vaccins bact riens n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
vaccins bactériens PowerPoint Presentation
Download Presentation
vaccins bactériens

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 30

vaccins bactériens - PowerPoint PPT Presentation


  • 198 Views
  • Uploaded on

vaccins bactériens. Qu'en est-il pour les animaux de rente: porcs et ruminants ?. Jacques Mainil, Professeur. Inactivés complet bactérine (naturelle ou clone) lysat fraction(s) extraits bactériens protéines recombinantes. Atténués sauvage souche « naturelle » souche mutée recombinant

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'vaccins bactériens' - celestyn


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
vaccins bact riens

vaccins bactériens

Qu'en est-il pour les animaux de rente: porcs et ruminants ?

Jacques Mainil, Professeur

1 les diff rents types de vaccins
Inactivés

complet

bactérine (naturelle ou clone)

lysat

fraction(s)

extraits bactériens

protéines recombinantes

Atténués

sauvage

souche « naturelle »

souche mutée

recombinant

clone

1. Les différents types de vaccins
1 les diff rents types de vaccins1
Empiriques = souches de terrain

isolées de cas cliniques

bactérine

lysat

sans tous les facteurs immunogènes car

non connus

non caractérisés

multiples souches

Mécanistiques = facteurs de virulence immunogènes

souche sauvage

isolée de cas clinique

facteurs de virulence connus

souche recombinant

clonage

une seule souche

1. Les différents types de vaccins
2 exemple d exp riences vaccinales
Vaccin anticolibacillaire Escherichia coli entérotoxinogènes K99 (F5) chez le veau

Importance de l’ingestion du colostrum immun

2. Exemple d’expériences vaccinales
3 les vaccins du futur
3. Les vaccins du futur...
  • Vaccins ADN
    • vecteur pour introduire l'ADN : inoffensif pour l'espèce considérée et très stable
    • processing direct de l’antigène par le système immunitaire
    • aucun risque de réversion (protéines) vers la virulence
    • co-expression possible de diférents antigènes
    • pour Ag instables, rares ou produits en faible quantité
    • nombreuses voies d’inoculation possible
b vaccins commerciaux
B. Vaccins commerciaux
  • 1. Vaccins « entériques »
    • Escherichia coli
    • Clostridium spp
    • Salmonella enterica
  • 2. Vaccins « respiratoires »
    • Mannheimia haemolytica
    • Actinobacillus pleuropneumoniae
    • Mycoplasma spp
    • Pasteurella multocida et Bordetella bronchiseptica
    • Ornithobacterium rhinotracheale
  • 3. Autres vaccins
    • Dichelobacter nodosus
    • Leptospira interrogans
    • Escherichia coli invasives
    • Erysipelothrix rhusiopathiae
    • Clostridium spp non entériques
b vaccins commerciaux1
B. Vaccins commerciaux
  • 1. Vaccins « entériques »
    • Escherichia coli entérotoxinogènes
      • Veaux nouveau-né
      • Agneaux nouveau-nés
      • Porcelets nouveau-nés
      • Porcelets post-sevrage: non disponible !
    • Clostridium perfringens, sordellii, septicum
      • Veaux de 2 à 4 mois
      • Agneaux nouveau-nés
      • Agneaux de 6 à 12 mois
      • Moutons adultes
      • Porcelets nouveau-nés
    • Salmonella enterica
      • Tout âge, surtout les jeunes, y compris oiseaux
1 vaccins ent riques 1
1. Vaccins « entériques » (1)
  • Escherichia coli entérotoxinogènes
    • Veaux: ETEC F5+F41+STa+K+
    • Agneaux: ETEC F5+STa+K+
    • Porcelets: ETEC F4+STb+LT+ (& post-sevrage)

ETEC F5+(F41+)STa+K+

ETEC F6+STa+(STb+)

  • Vaccins (ruminants)
    • Inactivés: bactérines ou extraits semi-purifiés
    • Valences: F5, F41, F17 et/ou CS31A + rota et corona
    • Adjuvants: hydroxyde d’alumine & saponine
    • Injection: IM ou SC
    • Protocole: mères gestantes 6 à 8 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 4 semaines avant mise-bas; rappel annuel 3 à 4 semaines avant mise-bas
1 vaccins ent riques 11
1. Vaccins « entériques » (1)
  • Vaccins (ruminants)
    • Distribution du colostrum: 500ml de suite; total de 2 litres en 2 heures; total de 4 litres en 12 heures
    • Perméabilité intestinale aux anticorps: diminution dès 12 heures; disparition à 24 heures
  • Vaccins (porcs)
    • Inactivés: bactérines ou extraits semi-purifiés
    • Valences: F4, F5, F6, F41 et/ou LT +
    • Adjuvants: hydroxyde d’alumine + thiomersal, paraffine
    • Injection: IM
    • Protocole: mères gestantes 5 à 7 semaines avant mise-bas; rappel 2 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 3 semaines avant mise-bas
1 vaccins ent riques 2
1. Vaccins « entériques » (2)
  • Clostridium perfringens
    • Bovins: entérotoxémie (2 semaines à 4 mois) (A)

abomasite (?) (A?)

    • Ovins: dysenterie (nouveau-né) (B)

struck (adulte) (?)

maladie du rein pulpeux (6 à 12 mois) (D)

abomasite (adulte) (A?)

    • Porcins: dysenterie (nouveau-né) (B & C)

diarrhée (nouveau-né) (A)

  • Clostridium sordellii
    • Bovins: entérotoxémie (2 semaines à 4 mois)
  • Clostridium septicum
    • Ovins: abomasite (adulte)
1 vaccins ent riques 21
1. Vaccins « entériques » (2)
  • Vaccins (ruminants: bovines, ovins, caprins)
    • Inactivés: extraits semi-purifiés, bactérines
    • Valences: C. perfringens types B/C/D (anatoxines b/e)

C. septicum (anatoxines)

C. sordellii (bactérine)

    • Adjuvants: (hydroxyde d’alumine)
    • Injection: SC
    • Protocole: primo vaccination 2 doses à 6 semaines d’intervalle; rappel annuel ou bisannuel
    • Toxine a de C. perfringens
    • Voir aussi autres vaccins (gangrène, tétanos)
  • Vaccins (porcins)
    • Pas de vaccins en Belgique
1 vaccins ent riques 3
1. Vaccins « entériques » (3)
  • Salmonella enterica
    • Volaille de chair: voir exposé sur salmonellose
    • Bactérines avec sérotype Enteritidis: poussin & poule pondeuse et reproductrice
    • Bactérines avec sérotype Gallinarum: poule
    • Mammifères: pas de vaccins en Belgique
    • Voir autovaccins
slide13

B. Vaccins commerciaux

  • 2. Vaccins « respiratoires »
    • Mannheimia haemolytica
      • Bovins à l’engrais
    • Actinobacillus pleuropneumoniae
      • Porcelets à l’engrais
    • Mycoplasma spp
      • Porcelets à l’engrais
      • (Bovins à l’engrais)
    • Pasteurella multocida et Bordetella bronchiseptica
      • Jeunes porcelets = rhinite atrophique
    • Ornithobacterium rhinotracheale
      • Volaille de chair
slide14

2. Vaccins « respiratoires » (1)

  • Mannheimia haemolytica: bovins à l’engrais
    • Inactivés: bactérines (+ anatoxine)
    • Valences: A1 + A6 + leucotoxine + PI3/RSB
    • Adjuvants: hydroxyde d’alumine + Quil A
    • Injection: IM ou SC
    • Protocole: veaux > 2-4 semaines, deux injections à 3-4 semaines d’intervalle; rappel annuel (2 semaines avant la période à risque)
    • (Mycoplasma bovis, M. dispar)
    • Pas encore disponible
slide15

2. Vaccins « respiratoires » (2)

  • Pasteurella multocida & Bordetella bronchiseptica: rhinite atrophique du jeune porcelet
    • Inactivés: bactérines, extraits et/ou sous-unitaires
    • Valences: Bb/anatoxines Bb/anatoxine Pm/toxine Pm recombinante délétée (Protéine dO)
    • Injection: IM
    • Protocole: mères gestantes: 5 à 7 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 3 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 3 semaines avant mise-bas

cochettes sans immunité maternelle, truies: deux doses à 6 semaines d’intervalle

cochettes avec immunité maternelle: une dose après 12 semaines

slide16

3. Vaccins « respiratoires » (3)

  • Mycoplasma hyopneumoniae: porcelets à l’engrais
    • Inactivés: bactérine
    • Adjuvants: hydroxyde d’alumine ou montanide ISA708
    • Injection: IM
    • Protocole: une dose si porcelets >10 semaines; deux doses à 3-4 semaines d’intervalle si porcelets entre 5 jours et 10 semaines
  • Actinobacillus pleuropneumoniae: porcelets à l’engrais
    • Inactivés: extraits
    • Valences: OMP, ApxI, ApxII, ApxIII
    • Injection: IM
    • Protocole: porcelets à 6 et 10 semaines
b vaccins commerciaux2
B. Vaccins commerciaux
  • 3. Autres vaccins
    • Dichelobacter nodosus
      • Mouton de tous âges = piétin
    • Leptospira interrogans
      • (Bovins, ovins et porcins adultes)
    • Escherichia coli invasives
      • Volaille de chair
      • (veaux, agneaux et porcelets nouveau-nés)
    • Erysipelothrix rhusiopathiae
      • Porc de reproduction = rouget
    • Clostridium novyi, septicum, sordellii, tetani
      • Bovins, ovins, porcins de tous âges
      • Voir entériques
slide18

3. Autres vaccins (1)

  • Dichelobacter nodosus: Mouton de tous âges (piétin)
    • Inactivés: bactérines
    • Valences: sérotypes A, B1, B2, C, D, E, F, G, H, I + fimbriae de colonisation
    • Injection: SC
    • Protocole: primovaccination de deux injections à 4-6 semaines d’intervalle chez ovins >3 mois; revaccination tous les 6 mois ou annuelle
slide19

3. Autres vaccins (2)

  • Leptospira interrogans
    • Bovins, ovins et porcins adultes
    • Pas de vaccins en Belgique
slide20

3. Autres vaccins (3)

  • Escherichia coli invasives
    • Volaille de chair: vaccins pas trop efficaces
    • Bactérines avec fimbriae F11 et FT
    • Vaccination à 6-12 et 14-18 semaines à 6 semaines
    • Mammifères nouveau-nés: pas de vaccins
    • Si oui mères gestantes cfr vaccins ETEC
    • Colostrum !
3 autres vaccins 3
3. Autres vaccins (3)
  • Colostrum bovins
    • Distribution: 500ml de suite; total de 2 litres en 2 heures; total de 4 litres en 12 heures
    • Perméabilité intestinale aux anticorps: diminution dès 12 heures; disparition à 24 heures
slide22

3. Autres vaccins (4)

  • Erysipelothrix rhusiopathiae: porc de reproduction ou d’engraissement (= rouget)
    • Inactivés: bactérines
    • Valences: 1 à 4 souches (sérotype 2 ou non précisé) + Parvovirus
    • Adjuvant: hydroxyde d’alumine, huile, a-tocophérol
    • Injection: IM
    • Protocole: 2 doses à 3-6 semaines d’intervalle chez porcelets >3ms

rappel (reproduction) tous les 6 mois (verrats) ou au moment du sevrage (truies)

PAS CHEZ LES TRUIES EN GESTATION

slide23

3. Autres vaccins (5)

  • Clostridium novyi, septicum, sordellii, tetani
    • Inactivés: extraits semi-purifiés, bactérines
    • Valences: C. novyi (anatoxines a/b)

C. septicum (anatoxines)

C. sordellii (bactérine)

C. tetani (anatoxine)

    • Adjuvants: (hydroxyde d’alumine)
    • Injection: SC
    • Protocole: primo vaccination 2 doses à 6 semaines d’interavalle; rappel annuel ou bisannuel
    • Pas chez le porc en Belgique
    • Toxines de C. botulinum
    • Voir aussi vaccins entériques
c les autovaccins
C. Les « autovaccins »

Si et seulement si:

  • Pas de spécialité équivalente
  • Sur ordonnance vétérinaire
  • Problème ciblé
    • (individuel : désensibilisation)
    • élevage : un seul troupeau
  • Garantie de résultat: variable
  • En animaux de rente : la cible =

Salmonella enterica: ruminants

Pasteurella multocida: lapins

c les autovaccins1
C. Les « autovaccins »
  • méthode traditionnelle
    • culture pure et fraîche de la bactérie responsable
    • culture en milieu liquide jusqu'à une densité de > 5.109 CFU/ml
    • inactivation au formol et la chaleur
    • récupération et lavage du culot de cellules avec du sérum physiologique stérile (3 fois)
    • suspension en sérum physiologique et conditionnement stérile
    • nombreuses injections
c les autovaccins2
C. Les « autovaccins »
  • Salmonella enterica pas très efficace
    • Pathogène intracellulaire facultatif
    • Multiples sérotypes
    • Facteurs de virulence peu (pas) connus
d les adjuvants
D. Les adjuvants
  • Extraits bactériens
    • Freund complet = M tuberculosis inactivée par la chaleur + émulsion huileuse
    • extrait de paroi de M. bovis (bacille de Calmette et Guérin)
    • adjuvants peptidiques < parois des mycobactéries
    • lipopolysaccharide des bactéries Gram- détoxifié par HCl
  • Toxines bactériennes
    • du choléra de Vibrio cholerae (sous-unité B)
    • LT d’Escherichia coli (sous-unité B)
    • pertussique de Bordetella pertussis (coqueluche)
  • Oligodésoxynucléotides CpG (cytidine-guanosine)
    • fréquents dans les génomes procaryotes
    • immunostimulants
d les adjuvants1
D. Les adjuvants
  • Emulsions « eau dans huile »
    • huile de paraffine + émulsifiant (Arlacel A) (= AIF: Adjuvant incomplet de Freund)
    • huiles végétales à la place de huile de paraffine
  • Emulsions « huile dans eau »
    • copolymère synthétique + huile non toxique métabolisable
  • Saponines et « ImmunoStimulating COMplexes »
    • origine végétale = agents tensio-actifs et émulsifiants
    • extraits standardisés ou purifiés de Quillaja saponaria molina, arbre d’Amérique du Sud (= Quil-A®)
    • ISCOM = vésicules de 35nm = Quil-A® + cholestérol + phosphatidylcholine
d les adjuvants2
D. Les adjuvants
  • Minéraux
    • Hydroxyde d’aluminium (Alhydrogel®)
    • Phosphate d’aluminium ou alun
    • Phosphate de potassium
    • Phosphate de calcium
  • Vermout S. et al.

Choix d’un adjuvant lors d’essais de vaccination. Annales de Médecine vétérinaire, 2003, 147, 393-401

e echecs vaccinaux
E. Echecs vaccinaux
  • dus à l'animal
    • interférence avec l'immunité maternelle
    • hypo- ou hyperthermie
    • vaccination en phase d'incubation
    • Immunodépression
  • dus au vaccin
    • antigènes mal ciblés
    • autres souches et pas d'immunité croisée
    • mauvaise manipulation ou conditionnement du vaccin (chaleur, lumière, excipient, péremption...)