compression m dullaire non traumatique n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Compression médullaire (non traumatique) PowerPoint Presentation
Download Presentation
Compression médullaire (non traumatique)

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 23

Compression médullaire (non traumatique) - PowerPoint PPT Presentation


  • 647 Views
  • Uploaded on

Compression médullaire (non traumatique). I. Introduction. Tout tableau de compression médullaire est une urgence thérapeutique en raison du risque de lésions irréversibles par myélomalacie L’importance des séquelles dépend de la précocité du traitement. II. Rappels anatomiques. III. Clinique.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Compression médullaire (non traumatique)


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
i introduction
I. Introduction
  • Tout tableau de compression médullaire est une urgence thérapeutique en raison du risque de lésions irréversibles par myélomalacie
  • L’importance des séquelles dépend de la précocité du traitement
iii clinique
III. Clinique
  • Syndrome lésionnel
  • Syndrome sous-lésionnel
  • Syndrome rachidien inconstant
  • Absence de signe neurologique au dessus du niveau lésionnel
a syndrome l sionnel
A) Syndrome lésionnel
  • Atteinte d’une ou plusieurs racines au niveau de la lésion : indique le niveau de la compression
  • Révélateur au début
  • Douleur+++
  • Topographie radiculaire uni ou bilatérale
b syndrome sous l sionnel
B) Syndrome sous-lésionnel
  • Interruption des faisceaux médullaires descendants et ascendants
  • 1) Syndrome pyramidal :
  • Claudication intermittent médullaire au début (fatigabilité, dérobement, indolore)
  • Paraparésie avec hyperréflexivité ostéotendineuse, signe de Babinski bilatéral
slide9
2) Troubles sensitifs:
  • Hypoesthésie au contact, à la piqûre dont la limite supérieure, située au-dessous du syndrome lésionnel est généralement nette= niveau sensitif
slide10
Repères anatomiques:
    • T4 mamelon
    • T9 ombilic
    • L1 pli de l’aine
slide11

Les dermatomes

- fondamentaux à

connaitre pour évaluer correctement

le niveau lésionnel.

slide12
3) Troubles sphinctériens
  • Surtout francs dans les compressions du cône terminal de la moelle
  • Impose la recherche systématique d’un globe vésical et sondage vésical éventuel
c syndrome rachidien
C) Syndrome rachidien
  • Inconstant
  • Raideur segmentaire et/ou déformation douloureuse
  • Douleur spontanée ou provoquée par la percussion d’une épineuse ou des muscles paravertébraux
iv bilan paraclinique
IV. Bilan paraclinique
  • Tout tableau de compression médullaire franche et/ou d’aggravation rapide impose la réalisation d’une IRM panmédullaire en urgence
  • Visualise les lésions épidurales, osseuses, le siège de la compression, son extension, lésions asymptomatiques à d’autres niveaux
autres examens paracliniques pr th rapeutiques
Autres examens paracliniques préthérapeutiques
  • Radiographies du rachis : atteinte osseuse, intérêt limité, ne doivent pas ralentir la prise en charge
  • Scanner rachidien centré sur le niveau suspect:
    • Atteinte vertébrale, lyse osseuse
    • Préparation à la mise en place de matériel d’ostéosynthèse
v evolution et pronostic
V. Evolution et pronostic
  • Spontanée : tableau de section médullaire
    • Paraplégie ou tetraplégie flasque
    • Incontinence sphinctérienne majeure
    • = myélomalacie
  • Pronostic d’autant meilleure que le traitement est précoce
  • Au stade de myélomalcie, les séquelles majeures sont irréversibles
  • Le pronostic vital dépend souvent du pronostic de la maladie générale
vi etiologies
VI. Etiologies
  • A) Causes extra-durales
    • Métastases vertébrales et épidurales des cancers
    • Spondylodiscites et épidurites infectieuses
    • Myélopathie cervicale d’origine cervico-arthrosique
slide20
C) Causes intra-médullaires
    • Tumeur médullaire
    • Angiome médullaire
vii principes du traitement
VII. Principes du traitement
  • A) Traitement médical et mise en condition
    • Hospitalisation en neurochirurgie
    • Prévention des complications de décubitus
    • Sondage vésical si RAU
    • Corticothérapie à forte dose si compression tumorale
slide22
B) Traitement chirurgical
    • Urgent
    • Nécessite généralement une laminectomie sur plusieurs niveaux pour lever la compression
    • Exérèse de la lésion totale ou partielle si possible (anapath)
    • Ostéosynthèse postérieure si instabilité à cause de l’atteinte osseuse
    • À compléter éventuellement dans un deuxième temps par une voie antéro-latérale
prise en charge de la maladie g n rale
Prise en charge de la maladie générale
  • Nécessite parfois l’attente du résultat d’anapath
  • Bilan d’extension et recherche de primitif
  • Ne pas retarder la prise en charge en centre d’oncologie