemple T.E.F.E

I.F.S.I Sainte Marguerite

situation de d part
Situation de départ
  • Etudiante en 2 ème année en soins infirmiers, j’ai effectué un stage dans un service d’urgences durant 2 mois. Au cours de ce stage, j’ai souvent constaté l’insatisfaction des patients quant à leur accueil.

Leurs plaintes concernent le manque de communication : les personnes travaillent aux urgences et assurant les différentes étapes de la prise en charge du patient ne se présente pas, le patient manque d’informations concernant les différents moments de sa prise en charge. Il n’existe pas de confidentialité et les patients constatent un manque d’écoute de la part des soignants. Ils se plaignent également de la non-adaptabilité des locaux : Ils sont exigus et contigus. Ils confirment l’absence de confidentialité mais aussi les délais d’attente importants, favorisant l’augmentation du stress face à la pathologie.

quelles interrogations vous voquent cette situation
Quelles interrogations vous évoquent cette situation ?
  • Comment accueille t on le patient lorsqu’il arrive aux urgences ?
  • L’information au patient est elle satisfaisante dans un service d’urgences ?
  • La situation d’urgence modifie t elle la relation soignant-soigné ?
  • L’organisation d’un service d’urgences favorise t elle la prise en charge des patients ?
question de d part provisoire
Question de départ provisoire

En quoi l’accueil du patient aux urgences influence-t-il sa satisfaction ?

phase exploratoire
Phase exploratoire
  • Des études récentes corroborent le constat de non satisfaction des patients quant à l’accueil en service d’urgences
  • Des mesures législatives telle que la loi de A. Steg, élaborée en 1993, concernant l’organisation des urgences sont en vigueur pour améliorer la prise en charge des patients aux urgences.
  • Des infirmières confirment cette insatisfaction malgré leurs efforts de prise en charge par la mise en place de procédures d’accueil au sein des services d’urgences.
phase exploratoire1
Phase exploratoire
  • L'accueil aux urgences peut il être identique quelle que soit le motif de consultation aux urgences ?
    •  cibler la population
  • L'agressivité est elle le reflet d'une insatisfaction en matière d'accueil ?
phase exploratoire2
Phase exploratoire
  • Que comprend "l'accueil d'un patient " ?
    • Entretien avec personnels + analyse des articles, … 
      • Nécessité d’une réception rapide
      • Création de l’IAO
      • Nécessité d’entretien individualisé
      • Remise livret accueil
      • Remise charte patient hospitalisé
      • Information personnalisé
question de d part d finitive
Question de départ définitive

En quoi une information personnalisée lors de l’accueil du patient de petite traumatologie aux urgences influence-t-elle sa satisfaction ?

cadre conceptuel cadre de r f rence 4 champs clairage
Cadre Conceptuel – Cadre de référence – 4 champs (éclairage)
  • Santé Publique : (politique de santé, économie de la santé, H, Urgence, accueil, satisfaction)
  • Soins Infirmiers (technique d’entretien, relation soignant/soigné, Soins infirmiers auprès de …)
  • DROLE: (respect, confidentialité, charte, éthique)
  • Sciences Humaines – axe psychologie : (relation avec le patient, mécanisme de défense et d’adaptation, état affectif, conduites et comportement)
  • Cadre de référence positionnement / approche que vous souhaitez développer
    • Approche soins infirmiers
hypoth se
Hypothèse
  • La présence d’une IAO semble améliorer la satisfaction des patients de petite traumatologie aux urgences.

Ou

  • Une information personnalisée faite par l’infirmière des urgences semble augmenter la satisfaction du patient de petite traumatologie.
deuxi me situation
Deuxième situation
  • Un patient dune soixantaine d’années, insuffisant respiratoire chronique se présente aux urgences pour dyspnée importante. Dés son arrivée, il est accueilli par le médecin et l’infirmier qui le rassure ce qui diminue considérablement son angoisse « sensation d’étouffement semble diminuer au regard de symptômes présentés à son arrivée.
  • A chaque soins il bénéficie d’explications claires et compréhensibles de la part du personnel. Un peu plus tard, le patient malgré des difficultés à respirer seul de plus en plus parait serein.
  • Au regard de la persistance des symptômes le médecin décide de l’intuber, et le transfert dans un autre établissement faute de place dans l’établissement (sur le site actuel).
  • On constate à ce moment précis qu’une équipe se concerte, informe de manière précise le patient qui semble soulagé et rassuré alors qu’il doit subir un geste plutôt lourd et non sans risque.
  • Très conscient de son état, il tient et demande à informer lui même sa famille et ce malgré son état.
  • Tout se déroule dans un climat de confiance, de calme malgré la gravité de l’urgence, bien loin de tout ce que l’on peut imaginer quand on parle d’urgence.
slide12
QDP

En quoi l’éducation à la contraception est elle importante pour éviter aux adolescents entre 15 et 18 ans une contamination par infection sexuellement transmissible ?

QDD

En quoi la banalisation de la sexualité entraîne t elle chez les adolescents de 15 et 18 ans des comportements sexuels à risque quand bien même ils ont reçu une information sur la sexualité et ses moyens de contraception ?

QDP

En quoi la maladie chronique induit elle une non observance du traitement chez le patient de plus de 45 ans diabétique de type 2 insulino réquérant depuis plus d’un an ?

QDD

En quoi une méconnaissance de la prise en charge du diabète par l’entourage proche induit une non observance des règles hygiéno-diététiques chez le patient de plus de 45 ans diabétique de type 2 insulino réquérant depuis plus d’un an ?

slide13
QDP

En quoi le port de la blouse infirmière intervient elle dans la relation soignant soigné en psychiatrie ?

QDD

En quoi la blouse intervient elle dans la communication soignant soigné avec le patient malade mental atteint de psychose ?

QDP

En quoi le patient atteint de cancer perçoit il des difficultés en matière de compréhension des informations relatives à sa prise en charge thérapeutique ?

QDD

En quoi l’impact psychologique influe t il sur la compréhension des informations relatives à la prise en charge thérapeutique des patients atteints de cancer ?

En quoi les modalités de transmissions de l’information impacte t il sur la compréhension des informations relatives à la prise en charge thérapeutique des patients atteints de cancer?

slide14
QDP

En quoi une prise en soin du patient schizophrène mis en chambre d’isolement influence t elle son acceptation au soin et réduit sa souffrance ?

QDD

En quoi la prise en soin des patients en isolement thérapeutique en psychiatrie peut elle permettre de réduire sa souffrance ?

slide15

BINOME GUIDANCE TEFE

SAISON 2006 - 2007

Formateurs

Mme CASANOVA

Mme VOLPARO

Mme THEZE

Mme FODDIS

Mme FONTAINE

Mme GUTIEREZ

Mme BRISSON

Mme CLEMENT

Mme CAILLEUX

Mme PELLETIER

Mme OLIVE

Mme COPPANO

Mme PICHARD

Mme AVERNA

Mme DI GIOVANNI

Mr BONIFACE

Mme GASPARI

Mr PESCE

date des guidances collectives en 2 me ann e
Date des guidances collectives en 2 ème année

1ère guidance collective  :

- le 14 décembre 2006 de 13h30 à 16h30

- séance obligatoire

2ème séance collective :

- le 22 mars 2007 de 13h30 à 15h30

- séance non obligatoire