Animation Pédagogique - PowerPoint PPT Presentation

animation p dagogique n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Animation Pédagogique PowerPoint Presentation
Download Presentation
Animation Pédagogique

play fullscreen
1 / 27
Animation Pédagogique
144 Views
Download Presentation
claudette
Download Presentation

Animation Pédagogique

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Animation Pédagogique • Structurer l’espace en maternelle à travers la compétence • « agir et s’exprimer avec son corps » • Programmes 2008 MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  2. Pourquoi cette animation ? • De nombreuses demandes individuelles • Redéfinir objectifs et démarche en EPS → pour être efficace dans les apprentissages visés (enjeux de formation) • Organisation/programmation/unité dans l’école • Apport général sur l’EPS → les incontournables • Apport didactique sur les APS MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  3. Plan de l’animation • Définition du repérage dans l’espace • Rappel des programmes 2008 • Les compétences de fin de cycle 1 • Module d’apprentissage • Exemple de module : structurer l’espace • Illustrations des étapes du module MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  4. SE REPERER DANS L ’ESPACE • La particularité du repérage humain est qu’il est vécu et formulé. • La construction des compétences liées au repérage dans l’espace se fait en lien avec le développement des aptitudes sensorielles (vue, toucher, odorat, ouïe, goût) et des facultés motrices et intellectuelles. • L’expérience spontanée de l’espace, incontestablement nécessaire, ne saurait à elle seule garantir ces apprentissages. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  5. Le recours au langage et la verbalisation des actions réalisées ou des relations utilisées sont indispensables au progrès des enfants. • Dans ce domaine, tout particulièrement, les activités papier -crayon ne doivent pas se substituer aux expériences effectuées dans l’espace réel . • Plus l’enfant est jeune, plus il capte l’information de manière multi-­modale. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  6. Les programmes 2008 • L’activité physique et les expériences corporelles contribuent au développement moteur, sensoriel, affectif et intellectuel de l’enfant. • Elles sont l’occasion d’explorer, de s’exprimer, d’agir dans des environnements familiers, puis, progressivement, plus inhabituels. Elles permettent de se situer dans l’espace. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  7. L’enfant découvre les possibilités de son corps ; il apprend à agir en toute sécurité tout en acceptant de prendre des risques mesurés, et à fournir des efforts tout en modulant son énergie. • Il exprime ce qu’il ressent, nomme les activités et les objets manipulés ou utilisés, dit ce qu’il a envie de faire. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  8. Les enseignants veillent à proposer des situations et des activités renouvelées d’année en année, de complexité progressive. • Ils s’attachent à ce que les enfants aient assez de pratique pour progresser et leur font prendre conscience des nouvelles possibilités acquises. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  9. Par la pratique d’activités physiques libres ou guidées dans des milieux variés, les enfants développent leurs capacités motrices dans des déplacements(courir,ramper, sauter, rouler, glisser, grimper, nager...), des équilibres, desmanipulations (agiter, tirer, pousser) ou des projectionset réceptions d’objets(lancer, recevoir). MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  10. Des jeux de balle, des jeux d’opposition, des jeux d’adresse viennent compléter ces activités. Les enfants coordonnent des actions et les enchaînent. Ils adaptent leur conduite motrice en vue de l’efficacité et de la précision du geste.Par la pratique d’activités qui comportent des règles, ils développent leurs capacités d’adaptation et de coopération, ils comprennent et acceptent l’intérêt et les contraintes des situations collectives. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  11. Les activités d’expression à visée artistique que sont les rondes, les jeux dansés, le mime, la danse permettent tout à la fois l’expression par un geste maîtrisé et le développement de l’imagination. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  12. Grâce aux diverses activités, les enfants acquièrent une image orientée de leur propre corps. Ils distinguent ce qui est : devant, derrière, au-dessus, au-dessous, puis à droite et à gauche, loin et près. Ils apprennent à suivre des parcoursélaborés par l’enseignant ou proposés par eux ; ils verbalisent et représentent ces déplacements. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  13. À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de : - adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés ; - coopérer et s’opposer individuellement ou collectivement ; accepter les contraintes collectives ; - s’exprimer sur un rythme musical ou non, avec un engin ou non ; exprimer des sentiments et des émotions par le geste et le déplacement ; - se repérer et se déplacer dans l’espace ; - décrire ou représenter un parcours simple. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  14. Le module d’apprentissage • DEFINITION : C'est un ensemble, un tout cohérent, une série de séances organisées dans le temps. • Permet à l'élève de construire ses savoirs et d'y acquérir des compétences que l'on pourra évaluer. • Permet d'atteindre des objectifs définis.

  15. LES ETAPES DU MODULE 1 Donner envie Des situations globales pour lancer l'activité (1 à 2 séances) Activité fonctionnelle. plaisir lié à l'action 2 Evaluation diagnostique Donner du sens Une situation de référence, qui pose les problèmes fondamentaux de l'activité (1s) Activité fonctionnelle. plaisir lié à l'action construction des apprentissages Désir de progresser 3 Des situations pour apprendre et progresser (5 à 8 s) Activité de structuration. (Mise en relation « effort / effet » ) Evaluation certificative Identification des progrès 4 Situation de référence(1s) activité de réinvestissement

  16. Un exemple de module Compétence visée : « se repérer et se déplacer dans l’espace » Activités choisies : des déplacements (courir, ramper, sauter, rouler, glisser, grimper, ...),des équilibres, des projections et réceptions d’objets (lancer, recevoir), des parcours à suivre (devant, derrière, au dessus, au dessous…).

  17. Situations organisées par thèmes et par objectifs - marcher sur la poutre, - passer dessous la table dedans le tunnel - respecter les plots S’EQUILIBRER SUIVRE UN PARCOURS MONTER DESCENDRE - monter descendre et sauter, - rouler - glisser Sauter plus haut Sauter plus loin Lancer loin, Lancer et recevoir SAUTER,LANCER

  18. Pour entrer dans l’activité : situation globale MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  19. Situation de référence : « détruire le château de Radégou » MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  20. Faire émerger les représentations des élèves : séance de langage autour de l’album. MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  21. Organiser la classe : règles de sécurité, fonctionnement des groupes, rotations… MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  22. Verbaliser, représenter les tâches, les attitudes…Réguler le projet, l’organisation des tâches : lancer, sauter, grimper… MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  23. Pour apprendre et progresser : les ateliers d’apprentissage MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  24. Repérer ses progrès au cours des ateliers MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  25. Situation finale : « détruire le château de Radégou » MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  26. Bilan de l’activité : comparer les résultats entre le début et la fin Fiches élèves ou tableau de résultats MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.

  27. Remerciements • Merci à Stéphanie Guillemin maitre formateur de l’école maternelle Pasteur, • pour sa participation et son investissement dans ce module d’apprentissage. • Merci à ses 28 petites souris qui ont bien joué et détruit le château de Radégou… MC Demarconnay, CPC EPS Grenoble 5.