Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
VENTS DE CHANGEMENT LUEURS D’ESPÉRANCE PowerPoint Presentation
Download Presentation
VENTS DE CHANGEMENT LUEURS D’ESPÉRANCE

VENTS DE CHANGEMENT LUEURS D’ESPÉRANCE

149 Views Download Presentation
Download Presentation

VENTS DE CHANGEMENT LUEURS D’ESPÉRANCE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. VENTS DE CHANGEMENT LUEURS D’ESPÉRANCE

  2. Le commencement d’une nouvelle ère, conforme à ce que plusieurs croient.

  3. On a écrit beaucoup sur Barack Obama , au sujet de sa race, son origine Mais on n’a pas mentionné le plus significatif de son inspiration intime: Sa jeune mère.

  4. Devant la mer de possibilités de la vie , Il incombe aux parents de conduire les pas de leurs enfants dans le meilleur chemin

  5. Obama considère sa mère comme un vif exemple de générosité et de service envers le prochain

  6. D’elle Obama a hérité certaines façons de voir et les choses et la vie.

  7. “Aie le courage d’aller à travers le monde , pour y chercher la vie...”

  8. Ann Dunham est née dans l’état du Kansas, en novembre 1942.

  9. Le meilleur héritage qu’elle a laissé a Obama a été , certainement, sa façon de se relationner avec les gens qui l’entouraient et Aussi sa vision de solidarité et de compassion.

  10. Fille unique Ann grandit dans la famille Dunham de classe moyenne nord américaine, dans l’état de Hawaii.

  11. Son père, Stanley, travaille dans una firme de vente de meubles, et sa mère, Madelyn, maîtresse de maison.

  12. Dès le bas âge, Ann se distingue dans ses études, et encore adolescente, avant de terminer ses cours du secondaire, elle gagne une bourse pour l’Université de Chicago.

  13. Mais son père lui demande d’y renoncer pour demeurer au sein de sa famille.

  14. “Les petits oiseaux doivent voler près de leur nid ”, pense son père, sans pouvoir imaginer les conséquences d’une telle décision...

  15. Il existe des foyers, et il existe des familles...

  16. Et Ann, comme un fille obéissante, demeure auprès de ses parents et après le cours secondaire, entre à l’université de Hawaii.

  17. La jeune universitaire, réservée et réfléchie, valorise les amitiés et dévelpppe un goût spécial pour la culture.

  18. Dans les cours d’antropologíe elle montre un interêt spécial pour les mouvements de droits civils.

  19. Que lui réserve l’avenir ? Le futur, le destin, le hasard, l’ inévitable sont différentes façons de dire la même chose...

  20. En vérité la vie est faite de plusieurs choix .

  21. Les choix de la tête, Les choix du coeur...

  22. De plus au commencement de sa carrière, Ann devient amoureuse d’ un estudiant africain venu aux Estats -Unis dans un programme d’échange.

  23. Elle est une jeune fille de dix-neuf ans, intelligente, réservée et timide. Lui, jeune intelligent et carismatique, est le centre d’attraction constante, avec milles histoires à raconter de sa terre natale, le lointain Kenia.

  24. Qui montrera les secrets de son coeur, les mystères de la passion?...

  25. Et ils décident de se marier.

  26. Au moment d’être enceinte les enfants brillent déjà dans les yeux de leur mère A écrit une fois un poète. Le 04 août 1961, la maternité sourit à Anne et lui fait cadeau du petit Barack Obama

  27. L’énorme joie d’une jeune mère qui porte dans ses bras son premier né.

  28. L’ énorme félicité d’une jeune mère qui porte sur son sein son premier-né. Vraiment elle vit des moments de bonheur...

  29. Que lui réserve son destin? Destin, futur, hasard, inévitable, différentes façons de dire la même chose.....

  30. Un famille typique au début.

  31. Mais un jour, , M. Obama dit qu’il va à l’ Université de Harvard.

  32. Ann n’est pas d’accord avec la décision, parce que le changement implique le retrait de la bourse d’études. Comment pourra-t-il maintenir sa famille?

  33. Mais M. Obama se montre décidé , y allègue la supériorité du niveau de l’enseignement.

  34. Le petit Barack Obama n’a pas encore deux ans quand son père laisse la famille et s’en va de Hawaii.

  35. Peu de temps après, il informe qu’après avoir terminé sa carrière, il décide de retourner en Afrique. .

  36. M. Obama retourne à sa tierre natale abandonnant son épouse et son enfant.

  37. On dit que les premiers souvernirs conscients que nous gardons en mémoire remontent à l’âge de trois ans. Barack Obama passe sa première enfance, sans les souvenirs de la présence de son père.

  38. Il y a plus de présence en moi que ce qui me manque A écrit un poète, un jour.

  39. Que peuvent faire la mère y les grands parents de Barry (surnom affectueux utilisé par la famille),sinon de l’aimer doublement?...

  40. Au fur et à mesure qu’il grandit, surgissent les inévitables questions : “Où est mon papa, pourquoi est-il parti? Quand reviendra-t-il ?”

  41. Et sa famille, composée maintenant de sa mère, et de ses grands-parents, sans avoir les réponses suppléent avec leur amour. .

  42. Grand-père et petit fils à la plage de Hawaii. L’amour sincère fait fleurir les sourires Vraiment, ils vivent des moments de bonheur.

  43. Une enfance amoureuse et ordonnée est le chemin que nous empruntons jusqu’à la vieillesse.

  44. ...et notre aventure existencielle aura plus ou moins de chance dans la mesure que ce chemin soit fiable, a écrit une fois une certaine poétesse.

  45. Une enfance heureuse y ordonnée est le chemin que nous emprunterons jusqu’à la vieillesse.

  46. Ann a vingt-deux ans , elle garde la fraîcheur de l’enthousiasme qui lui fait voir la vie comme une mer de possibilités positives.

  47. Elle sait que l’échec d’un amour n’est pas l’échec de l’amour. Ni l’échec d’un mariage n’est pas l’échec du mariage. Et elle tombe encore en amour.

  48. Chaque jour a son histoire. Quand un nouvel amour fleurit, le sol apparaît plus beau dans le ciel et les couleurs du jours ont une brillance différente.

  49. Et en 1967, dans l’ardeur de ses vingt-cinq ans. Ann décide de se marier une autre fois.