CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY - PowerPoint PPT Presentation

chaim
cas fr d ric tremblay n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY PowerPoint Presentation
Download Presentation
CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY

play fullscreen
1 / 36
Download Presentation
CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY
99 Views
Download Presentation

CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY

  2. PRÉSENTER PAR • Ginette Ayotte • François Éthier • Kinzanza kakalambongo • Amina Meguedad • Cristiane St-Jean

  3. CONTEXTE • Centre hospitalier Dupont • Établissement de soins généraux et spécialisés de courte durée. • 362 lits au permis • Une direction générale et cinq directions spécialisées.

  4. Témoignage de Dr Tremblay • Chef de département de périnalité depuis trois ans au Centre hospitalier Dupont

  5. 1.La famille, premier lieu de formation • Milieu modeste • Deuxième d ’une famille de trois garçons • On commence petit pour finir gros • Travailler c ’est apprendre à être responsable.

  6. Sens pratique, sens des responsabilités, leadership. • Ce sont des talents naturels. • Mes parents nous ont influencé dans nos choix de carrière, mais sans autorité. • On devait suivre les traces.

  7. 2.L ’étudiant • a- Une formation d ’ingénieur en réaction à la famille • Évite de suivre les traces de son frère et se spécialise en électronique et communication • Après sa maîtrise en génie médical, il est accepté en médecine.

  8. Réalise l ’importance de sa formation en génie dans sa pratique de gestionnaire • Ça lui a apporté; • maturité • mode de pensée très flexible • Vivre avec l ’incertitude

  9. B- Une formation médicale; • Pour; • l ’indépendance (min. de contraintes) • le défi (bien cerné le problème) • la performance (être capable de faire des choses)

  10. L ’important c ’était d ’obtenir une formation adéquate pour devenir un bon médecin • C ’était extraordinaire l ’apprentissage • Pédiatre, c ’etait clair dans mon esprit • J ’aimais enseigner, et travailler avec les enfants.

  11. 3. Le médecin • a- Résidence ;développement d ’une relation maître-élève • apprentissage auprès du Dr Aubry • autoritaire,très exigeante,peu patiente,compétente • nouvel intérêt vers la néonatologie, car elle s ’intéresse à la haute technologie et aux impacts psychosociaux majeurs.

  12. B-Premier emploi le fait du hasard; « Si ça ne marche pas ici, je m ’en vais » • Pédiatre au Centre hospitalier Bolduc • Obtient des privilèges • Découvre les nombreuses contraintes qui l ’empêchaient d ’exercer sa pratique avec toute l ’indépendance voulue.Ex. l ’intubation

  13. N ’essayais pas de comprendre une autre logique que médicale. • Dérangeait les habitudes médicales(80-90 heures de travail) • Il n ’étais pas de la gang. • Maigre apprentissage au plan personnel • Appris; • il y a des choses auxquelles il fallait faire attention, comme l ’organisation du pouvoir.

  14. c- Deuxième emploi;   `` à mon arrivée, l ’hécatombe totale  `` • Centre hospitalier Dupont • Exprime ses exigences; « Vous allez vous organiser pour me faire des soins intermédiaires qui ont de l ’allure. »

  15. Passe un an à faire de la formation,ça été le bonheur totale • Se retrouve avec une grosse lutte de pouvoir entre le désir d ’organiser un département moderne ( répondant aux besoins de la population) et une organisation départementale traditionnelle (répondant aux habitudes acquises et leur assurant plus de pouvoir)

  16. 4-Le gestionnaire • a- Chef de département; la recherche du consensus • Puis encore là, c ’est un hasard • Croyais à la structure mieux adapté aux besoins des familles.

  17. J ’étais le seul spécialiste du département qui croyait à cette structure et je me sentais obligé d ’assumer ce poste. • Il se retrouve face à des conflits; • entre les omnipraticiens et les gynécologues • pour régler ce conflit, on ne marche plus avec des votes mais bien avec le consensus appelle ça le « gentlemen agreement » • on cherche le dénominateur commun

  18. Il faut faire des manœuvres politiques; • S ’entendre avec un, s ’entendre avec l ’autre et troquer ; Tu me donnes ceci et je te donne cela. • Toutes les décisions sont prises de cette façon-là

  19. Profiter au maximum de la bonne volonté de tous et éviter le plus possible de faire perdre la face à qui que ce soit. • S ’organise pour ne jamais prendre de décisions d ’autorité. • Le pouvoir, il faut qu ’il vienne des pairs.

  20. Seules décisions d ’autorité, c ’est pour régler des troubles de comportements, de discipline • La pression qui vient du groupe est bien plus grande que celle qui vient seulement du chef

  21. L ’autorité vient en autant que le chef soit crédible • Qu ’il soit capable d ’obtenir le consensus. • Le contrôle qu ’on peut avoir à l ’intérieur d ’un département existe à partir de sa crédibilité, du dynamisme qu ’on démontre et des consensus qu ’on parvient à obtenir. • L ’avantage c ’est de travailler avec des professionnels pleins de créativité et d ’initiative.

  22. b-Direction des services professionnels intérimaire; un laboratoire du pouvoir • Intérim qui a duré six mois • Passage très formateur; • J ’ai appris la différence entre la pression qui se fait par les pairs et la pression qui se fait par le D.S.P. • Gestion de conflits

  23. Je n ’ai jamais eu de cours là-dessus • Ça vient naturellement • Je pense que c ’est inné • Être gestionnaire, je ne suis pas sûr que ce soit une question de formation • Le pouvoir c ’est aussi fascinant, à exercer qu ’à observer.

  24. J ’ai préféré le gentlemen agreement au pouvoir • Le chef du département a le pouvoir d ’influencer, et chacun de ses membres le pouvoir d ’agir. • L ’autorité, je la perçois comme une contrainte inutile qui me dérange. • J ’adore gérer des projets, où l ’on exerce peu d ’autorité mais beaucoup d ’influence

  25. 5-La personne • a- Soupapes; le plaisir du jeu et de la performance; • Je m ’occupe à plein de choses différentes. • Mon plaisir c ’est de bien performer • Le fait de perdre n ’enlève rien à mon plaisir

  26. b-Ce qui le met en colère • Ce sont les contraintes inutiles, autant des individus que des règles organisationnelles ou autres.

  27. 6-Et après ? Le hasard?... • Ce qui va arriver plus tard, j ’ai l ’impression que ce sera encore un hasard. • Il y a toujours plein d ’opportunités qui se présentent et le hasard saura probablement bien faire les choses.

  28. Conclusion • Le hasard…. • Ses valeurs sont constantes • On doit saisir les opportunités • Assumer nos choix • Mener à terme ses projets • Utiliser surtout l ’influence • Rechercher le consensus// autorité

  29. MERCI